LE DÉFI GABON
L'information quotidienne du Gabon
RÉDUCTION DU TRAIN DE VIE DE L’ETAT<br/><strong>Le soutien des agents des régies financières</strong> RÉDUCTION DU TRAIN DE VIE DE L’ETAT
Le soutien des agents des régies financières

RÉDUCTION DU TRAIN DE VIE DE L'ETAT
Le soutien des agents des régies financières 

PERENCO<br/><strong>Valoriser le gaz au Gabon</strong> PERENCO
Valoriser le gaz au Gabon

PERENCO
Valoriser le gaz au Gabon 

COOPERATION AVEC L’UNOCA<br/><strong>La question centrafricaine au centre des échanges</strong> COOPERATION AVEC L’UNOCA
La question centrafricaine au centre des échanges

COOPERATION AVEC L'UNOCA
La question centrafricaine au centre des échanges 

MISE EN BON DE CAISSE<br/><strong>Une opération en marche</strong> MISE EN BON DE CAISSE
Une opération en marche

MISE EN BON DE CAISSE
Une opération en marche 

FONDS D’INITIATIVE DEPARTEMENTAL<br/><strong>Réunion de travail</strong> FONDS D’INITIATIVE DEPARTEMENTAL
Réunion de travail

FONDS D'INITIATIVE DEPARTEMENTAL
Réunion de travail 

POLITIQUE

1 sur 36

ECONOMIE

1 sur 58

SOCIAL

1 sur 39

INTERNATIONAL

1 sur 33

LES ACTUS DE PORT-GENTIL

1 sur 6

BRÈVES

Le footballeur gabonais, Denis Bouanga, pourrait intégrer bientôt le club de Nîmes Olympiques, récemment promu en Ligue 1. L’international gabonais est actuellement sous contrat avec le FC Lorient. Durant la saison 2017-2018, l’attaquant de 23 ans avait signé 9 buts en 34 matchs joués en Ligue 2. Le FC Lorient et le club de Nîmes seraient sur le point de trouver un accord pour le transfert de Denis Bouanga.

La caravane de sensibilisation menée par le Conseil national de la jeunesse du Gabon (CNJG) est plutôt bien accueillie à travers le pays. L’objectif est de sensibiliser et d’informer les jeunes sur des nouvelles opportunités d’emplois et de revenus malgré le gel de recrutement au sein de la Fonction publique. Les membres du CNJG se mobilisent ainsi afin d’expliquer le bien-fondé des mesures prises par le gouvernement afin de limiter les dépenses de l’Etat.

L’Organisation nationale des employés du pétrole (Onep) a adressé une lettre au ministre du Travail, afin de dénoncer ce que l’organisation qualifie d’«atteinte à la liberté syndicale » et d’«entrave au droit de grève » de la part de la compagnie Total Gabon. En effet, après le lancement d’une grève de 15 jours, le 9 juillet dernier, le bureau de l’Onep a constaté le remplacement des employés de Total-Gabon par le personnel des sociétés extérieures EMTP, SPIE OGS et DIETSMANN sur ses installations, notamment sur les sites du Cap Lopez, PG2, Anguille et Torpille. L’Onep dénonce aussi dans la correspondance les « menaces » et « intimidations » dont feraient l’objet les employés grévistes.

Une réunion de mise au point entre les entreprises adjudicatrices dans le cadre du programme «3808 logements » et la Société nationale immobilière (SNI) a eu lieu récemment. Tenue sous la houlette du Directeur général de la SNI, Hermann Kamonomono, la réunion a permis de déterminer le montant de la dette des entreprises vis-à-vis de la SNI, notamment au titre des avances de démarrage. Ce montant a été arrêté à 18 milliards de FCFA. Les entreprises ont procédé à la signature d’une lettre de reconnaissance de dette.

Le Directeur de cabinet politique du Président du PDG, Ali Bongo Ondimba, a indiqué que le parti au pouvoir a des alliés naturels. Les associations, les ONG, les groupements de citoyens, etc., qui œuvrent également dans leur domaine en faveur du bien-être des populations. « Nous partageons avec certains de ces mouvements issus de la société civile la même vision. Et ceux-ci n’ont ni ambition, ni vocation de se présenter aux élections. Il n’y a donc pas concurrence avec le PDG », a-t-il indiqué.

Pour cette année 2018, le taux de réussite au premier tour du baccalauréat n’a pas atteint les 20%. Pour ce premier tour, seulement 3943 candidats ont réussi l’épreuve sur les 22 911 inscrits soit 17.21% d’admission pour l’enseignement général. Pour le reste, ce sont 10 254 admissibles et 8 629 ajournés. Du côté de l’enseignement technique, ce sont 529 admis qui ont été enregistrés sur les 4 763 candidats ayant composé. Soit un taux de réussite de l’ordre de 11.10%.

54 stagiaires issus de 14 pays d’Afrique subsaharienne ont obtenu leur diplôme d’état-major à l’Ecole d’Etat-Major de Libreville (EEML). Ils sont issus de la 21e promotion de l’EEML. La sortie officielle de la promotion a été présidée par le ministre d’État gabonais à la Défense nationale, Etienne Massard Kabinda Makaga, en présence du Secrétaire général adjoint des Nations Unies, chargé des opérations de maintien de la paix, Jean Pierre Lacroix, de l’Ambassadeur de France au Gabon, Dominique Rénaux, et du Général d’Armée Idriss Ngari, parrain de la 21ème promotion.

En collaboration avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le ministère de la Santé et de la Famille organisera une campagne nationale gratuite de déparasitage contre la Bilharziose et les vers intestinaux chez les enfants âgés de 5 à 14 ans, du 20 au 22 juillet 2018. Les agents distributeurs passeront de maison à maison pour administrer le médicament qui est sans danger pour les enfants. Le ministère prie les ménages de bien accueillir les agents vaccinateurs.

Francis Mayaga et Didier Revandine respectivement Directeur Général de la Géologie et de la Recherche Minière et Directeur Général de la Propriété et de l’Exploitation Minière, ont été face à Madame Mireille Dirat sur Gabon 24 dans l’émission « Complément d’infos », afin d’expliciter les défis et perspectives du gouvernement gabonais dans le secteur aurifère suite à la tenue de la « 1ère Journée Nationale de l’Or ».

L’ambassadeur d’Egypte au Gabon son Excellence Ahmed H. Bakr répondant, au début de ce mois, à une invitation du Ministre de l’Industrie et de l’Entreprenariat National, Carmen Ndaot, a été édifié sur la Stratégie Nationale d’Industrialisation, notamment sur les secteurs porteurs, les filières qui sous tendent ces secteurs, le potentiel d’investissement et d’affaires qu’offre le Gabon. Au sortir de cette présentation, l’ambassadeur d’Egypte a marqué sa satisfaction et son entière disponibilité à accompagner le Gabon dans son processus d’industrialisation.

Le ministre de l’Agriculture, Biendi Maganga-Moussavou, a entamé il y a dix jours une visite des différents périmètres organisés par l’IGAD (Institut Gabonais d’Appui au Développement) dans l’Estuaire (notamment à Akok et Okolassi). Il a tenu à saluer pour l’occasion les efforts des agriculteurs et des éleveurs « qui font démentir quotidiennement cette idée que le gabonais n’aime pas la terre ». Avant d’ajouter qu’avec l’IGAD dans le cadre du projet Prodiag2, « nous devons tirer les enseignements d’une présence de plus de 25 ans dans notre pays: réussir dans la filière porcine la performance réalisée dans les produits maraîchers ».

La Mairie du 1er Arrondissement de la Commune d’Akanda, avec l’appui, de la Caisse de Dépôts et Consignations mais également du Conseiller Municipal et Ministre de l’Economie, de la Prospective et du Développement, Jean Marie Ogandaga, procède depuis plus d’un mois à la pose de lampadaires écologiques et au reprofilage des différentes artères de cette circonscription sous le regard superviseur de son édile.

Le président russe, Vladimir Poutine, recevra à Moscou, ce 14 juillet, le président gabonais, Ali Bongo Ondimba, d’après le porte-parole du Kremlin, Yury Ushakov. Ce dernier a spécifié que la tenue de la Coupe du Monde de football en terre russe a été une occasion pour Vladimir Poutine de rencontrer plusieurs dirigeants Africains.  Le Gabon et la Russie envisagent actuellement de renforcer la coopération économique entre les deux pays, notamment à travers le secteur pétrolier

Le Directeur général de la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS), Renaud Allogo Akue, a tenu à rassurer les prestataires de cette organisation. Les prestations de service seront payées convenablement d’après le Directeur général. Le règlement des arriérés fait partie des priorités de la CNAMGS selon toujours Renaud Allogo Akue qui voit dans cette volonté une occasion d’aider, d’une façon ou d’une autre, les Gabonais économiquement faibles.

L’assureur gabonais Assinco a enregistré une bonne performance au cours de l’année 2017 malgré une conjoncture peu favorable. Alors que l’ensemble du secteur a été négativement impacté par une situation économique morose, cette entreprise, filiale à 60% de la holding financière BGFI, a grignoté des parts de marchés et renforcé ses performances financières.

La société d’exploration et de production de pétrole et de gaz, Vaalco Gabon, réaffirme sa volonté de poursuivre ses activités et de les développer malgré des difficultés rencontrées par le secteur au cours des dernières années. «Vaalco a produit en moyenne 13 500 barils de pétrole par jour sur 10 puits à Etame» selon son Directeur général. En outre, la société a installé deux «Workovers» sur sa plate-forme Avouma. Au cours des quinze dernières années, Vaalco a pu maintenir sa production entre 12 000 et 25 000 barils par jour.

Le ministre gabonais en charge du Travail insiste sur la nécessité de mener la réflexion sur les normes internationales. Selon le membre du gouvernement, le Gabon a ratifié un certain nombre de conventions. Il est donc question de voir l’intégration de ces normes dans le corpus législatif et réglementaire en vigueur. « Evidemment, tout ce qui entraîne flexibilité, création d’emplois, réduction des charges sur les employeurs, doit être accompagné d’une ceinture de sécurité pour assurer des conditions décentes aux travailleurs, aussi bien les nationaux que les étrangers ».

Lors d’une séance d’échanges organisée ce mercredi à Libreville, avec les responsables de la presse audiovisuelle publique et privée, le numéro un de la Haute autorité de la Communication (HAC), Raphaël Ntoutoume Nkoghé, a indiqué que la presse privée jouera un rôle de couverture de premier plan, au même titre que la presse publique, à partir des élections législatives à venir. Rappel a aussi été fait sur la nécessité de garantir l’équité dans la couverture médiatique de la campagne de tous les candidats et le traitement équitable de l’information électorale.

Le 2ème maire adjoint au maire de Libreville, Christian Ngoua a déclaré que face à l’incivisme des populations, des mesures de répression seront mises en œuvre bientôt. Et d’ajouter que « l’objectif poursuivi par la mise en œuvre desdites mesures est d’inciter la population au respect de la réglementation en vigueur ». La mairie, après l’étape de sensibilisation entend aller vers la répression, en vue de sanctionner les indélicats.

Le commissaire en charge du budget de l’Union nationale, parti d’opposition, a indiqué que «le mois de septembre sera non seulement la période idéale, mais également le mois butoir», pour l’organisation des élections législatives qui se profilent à l’horizon. Revenant sur la qualité des personnes qui doivent y siéger, il a lancé que la tenue desdites élections doit être sanctionnée par l’accession à l’Assemblée nationale « des personnes légitimes ».

Des étudiants de l’Université Omar Bongo (UOB) ont récemment évoqué ce qu’ils qualifient de « citoyenneté fébrile» en constatant les problèmes d’état civil de certains d’entre eux. Ces étudiants réunis au sein du club Licence-Master-Doctorat (LMD) ont donc invité les autorités publiques à se pencher sur cette question, en suggérant notamment la facilitation de l’obtention des cartes d’identité nationale pour les étudiants.

Certaines infrastructures sportives au Gabon ont connu une sérieuse dégradation au cours des derniers temps, car insuffisamment exploitées. A l’issue d’une visite des installations sportives d’Angondjé, le 10 juillet, le ministre Gabonais en charge des Sports, Alain Claude Bilie-Bi-Nze, a ainsi proposé aux Fédérations sportives d’utiliser les installations de l’Etat pour disputer les compétitions nationales. Les « dégradations » des infrastructures sportives sont, en effet, « liées à l’absence de ressources pour assurer l’entretien » selon le ministre.

La Maison d’Alice a accueilli « Esprit du Bwiti » du 26 juin au 3 juillet. Fruit d’un travail de plus de deux ans, cette exposition photographique revient sur un rite initiatique traditionnel gabonais et a été réalisée en collaboration avec la Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille Le reporter-photographe Désirey Minkoh a souhaité associer cette valorisation de notre patrimoine culturel avec la lutte contre le cancer. Ainsi une partie des fonds récoltés lors de ce vernissage unique sera reversée à notre initiative « Agir contre le cancer ».

L’Organisation nationale des employés du pétrole (Onep) a lancé le 9 juillet, une grève de 15 jours au sein de Total Gabon. La grève a été décidée à la suite de l’échec des négociations concernant les revendications des employés. Les sites concernés par la grève sont Libreville, Port-Gentil, sites Anguille, Torpille, Ile Mandji et Cap Lopez.

Face à l’incivisme, des mesures de répression seront bientôt prises par les autorités communales à Libreville. L’objectif est d’inciter la population au respect de la réglementation en vigueur, car la propreté implique le changement de mentalités, comme l’a expliqué le 2ème maire adjoint de la Capitale gabonaise, Christian Ngoua. « La population ne se sent pas concernée, estimant que c’est l’affaire de la municipalité. Aussi, avons-nous mis sur pied des services compétents pour pencher sur les mesures de répressions », explique-t-il.

L’hôtel Radison Blu de Libreville a accueilli ce vendredi une journée d’échanges sur le thème : «Rituel de vote, représentation nationale et démocratie au Gabon». Le colloque a été organisé par le Groupe d’études politiques et de défense des instituts de recherches (Grepod), en partenariat avec l’Assemblée nationale. La journée a vu la participation de divers institutionnels, diplomates, universitaires, et acteurs politiques du pays. Objectifs: mener des réflexions, en vue «d’outiller les électeurs et les citoyens dans la perspective d’échéances électorales à venir».

Le gouvernement en général et le ministère en charge du Budget en particulier s’attendent désormais à un traitement plus objectif des informations sur la loi de finances rectificative pour l’année 2018 et les mesures de redressement des finances publiques. Le Ministre d’Etat Jean Fidèle Otandault, lors du déjeuner de presse de jeudi dernier, a en effet expliqué longuement les tenants et aboutissants de la LFR ainsi que les objectifs que vise l’Exécutif en matière de maîtrise des dépenses publiques.

Plus de 300 prisonniers ont été examinés en médecine générale et pris en soins par le personnel du Samu social. Selon le ministre d’État à la Justice, la visite de cette structure à la prison centrale de Libreville a été concertée et décidée par les deux parties. « Elle témoigne de la volonté des plus hautes autorités de ne pas faire des prisonniers, des parias de la société, malgré leur situation d’isolement ». On sait en outre que cette action devrait se prolonger, à long terme.

Le marché des titres publics émis par adjudications organisées par la BEAC connaît une augmentation de 36,6%, les montants levés par les Etats s’établissant à 1216,6 milliards de francs CFA, au premier semestre 2018. Il est souligné cependant que, dans le cadre de ces opérations de levées de fonds, les six Etats de la Cemac privilégient les émissions de titres à courtes durées de maturité (moins d’un an), et que les taux d’intérêt exigés par les investisseurs sont de plus en plus élevés.

La célébration de la première journée nationale de l’or, le 6 juillet, a été un succès, avec la présence du Premier ministre, Emmanuel Issoze Ngondet, et les principaux acteurs de la filière. La thématique retenue, « Faire de l’or, la nouvelle pépite de l’économie gabonaise», en disait long. Depuis 2016, le président de la République, Ali Bongo Ondimba, a affiché sa volonté de faire de l’or « une substance stratégique ». Un décret définissant les nouvelles conditions d’exploitation et de traçabilité des opérations ainsi que les prérogatives de l’Etat a été à cet effet pris en 2017.

Au bout de six mois de formation, 21 agents contrôleurs-employeurs de la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (Cnamgs) ont prêté serment à la Cour d’Appel de Libreville, le vendredi 6 juillet. Ils peuvent désormais assurer leur mission de contrôle des entreprises en matière de respect ou d’infractions de la réglementation et de la législation en vigueur concernant le régime obligatoire d’assurance maladie et de garantie sociale au Gabon.

Les autorités centrafricaines ne cachent pas leur satisfaction à la suite de la décision du Gabon de maintenir ses troupes au sein de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en Centrafrique (Minusca). En dépit des annonces du retrait des militaires Gabonais, il y a quelques mois, le dernier conseil des ministres a décidé le maintien des troupes au sein de la Minusca « au titre de la solidarité africaine et l’excellence des relations d’amitié et de fraternité avec le peuple centrafricain ».

Les discussions tripartites, entre le gouvernement, le patronat et les travailleurs, sur la révision du Code du travail au Gabon sont reportées. Les représentants des travailleurs ne pouvaient trouver un consensus, en effet, sur les modalités de leur participation. «Nous allons reprendre les consultations avec les représentants des travailleurs pour comprendre ce qui se passe. Et voir comment nous pouvons les aider ou les accompagner à désigner des participants qui parleront d’une seule voix : celle des travailleurs», a déclaré à ce sujet le ministre du Travail, Arnauld Engandji.

Sur présentation du Ministre d’Etat au Budget, Jean Fidèle Otandault, le dernier Conseil des Ministres a adopté le projet de décret modifiant et complétant certaines dispositions du décret n° 861/PR/MBCPFP du 28 octobre 2013 règlementant l’attribution et l’utilisation des véhicules administratifs. Aussi, les dispositions de l’article 16 fixent désormais le coût d’achat unitaire maximum des véhicules administratifs à trente millions (30 000 000) de francs CFA. La puissance fiscale maximale desdits véhicules est fixée à 13 chevaux.

Un lot de matériel et d’équipements médicaux comprenant des kits contre l’épidémie d’Ebola ont été remis par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) au ministère de la Santé. C’est la Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, le Dr Matshidiso Rebecca Moeti qui a remis les dons au Minstre d’Etat, ministre de la Santé et de la Famille, Denise Mekam’ne Edzidzie. La représentante de l’OMS a notamment soulevé les efforts déployés par le Gabon au cours des derniers temps pour la promotion de la santé de la population.

Le passeport gabonais est le plus puissant en Afrique centrale d’après le classement, pour 2018, du Global Passport Power Rank. Il permet, en effet, d’accéder à 59 pays, dont 26 sans visas et 33 dont le visa est délivré à l’arrivée. Le passeport tchadien arrive en deuxième position dans la sous-région, avec la possibilité d’accéder à 55 pays. Toutefois au niveau mondial le passeport gabonais est classé à la 152e place sur 199 pays.

L’association SOS AVC a commencé à sensibiliser la population gabonaise au sujet des risques d’accident vasculaire cérébral. Avec le soutien de la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (Cnamgs), l’association souhaite contribuer à limiter les dégâts, en sachant que l’AVC est l’une des premières causes de mortalité au Gabon, avec 7 décès sur 10 malades et une prévalence hospitalière de 15 à 20%. Les principaux objectifs de SOS AVC est donc d’informer et sensibiliser les familles sur l’attaque cérébrale et/ou accident vasculaire cérébral, défendre les droits fondamentaux des malades, et éventuellement promouvoir la recherche et la formation sur l’AVC.

Les épreuves du Baccalauréat démarrent ce 3 juillet au Gabon, avec un peu plus de 23 000 candidats. Soit une légère augmentation par rapport aux 21 500 candidats de l’année dernière. L’épreuve écrite d’Education physique et sportive et les Sciences économiques et sociales sont au menu du premier jour du baccalauréat. Les jours suivants, les candidats poursuivront avec la philosophie, le français, les mathématiques, l’histoire-géographie, les langues et l’épreuve de Sciences de la vie et de la terre. Les épreuves facultatives consacrées à l’art dramatique, au dessin et à la musique, sont prévues le 7 juillet. Et les épreuves orales du 9 au 13 juillet.

Le Gabon et ses partenaires continuent à mobiliser les efforts et les ressources nécessaires pour faire face à la chenille légionnaire d’automne (CLA), qui entraine des ravages à la production agricole à travers le pays. La culture de maïs, de riz, de sorgho et les cultures maraîchères sont parmi les plus concernées depuis quelques temps maintenant. C’est ainsi que l’organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et le ministère de l’Agriculture et de l’Elevage, en partenariat avec les bailleurs de fonds, se sont récemment réunis à Libreville pour trouver les solutions idoines en vue d’une meilleure veille et d’une riposte, pour endiguer les conséquences de ce phénomène particulier.

Selon le chef de l’Etat gabonais, le rôle de PME est crucial dans le renforcement du tissu économique national qui doit assurer l’embauche de plus de jeunes et de femmes de tous horizons. « Ces PME font face à de nombreux défis dont l’accès au financement. A ce propos, j’ai instruit le gouvernement de fournir plus d’efforts en vue d’aider ces entrepreneurs à développer leurs entreprises, améliorer leurs compétences et surtout accéder aux financements », a-t-il également souligné.

Le Ministre d’Etat gabonais en charge de la Communication et de l’Economie numérique a sollicité et obtenu l’accord du Conseil des Ministres pour l’adhésion du Gabon au Projet « Réseau Unique Africain » dont le but est de proposer à l’ensemble des pays du continent africain une offre tarifaire unique en roaming.

L’amélioration des résultats sportifs nationaux fait partie des priorités du ministère d’Etat en charge du Sport. Alain-Claude Bilie-By-Nze a eu des échanges avec les principaux acteurs dans ce domaine. La formation, la mise en place d’infrastructures, l’encadrement, la mise en place de cadre juridique, le financement et la promotion du sport scolaire et universitaire ont été évoqués pour parvenir à cette amélioration de résultats. Une séance de travail avec les fédérations sportives est en outre prévue incessamment.

La deuxième session de la Cour criminelle spéciale (CCS), dans la cadre de l’opération Mamba, a commencé le 28 juin et ne prendra fin que le 31 août prochain au Tribunal de Libreville. Des anciens hauts cadres de l’Administration et des anciens membres du gouvernement soupçonnés de corruption et de détournement de deniers publics sont attendus à la barre au cours de cette session de la CCS. Certains d’entre eux ont été incarcérés depuis plus d’une année.

Suite aux mesures prises dernièrement par le Gouvernement en matière de réforme des finances publiques et, particulièrement, des décisions adoptées afin de réduire la taille de l’Exécutif, le Ministre d’Etat en charge du Budget et des Comptes publics, Jean-Fidèle Otandault, effectuera des interventions dans différents medias afin de mieux éclairer l’opinion.

Recettes, fiscalité, masse salariale, dette, trésorerie, emploi, investissement, sont, entre autres, les différents enjeux sur lesquels ont porté les travaux confiés aux membres de la task-force sur les finances publiques. Cette initiative du Chef de l’Etat gabonais avait pour objectif de dresser un bilan d’ensemble sur l’état de nos finances publiques, pour une rationalisation en vue d’optimiser les recettes fiscales et orienter les dépenses vers les secteurs prioritaires.

C’est le branle-bas de combat actuellement dans les coulisses de Total Gabon afin de prévenir une éventuelle grève des employés à compter du 30 juin prochain. Un préavis de grève a été en effet déposé par l’Organisation nationale des employés du pétrole. Parmi les questions qui divisent, il y a les préalables comme l’évolution des carrières, la classification socioprofessionnelle, le paiement du 13ème mois, l’élaboration d’un nouveau système de rémunération, le paiement d’un bonus partiel de cession des actifs, la mutation du personnel des sites vers la base et la prime de panier etc.

Le ministre chargé des relations avec les Institutions, Noël Nelson M’Essone, a officiellement installé les 9 membres de la Haute autorité de la communication (HAC) au siège de l’ancien Conseil national de la communication. Ces membres peuvent maintenant commencer à travailler. Rappelons que la HAC a pour but de réguler en toute indépendance et impartialité le secteur de la communication au Gabon.

L’Agence nationale de l’aviation civile (Anac) a organisé du 18 au 22 juin une formation à l’adresse des représentants de différents corps des services de sécurité et administratif des transports aériens au Gabon. La formation intitulée «1.2.3 base sûreté» vise à améliorer le niveau de sûreté des aéroports dans le pays. L’initiative a été prise face à la montée en puissance des phénomènes terroristes et des actes illicites concernant le transport aérien sur le continent africain

La commercialisation de Mercedes-Benz Actros et Arocs sur le marché gabonais a été lancé par Tractafric Motors Gabon à la fin de la semaine passée. De nombreux opérateurs économiques, des hommes de médias, ainsi que des artistes ont participé à la cérémonie de lancement des nouveaux produits. A noter que Tractafric Motors est le partenaire et représentant depuis plus d’une vingtaine d’années de la marque Mercedes-Benz au Gabon.

Financés par le projet « Idyanja », initié par le CP du bureau politique du PDG, Jean-Fidèle Otandault, et qui vise l’autonomisation des jeunes et des femmes, les travaux du centre commercial  « Papa allô allô » seront réalisés pour une durée de 10 mois par l’entreprise SCI Amdarye, sur une surface de 468 m2. Des galeries pavillons bleue, des galeries commerciales et 20 espaces individuels respectifs de 18m2, 16m2, et 14m2 y seront bâtis ainsi qu’un restaurant municipal. Le chantier prévoit la création de 150 à 200 emplois.

Selon un analyste, les applications des décotes de traitement à l’ensemble des institutions et autres autorités administratives de 15% ; sur les rémunérations des cabinets à hauteur de 10% et sur les autres fonctions administratives de 5% « justifient la détermination de l’équipe gouvernementale d’apporter des véritables réponses au vécu des gabonais non sans œuvrer à l’équilibre macroéconomique ».

 Les greffiers en grèves depuis quelques mois ont décidé de reprendre le travail à partir du 25 juin. Le Syndicat national des greffiers (Synagref), dirigé par Georges Boupenga a pris la décision à l’issue d’une assemblée générale tenue le vendredi 22 juin, au palais de justice de Libreville. Un protocole d’accord a été en effet proposé par le ministère de tutelle afin de mettre un terme au désaccord entre les parties prenantes.

Conformément à une décision annoncée lors du conseil des ministres, la gestion de l’Aéroport international de Libreville a été attribuée à la GSEZ Airports du groupe singapourien Olam, après la fin de la concession avec la société française Egis. Ce qui va renforcer au Gabon la position occupée par le groupe singapourien au sein de l’économie gabonaise.

Les techniciens de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) ont évalué le niveau de réalisation de la première catégorie du projet dénommé «amélioration de la desserte en eau du Grand Libreville», au cours des derniers jours. L’extension des réseaux a été en effet au centre des préoccupations afin de répondre aux besoins de la population. L’objectif principal de ce projet est d’augmenter le rendement du réseau et le taux de desserte dans les zones mal desservies en eau potable dans la capitale et ses environs.

Le vice-président de la République, Pierre-Claver Maganga Moussavou, s’est rendu sur le site du pont métallique qui enjambe la voie ferrée dans la zone dite Owendo-Port, après un appel lancé par les chefs de quartier. Le but était d’effectuer une inspection de l’ouvrage construit il y a plus de quarante ans. Le Directeur général de la Société d’exploitation du Transgabonais (Setrag), Patrick Claes, a accompagné le vice-président de la République lors de ce déplacement. Il a été annoncé que le pont sera bientôt réhabilité.

La Banque panafricaine a lancé ce jeudi son nouveau produit dénommé ‘’ LEO’’, ou le banquier artificiel. A travers ce produit, les clients inscrits au réseau social Facebook, pourront ouvrir des comptes en ligne, recevoir instantanément des notifications de transactions. « Leo est prêt à vous aider pour la plupart de vos transactions et informations bancaires. En cela, il favorise l’inclusion financière, améliore la qualité de service », a déclaré le directeur général adjoint UbaGabon, Etienne Ramba.

Le président directeur-général (PDG) du groupe Eramet, Christel Boriès, a été reçu ce mercredi par le ministre de l’Equipement, des Infrastructures et des Mines, Christian Magnagna. Les échanges entre les deux personnalités ont porté sur le développement et le renforcement du partenariat de ce groupe français avec l’Etat gabonais. Christel Boriès est à Libreville dans le cadre de la réunion de l’Assemblée générale ordinaire annuelle des actionnaires de la Compagnie minière de l’Ogooué (Comilog) devant se tenir ce 21 juin 2018.

Le Ministre d’Etat, ministre du Budget et des Comptes publics, Jean-Fidèle Otandault, était ce mercredi devant la Commission des lois et des Affaires administratives chargée des droits de l’Homme du Sénat à la salle Jean Hilaire AUBAME, afin de présenter aux honorables sénateurs l’exposé des motifs sur le projet de loi déterminant les principes fondamentaux des pensions de l’Etat.

Une commission interministérielle composée des départements de la Formation professionnelle, de l’Education nationale et de l’Enseignement technique ainsi que des experts de l’agriculture a été constitué afin de réfléchir sur les voies et moyens de la relance des différentes filières agricoles au Gabon. La mise en place de la commission a été annoncée par le ministre de l’Agriculture, de l’élevage en charge du Programme Graine, Biendi Maganga Moussavou. Une réforme de la politique agricole a été également évoquée. Elle sera axée sur le développement des classes vertes, la mise en place de filières agricoles dans les lycées techniques et les centres de formation professionnelle.

Les travaux de réhabilitation de l’axe PK5-PK12 sont réalisés à 80% actuellement. Le ministre de l’Equipement et des Infrastructures, Christian Magnagna, et la maire de Libreville, Rose Christiane Ossouka, ont effectué une visite de chantier à la fin de la semaine passée. La livraison du chantier devrait normalement intervenir vers le mois de septembre de cette année selon les responsables, afin que tout soit bouclé avant la prochaine rentrée scolaire.

La traditionnelle journée porte ouverte de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG), s’est déroulée samedi dernier à Oyem, pour la Direction régionale nord du Woleu-Ntem et de l’Ogooué-Ivindo. Ce fut l’occasion de plusieurs activités didactiques et sportives pour la population locale. L’objectif de cette journée spéciale organisée depuis 2002 est de renforcer les liens entre les agents la société et de raffermir la relation entre ces agents et la clientèle de la SEEG. Mais ce fut surtout une occasion pour certains particuliers de se procurer d’un compteur d’eau et d’électricité.

Biendi Maganga-Moussavou a affirmé dernièrement que le renforcement de l’efficacité de la production agricole du Gabon passe par un système de formation adapté, avant de souligner que c’est dans ce contexte que s’est mise en place une commission interministérielle (Formation Professionnelle / Education Nationale et Enseignement Technique / Agriculture. Cette commission rendra ses conclusions la semaine prochaine pour parvenir à rendre opérationnel ce projet avec l’arbitrage des plus hautes autorités.

Lors de la réunion de son conseil exécutif organisée, jeudi à Libreville, le Rassemblement pour le Gabon (RPG), formation politique fondé par Paul Mba Abessole, a confirmé sa décision de prendre part aux élections législatives qui se tiendront cette année. On sait en outre qu’une soixantaine de candidatures ont déjà été enregistrées par les Instances en charge de ce dossier.

A l’occasion de la fin du mois du ramadan, le président de la République, Ali Bongo Ondimba, a pris part, le vendredi 15 juin, à la Mosquée Hassan II, à la grande prière dirigée par l’imam, président du Conseil supérieur des affaires islamiques du Gabon (CSAIG), Ismaël Oceni Ossa. «Tous les musulmans sont, au terme de ce mois de sacrifices, contents d’avoir pu l’accomplir. Cela nous permet d’avoir une plus grande introspection, de nous recueillir, de nous poser un certain nombre de questions et nous emmener à être beaucoup plus généreux. Donc c’est un grand enseignement pour nous », a affirmé le président de la République.

A la suite d’une rencontre avec les responsables au niveau du ministère du Pétrole, le Syndicat libre des transporteurs terrestres (Syltteg) devrait intégrer la commission chargée de déterminer les prix des produits pétroliers au Gabon, en tant qu’observateur. Les négociations ont, en effet, démarré entre le Syltteg et le gouvernement alors que les syndicalistes avaient programmé un mouvement de grève.

Le Gabon a célébré le jeudi 14 juin au Centre national de transfusion sanguine (CNTS), dans le 3ème arrondissement de Libreville, la journée mondiale des donneurs de sang sous le thème : ‘’Le don de sang en tant qu’acte de solidarité’’. Les manifestations se sont déroulées en présence du représentant résident de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Colombo Kafango. D’après le ministre d’État gabonais à la Santé, Denise Mekam’ne Edzidzie, le CNTS a réalisé en 2017, 22.000 prélèvements, dont 70% de la part de donneurs familiaux et seulement 30% de la part des volontaires et des bénévoles.

Le Ministre de l’Equipement, des Infrastructures et des Mines, Christian Magnagna accompagné de son Ministre Délégué, Jean Marie Obame Ondo et du Maire de la Commune de Libreville, Rose Christiane Ossouka Raponda, a effectué ce jeudi 14 juin 2018 une visite de terrain sur l’axe PK5-PK12. Cette visite avait pour objet, selon un communiqué, « de s’imprégner de l’avancement des travaux, de l’assainissement de la zone des travaux, de la recolonisation des espaces indemnisés et de l’occupation anarchique du patrimoine routier national ».

Une session d’information pour le Dispositif Apprentissage Dual (PRODECE) dans le domaine du BTP s’est tenue à Libreville en début de semaine. Ainsi, l’entreprise ADHI Corporate a expliqué aux jeunes qui ont effectué le déplacement les spécificités des matériaux qu’elle utilise (acier léger, béton allégé,…) et la formation qu’elle propose afin de sélectionner 20 potentiels employés résidant au Gabon qui pourront bénéficier des formations dans la construction en acier léger.

Les 12 et 13 juin se sont tenus à Libreville des Master Class en photographie, animés par les équipes de Gabon Meca, en partenariat avec la marque Japonaise Canon. Un peu plus de 90 photographes professionnels, de vidéastes amateurs et journalistes reporters d’images ont participé à cet événement. L’objectif est de présenter les produits de la marque, mais aussi de permettre le renforcement des capacités des professionnels locaux. Des formations techniques sur la photographie et l’impression ont été ainsi délivrées par Jean Mazel, Mahmoud Lazzouli et Alexia Menasse de Canon Central & North Africa.

Au cours de cette semaine, un peu plus de 36 000 candidats participent aux épreuves du Brevet d’études du premier cycle (BEPC). Le ministre d’État chargé de l’Éducation nationale, Francis Nkéa Nzigue, a fait une descente dans des centres d’examen de Libreville, pour s’enquérir du déroulement des épreuves. L’année dernière, le taux de réussite au BEPC était de 69,95%. Le ministère espère des résultats plus encourageants pour cette année.

Le président de la République centrafricaine sera ce jeudi à Libreville, à l’occasion d’une visite de travail au cours de laquelle il rencontrera son homologue gabonais, Ali Bongo Ondimba. Selon le communiqué de la présidence de la République, il s’agit d’une « rencontre entre les deux chefs d’Etat qui partagent l’ambition de construire une intégration sous-régionale tous azimuts, notamment en matière de paix et de sécurité ».

Lambert Noël Matha, Ministre d’État gabonais en charge de l’Intérieur, a déclaré au cours d’une conférence de presse que la première phase de l’opération d’enrôlement sur la liste électorale, qui constitue l’étape d’action préélectorale du gouvernement, aura lieu du 15 au 29 juin prochain. La deuxième phase axée sur les réclamations se fera en trois jours avant la restitution de cette liste prévue pour la fin du mois d’août.

La relance du projet de construction de 5000 logements sociaux à Libreville est de nouveau en question actuellement. Le vice-président de la République, Pierre-Claver Maganga Moussavou, s’est ainsi entretenu le 12 juin à son bureau avec une délégation de l’entreprise espagnole Main Global SL, spécialisée dans la construction de logements sociaux. La délégation de l’entreprise espagnole a été conduite par son Directeur général, Jimenez. Ce projet a été négocié par la société espagnole depuis 2012 mais il n’a pas du tout avancé.

La mesure d’interdiction d’exportation des matières premières non transformées à partir du Gabon a porté ses fruits. Le pays compte actuellement environ 700 entreprises dites « industrielles » qui emploient plus de 14 000 individus à travers le pays, compte tenu de l’obligation de transformer certains produits, notamment le bois, avant exportation. Le secteur de l’industrie contribue actuellement à hauteur de 7% au PIB national.

Selon un communiqué parvenu à la rédaction de l’AGP, les usagers désireux d’accéder aux différents services qu’offre la chancellerie du Gabon en France, devront dorénavant le signaler deux jours avant par moyen téléphonique ou électronique tout en déclinant de manière intégrale leurs identités.

Au terme de la finale de la 5ème édition de la compétition nationale des ‘’Mini-entreprises’’, organisée le 9 juin dernier à Libreville, par Junior Achievement (JA Gabon) et remportée par le Cours secondaire Ambourouët, le Gabon prendra part à la compétition régionale africaine, qui aura lieu, en décembre prochain au Ghana et c’est l’établissement vainqueur qui le représentera. Selon le communiqué de Junior Achievement, ce sont au total 19 projets qui ont été mis en exergue pour récompenser les trois meilleurs.

La cinquième édition de la compétition nationale des ‘’ Mini-entreprises’’ organisée par Junior Achievement Gabon a été remportée par le Cours secondaire Ambourouet pour son projet dénommé« JeriI entreprise ». Cette mini-entreprise fabrique des protèges pare-brise à base de cartons recyclés et de pagne africain. Les gagnants vont ainsi représenter officiellement le Gabon à la compétition régionale programmée en décembre prochain au Ghana.

La direction générale de l’industrie, l’Agence gabonaise des normes et l’organisation gabonaise de la propriété intellectuelle se penchent actuellement sur les possibilités de mise en place d’un label gabonais, notamment dans le secteur agroalimentaire en général et celui de l’huile de palme en particulier. Cette approche est nécessaire depuis les opérations menées par Olam Palm Gabon. « Pour l’instant, le gouvernement fait dans la promotion », en attendant la concrétisation de ce label, selon le ministère de l’Industrie et de l’Entrepreneuriat national.

Les agents des régies financières et administration assimilées de Port-Gentil, en grève illimitée depuis plusieurs jours, ont décidé lors d’une assemblée générale de suspendre leur mouvement d’humeur. Les syndicalistes expliquent ce choix par le constat selon lequel les autorités ont clairement montré leur disponibilité à engager des négociations et à satisfaire dans la mesure du possible leurs différentes revendications.

C’est ce mardi que le Syndicat libre des transporteurs terrestres du Gabon (Syltteg) rencontrera les représentants du gouvernement dans le cadre des négociations concernant la hausse du prix des produits pétroliers et sur les contrôles de police jugés « intempestifs ». L’information a été confirmée par le président dudit syndicat, Jean Robert Menié, quelques heures après la suspension de la menace brandie de grève générale illimitée.

« Résolument, le PDG est sur le terrain, signes marquant d’une revitalisation et régénération du PDG, dans la province », a déclaré Richard Royembo, le Secrétaire Provincial du PDG suite au coup d’envoi ce dimanche 10 juin au Stade blanc de Port-Gentil du tournoi de football dénommé : « La coupe de l’unité des jeunes de l’Ogooué-Maritime ». Cet événement parrainé par le membre du Comité Permanent, Jean -Fidèle Otandault rassemble les jeunes des quatre arrondissements de Port-Gentil et la cérémonie de lancement a vu la présence de Claire Mandza, Secrétaire Nationale PDG en charge de l’Ogooué-maritime, ainsi que d’autres figures bien connues du parti.

Dans le cadre de la célébration de la semaine nationale de l’environnement qui s’est tenue du 05 au 10 juin 2018, l’Ong Malachie, en partenariat avec le Conseil National Climat, a organisé, du 06 au 07 juin, un atelier de réflexion sur la mise en place d’une plate-forme des femmes pour la lutte contre les changements climatiques au Gabon (FECLIMAG). Notons que l’Ong Malachie est aussi le partenaire du programme prêt business IDYANJA, initié par le membre du gouvernement et membre du Comité Permanent du PDG, Jean-Fidèle Otandault.

L’ONE recherche dans le cadre du Projet de Développement des Compétences et de l’Employabilité (PRODECE), des jeunes âgés de 16 à 24 ans ayant un niveau d’études minimum 3ème de l’enseignement général ou professionnel pour une formation dans les BTP. 50 places sont en jeu. Rendez-vous avec l’entreprise pour informations sur les opportunités des métiers disponibles dans le BTP ce lundi 11 juin dès 13h00 à l’Antenne Régionale de l’Estuare de l’ONE sise au 378, Rue Jean Baptiste NDENDE (Rond-Point de l’Avenue de Cointet).

Dans le cadre de l’élection des deux derniers membres de la Haute autorité de la communication (Hac), qui s’est déroulée, ce samedi 9 Juin à la Maison Georges Rawiri de Libreville, les professionnels de la communication ont porté leur dévolu sur les journalistes Timothée Boussiengui et Abel Mimongo, avec respectivement 135 voix et 119 voix. Onze candidats étaient en course pour occuper les deux derniers sièges de la Haute autorité de la communication (Hac).

El Hadj Omar Bongo Ondimba 8 juin 2009 – 8 juin 2018. Une messe d’action de grâce s’est tenue à la cathédrale Sainte Marie de Libreville en présence du couple présidentiel gabonais. « Perdre un proche est un arrachement. Mais perdre un père est une douleur inconsolable. Tu es parti trop tôt. Mais tes enseignements sont une boussole qui continue de guider nos pas. En ce jour de commémoration, et comme chaque jour que Dieu fait, nos pensées les plus émues te sont dédiées. Repose en paix », a aussi écrit sur sa page Facebook le Chef de l’Etat et fils de l’illustre défunt.

La célébration de la journée mondiale des Océans, le 8 juin, a été marquée au Gabon par la volonté des autorités de lutter contre la pollution plastique. La ministre de la Pêche et de la Mer, Clémence Loupdy, a rappelé que ce type de pollution engendre des dommages considérables aux ressources marines. « 80% de toute la pollution des océans provient des déchets venant de la terre ferme. 8 millions de tonnes de plastiques par an se retrouvent dans les océans, faisant des ravages sur la faune, la pêche et le tourisme », a-t-elle précisé.

Le boxeur gabonais Taylor Mabika est désormais champion de la WBC Francophone. Il a remporté la victoire lors du combat qui l’a opposé au boxeur albanais, Nuri Séféri, le vendredi 8 juin, au palais des sports de Libreville. Taylor Mabika a eu raison de l’albanais au bout du douzième round.

Une convention a été signée entre la Société nationale du logement social (SNLS) et le groupe chinois Guoji Industry. Cette convention devrait permettre la construction de logements sociaux, de bâtiments commerciaux et collectifs sur trois sites, à Essassa, Nkok et Bifoun. « Notre pays a un besoin immense de logements sociaux. Les Gabonais nous regardent et ne veulent qu’une seule chose : vivre heureux. Et comme vous le savez, le logement participe au bonheur de l’être humain», a affirmé le Ministre d’Etat, ministre de l’Habitat, Michel Menga M’essone, lors de la signature de la convention.

Jusqu’au dimanche 10 juin, une mission médicale militaire chinoise séjourne au Gabon. La mission est conduite par le général de division Wang Yanjun, qui est également Directeur général adjoint de l’Institut d’études de médecine militaire (IEMM) de l’Académie des sciences militaires chinoises. La mission va contribuer à faciliter l’accès de la population aux soins, tout en renforçant la coopération militaire entre le Gabon et la Chine. Les membres de la délégation ont ainsi rencontré le ministre d’État, ministre de la Défense nationale Étienne Massard Kabinda Makaga.

La nécessité de mettre en place des nouvelles approches et nouvelles stratégies pour améliorer la représentation des femmes et des jeunes aux postes électifs et dans les sphères décisionnelles sont entre autres recommandations prises au terme de l’atelier de renforcement des capacités en vue de l’amélioration de la représentativité des femmes et des jeunes aux postes électifs et instances décisionnelles.

Le cabinet AltEmploi Gabon en collaboration avec l’Office Nationale de l’Emploi, organise, ce vendredi 08 juin, le 1er Salon de l’Emploi et des Métiers. Selon la chargée des missions des Ressources Humaines dudit Cabinet, Perrine Moutsinga, l’évènement met en relation les entreprises d’Afrique qui recrutent les étudiants et les jeunes diplômés via un portail de recrutement, spécialisé, occupant le rang de 1er site de recrutement dans le domaine.

Le cimentier franco-suisse Lafarge Holcim s’intéresse de plus en plus au marché gabonais. Une délégation de la filiale marocaine de la société s’est ainsi rendue au Gabon afin de détecter les différentes possibilités d’investissement. La délégation a été conduite par l’Administrateur-Directeur général du cimentier au Maroc, Emmanuel Rigaux. Le gouvernement souhaite en effet booster la production locale de ciment, alors que le secteur est dominé par des importateurs.

Le gouvernement gabonais est actuellement à la recherche d’un nouvel actionnaire pour redynamiser la station de radio panafricaine Africa n°1 à la suite du retrait de la Lybie de ce projet. Le ministre d’Etat en charge de la Communication, Guy Bertrand Mapangou, a réitéré la volonté du Gabon d’améliorer l’exploitation de la radio qui connaît actuellement des difficultés liées notamment à la vétusté de ses équipements.

Le membre du gouvernement poursuit sa campagne d’explication sur le critère du Département comme élément de base d’un siège de sénateur, et décliné la pondération pour les cas spécifiques de Libreville, Owendo et Akanda. Rappelons qu’au Sénat, Lambert-Noël Matha a justifié le chiffre de 52 sénateurs. Il a reconnu et reprécisé le droit d’amendement du Parlement dans notre démocratie; tout en rappelant que l’Exécutif milite pour le maintien du bicaméralisme dans notre pays contrairement à ceux qui suggéraient la suppression pure et simple de cette première Chambre

Invité ce lundi 4 juin 2018 à la chronique de Mostley dans le Dafreshmorning sur Urban FM, Biendi Maganga Moussavou, Ministre de l’Agriculture et de l’Elevage, chargé du Programme GRAINE, a consacré une bonne partie de l’emission radiophonique à décliner l’ensemble des mesures visant à favoriser davantage l’agriculture dans notre pays. Le membre du gouvernement a dit toute l’importance de renforcer les mécanismes afin de rendre l’agriculture gabonaise moderne.

Un peu plus de 700 agents et une cinquantaine de véhicules ont été mobilisés par la société Averda à Libreville au cours des derniers jours. Cela a permis de doubler selon les responsables la quantité de déchets collectés dans la capitale. La société a été très critiquée au cours des derniers temps pour ses manquements. La situation a évolué à la suite d’une réunion avec le cabinet de la présidence de la République. Averda a promis d’assurer sa mission.

Un séminaire des écoles d’état-major d’Afrique se tient à Libreville actuellement, avec la participation de neuf pays d’Afrique et de la France. Les participants à la rencontre sont ainsi issus du Sénégal, de la RDC, du Cameroun, du Congo, du Gabon, du Mali, du Maroc et de la Mauritanie. L’objectif du séminaire est notamment d’améliorer et d’harmoniser les curricula des écoles d’enseignement militaire supérieur du premier degré.

« L’heure n’est plus aux questionnements et aux palabres mais au travail » a lancé le sociétaire du gouvernement et du Comité Permanent du PDG alors qu’il recevait chez lui, à Port-Gentil, les membres de sa famille politique. L’objectif était, avec les membres du Conseil National et du Comité Central du 2ème Arrondissement, d’échanger librement sur le fonctionnement du Parti dans cette circonscription électorale et s’accorder sur les stratégies menant vers la victoire en cette année électorale.

« L’adoption récente par le parlement gabonais de deux nouvelles lois portant l’une, sur l’orientation de la politique nationale des PME et l’autre, relative aux structures d’encadrement et d’accompagnement des PME, marque une fois de plus toute la détermination du Président de la République à faire du secteur des PME un des leviers de la croissance économique et de la prospérité partagée », a déclaré dernièrement le Ministre en charge des PME, Julien Nkoghe Bekale.

Le Gabon célèbre activement jusqu’au 9 juin prochain la semaine nationale de l’environnement, un évènement commémoré conjointement avec la journée mondiale de l’environnement dont le thème est : « Luttons contre la pollution plastique à usage unique ». Pour le directeur général de l’environnement, Yannick Ongonwou Sonnet, la lutte contre la pollution plastique à usage unique, participe non seulement à la préservation de l’environnement, mais surtout au bien-être des populations.

La présidente de Sénat, Dr. Lucie Milébou Aubusson épouse Mboussou, a présidé, ce lundi à Libreville, la cérémonie de dévoilement d’un buste du défunt président gabonais, Omar Bongo Ondimba, don de la Fondation qui porte son nom, en reconnaissance à l’arrivée au Gabon du bicamérisme dont il fut l’initiateur, et son œuvre politique à l’échelle nationale et internationale. Le président du Sénat gabonais a rappelé, dans son intervention, les différentes étapes qui ont marqué la vie politique de l’illustre disparu.

Digital TV dispose d’une nouvelle agence commerciale au quartier Louis de Libreville. L’objectif de la société serait d’apporter la télévision numérique dans le plus grand nombre de ménages au Gabon, mais avec un prix abordable, d’après les explications de son Directeur exécutif. Depuis 2009, Digital TV commercialise les bouquets sous la marque TNT Africa.

 

Le ministère des Eaux et Forêts suit de près actuellement l’évolution des industries de la filière bois qui évoluent au sein de la Zone économique à régime privilégié (Zerp) de Nkok. Le ministre Jacques Denis Tsanga s’est déjà rendu sur place pour constater de visu la situation. « Dans le cadre de l’industrie du bois, nous sommes partis de la première à la troisième transformation, qui sera atteinte en fin d’année » a-t-il réagi. Avec environ 70 entreprises sur place, la Zerp de Nkok évolue assez rapidement, avec un énorme potentiel pour l’accueil des industries de transformation et d’exportation du bois.

La Junior entreprise de l’Institut National des Sciences de Gestion (INGS), parrainé par Citi Bank, en collaboration avec l’UNESCO, Sobraga, Canal +, et Airtel, a organisé, samedi, la 7e édition de la Journée portes-ouvertes sous le thème ‘’La digitalisation des métiers de gestion’’. Cette 7e édition a été l’occasion pour les opérateurs économiques de présenter les différents métiers d’avenir de leurs secteurs, à près de 500 étudiants présents durant cette journée.

Dans une correspondance adressée le 30 mai 2018 aux directeurs des entreprises spécialisées dans l’exploitation et la vente des produits pétroliers mis à la consommation ; le président de la Commission nationale des prix des produits pétroliers en République Gabonaise, Bernardin Mve Assoumou, a informé les acteurs du secteur de la majoration du prix du brut à la pompe. Une mesure que les autorités expliquent par la nécessité de procéder à certains ajustements afin de se conformer aux engagements pris par le pays afin de renouer avec une croissance forte et des finances publiques assainies.

Cet homme de communication bien connu vient d’être élu à la tête de la Haute autorité de la communication. Natif de la ville de Kango à plus 80 kilomètres de Libreville dans la province de l’Estuaire, et journaliste de formation dans la spécialité presse écrite, Raphaël Ntoutoume Nkoghe occupait jusqu’avant sa nomination, le poste de conseiller du président de la République, chargé des relations avec la presse.

Le membre du Comité Permanent du parti PDG dans l’Ogooué-Maritime, Jean-Fidèle Otandault, a effectué ce samedi une visite des différentes administrations de la capitale économique et des points névralgiques de la cité touchés par l’insalubrité. « La propreté de la ville de Port-Gentil demeure l’une de mes priorités primordiales et je continue à retrousser mes manches pour que la tendance s’inverse », a-t-il indiqué pour expliquer cette initiative qui est menée « dans le cadre de la campagne permanente pour un meilleur cadre de vie pour les Gabonaises et les Gabonais, symbolisée chaque premier samedi du mois par l’opération nationale Journée Citoyenne initiée par le Président de la République, Son Excellence Ali Bongo Ondimba ».

La célébration de la 13e édition de la journée porte ouverte des tortues marines a été un succès à Libreville. « Tortues marines et biodiversité », tel a été le thème retenu pour la célébration. Le principal objectif était de sensibiliser toutes les catégories de la population, notamment les jeunes gabonais, sur l’importance de la protection des espèces emblématiques. Les membres de l’ONG WCS ont expliqué que la protection des tortues marines implique la protection de leur milieu de vie, à savoir la mer.

Un forum sur le financement participatif a été organisé, vendredi 1er juin, par le Mouvement catholique républicain (MCR), une ONG créée en 2016 par des laïcs de l’église catholique au Gabon. Pour le MCR, le financement participatif peut en effet constituer un levier pour le développement des TPE et PME. A travers le forum, le groupement peut ainsi contribuer d’une certaine manière aux actions citoyennes dans le domaine socioéconomique.

La chaire-Unesco «Réseau Bantuphonie » est désormais créée au sein de l’université Omar Bongo (UOB) grâce notamment au concours du Centre international des civilisations bantu (Ciciba). La structure est dirigée par le professeur Patrick Mouguiama-Daouda et aura une vocation sous-régionale, car affiliée aussi à des universités comme Lyon 2, Brazzaville ou encore Yaoundé etc.

L’élection des délégués du personnel de la Poste S.A. a eu lieu le 31 mai, sur l’ensemble du territoire national. Le vote a eu lieu ainsi dans les 11 bureaux de vote du pays. Cette élection était initialement programmée en fin mars. Les délégués élus deviendront les porte-paroles des employés auprès des instances dirigeantes de la société, pour mieux défendre leurs intérêts à un moment où la Poste traverse un moment décisif de sa phase de redressement.

Le Gabon bénéficie d’un appui financier important de la part de la Grande-Bretagne, dans le cadre de la lutte contre le braconnage et la protection des éléphants. En effet, Londres prévoit une enveloppe de près de 20 milliards FCFA dans cette initiative. Notamment du financement d’un programme de formation devant s’étendre sur quatre ans. A travers ce projet, il s’agira d’améliorer les compétences locales, en matière de planification des opérations, de navigation et de collecte de renseignements pour aider à lutter efficacement contre la criminalité envers les espèces sauvages.

 

La Direction Générale de la Comptabilité Publique et du Trésor de la République Gabonaise a procédé ce mercredi 30 mai à l’émission par voie d’adjudication de Bons du Trésor Assimilables. La valeur nominale unitaire du BTA est de 1000 FCFA et l’échéance est fixée au 31 août 2018. Les intérêts sont escomptés sur la valeur des bons.

Les réformes du Doing Business, la compétitivité des filières, l’augmentation des Investissements Directs Étrangers (IDE), la rationalisation de la parafiscalité, la mise en place du guichet multimodal et les préparatifs du Haut Conseil pour l’Investissement (HCI) qui se tiendra prochainement figurent parmi les priorités de Madeleine Berre, à la tête du ministère en charge des Investissements et des Partenariats Publics-Privés.

Le Fonds International pour le Développement Agricole (FIDA) est venu faire le point du PDAR (aménagement d’infrastructures agricoles dans le Woleu-Ntem) avec le Ministre en charge de l’Agriculture, Biendi Maganga-Moussavou, puis dresser les perspectives de mettre en œuvre le PDAR2 (extension du programme à l’Ogooué-Ivindo et La Ngounie). « Une prochaine tournée nous permettra d’identifier les zones cibles », a affirmé le membre du gouvernement à la suite de cette rencontre.

Une délégation conduite par le ministre d’Etat chargé de l’Education nationale, Francis Nkea Ndzigue, se rendra sur les centres d’examen qui vont accueillir les épreuves du baccalauréat dans la province de l’Estuaire. Le ministre d’Etat et ses collaborateurs se sont ainsi déjà rendus, le 29 mai, au centre d’examen du Lycée national Léon-Mba, l’un des douze centres de la province. Il est question de s’assurer que les épreuves se déroulent dans de bonnes conditions. A noter que les épreuves sportives du baccalauréat ont démarré en début de cette semaine.

La Coalition pour la nouvelle république (CNR) a appelé les populations de Kinguelé, quartier du 3e arrondissement de Libreville, à faire barrage à la tenue des élections législatives prévues cette année. Mais les divergences de vue par rapport à cet appel au boycott se multiplient au sein de cette coalition suite à la décision de plusieurs grands partis de l’opposition de ne pas suivre cette consigne.

 

Cette entreprise gabonaise opérant dans le suivi, l’accompagnement et le coaching des jeunes promoteurs d’entreprises ont dispensé à une dizaine d’entrepreneurs les rudiments dans les domaines du marketing, de digitalisation de la communication, de télécommunications et réseaux, et le droit des affaires. Akéwa propose également aux porteurs de projets des financements à hauteur de 30%, pour les aider à démarrer leurs activités.

 

Les travaux de l’atelier national de validation des rapports séquentiels sur les inventaires des Polluants organiques persistants (POP) ont démarré, lundi 28 mai, à Libreville sous la houlette du ministère en charge des Eaux et Forêts. Il est surtout question durant cet atelier de se focaliser sur le mauvais usage, le stockage hors norme de sécurité et le transport défaillant des matières chimiques dangereuses qui ont souvent des conséquences fâcheuses sur la santé de la population.

Le groupe de hip-hop gabonais BGMFK vient de décrocher un contrat de partenariat avec la maison de production, Universal music Africa, basée à Abidjan, en Côte d’Ivoire. Ce qui permettra au groupe, selon ses membres, d’avoir plus d’ouverture sur un public international. Les membres de BGMFK ont tenu à rendre un hommage à leurs fans et aux médias gabonais pour le parcours qu’ils ont pu accomplir au cours des dernières années, lors de la présentation du contrat à l’Institut français de Libreville.

Un atelier de renforcement de capacité a été organisé au Sénat en vue de la « maîtrise de la législation et des politiques en matière de conservation de la biodiversité ». L’atelier a été organisé sur l’initiative du « Caucus parlementaire gabonais pour la Conservation ». Il a été décidé qu’une formation sur l’élaboration des lois sera organisée en début de chaque législature. L’élaboration d’un guide de rédaction des textes législatifs et réglementaires est également prévue.

C’est d’une façon plutôt exceptionnelle que l’association l’Appel des Mille et Unes a célébré la fête des Mères, le dimanche 27 mai. L’association a organisé un match de football féminin avec l’association Golden Women. « Nous entendons pérenniser cette manifestation avec plus d’associations, pourquoi pas autour d’autres disciplines», a affirmé Lauriane Bouanga Mboumba qui qualifie de « bon moment de partage » la rencontre sportive qui a débouché sur un score de 5-1 en faveur de l’Appel des Mille et Unes.

En clôture des assemblées générales, le Dr. Adesina, Président de la BAD, a eu une séance de travail avec la délégation gabonaise composée du Gouverneur intérimaire, des Ministres en charge de l’Eau et de l’Energie et en charge de l’Agriculture et de l’Elevage, chargé du Programme GRAINE. Assistait également à l’audience Mme Mabiala, Administrateur de la Banque. La BAD soutient le Plan de Relance de l’Economie (PRE), aux côtés du FMI et de l’AFD, dans le cadre de ses appuis budgétaires.

Dans le cadre de la stratégie de communication gouvernementale qui exige aux ministres d’expliquer aux populations l’action du gouvernement dans leurs départements ministériels respectifs, le Ministre d’Etat, Ministre de l’Intérieur, de la Sécurité, chargé de la Décentralisation et du Développement Local, Lambert-Noel Matha, était le double invité de la radio Urban FM et de la télévision Teleafrica le vendredi 25 mai 2018.

Le Président du conseil d’administration de la société gabonaise de transport (Sogatra), Alexandre Désiré Tapoyo, propose un audit général de l’entreprise pour la sortir de la situation difficile dans laquelle elle se trouve actuellement. Une lettre a été adressée à cet effet au Directeur général de la société parapublique. Le PCA préconise l’autonomisation progressive de la société, notamment à travers une administration efficace et l’amélioration des performances de l’entreprise.

La 27e édition de la grande nuit des Arts martiaux s’et déroulée dans la nuit du 25 Mai au palais des sports de Libreville. L’événement initié Maître Manvoumbi Mombo Wapatcha, 7ème Dan et chef instructeur de karaté JKA, se porte assez bien actuellement. Des experts de renommée internationale ont été présents au cours de cette rencontre sportive. Démonstration de body building, de nunchaku, de karaté, de kick-boxing, de self défense, de wu-shu étaient entre autres au rendez-vous.

L’importance de l’implication de la femme rurale dans le secteur agricole au Gabon a été réitérée par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). Le Coordonnateur sous-régional de la FAO pour l’Afrique centrale, Hélder Muteia, a réitéré la volonté de l’organisation à accompagner les femmes agricultrices. Les actions à venir visent à combler les lacunes des années passées, en sachant le rôle de la femme dans le secteur.

En partenariat avec la Cour des Comptes, la société gabonaise de l’évaluation des politiques publiques a entamé depuis le 24 mai la deuxième journée nationale de formation concernant l’évaluation des politiques publiques au bénéfice des agents publics. «La sensibilisation au suivi et à l’évaluation des politiques publiques», tel est le thème retenu pour la formation. L’objectif est de donner aux fonctionnaires des outils pour un meilleur suivi et une bonne évaluation des projets ou programmes publics, conformément aux articles 36 et 76 de la Constitution.

Suite aux affirmations d’un hebdomadaire de la place, dans sa parution du 16 mai 2018, soutenant que l’institution financière aurait conditionné le décaissement de la deuxième tranche d’appui budgétaire à l’organisation préalable des élections législatives, un haut responsable au sein du Ministère du Budget et des Comptes publics a déclaré que tout cela est complétement faux et vise uniquement à semer le doute dans l’opinion. Notre interlocuteur qui a martelé que le partenariat avec le FMI, comme avec les autres bailleurs de fonds internationaux, fonctionne parfaitement et l’objectif demeure le même : « la relance économique et l’assainissement des finances publiques ».

Lors d’une rencontre de travail tripartite entre la Cour constitutionnelle, le gouvernement et le Centre gabonais des élections (CGE), le ministre de l’Intérieur, Noël Lambert Matha, a annoncé que l’opération de révision des listes électorales, se fera dans les deux semaines à venir. Une fois cette étape franchie, le ministère de l’Intérieur soumettra les listes au CGE. Ce dernier, à son tour, dont la charge est l’organisation des consultations électorales, fixera ensuite un chronogramme de la campagne électorale ainsi que la date du scrutin.

L’opération de contrôle et d’arraisonnement des taxis a été suspendue par la Mairie de Libreville depuis le 22 mai dernier. Les autorités municipales ont déploré le peu d’empressement des transporteurs pour régulariser leur situation, alors qu’il s’agit d’une source de revenu non négligeable pour la municipalité. La sensibilisation se poursuivre et l’opération devrait reprendre en juillet prochain.

La sélection des candidats au programme «Jeune entrepreneur cacao et café» (Jecca) initié par la Caisse de stabilisation et de péréquation du Gabon, vient de reprendre dans sept provinces du Gabon, à savoir l’Estuaire, le Woleu-Ntem, le Moyen-Ogooué, l’Ogooué-Ivindo, la Ngounié, l’Ogooué-Lolo et le Haut-Ogooué. Lancé en 2016, ce programme a comme objectif de relancer la filière cacao-café qui fait face actuellement au vieillissement des plantations et des acteurs majeurs de la filière.

A l’approche de l’examen officiel de baccalauréat qui se tiendra au mois de juillet 2018, plusieurs établissements secondaires de la place, à l’instar des lycées Nelson Mandela et Paul Émane Eyéghé, organisent, depuis quelques semaines, le baccalauréat blanc, en vue de mettre leurs élèves de classes de terminales en situation réelle d’examen. Pour les responsables de ces établissements, le baccalauréat blanc reste une occasion, non seulement de mettre les élèves dans les conditions du véritable examen, mais aussi de permettre à ces derniers de tester leurs connaissances à quelques semaines du grand rendez-vous.

Le Ministre d’État, Ministre des Sports et de la Culture, chargé du Tourisme, Alain-Claude Bilie-By-Nze, animera une conférence de presse ce jeudi 24 mai 2018 à partir de 13h sur le site du Musée National des Arts et Traditions. La trame de cette conférence de presse porte sur l’organisation et le déroulement de la 14ème édition de la Fête des Cultures. Mais les journalistes ne manqueront pas de poser des questions sur d’autres sujets relatifs à la vie culturelle et à sa gouvernance au Gabon.

Des volontaires japonais sont actuellement au Gabon afin d’apporter un nouvel appui à différents projets de développement financés par le gouvernement nippon. Les volontaires ont été envoyés par l’Agence japonaise de coopération internationale (Jica), à la suite d’une demande émanant de certains ministères concernés par les projets de développement. Ils viennent de rejoindre leurs lieux d’affectation respectifs après quelques semaines d’apprentissage de la langue française.

Le Gabon espère tirer profit de la hausse progressive du cours du pétrole sur le marché international actuellement. Le baril de Brent de la mer du Nord, pour livraison en juillet prochain, valait 88,10 dollars sur l’Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, le mardi 22 mai. On a noté une hausse de 88 cents par rapport à la clôture de lundi dernier. Touché par la chute du prix du baril depuis 2014, le Gabon devait réformer entièrement son économie en raison de la baisse des recettes pétrolières. Après les premiers fruits des réformes engagées, le pays peut d’ici quelques temps s’attendre également à une nouvelle relance dans le secteur pétrolier.

L’Ambassade des Etats-Unis au Gabon et Sao Tomé et Principe lance son programme de subvention dans le cadre de l’Auto-assistance de l’Ambassadeur pour la période 2018-2019. Les intéressés peuvent dès maintenant transmettre à l’Ambassade leurs propositions de projets. A cet effet, le programme d’Auto-assistance de l’Ambassadeur (SSH) met à disposition de petites subventions afin d’accompagner les porteurs de projet dans le développement et la réalisation de leurs initiatives ainsi qu’à l’amélioration du bien-être social des populations locales.

Lancée le 17 mai dernier sur le parcours de golf du Mindoubé club de Libreville, la 35ème édition de l’Open de golf de Libreville s’est achevée, le lundi 21 mai, avec le sacre du golfeur professionnel nigérian, Sunday Olapade. Ce dernier a bouclé l’ensemble du parcours avec un total de 285 points, au terme d’une finale haletante qui a rehaussé le niveau technique de la compétition marquée par la présence d’une quarantaine de golfeurs venus du continent.

Philippe Autié, dont le dernier poste en qualité d’ambassadeur de France était la Bulgarie, va remplacer Dominique Renaux en tant qu’ambassadeur de France en poste à Libreville. Après trois ans et demi en poste dans la capitale gabonaise – il était arrivé en octobre 2014 – Dominique Renaux était annoncé sur le départ depuis quelques mois. Le 17 mai dernier, le Conseil des ministres a annoncé l’arrivée de son successeur.

 

Le milliardaire qui exploite via sa société SAPRO SA un projet de minerai de fer à Mayoko, a annoncé vouloir atteindre 5 millions de tonnes à la fin de cette année. Le patron congolais précisant que les exportations sont expédiées par le port de Pointe-Noire et le port d’Owendo, au Gabon voisin.

Au regard de la présence remarquable des mineurs de nuit et dans des débits de boisson sur l’ensemble du périmètre urbain, les Forces de police nationale ont appelé, il y a quelques semaines, à la responsabilité des parents et celle des tenanciers des débits de boisson. Et dernièrement, la préfecture de Police de Libreville a procédé, dans les communes de Libreville et d’Owendo à l’interpellation de 297 personnes qui trainent la nuit dans les débits de boisson du périmètre urbain.

Dans le cadre du deuxième tour des qualifications pour la CAN U20 Niger 2019, les Panthéreaux se sont qualifiés aux dépens des éléphanteaux de Côte-d’Ivoire. Leur victoire de 3 à 0 au match aller les a sauvés malgré une défaite de 0 à 2 face aux Ivoiriens samedi dernier à Abidjan. Les Panthéreaux, qui accèdent ainsi au troisième et dernier tour des qualifications pour la CAN U20 Niger, ont été privés de quelques éléments clés lors de ce match retour, notamment de Gabriel Fils Meye Me Ndong et de leur capitaine Clech Loufilou Ndella.

La célébration de la fête de Pentecôte, le 20 mai, qui symbolise chez les Chrétiens l’effusion du Saint-Esprit sur les disciples de Jésus-Christ ayant permis la fondation de l’église, a été une occasion de recueillement. Ce fut également l’occasion pour certains, jeunes et moins jeunes, de recevoir le sacrement du baptême, ou encore celui de la première communion et le sacrement de la Confirmation. Le week-end de pentecôte est aussi, à cet effet, l’occasion de se retrouver en famille pour de nombreux Gabonais.

Les membres en charge du contrôle de l’aménagement forestier, à l’issue d’une réunion du comité de pilotage (Copil), ont émis plusieurs recommandations, dont l’objectif spécifique était de définir le programme annuel 2018-2019. Il s’agit, entre autres, de l’accélération de la mise en place et l’animation des Comités de Concertation Provinciaux (CCP), la poursuite du renforcement des capacités des communautés villageoises en partenariat avec l’Agence d’exécution des Activités de la Filière Forêt Bois (AEAFFB) ainsi que la mise en place d’un un groupe de travail multi acteur afin de combler les vides juridiques des projets.

Le nouveau ministre de la Fonction publique, de la Modernisation du service public, chargé de la Réforme de l’État, Ali Akbar Onanga Y’Obéghé a ouvert, ce vendredi à Libreville, les travaux de l’atelier de validation des outils de l’évaluation des performances des agents de l’État, sous le thème : « Ce qui ne s’évalue pas, ne s’améliore pas ». Selon le ministre, cet atelier s’inscrit dans le processus des transformations initiées par son ministère en vue d’améliorer la performance globale de l’administration.

Durant environ trois mois, 20 jeunes détenteurs d’une Licence en informatique suivent une formation dans les métiers de Community manager, de cyber sécurité, d’E-reputation et dans le domaine de la maintenance informatique. La formation gratuite s’inscrit dans le cadre du programme Train My Generation, soutenu par Airtel Gabon et l’Unesco afin de développer les métiers rares dans l’économie numérique au Gabon. Le programme vise aussi l’autonomie des jeunes et la promotion de l’entrepreneuriat.

Dans le cadre des mesures prioritaires annoncées par le Président Ali Bongo Ondimba, le projet d’installation de 5000 lampadaires solaires prend forme progressivement. Lancé dans sa première phase en mars dernier, avec l’implantation d’une série de 50 lampadaires à Avorbam, dans le 1er arrondissement de Libreville, à Makokou et à Bitam, le projet avance actuellement. 70 lampadaires photovoltaïques ont été aussi installés sur le tronçon Oloumi-Lalala, dans la capitale. L’axe vers Cap Estérias, au nord de Libreville, a été également doté de 30 lampadaires.

L’entrée au gouvernement de Michel Menga M’Essone, au poste de ministre d’Etat à l’Habitat, continue de diviser son parti Rassemblement héritage et modernité (RHM). Le président de cette formation de l’opposition, a soutenu que l’entrée au gouvernement Issoze Ngondet III de son secrétaire général n’engage pas la responsabilité du parti. Mais Alexandre Barro Chambrier doit faire face à ceux qui dénoncent « l’ambiguïté » de la position du parti et aussi des membres qui soutiennent qu’il n’est pas objectif de sanctionner Michel Menga M’Essone.

L’ancien ministre d’Etat chargé des Affaires sociales, Paul Biyoghe Mba, après son départ du gouvernement Issoze Ngondet III, a pris la tête du conseil d’administration de la Société nationale immobilière (SNI). L’ancien ministre d’Etat en charge des Infrstructures, Jean Pierre Oyiba, vient pour sa part d’intégrer le collège des conseillers à la présidence de la République où il occupera les fonctions de conseiller politique du président Ali Bongo Ondimba.

Le Ministre d’Etat, Ministre de l’Intérieur, de la Sécurité, chargé de la Décentralisation et du Développement Local, M. Lambert-Noël Matha a déclaré que son « équipe de missions » a pour tâches d’œuvrer pour mener à bien les chantiers prioritaires et urgents du Gouvernement à savoir l’organisation des élections législatives, la lutte contre l’insécurité; la mise en œuvre du Fonds d’Initiative Départementale (FID)…et l’épineuse question de l’hygiène publique avec le ramassage des ordures.

L’exécutif gabonai s’est réjoui, à travers un communiqué, de ce que la Société Olam Palm ait procédé, le 15 mai 2018, au chargement de la 1ère cargaison de trois mille tonnes d’huile de palme, au départ du terminal à conteneurs du Port d’Owendo. Le Gabon est ainsi devenu un pays qui compte parmi les exportateurs d’huile de palme ; ce qui conforte sa place sur le marché des produits agricoles.

La 35ème édition de l’Open de golf de Libreville a débuté, ce mercredi 15 mai, avec la phase préparatoire, sur le somptueux parcours du golf club de la capitale gabonaise. Prévue pour s’achever le 21 mai prochain, la compétition sera une fois de plus marquée par la présence de golfeurs professionnels et amateurs venus du Sénégal, du Ghana, du Cameroun, en plus du pays hôte. En tout, ce sont plus de 130 joueurs amateurs et professionnels qui participent à ce grand rendez-vous sportif.

Le président du Conseil supérieur des affaires islamiques du Gabon (CSAIG), l’Imam Ismaël Océni Ossa a fait une déclaration à la communauté musulmane, à l’occasion du début du jeûne du mois de Ramadan ce jeudi 17 mai, dans laquelle il s’est réjoui d’avoir trouvé une solution relative à la fixation du jour férié de la fête de fin de Ramadan qui posait problème.

La société indonésienne ITDC a conclu un accord de partenariat avec le Fonds Gabonais d’Investissements stratégiques (FGIS), en vue d’un programme touristique urbain concernant mille hectares aux abords de l’Arboretum Raponda Walker, au Cap Estérias, au nord de Libreville. « Ce projet vise à positionner le Gabon comme une destination de référence en matière de tourisme durable et se veut générateur d’emplois », selon les promoteurs.

La caravane de sensibilisation lancée par le Centre national de transfusion sanguine (CNTS) était passée par la Zone économique à régime privilégié (Zerp) de Nkok, le mardi 15 mai, et 100 donneurs de sang ont ainsi pu contribuer à l’opération soutenue par le groupe Olam. Les employés des entreprises de Nkok ont répondu favorablement à l’appel sur l’opération de collecte de sang, qui vise à combler le déficit de poches de sang au niveau des structures de santé au Gabon.

Le ministre d’État en charge de la Communication, Guy-Bertrand Mapangou recevant, ce mardi, le Syndicat national des professionnels de la communication (SYPROCOM), a ordonné l’annulation de la décision de mise à disposition du ministère, de 26 agents en service à Gabon Télévision et de l’affectation d’un de leur membre à Tchibanga, la capitale provinciale de la Nyanga (Sud).

« Le sport, la culture et le tourisme doivent reprendre leur place. Ma vision sur ces questions est de consolider les réformes en cours en y intégrant imagination et innovation. Telles sont les pistes de réflexion évoquées avec les responsables administratifs des départements concernés », a déclaré le Ministre d’Etat en charge des Sports, de la Culture et du Tourisme lors d’une réunion avec ses collaborateurs.

L’ancien sélectionneur du Gabon, Alain Giresse a récemment séjourné à Libreville. Au cours de ce séjour, le technicien français a rencontré le président de la Fédération gabonaise de football (Fégafoot), Pierre Alain Mounguengui. Ce qui a fait enfler les bruits selon lesquels l’ancien joueur de l’équipe de France serait en passe de revenir au Gabon pour entrainer de nouveau l’équipe nationale. « Au chômage depuis son éviction à la tête de l’équipe Malienne, Alain Giresse, selon certaines sources, souhaite reprendre les commandes de la sélection nationale », a renchéri l’AGP hier.

La Coalition pour la nouvelle république (CNR), regroupement de partis de l’opposition rangé autour de Jean Ping, appelle désormais les populations à empêcher la tenue des élections législatives, tout le contraire de l’appel au boycott jusque-là répandu. Une prise position largement critiquée au sein même de la grande famille de l’Opposition.

Le Chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba veut voir ce chantier arriver à son terme d’ici mars 2019. Le projet présente un enjeu économique et social de taille qui doit permettre le désenclavement de cette zone d’accès difficile pour les populations et les opérateurs économiques, car situé à l’embouchure de la lagune Nkomi. Les infrastructures vont favoriser l’écoulement rapide des produits vivriers, le renforcement des activités agricoles, touristiques et piscicoles. Notons que cette route en construction est le 2e plus grand chantier de l’Etat après le Transgabonais. Il comporte aussi le 2e et 3e plus long pont d’Afrique derrière celui du Caire en Egypte (20.500 m).

 

Un haut responsable de l’Administration a tenu à préciser que, dans son ordonnancement juridique, le Fonds d’initiative départementale (FID) initié par le Président de la République, sera géré par les organes et comités provinciaux. Il s’agit plus exactement des gouvernorats, en concertation avec les collectivités locales et conseils départementaux. Les organes de gestion vont identifier les secteurs éligibles et déterminer les critères d’éligibilité des projets communautaires, avec prise en compte de l’impact sur la population.

Un avant-projet de loi concernant la défense des droits des femmes a été élaboré lors de deux journées d’atelier de sensibilisation sur la « loi paritaire » à Libreville. Le projet de texte sera bientôt soumis aux autorités compétentes en vue d’une adoption. « Le principe fondamental sur la loi paritaire de 50% tel que libellé dans la Constitution adoptée en janvier 2018 » est évoqué dans l’avant-projet de loi selon Anne-Marie Mboga, Procureur adjoint près la Cour de cassation, qui a participé à l’élaboration du texte.

L’esprit d’ouverture du président Ali Bongo Ondimba dans la formation du nouveau gouvernement ayant intégré des membres de l’opposition, le 4 mai dernier, a été salué par le Parti Démocratique gabonais (PDG). Le conseiller porte-parole du parti au pouvoir, Stéphane Iloko Boussiengui, s’est exprimé sur le sujet. « Le PDG se satisfait et encourage le distingué camarade Président dans sa volonté permanente de rassembler les gabonaises et les gabonais autour de son idéal : la cohésion multiforme essentielle au développement du Gabon et l’épanouissement de son peuple », a-t-il affirmé.

Sous l’impulsion du membre du comité permanent du bureau politique Jean fidèle Otandault, le comité technique du projet Idyanja a organisé, ce samedi, une séance d’échange et de partage d’expériences avec les différents bénéficiaires. Cette séance a permis de faire un briefing général du projet. Outre le briefing, l’un des temps forts de la rencontre a été le counseling dispensé par Mme Pepecy Ogoulinguende et la projection des vidéos de motivation.

La croissance du Gabon va continuer à s’affirmer en 2019 avec une croissance de 3,7% » a déclaré Dominique Desruelle, directeur adjoint du département Afrique Fonds monétaire international. Une projection qui rejoint celles des autorités gabonaises, dont le Ministre d’Etat au Budget, Jean Fidèle Otandault, qui a soutenu depuis l’année dernière que le Gabon devrait passer le cap des 3% de croissance à partir de cette année.

Dans la province du Haut-Ogooué, le programme Graine mis en œuvre par la société de transformation agricole et du développement rural (Sotrader) a tiré des leçons des premières difficultés rencontrées depuis le début du programme en 2015. Actuellement, les efforts déployés au cours des derniers temps ont porté leurs fruits. Environ 300 hectares de maniocs et de bananes sont ainsi exploités par quinze coopératives sur place. Les impacts positifs sur le marché local ne se sont pas fait attendre.

Les Chrétiens du Gabon issus de diverses obédiences ont célébré la fête de l’Ascension, le 10 mai, à travers le pays, soit 40 jours après la fête de pâques. Les catholiques, les protestants et les églises du réveil ont tenu à marquer cet événement chrétien, pour la commémoration de l’élévation de Jésus Christ au ciel, 40 jours après sa résurrection. Chez les catholiques, c’est l’occasion d’une messe, comme tous les dimanches. Chez les protestants, un culte est également programmé. C’est la raison pour laquelle la fête de l’Ascension occasionne un jour férié dans de nombreux pays du monde.

Le Chef de département du service management de la société Deloitte, Amine Trifi, lors d’un séminaire organisé à Libreville sur la cybercriminalité, a indiqué que 90 % des Chefs d’entreprises estiment qu’ils peuvent être victimes d’attaques, 24 % d’entre elles (entreprises) ont souscrit à un cyber assurance, pour se prémunir des risques de cyber sécurité. Quant à la couverture des clients, elle est estimée à 42% contre 32% pour la protection intellectuelle.

Le Ministre d’Etat, Jean Fidèle Otandault, a présidé ce mercredi la cérémonie de vernissage de l’ouvrage consacré à l’ancien Ministre d’Etat, Ministre de l’Economie, des Finances et des Participations, le vénérable Sénateur Jérôme Okinda qui nous a quitté au mois de mai 2012. La cérémonie a eu lieu à la salle éponyme du Ministère du Budget et des Comptes publics.

Nommé au poste de ministre d’État en charge du Sport, de la Culture et du Tourisme, Alain-Claude Bilié-By-Nzé et Lætitia Diwekou, ministre déléguée, sont rentrés officiellement en fonction, ce mercredi, dans les locaux dudit ministère.
La cérémonie de passation de service a été présidée par le nouveau secrétaire général du gouvernement, Jonas Prospère Lola Mvou. Mathias Otounga Ossibadjouo, ministre des Sports sortant, a passé la main à la nouvelle équipe nommée au gouvernement.

Une réunion de travail s’est tenue avec une délégation du Fonds Monétaire International (FMI) qui séjourne dans notre pays depuis environ une dizaine de jours, en présence du Ministre d’Etat, ministre du Budget et des Comptes publics, Jean Fidèle Otandault, et de son collègue en charge de l’Economie, Jean Marie Ogandaga. Cette réunion de restitution a permis aux parties des échanges enrichissants et de faire le point sur les dossiers en cours.

Une journée portes-ouvertes est programmée le 11 mai à l’incubateur national Junior Achievement (JA) Gabon, dans le 3e arrondissement de Libreville. Cette journée sera l’occasion pour les jeunes intéressés de déposer leurs candidatures pour les formations prévues dans le cadre Programme d’appui à l’initiative Gabon Vert pour la transformation de la filière Forêt-Bois (PAGTFOB). La formation prévoit deux modules : les techniques de finition d’objets en bois et le design industriel. Une formation sur l’entrepreneuriat et sur l’employabilité est également prévue.

A la suite de l’alerte donnée par les autorités sanitaires de la RDC concernant l’apparition d’une épidémie d’Ebola dans ce pays, le Gabon élabore sa stratégie de riposte contre le virus. Lors d’une réunion technique et préventive dirigée par le Ministre d’Etat en charge de la santé, Denise Mekamne, les responsables des organes épidémiologiques du pays ont été invités à présenter une stratégie. Les pays voisins de la RDC comme le Gabon, devaient en effet prendre leurs dispositions pour parer à toute éventualité.

Le Premier Ministre gabonais a salué l’apport des partenaires financiers, particulièrement le FMI, pour leur soutien, à travers un appui substantiel du Plan de Relance de l’Economie (PRE). Le chef du gouvernement a aussi réaffirmé « l’engagement du gouvernement à maintenir la discipline budgétaire et accélérer les réformes structurelles, en réduisant aussi de manière significative l’endettement public »

Afin de combler les lacunes sur le terrain, le Samu Social Gabon a présenté un nouveau projet visant à assurer la médecine de proximité auprès des populations qui en ont grandement besoin au niveau des différentes contrées du pays. L’objectif est d’apporter des soins dans certaines zones reculées du Gabon où les populations ne peuvent pas bénéficier de façon permanente des services fournis par les centres de santé et les hôpitaux. « Il faut 5 fois plus d’agents pour que nos hôpitaux fonctionnent normalement, voilà le problème rencontré dans les centres de santé publique au Gabon, heureusement qu’il y’a le Samu Social », a affirmé le Dr Yaba Wenceslas lors de la présentation du projet.

Les travaux de réhabilitation du pont de Nzeng-Ayong dans le sixième arrondissement de Libreville ont repris après quatre mois d’interruption, notamment pour des raisons financières. Le gouvernement s’est engagé à décaisser les fonds nécessaires aux travaux, et les ouvriers étaient déjà sur place assez tôt mercredi matin. A noter que la réhabilitation du pont de Nzeng-Ayong est inscrite dans le Programme prioritaire d’assainissement de la ville de Libreville (April), initié par le gouvernement gabonais.

L’institution financière propose plusieurs pistes pour le Gabon afin de sortir du ralentissement actuel et des difficultés de croissance. Il s’agit de la mobilisation des recettes fiscales et de l’investissement privé. Les mesures pour y arriver consistent à « renforcer les régimes de TVA, à rationaliser les exonérations et à élargir l’assiette de l’impôt sur le revenu ». L’investissement privé dans ce cas d’espèce, doit passer par le renforcement du cadre règlementaire et d’une législation en matière d’insolvabilité, la libéralisation des échanges et le développement des marchés financiers.

Désormais, l’ancien Centre hospitalier universitaire d’Angondjé est officiellement passé sous administration de la Santé militaire et devient l’Hôpital d’instruction des armées d’Akanda. La cérémonie de passation a eu lieu le lundi 7 mai. Cette décision de transfert a été prise lors d’un Conseil des ministres dirigé par le Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, en juin 2017, dans un souci d’optimisation des structures de santé publique au Gabon.

Conformément à une récente initiative du ministère de l’Economie en concertation avec les institutions financières de Bretton Woods, les droits et taxes de marchandises importées doivent être réglés en numéraires ou par chèques certifiés. La recommandation vise notamment à optimiser les recettes douanières et à mettre un terme aux éventuels arrangements entre douaniers et transitaires. Mais la nouvelle mesure n’est pas entièrement appréciée par certains membres du Syndicat des importateurs-exportateurs du Gabon (Simpex) qui y voient un risque de lourdeur des procédures. www.ledefigabon.com

Un parc de loisirs vient d’ouvrir ses portes au sein du complexe hôtelier ‘’Lyz Aurore’’, dans le 1er arrondissement de Franceville. Les travaux dudit parc ont été réalisés par des artisans locaux depuis plus de 6 ans. Lesquels ont été financés sur fonds propres, par les promoteurs de la résidence hôtelière. Présent lors de la cérémonie inaugurale, le directeur général de l’hôtellerie, Flor Landry Alvaro-Mouenga, a formulé le souhait que ces nouvelles installations aident au rayonnement du tourisme dans le Haut-Ogooué.

Une réunion de concertation sur le guide juridique pour l’application de la loi sur la faune au Gabon s’est tenue sous la houlette du Ministère en charge de la Forêt et de l’Environnement. Le principal objectif était de clarifier certaines zones d’ombre de ce guide juridique, en vue d’une meilleure compréhension par toutes les parties concernées. Les participants ont suggéré quelques amendements ainsi que la rédaction en annexe d’un modèle de procès-verbal et d’un schéma synthèse de la procédure pénale dans ce domaine.

Une consultation publique a été organisée par la société marocaine Managem Gabon concernant le projet d’exploitation aurifère du district d’Etéké dans la province de la Ngounié. La consultation a été axée sur l’Étude d’impact environnemental et social du projet. Le gouverneur de province, Benjamin Nzigou, a conduit la séance. Il était notamment question de recueillir les points de vue des populations concernées directement ou indirectement par le projet d’exploitation.

Les structures qui jouent le rôle d’intermédiaires sur le marché financier de la zone CEMAC, plus connues en tant que « prestataires de services d’investissement », demeurent préoccupées quant au sort de leurs acquis, par rapport de la manière dont se développe actuellement le processus de fusion entre la bourse de Douala (DSX) et celle de la sous-région (BVMA) basée à Libreville, au Gabon. Et cela malgré l’accord de coopération et d’échange d’informations signé entre la Commission des marchés financiers (régulateur camerounais) et la COSUMAF (commission de surveillance des marchés financiers en Afrique centrale).

Le Président de la République, Ali Bongo Ondimba, a insisté sur la nécessité d’une gestion transparente et efficace du Fonds d’initiative départementale, en faisant appel au sens de responsabilité de tous les acteurs. Plus particulièrement les gouverneurs et préfets, censés mettre en musique cette initiative. « Cet argent ne doit pas servir à vous acheter des véhicules ou encore moins de réfectionner les préfectures », a martelé le chef de l’Etat. Tout en mettant en garde « tous ceux qui voudront s’amuser ».

Ce sont plus de 10 958 enseignants qui sont passés à la caisse depuis mercredi 02 mai dernier. Ce payement qui concerne les vacations de l’examen du BEPC 2017, a débuté le mercredi 02 mai 2018 avec les virements sur les comptes bancaires de 8 265 bénéficiaires et 127 payements à la carte du trésor. Pour les bénéficiaires payés en numéraires, 2566 bons de caisses ont été distribués ou sont en cours de distribution depuis ce jeudi 03 mai 2018.

Au terme du décret du Président de la République, Chef de l’Etat, en date du 4 mai 2018, qui consacre la composition d’une nouvelle équipe gouvernementale, le Ministre d’Etat, ministre du Budget et des Comptes Publics, Jean Fidèle Otandault, a été reconduit dans ses fonctions.
Ce dernier a tenu à remercier vivement les plus hautes autorités pour la confiance renouvelée à son endroit avant d’indiquer que les efforts se poursuivent pour moderniser la gouvernance des finances publiques gabonaises et pour redynamiser l’économie du pays.

Trois Gabonais, Pierre Ghislain Atcho, Félix Aba’a Eyagha et Boris Ditsoga, récemment élevés au grade d’arbitre Fifa vont suivre la formation des arbitres au séminaire organisé au siège de la Confédération africaine de football (Caf) en Égypte du 5 au 9 mai. L’objectif du séminaire de formation consiste à donner le concept de l’arbitre international aux participants.

 

Les nouveaux promus des Forces de police nationale ont été installés officiellement à leur poste au cours d’une cérémonie au Commissariat de Franceville. Il s’agit des Lieutenants colonels, Jean Louis Moubeyi-Mouélé et Jean Noël Matchendy, ainsi que du Capitaine Elvys Ngoukou Koukala, respectivement Directeur régional des polices urbaines (DRPU) Est, Commissaire central de la ville de Franceville et Commissaire d’arrondissement d’Ombélé. La cérémonie a été dirigée par le Commandant en chef des Forces de police nationale, le général de brigade, Yves Marcel Mapangou Moussadji.

Le Gabon sera doté d’un palais des Congrès. La construction de ce palais sera réalisée par la société indienne NBCC, suite à un crédit accordé par l’Inde à quelques pays d’Afrique lors du troisième Forum Inde-Afrique en décembre 2015. D’autres pays du continent bénéficieront également ainsi de ce financement en vue de la construction d’un palais du Congrès. La ligne de crédit est également assortie d’un don de 600 millions de dollars qui sera destiné à la création de 100 instituts de renforcement de capacité dans différents secteurs d’activité en Afrique.

La présidente du Sénat, Lucie Milebou Mboussou, a reçu en audience l’ambassadeur des Etats-Unis au Gabon, Joël Danies, afin d’évoquer la situation de coopération entre les deux pays et la situation politique au Gabon. D’autant qu’après la dissolution de l’Assemblée Nationale, les prérogatives de celle-ci ont été attribuées au Sénat. L’ambassadeur américain a aussi mis l’accent sur le rôle que joue le Sénat dans son pays. Les deux personnalités se sont entendues pour renforcer la coopération parlementaire entre le Gabon et les Etats-Unis.

Les préparatifs vont bon train en ce qui concerne la création de l’Office national de la sûreté et de la facilitation des aéroports au Gabon. La mise en place de cette structure permettra au Gabon de développer son offre aéroportuaire. L’Office sera placé sous la tutelle technique du ministère en charge de l’Aviation civile, et devra assurer la mise en œuvre de la coordination des mesures de sûreté et de facilitation de l’aviation civile dans l’ensemble des aéroports du pays.

Reconduit à son poste de Premier Ministre après avoir remis la démission du Gouvernement suite à la dissolution de l’Assemblée Nationale par la Cour Constitutionnelle, Emmanuel Issoze Ngondet a tenu à présenter sa « profonde gratitude au Président de la République, Chef de l’Etat, son Excellence Ali Bongo Ondimba, pour sa confiance une nouvelle fois si grandement manifestée ». Avant d’ajouter qu’il réitère sa totale disponibilité pour continuer de l’accompagner dans « son engagement sans faille au développement de notre pays ».

Les propos du Membre du Bureau Politique du PDG de l’Ogooué-Maritime, Jean Fidèle Otandault, dans le cadre de sa tournée dans la province, ont été relayés par divers médias de la place. JFO qui a notamment indiqué que : «Le chef de l’Etat, son excellence Ali Bongo Ondimba, veut faire de notre pays un pays émergent. Il est plus que nécessaire que tous les fils de ce pays puissent se rassembler. C’est donc un message de rassemblement et d’union que je leur ai transmis afin que nous apportions ensemble une majorité confortable au président de la République. J’ai demandé, d’abord à ma famille biologique, puis à ma famille politique dans l’Ogooué-Maritime de soutenir l’action du Chef de l’Etat.»

 

Selon le communiqué officiel, la dépouille mortelle de Jean Christian Mboumba Makaya, appelé affectueusement le ‘’Baobab’’ de la musique gabonaise, pour les uns, et ‘’Mackjoss’’, pour les autres, sera exposée ce jeudi au Palais des sports dans le 3ème arrondissement de la commune de Libreville. En plus des honneurs de la classe politique, des artistes et mélomanes de la musique gabonaise, il sera également élevé à titre posthume, au rang de commandeur de l’ordre national du mérite gabonais.

 

Les membres du Centre gabonais des élections (CGE) ont prêté serment, ce mercredi, devant la Cour constitutionnelle et ont été renvoyés à l’exercice de leurs fonctions. Les élections législatives prévues en cette année 2018 constituent leur priorité. La présidente de la Cour constitutionnelle a rappelé aux promus le sens du serment prononcé, après avoir fait la genèse des structures qui se sont succédé.

 

Le Gabon participe à partir de ce 2 mai à la 5e Conférence ministérielle euro-africaine sur la migration et le développement à Marrakech. La représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies pour la migration et de l’Organisation Internationale pour la migration (OIM) sera présente à ce rendez-vous. L’adoption d’une Déclaration de Marrakech et d’un Plan d’action de Marrakech sur la migration est attendue à l’issue de cette rencontre internationale.

 

En marge du Salon international de l’Agriculture du Maroc, la délégation gabonaise a rencontré les représentants du géant turc de la distribution BIM. Il a été question de commercialisation de produits gabonais au sein des magasins de l’enseigne BIM au Maroc. Créé en 1995 et présent au Maroc depuis 2009, avec 140 magasins, BIM présente ainsi un atout pour les produits gabonais. L’ambassadeur du Gabon au Maroc, Abdu Razzaq Guy Kambogo, a ainsi parlé d’une « opportunité à saisir pour nos différents opérateurs ».

Pour des raisons de « violation flagrante de certains statuts de l’Union des Fédération de football d’Afrique Centrale, par son nouveau président Patrice Edouard Ngaissona », les Fédérations de football du Gabon, du Congo et du Tchad ont décidé de suspendre leur participation aux activités de l’Unifac en attendant un retour à la normalisation.

Le dernier Conseil des Ministres a entériné le projet de loi fixant les modalités de financement de la Protection Sociale en République Gabonaise. Pris en application des dispositions de l’article 47 de la Constitution, ce projet de loi vise la couverture des risques telle que prévue dans le Code de Protection Sociale, la garantie de l’équilibre financier, la pérennité des régimes de protection sociale, plus de visibilité et de transparence en ce qui concerne les sources de financement alternatifs, pour atteindre les objectifs du Gouvernement dans le secteur de la Protection sociale.

Une trentaine d’officiers de la police nationale a participé à un atelier de formation axé sur la criminalité organisée. Ce fut une occasion de se focaliser sur les problématiques liées au trafic de drogues et de stupéfiants, le blanchiment des capitaux, la cybercriminalité et le terrorisme, sous l’égide du Bureau régional des Nations Unies pour l’Afrique centrale (UNOCA). Les participants ont mis l’accent sur l’importance de la création d’un « système régional de communication informatisé et sécurisé afin de favoriser des échanges d’informations confidentielles sur les terroristes de la sous-région ».

Le Gabon fait partie des pays de l’Afrique subsaharienne qui présentent plusieurs opportunités à saisir pour les entreprises à l’horizon 2025 d’après un rapport de l’assurance crédit, Coface, intitulé « Afrique subsaharienne : touchée mais pas coulée ». Quinze pays ont été identifiés par la Coface comme présentant des potentiels en matière de consommation, et pouvant générer des opportunités pour les entreprises. L’évaluation se base sur des critères économiques et démographiques.

Suivant le volet Gabon Numérique du Plan Stratégique Gabon Emergent, les collèges et lycées du Gabon seront dotés de salles informatiques disposant d’une connexion internet de qualité comme c’est désormais le cas pour le lycée de l’Excellence de Franceville. Le Président Ali Bongo Ondimba a tenu à rappeler sa promesse et a aussi réitéré sa vision : « préparer les générations à venir aux enjeux de la transformation digitale ».

La Cour constitutionnelle a décidé ce lundi 30 avril 2018 de mettre fin au mandat des députés et la démission du gouvernement, selon une décision lue par son président Marie Madeleine Mborantsuo. Les pouvoirs de l’Assemblée nationale seront assurés par le Sénat. Le président de la République est prié de nommer un nouveau gouvernement.

Les travaux du quatrième atelier annuel sur les négociations économiques internationales, qui se sont achevés, ce vendredi à Libreville, ont permis aux participants de s’armer des outils nécessaires pour mener à bien les négociations économiques internationales. C’est le secrétaire général du ministère gabonais en charge du Commerce, Barthélémy Ngoulakia, qui a procédé à la clôture des travaux qui ont débuté le 23 avril dernier.

Le président gabonais, Ali Bongo Ondimba, a reçu, ce vendredi en audience, le vice-ministre russe de l’Agriculture, Sergey Levin qui est venu pour marquer le renforcement des liens entre la Russie et le Gabon mais surtout aussi pour solliciter le soutien du Gabon à la candidature de son pays pour l’organisation de l’Exposition universelle 2025 d’Ekaterinbourg.

Le cadre de programmation pays (CPP) 2017-2022 était au centre d’une récente séance de travail entre le ministre en charge de l’Agriculture, Biendi Maganga-Moussavou, et le Représentant de la FAO au Gabon, Hélder Muteia. Ce dernier a mis l’accent sur l’importance stratégique du CPP, et a annoncé la contribution de son organisme pour la mise en œuvre des projets de coopération Technique (TCP), pour un montant total de 450 000 dollars pour les deux prochaines années.

Ali Bongo Ondimba est attendu à Brazzaville en cette fin de semaine afin de prendre part au premier Sommet des Chefs d’Etat et de gouvernement de la Commission climat du Bassin du Congo et du Fonds bleu pour le Bassin du Congo. Cette rencontre climatique panafricaine sera une occasion pour le président de la République de réitérer l’engagement du Gabon et de l’Afrique dans la lutte contre le changement climatique. Ali Bongo Ondimba participe également au Sommet en tant que coordonnateur du Comité des chefs d’Etat et de gouvernement africains sur les changements climatiques (CAHOSCC) et président en exercice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC).

Les travaux de la 6ème réunion annuelle des représentants et envoyés spéciaux du secrétaire général de l’ONU, des directeurs régionaux et des coordonnateurs résidents du système des nations unies en Afrique centrale, se sont ouverts, ce jeudi, à Libreville, avec pour objectif la mise au point des différents dialogues et accords politiques intervenus dans les pays de la sous-région. Sous le thème : « Dialogue et accords politique en Afrique centrale : Défis, opportunités et perspectives », la réunion de Libreville a pour objectif de faire le point de la mise en œuvre des recommandations de la 5ème réunion tenue en mars 2017 dans la capitale gabonaise.

L’association Golden Women a ouvert officiellement, ce jeudi, à Libreville, la 2ème édition du Salon « Antô Business », sous le thème : ‘’Entreprenariat, véritable défi ou effet de mode’’. Le Salon qui se présente comme un espace d’échanges et de partages, a permis d’apporter de nouvelles perspectives aux femmes entrepreneurs, à travers les explications des intervenants qui ont également édifié l’assistance sur le talk 1 : L’entreprenariat, une solution au chômage ?

Débuté le 15 mars dernier, le procès de l’ancien coordonnateur de l’Ucet, s’est achevé, ce jeudi, par la condamnation de Blaise Wada à 20 ans de prison. C’est à la suite d’une plaidoirie qui aura duré environ 4 heures de temps et qui a permis aux avocats de la partie civile de démontrer les faits d’accusation et à partie de la défense de démontrer l’innocence de son client, que la cour, après s’être retirée pour près de 5 heures de temps, a reconnu l’accusé, Blaise Wada, coupable de délit de détournement des deniers publics.

Les propos du Premier Ministre Emmanuel Issoze Ngondet, dans le cadre de la présentation du bilan d’étape du PRE, confortent le point de vue du Ministre d’Etat en charge du Budget, Jean Fidèle Otandault. Ce dernier qui a soutenu dernièrement que l’un des principaux éléments à mettre en relief pour la relance de la machine économique gabonaise et pour booster les recettes, « c’est l’accélération du processus de diversification. Cet effort, a-t-il indiqué, participe au plan de redynamisation de l’économie (PRE 2017-2019), dont l’une des priorités est d’accélérer l’émergence des secteurs porteurs. Le gouvernement entend de ce fait, faire progresser la part des recettes budgétaires non pétrolières à 16,3 % en 2019, contre 12,5 % en 2017 ».

Le nouveau préfet de Police de Libreville, le Général de Brigade, Jean Germain Effayong Onong a pris officiellement ses fonctions, ce mercredi, au cours d’une cérémonie d’installation présidée par le commandant en Chef des Forces de Police nationale gabonaise, le Général de division, Yves Marcel Mapangou Moussadji.

 

C’est en sa qualité de présidente de l’association Équateur et, dit-elle, « dans l’optique de contribuer à l’amélioration de la vie de nos compatriotes les plus vulnérables et être de ce fait, par mon expérience associative, une force de proposition pour notre pays », que Colette Amorissani a décidé de se présenter à l’élection des membres du Conseil Économique, Social et Environnemental dans le groupe III: Associations et Coopératives. www.ledefigabon.com

La plateforme AJEV et l’association Gabon 2025 organisent, le samedi 28 avril 2018, de 09H00 à 17H00, au Jardin Botanique un séminaire sur la thématique : ‘’ Comment valoriser et impacter le développement du Gabon en tant que Parti Politique, Association, ONG ou membre de la société civile.’’ Les organisateurs invitent les entités intéressées à se faire enregistrer du 19 au 26 avril 2018, au siège de la Plateforme AJEV sis à l’école conventionnée des charbonnages.

Le conseiller du ministre de la Protection sociale, Justin Ondo Essono, a participé cette semaine à l’événement visant à équiper les infirmeries des établissements scolaires de Libreville et sa périphérie. Le collège Raymond Boukat, le collège André Gustave Anguille, le CES public d’Alenakiri et le lycée technique Omar Bongo viennent ainsi de recevoir leurs lots de médicaments, dans le cadre du soutien de la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS) aux infirmeries scolaires du pays. Une action qui vise aussi à améliorer la santé des élèves et les résultats scolaires.

La première édition du Salon de l’Emploi et des Métiers est programmée à l’Hôtel Radisson Blu de Libreville le 8 juin prochain. Cet événement organisé par AltEmploi Gabon, le Cabinet de conseil RH de l’Afrique dynamique sera une occasion de rencontre entre entreprises et chercheurs d’emploi. Il est possible à l’occasion du salon de recruter ou de postuler en direct. Il est également possible de participer aux ateliers CV et aux formations de recherche d’emploi.

Le Gabon a récemment participé au forum d’Abidjan sur les télécommunications, Africa IT & Telecom. L’objectif est de promouvoir le partenariat sud-sud, les investissements et le développement des secteurs stratégiques sur le continent. La modernisation de l’administration, les enjeux du numérique et la mise en place d’une culture numérique à travers l’Afrique ont été évoqués durant la rencontre. Concernant le Gabon plus particulièrement, le développement du projet E-gouvernement a été soulevé.

L’ancien Directeur des Ressources humaines de la société a fait savoir que le dossier ESS Gabon est définitivement clos, au bout d’un long processus de médiation et après le règlement des droits des 378 anciens employés de la société. Le procès verbal sur les arrangements conclus a prévu, en effet, le paiement de ces droits et arriérés des employés. A savoir les allocations familiales, les congés et le bonus de séparation. Le consensus a été obtenu grâce à la participation du gouvernement gabonais dans le dossier.

Le festival « Coup de théâtre », dont la quatrième édition a été clôturée ce samedi 21 avril à l’Institut français de Gabon, a mis en avant le texte africain du guerrier zulu, Chaka. Mis en scène par Dominique Douma et quelques jeunes comédiens gabonais tels que Daniel Itoumba, Boupiebi, Moussirou et Ibanca , « la vie de ce grand guerrier africain a été une fois encore révélée au grand public, enchanté ».
L’ancien Premier ministre estime que ses anciens compagnons de lutte qui ont décidé de participer aux législatives prévues pour cette année « se trompent ». Pour lui, se détourner de la présidentielle d’août 2016, est symptomatique d’une légitimation « du pouvoir en place ». Un point de vue fortement contesté par de nombreux acteurs de l’Opposition qui qualifient Jean Eyéghé Ndong d’ « aveuglé par l’argent et les délires de Jean Ping ».

 

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) va renouveler ses membres le 28 avril prochain. La liste définitive des candidats sera connue le 26 avril. Créé en 1959 et institué en 1963, le Conseil économique et social, désormais devenu Conseil économique, social et environnemental, compte 99 membres, dont une majorité issue de la société civile et quinze représentants de l’Etat. Ils sont chargés de conseiller le gouvernement et les autres institutions sur les questions économiques, politiques, sociales et environnementales.
www.ledefigabon.com

La troisième édition de la conférence annuelle du Réseau international des agences francophones de promotion des investissements (RIAFPI) s’est déroulée à la fin de la semaine dernière à Libreville, au siège de l’Agence nationale de promotion des investissements (ANPI). Les participants étaient issus des 18 agences de promotion des investissements membres du RIAFPI. Les enjeux de l’industrialisation en Afrique francophone et l’optimisation des systèmes de veille économique étaient au centre des discussions. www.ledefigabon.com

Donnant son avis après avoir reçu les recommandations visant à améliorer la gouvernance budgétaire dans les pays membres d’Afritac centre (Fohbac), le ministre gabonais du Budget et des Comptes publics, Jean-Fidèle Otandault, a insisté sur la nécessité de tenir compte des innovations en matière de finances publiques. Lesquelles induisent, au-delà de la mise en place de nouvelles fonctions, leur renforcement et l’organisation budgétaire existante. Ce, afin de permettre le passage à une gestion budgétaire moderne.

Le nouveau Commandant en chef des forces de police nationale, Yves Marcel Mapangou Moussadji, installé officiellement le 23 avril dernier, est un policier d’expérience au regard de nombreuses formations reçues au niveau national, international et de son parcours professionnel. Cet ancien de la faculté de Droit et de Sciences économiques de l’Université Omar Bongo est né le 20 juillet 1963 à Mouila, dans la province de la Ngounié, au sud du Gabon.

Le groupe LafargeHolcim Maroc envisage la construction d’une nouvelle cimenterie dans la zone portuaire d’Owendo. Si le projet se concrétise, LafargeHolcim Maroc sera le deuxième cimentier du royaume chérifien à s’implanter au Gabon, après Ciment d’Afrique (Cimaf) qui a déjà une capacité de production de 500 000 tonnes de ciments par an actuellement.

Le gouvernement a réuni la cellule spécialisée du Haut conseil pour l’Investissement (HCI) sur le transport et la logistique au siège de l’Agence nationale de promotion des investissements en vue de la préparation de la prochaine session cette organisation à Libreville. L’amélioration de la compétitivité du secteur transport et logistique a été au centre de cette réunion qui a vu la participation de la ministre en charge de la Promotion des investissements privés, Madeleine Berre.

« Le livre est l’élément qui transmet la connaissance et le savoir », a déclaré le ministre d’Etat en charge de la Culture, Alain Claude Bilie By Nze, avant d’ajouter que c’est à ce titre qu’il a invité les auteurs, les éditeurs ainsi que les imprimeurs à travailler sur un projet d’élaboration d’une politique du livre conçue en tenant compte des aspirations des acteurs du livre. Le ministre a aussi indiqué que le lancement dans quelques semaines de la chaine de télévision Gabon Culture est tout aussi « une formidable occasion pour les écrivains de fournir du contenu à ce média ».

Prévues au départ se tenir hier jeudi, les plaidoiries relatives au procès de Blaise Wada, ancien coordonnateur de l’Unité de coordination de l’étude et des travaux (UCET), ont été finalement reportées au jeudi 26 avril prochain. Le procès de Blaise Wada, accusé d’avoir détourné les deniers publics, s’est poursuivi par l’audition de M. Abouna Fidèle, agent comptable de l’UCET et cosignataire des chèques émis pour cette entité

En colère contre la décision du Rassemblement Héritage et Modernité de prendre aux prochaines législatives, plusieurs responsables de cette formation politique dans l’Ogooué-Maritime ont choisi de quitter le navire. Selon les analystes, le parti Alexandre Barro Chambrier vient d’annihiler ses chances à Port-Gentil suite notamment au départ de ses responsables d’arrondissement.

 

Au Gabon, le thème de cette année interpelle sur les actions à mener pour améliorer la disponibilité et l’accessibilité aux soins de qualité dont la finalité est de vivre le plus longtemps possible et en bonne santé. Le Gabon a choisi comme sous thème national, pour cette édition, ‘’Un effort de solidarité nationale partagé tout au long de la vie’’.
Un appel à candidature pour la présidence du Centre Gabonais Elections a été lancé. Le prétendant au poste de président, devra être gabonais âgé de 45 ans au moins, justifiant d’une expérience d’au moins 10 ans dans la haute administration publique ou à des postes de responsabilités dans le secteur privé, de même qu’une expérience avérée dans la gestion des processus électoraux.

 

Le groupe Ecobank transnational incorporated (ETI) a réalisé sa meilleure performance depuis 2014. La banque panafricaine a annoncé avoir réalisé un bénéfice net de 229 millions de dollars en 2017, soit 125 milliards de FCFA, malgré une perte de 205 millions de dollars en 2016. « Les pertes ont baissé car nous sommes davantage concentrés sur la qualité de nos activités, comme le démontre le bénéfice réalisé. Nous travaillons avec les clients pour s’assurer qu’ils remboursent leurs emprunts. Cela nous a permis de récupérer 20 millions de dollars en six mois via la structure de défaisance », explique le Directeur général, Ade Ayeyemi.

Le gouvernement a créé l’Agence de développement agricole du Gabon (ADAG) en remplacement de l’ancien Office des recherches, d’introduction, d’adaptation et de multiplication du matériel végétal. La nouvelle structure assiste le gouvernement dans la mise en œuvre de sa politique de développement agricole. Elle participera aussi à l’élaboration des stratégies de promotion du secteur agricole, tout en assurant la mobilisation, l’aménagement et la mise en valeur des terres agricoles ainsi que la conduite d’actions d’information et de promotion de l’Office Nationale en matière d’investissement agricole.

Dans le cadre de la fusion prochaine des bourses de Libreville (Gabon) et de Douala (Cameroun), le président de la Commission de surveillance du marché financier de l’Afrique centrale (Cosumaf), Nagoum Yamassoum, et son homologue de la Commission des marchés financiers (CMF) du Cameroun, Jean Claude Ngbwa, ont signé une convention de coopération et d’échanges d’informations. Il a ainsi été décidé que la phase transitoire ne devra pas excéder la date du 30 juin 2019.

« C’est avec une immense tristesse que nous apprenons le décès, dans la nuit du 17 au 18 avril, de Mackjoss, grand nom de la chanson gabonaise. Toutes nos condoléances à sa famille et à la grande famille des artistes gabonais. Je m’étais rendu à son chevet il y a quelques semaines, après sa première opération chirurgicale. Il y a deux jours, j’ai dépêché mes collaborateurs lui rendre visite à l’hôpital », a écrit le Ministre d’Etat, Alain Claude Bilié By Nze, sur sa page Facebook.

Des représentants du Syndicat des professionnels de la Communication (Syprocom) ont eu des échanges avec le ministre en charge de la Communication, Alain Claude Bilie By Nze, le lundi 16 avril. « Les deux parties se sont accordées sur la nécessité de mettre en place un chronogramme de rencontres devant permettre de passer en revue l’ensemble des points inscrits au cahier des charges de la formation syndicale » d’après un communiqué du ministère. Le bureau du Syprocom a, à un certain temps, brandi la menace de grève mais il prévoit, à l’issue des pourparlers avec le ministère, de consulter la base avant toute prise de décision.

Le syndicat des agents du ministère des Transports et de l’Aviation civile (Samact), en collaboration avec le syndicat de la Sogatra, ont invité leur tutelle au respect de la feuille de route dudit département. Les syndicats par l’entremise, du représentant de la Sogatra, Rodrigue Ntsanga, ont incité le gouvernement à s’investir davantage sur la question du secteur des transports sur la base de l’audit réalisé par la Cour des Comptes.
Dans le cadre des activités du consortium scientifique Arc d’Emeraude, le groupe de coordination, animation et valorisation des travaux de recherche (co-piloté par l’IRD, l’USTM et le CENAREST) a organisé des ateliers de formation Arc d’Emeraude portant sur deux sessions à savoir : management d’équipes et de recherche et comment savoir répondre aux médias, qui ont eu lieu à l’Agence Nationale des Parcs Nationaux

Les aides du gouvernement français promis aux pays membres de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) seront débloquées progressivement d’après le ministre français de l’Economie et des finances, Bruno Le Maire. Il a été question d’un fonds de 1 milliard d’euros, lors du sommet de Yaoundé en décembre 2016. Pour certains pays, la conclusion d’un programme et d’un accord avec le Fonds monétaire international est attendue avant le déblocage de l’appui financier du gouvernement français. Dans le cadre de cet appui, le Gabon et le Cameroun font partie des pays ayant déjà conclu des programmes dans le cadre de la Facilité élargie de crédit avec le FMI, et pouvant déjà bénéficier d’une aide semestrielle.

Les hauts fonctionnaires du budget de la région Afrique centrale se réunissent cette semaine à Libreville. La réunion se déroule sous l’égide du centre régional d’assistance technique pour l’Afrique centrale (Afritac – centre) et permettra de réfléchir sur le renforcement des capacités des administrations budgétaires et sur la modernisation de la gestion budgétaire. Cette rencontre devrait permettre aussi de doter les participants d’outils qui vont les aider à mieux comprendre les programmes économiques.

Intervenant lors du ‘’café-imagine’’, un événement de l’Ong ‘’ Imagine Gabon’’, le directeur général Concurrence et de la Consommation, Emmanuel Eyeghe Nze, a dévoilé que le gouvernement, en décidant de poursuivre la mesure visant à maîtriser la hausse des prix de certains produits alimentaires importés, entamée depuis 2012, a consenti plus de 13 milliards entre 2017-2018. Et ce haut cadre de l’administration de poursuivre que l’application de cette mesure, qui a enregistré une satisfaction auprès de l’ensemble des acteurs concernés, devrait connaître des améliorations.
Le Dr Nicole Assele, Directeur général de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), lors d’une rencontre avec le ministre d’Etat en charge de la Santé, a exprimé le besoin et la nécessité pour sa structure d’établir un partenariat avec le ministère, aux fins de mettre à sa disposition les médecins de la CNSS. Elle a indiqué au ministre d’État l’importance du vivier que pourrait constituer la CNSS pour le ministère, notamment en termes de mise à disposition d’un personnel médical qualifié et expérimenté.

 

L’Ambassade de France au Gabon a organisé, du 9 au 14 avril à Libreville, une formation en vue de mieux lutter contre le trafic de stupéfiants, au cours de laquelle, environ trente officiers de l’Office central de lutte anti-drogue (OCLAD) et des services d’enquête et service de surveillance des douanes gabonaises ont reçu du matériel de travail pour venir à bout du fléau.

 

Entité de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), le Centre d’action sociale et sanitaire (CASS) permettra aux patients d’avoir accès à une gratuité des antirétroviraux, au-delà du diagnostic et du bilan pré thérapeutique, a confié à l’AGP, le Dr. Richard Ngonga, chirurgien urologue, directeur de la CASS. Le nouveau centre de traitement dédié aux personnes vivant avec le virus, offrira une prise en charge médicale et psychosociale assurée par l’équipe médicale.

Une trentaine d’officiers de l’Office central de lutte anti-drogue, des services d’enquête et des services des douanes gabonaises ont suivi une formation avec la mission de lutte anti-drogue française. Des nouveaux équipements ont été remis à la partie gabonaise pour mieux assurer la lutte contre les trafics de drogue dans le pays, dont une quinzaine de mallettes d’identification chimique de produits stupéfiants. Ces équipements seront notamment utilisés dans les zones portuaires et aéroportuaires du Gabon.

Le Gabon et les Emirats Arabes Unis ont conclu un accord de partenariat concernant l’aviation. Et plus spécifiquement concernant les services d’aviation sur les territoires des deux nations. L’accord a été conclu à Abu Dhabi par le ministre gabonais des Affaires étrangères, Noël Nelson Messone, et son homologue émirati, Cheikh Abdullah bin Zayed Al Nahyan. La coopération entre les deux parties touchera également d’autres domaines selon les deux ministres.

La compagnie Afrijet va proposer à sa clientèle, avant la fin de cette année, le système Cabinstream, une option de divertissement en vol par Wi-Fi. Le système développé par la société Phitek sera d’abord disponible sur la flotte d’ATR de la compagnie. Il s’agit d’une option qui permet aux passagers d’avoir accès à des contenus multimédia, notamment des journaux, de la musique, des films, des séries TV et des guides de voyage téléchargeables, sur leurs appareils électroniques personnels.

 

La Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (Cnamgs) a procédé au lancement de l’opération de distribution de médicaments dans les infirmeries scolaires du Gabon., le jeudi 12 avril. Le lancement de l’opération a eu lieu au lycée Léon Mba de Libreville, mais cette première phase de lancement a concerné en réalité une trentaine d’établissements scolaires du pays.

Le Conseil des Ministres qui s’est réuni ce jeudi 12 avril 2018 a entériné plusieurs mesures individuelles dont la nomination des membres du cabinet de la nouvelle Ministre Déléguée auprès du Ministre d’Etat en charge du Budget et des Comptes publics. Ainsi, a été nommé Directeur de Cabinet, M. Roland Mboumba et Chef de Cabinet, M. Jean Aimé Kassa.

 

Prenant ses responsabilités face aux apparentes divergences de vues entre les formations politiques issues de l’opposition dans le cadre de la désignation des représentants dans les deux collèges devant présider à la mise en place du Centre gabonais des élections (CGE), le ministre gabonais de l’Intérieur, Lambert Noël Matha a officiellement invité les partis concernés de remettre la liste consensuelle de leurs représentants, au plus tard ce vendredi 13 avril à 18 heures.

En collaboration avec la direction provinciale des Eaux et Forêts de l’Estuaire, le Projet appui à la filière forêt-bois (PAFFB), a organisé, ce jeudi 12 avril, à Libreville, un atelier d’information et de sensibilisation pour les acteurs de la filière. Il a été surtout question d’informer et sensibiliser les opérateurs économiques de la province à leur implication dans la mise en œuvre du PAFFB, et de recueillir leurs observations et commentaires quant à la conduite du projet.

Afin de mieux sécuriser les trajets sur les routes gabonaises, la Direction générale de la sécurité routière a lancé, en présence de la ministre des Transports, Estelle Ondo, la commercialisation des dispositifs réflectorisés de signalisation complémentaire pour des véhicules utilitaires et de grand gabarit. Cette initiative a été prise conformément à l’arrêté n°00141/MT du 25 mai 2016. Le recours à ces dispositifs permettra d’éviter certains accidents mortels sur les routes, en sachant qu’au cours des derniers temps, des accidents mortels étaient survenus à différents endroits du pays alors que des mesures simples auraient pu aider à les éviter.

Lors de son entretien avec le vice-président de la République, Pierre-Claver Maganga-Moussavou, Hilal Bangiban, Président du conseil d’administration (PCA) du Groupe Gurbag, a surtout axé son intervention sur l’intérêt que porte son entreprise par rapport au projet de construction du nouvel aéroport de Libreville. Le patron du groupe turc a été reçu le 10 avril à Libreville par le numéro deux du pays. Les deux parties ont ainsi consacré une bonne partie des échanges à « la faisabilité du projet de construction de cette infrastructure d’envergure ».

 

Le ministre en charge de l’Agriculture a procédé au lancement des études de faisabilité du PASTA-PEJA (structuration de l’entrepreneuriat agricole des jeunes) et du PAPG2 (généralisation du Programme Graine à l’ensemble des provinces). Avec le soutien de la BAD (dons de 800 millions de FCFA pour chaque programme), les experts retenus vont produire une formulation adaptée et complète pour ces deux problématiques. « Nous bénéficierons ainsi d’un modèle rationnel permettant d’orienter ces deux programmes importants », a déclaré le membre du gouvernement.

 

Le Congrès des agents publics et parapublics de l’Etat (Cappe) célèbre cette année son dixième anniversaire. Les événements pour marquer cet anniversaire se tiennent à Oyem. Selon le leader de ce mouvement syndical, Emmanuel Mvé Mba, le Cappe «a encore beaucoup de choses à prouver et à défendre les travailleurs». Parmi les événements prévus, on note un séminaire scientifique, le jeudi 12 avril, pour se pencher sur les projets des dix années à venir.
Le groupe espagnol Actuatech continue ses pourparlers avec les autorités gabonaises, en vue de l’implantation d’usines de traitement d’ordures ménagères à Libreville et à Port-Gentil. Une délégation de la société a rencontré le vice-président, Pierre-Claver Maganga Moussavou, afin d’étudier le calendrier de démarrage des travaux et de se pencher sur un projet de business plan.

 

Le Rassemblement héritage et modernité (RHM), parti politique de l’opposition, a donné une conférence de presse, ce mardi à Libreville, pour confirmer sa décision de prendre part aux élections législatives et couper court aux critiques dénonçant sa décision d’y participer. Selon son président, Alexandre Barro Chambrier, ce n’est pas « responsable de livrer sur un plateau en or 143 sièges de députés, 80 sièges de sénateurs, la totalité des conseils municipaux et départementaux entre les mains d’un parti »

 

https://presidence.ga/ Conçu pour un accès plus facile à l’actualité présidentielle, le nouveau site internet de la Présidence de la République fournit, entre autres, les communiqués de presse, les discours, les photos et les vidéos relatifs aux activités du Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, ainsi que des informations sur les trois piliers du Plan stratégique Gabon émergent (PSGE), l’administration gabonaise et sur le Gabon en général.

 

Des ONG lancent actuellement une campagne de sensibilisation au niveau des écoles afin d’initier les jeunes gabonais au tri des déchets dans le but de limiter la pollution et favoriser le recyclage de divers produits. C’est ainsi par exemple que l’ONG “ En avant pour la cité” a offert, samedi dernier, des bacs à ordures à l’école catholique Don Bosco de la SNI II, sise à Owendo. Il s’agissait de poubelles de différentes couleurs : orange pour les déchets plastiques, noire pour les déchets ménagers et alimentaires, et bleue pour tout ce qui est déchets cassables.

 

En début de cette semaine, le baril de light sweet crude, référence américaine du brut, pour livraison en mai, était à 62,29 dollars, soit 23 cents de plus, dans les échanges électroniques en Asie. Le baril de Brent, référence européenne, pour livraison en juin, était par contre à 67,36 dollars, soit 25 cents de plus. Cela met du baume au cœur des pays producteurs de pétrole même si les dernières années ont été marquées par la volatilité des prix.

 

A compter de ce lundi 9 avril, la compagnie aérienne RwandAir lance ses vols vers la capitale économique du Cameroun, Douala, au départ de l’aéroport de Libreville. La compagnie rwandaise prévoit trois vols directs par semaine à partir de la capitale gabonaise. Selon la direction de RwandAir, la réouverture de cette ligne est une réponse à la demande de la clientèle de la compagnie, notamment en raison du développement des activités économiques et touristiques dans les deux villes.

Le président du Groupement d’Intérêt économique(GIE) Club de Libreville, Henri-Claude Oyima, a signifié que dans le cadre du processus de règlement de la dette intérieure, « les entreprises doivent apporter la preuve que la créance qu’elles prétendent détenir sur l’Etat est exigible, liquide et certaine ». Avant d’ajouter que si ces trois conditions sont réunies, les entreprises pourraient aisément demander un remboursement de la part de l’Etat ».

 

Selon un dossier produit par Ecofin, en dix ans, plus de 1,3 million d’animaux vivants, 1,5 million de peaux et 2 000 tonnes de viande ont en effet quitté l’Afrique pour atterrir dans des pays asiatiques. Près de 100 000 perroquets gris du Gabon, une espèce classée comme étant en danger, se sont ainsi envolés vers ces pays où le pouvoir d’achat augmente rapidement.

 

Le ministre gabonais de la Santé, Me Denise Mekam’ne Edzidzie, a remis à titre symbolique, jeudi à Libreville, la clé du bâtiment devant abriter le Centre Collaborateur Régional à la délégation de l’Union Africaine (UA), après la signature de l’accord de siège. Pour mémoire, les représentants de Chefs d’État et de Gouvernement ont approuvé la création du Centre Africain de Contrôle et de Prévention des Maladies (Africa CDC) prise lors du 24e Sommet de l’UA tenu à Addis-Abeba en janvier 2015.
En présence, entre autres, de la Secrétaire Nationale en charge de l’animation politique dans l’Ogooué-Maritime, Claire Mandza, et du Membre du Comité Permanent, Jean Fidèle Otandault, la grande famille du Parti Démocratique Gabonais s’est donnée rendez-vous hier à Port-Gentil à l’occasion de la célébration symbolique en différé du 12 mars, date anniversaire du parti. C’est « dans un esprit de proximité et de mobilisation interne, avec ferveur, que les camarades sont heureux de se retrouver dans la maison du Parti Démocratique », a-t-on rapporté de la capitale économique du pays.
L’interconnexion par fibre optique entre le Gabon et le Congo dans le cadre du projet communautaire Central african backbone (CAB) est désormais effective. Le ministre gabonais en charge de l’Economie numérique, Alain Claude Bilie-By-Nzé et son homologue congolais, Léon Juste Ibombo, ont procédé, vendredi 6 avril, à son lancement officiel. La cérémonie s’est déroulée comme prévue à Bakoumba, ville gabonaise frontalière entre les deux pays. Rappelons que le projet CAB vise à interconnecter les six pays membres de la CEMAC

 

Le ministre gabonais des Affaires étrangères, Noël Nelson Messone, participe actuellement à la conférence ministérielle du Mouvement des Non-Alignés (MNA), à Bakou, en Azerbaïdjan, sous le thème « la promotion de la paix et de la sécurité internationale au service du développement durable». 800 participants issus de 120 pays, représentant 55% de la population mondiale, sont présents à Bakou en cette fin de semaine. En marge de la conférence ministérielle, Noël Nelson Messone a rencontré son homologue azerbaïdjanais, Elmar Mammadyarov, pour discuter de coopération bilatérale et des derniers événements qui ont marqué l’actualité internationale.

Le Gabon sera représenté à la troisième édition de la conférence annuelle Africa Convergence qui se tiendra à Dakar, au Sénégal, le 21 et 22 juin prochain. Pour cette année, le thème retenu a été « Attractivité, Transformation & Emergence : le trio gagnant de l’exécution stratégique». Il s’agit d’un événement organisé par le journal économique panafricain «La Tribune Afrique». Environ 300 participants sont attendus.

 

La partie en dégradation du Boulevard Triomphal Omar Bongo sera réhabilitée dans les meilleurs délais selon le Secrétaire Général du Ministère des Infrastructures, des Travaux publics et de l’Aménagement du Territoire, Yolande Nyonda, qui s’est rendue sur place, accompagnée des techniciens du ministère et ceux de l’Agence nationale des grands travaux et d’infrastructures (ANGTI). En attendant le début des travaux, un cordon de sécurité et des panneaux signalétiques seront installés sur cet axe très fréquenté afin de limiter les risques d’accidents.

Selon la ministre en charge des Investissements, du Commerce et de l’Industrie, Madeleine Berre, les travaux de Kigali consacrés au lancement de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf) ont abouti à la signature de plusieurs documents notamment l’Accord cadre et les trois protocoles dont le premier sur le commerce des marchandises, le second sur celui des services et le troisième concernant le règlement des conflits. Toutefois, la ministre a indiqué que la mise en œuvre de ces mesures ne pourra débuter qu’après le dépôt de 22 instruments de ratification. Les négociations se poursuivent dans plusieurs domaines notamment la propriété intellectuelle, la concurrence et l’investissement.

 

Le ministre de la Communication, Alain-Claude Bilié-By-Nzé, a indiqué que le projet d’ordonnance soumis à l’adoption des députés vient compléter le lexique consacré par le code de la communication, notamment par la définition du mot « piratage » permettant de modifier, par voie de conséquence, les dispositions de l’article 75 en y introduisant l’interdiction formelle de diffusion et de commercialisation de programmes sans autorisation des propriétaires ou des détenteurs de droits.

 

Quelques temps après la relance du mandat express, pour le transfert d’argent, au sein de la Poste SA, les responsables affichent leur optimisme. « Toutes les garanties d’une bonne gestion de ce service sont réunies » selon les responsables de la société. La Poste SA a rappelé, en effet, que c’est pour cause de « mauvaise gestion » que cette activité a été suspendue. « Elle démarre d’abord sur le territoire national, avant de s’étendre à l’international » continuent-ils. Pour le moment, Port-Gentil, Mouila, Franceville et la province de l’Estuaire sont les localités concernées.

 

Les employés d’Addax Petroleum Oil & Gas Gabon et la direction générale se sont entendus sur l’instauration d’un service minimum après quelques jours de grève d’avertissement au sein de la société. L’Organisation nationale des employés du pétrole (ONEP) a contribué à la relance de la négociation entre les deux parties. Concernant les avantages réclamés par les employés, la balle est dans le camp de l’employeur selon l’ONEP.

 

Le Ministre gabonais de la Justice, Garde des Sceaux , chargé des Droits Humains, plusieurs de ses pairs d’Afrique et d’ailleurs, des présidents de Conseils supérieurs de la magistrature, d’organisations de défense des droits de l’Homme, d’organisations professionnelles et d’experts et d’universitaires de divers pays, prennent part depuis ce lundi 2 avril 2018 , à Marrakech , aux travaux d’une conférence internationale sur l’indépendance du pouvoir judiciaire .

 

Le directeur régional de la Caisse nationale de Sécurité sociale (CNSS) dans le Haut-Ogooué et l’Ogooué-Lolo, Romaric Ngomo Menié, a lancé jeudi, à Franceville, une campagne de sensibilisation des patrons d’entreprises sur la nouvelle organisation mise en place par la direction générale. Cette rencontre avec les employeurs a pour objectif de leur passer le message, sur la réorganisation des activités de la CNSS.

Les banquiers qui opèrent dans la zone Cemac ne voient pas d’un bon œil les mesures prises par la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC). Ces établissements financiers critiquent notamment la décision de l’Institut d’émission des six Etats de la Cemac (Cameroun, Congo, Gabon, RCA, Guinée équatoriale, Tchad) de resserrer l’étau autour des transferts de fonds vers l’étranger, conformément aux recommandations issues du Sommet de crise des chefs d’Etat de la Cemac de décembre 2016.
Un ouvrage intitulé «Les médias d’Etat au Gabon : Permanence et mutations» vient d’être publié par Arthur Sabi Djaboudi, Conseiller chargé de la communication et des relations publiques à l’ambassade du Gabon en France. Il retrace l’historique de la création et de l’évolution des médias publics dans le pays. Ce qui permet aux lecteurs de suivre les évolutions, depuis la veille de l’indépendance en 1959, année de création de la radio publique au Gabon, en passant par le régime du parti unique avant l’adoption du multipartisme qui a conduit à l’ouverture à la concurrence et à la restructuration des médias publics au Gabon.
Cette firme qui a conclu avec Battery Minerals un accord contraignant pour acquérir l’intégralité de la participation de cette dernière dans son projet de zinc et de plomb de Kroussou, au Gabon, compte lancer son premier programme de forage sur le site du projet au deuxième trimestre 2018. Bradley Drabsch, patron de Trek Metals, a déclaré que « détenir 100% d’intérêts offre une flexibilité dans la réalisation des activités d’exploration ».
Le nouveau projet de Code minier est actuellement examiné par le Conseil d’Etat, avant de passer en délibération au niveau du Conseil des ministres. Le nouveau Code vise notamment à favoriser les investissements et à augmenter les revenus de l’Etat dans le secteur minier. Le code actuel ne permettant plus de développer le secteur minier selon les experts, alors que le gouvernement gabonais souhaite accroître la contribution de celui-ci au PIB du pays.

 

L’association Tebeke (Levons-nous) a organisé une rencontre culturelle le week-end dernier, à la salle de spectacle du ministère de la Culture, dans la capitale, afin de mettre en valeur la culture du peuple Ungo’m, ou Akélé. Au programme : une exposition des arts Akélé axés sur les danses, la sculpture et les arts culinaires, ainsi qu’une conférence-débat sur les similitudes entre le groupe Ungo’m et les autres groupes socio-ethniques du Gabon. « Nous travaillons à faire que les Gabonaises et les Gabonais se réapproprient leurs coutumes, leurs traditions, leur identité », a affirmé le ministre en charge de la Culture, des Arts et Traditions, Alain Claude Bilie-By-Nze, lors de l’événement.

Les Panthères du Gabon version U20 ont écrasé les Eperviers du Togo (4-0), dimanche, au stade Monedan de Sibang, en match comptant pour les préliminaires aller de la Coupe d’Afrique des Nations Niger 2019. Les Panthères n’ont laissé aucune chance à leurs adversaires. Techniquement, tactiquement et physiquement, les joueurs coachés par Anicet Yala étaient irréprochables.

 

Une vingtaine de magistrats gabonais ont été réunis dernièrement dans le cadre d’un atelier de renforcement des capacités relatives à l’application de la loi sur la faune. Une initiative de l’ICCF, un groupe de discussion du Sénat américain pour la conservation. Sont intervenus, entre autres, pour l’occasion les ministres de la Justice Anicet Mboumbou Miyakou et de la Mer Guy Rossantaga Rignault. Donnant son point de vue à l’issue de cet atelier, Pacôme Moubelet Boubeya, ministre d’Etat en charge de la Forêt et de l’Environnement, a déclaré : « J’ai requis la collaboration de la part des magistrats avant d’appeler au sens de l’intégrité des agents qui doivent faire respecter la loi ».

 

La plateforme Antô Winners organise une série de formation à l’occasion d’un séminaire le 20 avril prochain. Divers thèmes seront évoqués : «Rôle et mission de la femme dans l’atteinte des Objectifs de développement durable au Gabon», «Autonomisation économique de la femme et Plan stratégique Gabon émergent», «Contraception, fidélité et abstinence : la responsabilité de la jeunesse féminine, rempart aux MST», «Leadership et industrialisation» ou encore «Les femmes dans le secteur des TIC». Le séminaire est programmé à l’occasion de l’événement «Anto Winners Days» les 20 et 21 avril à Libreville et sera suivi d’autres activités caritatives.

 

A 78 ans, et au bout de 28 ans d’activités politiques, le président du groupe parlementaire du Parti démocratique gabonais (PDG) à l’Assemblée nationale, André Dieudonné Berre (ADB), souhaite passer la main à la nouvelle génération. L’actuel député du 2e siège du 1er arrondissement de Libreville et ancien maire de la capitale a eu des échanges avec des jeunes membres de l’association Génération Wonderful lors d’une réunion publique tenue en son honneur, le samedi 31 mars. « J’estime qu’après bientôt 48 ans au service du pays, dont 20 dans le privé et 28 dans le public et la politique, il est temps que je puisse prendre un peu de distance pour permettre aux jeunes de se présenter », a affirmé ADB devant un parterre de jeunes.

 

Un accord de coopération a été signé, vendredi 30 mars à Libreville, entre le ministre délégué gabonais de l’Economie, Edwige Betah, et l’ambassadeur de Chine au Gabon, Hu Changchun. Selon le protocole d’accord, un don d’un montant de 150 millions de yuans sera remis au Gabon afin « d’explorer et réaliser, entre autres, le projet de construction de nouvelles installations médicales ».

 

Maître Lubin Ntoutoume a été élu, vendredi, Bâtonnier de l’Ordre des Avocats du Gabon. Le nouveau patron de l’Ordre des avocats du Gabon a été élu avec 59 voix contre 44 voix pour le Bâtonnier sortant, Maître Akumbu M’Oluna. Ce dernier est resté à la tête de cette corporation de 2007à 2017, soit dix (10) ans.

 

Une délégation gabonaise participera à la sixième édition de l’African Cyber Security Summit qui se tiendra à Oram en Algérie, du 3 au 6 avril, sous le thème «la cyber sécurité à l’ère de la transformation digitale». Cette rencontre organisée par Xcom Agency verra la présence de 300 participants issus des différents pays du continent. Ils vont débattre notamment de la protection de la vie privée, de la cybercriminalité, de la protection des données et de la cyber-sécurité etc.

 

Les membres du Consortium des entrepreneurs nouvelle génération (CENG) multiplient leur offensive à l’endroit des responsables d’institutions publiques au Gabon. Leur objectif est d’être mieux pris en compte pour l’attribution des marchés publics. Ils ont rencontré à cet effet Nicole Assélé, Directeur général de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), qui leur a promis que leurs dossiers seront examinés au même titre que les autres dossiers lors des appels d’offre lancés par la CNSS.
Le membre du Comité Permanent du Bureau Politique du PDG, Madame Rose Christiane Ossouka Raponda, vient de convier les cadres membres du Conseil National et les secrétaires fédéraux du 1er siège du 3e Arrondissement de la commune de Libreville pour une séance de travail relative à la préparation du 12 mars en différé qui consacre les 50 ans de la formation politique au pouvoir. Il a été indiqué à cette occasion que les activités de célébration doivent rester « dans le même esprit que le Distingué Camarade Président, Ali Bongo Ondimba », c’est-à-dire de nature à raffermir les liens avec la base.

 

Une réunion stratégique des partenaires de l’Initiative pour l’Adaptation en Afrique (IAA) s’est tenue à Libreville sous la houlette de la Conférence Ministérielle Africaine sur l’Environnement (CMAE) et avec l’appui du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD). Cette réunion fait suite à la donation de 500 000 dollars du Gabon pour l’IAA. La réunion de Libreville a débouché sur l’adoption d’une feuille de route pour la mise en œuvre de l’Initiative.

 

La radio Gabon disposera bientôt d’un nouveau personnel d’antenne pour améliorer son programme à l’issue d’une série de casting menée au cours des derniers jours. La démarche a fait suite à la retouche de la grille de programme de la station publique. Les nouveaux animateurs et présentateurs devraient faire de la radio « un modèle », car comme l’a affirmé le ministre en charge de la Communication, Alain-Claude Bilie-By-Nze, il va falloir « capter à nouveau l’auditoire, l’opinion » et il faut que « la radio redevienne le vrai réseau social».

 

La Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) informe les retraités de la province de l’Estuaire régulièrement payés par le bais de la Postebank, que les pensions du mois de mars 2018 seront payées à compter du 5 avril, de 7h30 à 15h00. Précision a aussi été donnée que les montants inférieurs à 100 000 F FCA seront réglés en espèces à la direction générale de Bikele et à l’agence d’Owendo.

 

Fabrice Andjoua Bongo Ondimba, le Directeur général de la Direction du Budget et des Finances Publiques (DGBFIP), une structure évoluant au sein du Ministère du Budget et des Comptes Publics, a confirmé que des visites des sites dans les 9 provinces seront réalisées dans le cadre de la réhabilitation des écoles primaires publiques. L’objectif est d’obtenir des informations qui n’ont pas été fournies par les entreprises dans le Dossier d’appel d’offres (DAO).

 

Le Premier ministre, Emmanuel Issoze Ngondet, à la tête d’une délégation de plusieurs ministres, participe actuellement au quatrième sommet « India Economic Conclave  » à New Delhi en Inde. Une plateforme économique et politique où se discutent les grandes orientations économiques et financières de ce pays. Cette année, le Gabon a eu le privilège d’avoir été choisi comme invité d’honneur.
Le ministre de la Justice, garde des Sceaux, chargé des Droits humains, Edgard Anicet Mboumbou Miyakou, a visité la prison centrale de Libreville. Il a réitéré l’importance du respect de la discipline et de la hiérarchie aux agents pénitentiaires, tout en promettant une amélioration progressive des conditions de travail et des conditions de détention en vue d’une meilleure sécurité pénitentiaire.

 

Les exposants indépendants, les coopératives, les entreprises, les associations et les artistes du département de Ntem, se retrouvent à Bitam à partir de ce jeudi pour la première édition de la Foire économique du Ntem. L’événement est prévu pour trois jours. C’est une occasion d’échanges pour les acteurs économiques et culturels sur place, mais également une opportunité de valoriser la culture locale, d’après le président du conseil départemental du Ntem, Alfred Mémine Me Zue.

 

Le Directeur général de la Caisse de Stabilisation et de Péréquation (Caistab), Ismaël Ondias Souna, a remis aux représentants des marketeurs chargés de la distribution des produits pétroliers au Gabon, le 27 mars, les documents du « Gentleman Agreement », et de la « Convention de compte séquestre » qui devraient assainir et encadrer les rapports entre les deux parties, notamment en ce qui concerne le règlement de la taxe de péréquation. Cette approche devrait permettre de mieux sécuriser les flux financiers et, dans le même temps, d’assainir les ressources financières de la Caistab.

 

La ministre gabonaise du Travail, de l’Emploi, de la Formation Technique et Professionnelle, chargée de l’Insertion des Jeunes, Carmen Ndaot, est en mission au Maroc depuis quelques jours, sur invitation de la Chambre de commerce, d’industrie et des services de la Région de Rabat-Salé-Kénitra. Cette mission constitue une occasion de renforcer la coopération entre les deux pays en matière de formation professionnelle et technique. En sachant que la Fondation Mohammed VI pour le développement durable intervient déjà dans ce domaine au Gabon.

 

 Le premier secrétaire permanent de Démocratie Nouvelle, René Ndemezo’Obiang, a présidé la réunion du secrétariat permanent de ce parti politique, tenue le mardi 27 mars à Libreville. Les discussions ont porté sur les perspectives de rapprochement avec les formations politiques issues de la grande famille de l’opposition dite « démocratique » et « républicaine ». L’enjeu est de se positionner le mieux par rapport aux prochaines élections législatives.

 

Rose Kayi Mivedor a été installée en tant que Directrice générale d’Orabank Gabon. Elle remplace à ce poste Guy Martial Awona qui l’a occupé durant deux ans. C’est le président du Conseil d’administration d’Orabank, René Hilaire Adiahenot, qui a présidé la cérémonie d’installation de Rose Kayi Mivedor. La nouvelle Directrice générale est une femme d’affaires et une banquière assez connue dans le milieu et présentée comme faisant partie des cinquante femmes les plus influentes sur le continent africain.

 

Le siège de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco), à Libreville, accueille durant deux jours un atelier de formation concernant « L’éthique, l’environnement et le génome humain ». Les thèmes débattus sont relatifs à « l’accord de Paris et les réflexions de l’Unesco sur le changement climatique », « l’éthique déontologique et droit », ainsi qu’à la « Protection du génome humain ». «Cet atelier participe au renforcement des capacités institutionnelles du Gabon, entamé avec la création du Comité national d’éthique pour la recherche», a expliqué Vincenzo Fazzino, Représentant de l’Unesco au Gabon, lors de l’ouverture de l’atelier.

 

Le membre du gouvernement a, ces dernières semaines, effectué des tournées de prises de contact dans les directions ministérielles sous la tutelle du Ministère qu’elle dirige, celui du Travail, de l’Emploi et de la Formation Professionnelle. Selon la ministre, ces tournées lui ont permis notamment de « toucher du doigt les réalités de travail de certains de mes collaborateurs, conditions de travail à améliorer pour le bon développement professionnel, dans ce sens je reste dans l’attente des états des lieux et des besoins de ces directions ».

 

C’est en ce début de semaine que les partis d’opposition ont programmé la remise de sa liste des commissaires qui siégeront au Centre gabonais des élections (CGE) au ministère de l’Intérieur. Cette démarche fait suite à la réunion initiée par le ministre Lambert Noël Matha avec la classe politique gabonaise, en vue de la mise en place du CGE et en vue des préparatifs des élections législatives dans le pays.

 

L’assureur panafricain Sunu tient à Libreville les travaux annuels de son Conseil d’administration. Ces travaux qui prendront fin le 28 mars prochain ont été une occasion pour les responsables d’avoir des échanges avec les partenaires, clients et régulateur du secteur. Sunu ne compte pas s’arrêter en si bon chemin, notamment avec des résultats plutôt encourageants au cours des derniers temps. L’assureur a, par exemple, enregistré l’année dernière un chiffre d’affaires de plus de 155 milliards de FCFA.

 

Un consensus a été trouvé entre les employés de la Banque gabonaise de développement (BGD) issus du syndicat national du groupe (Synag-BGD), d’une part, et le gouvernement gabonais, d’autre part. Un ultimatum a été lancé par les employés mais, depuis le 22 mars, leurs salaires ont été payés par virement bancaire. Le mouvement de grève envisagé par certains leaders syndicaux a été ainsi suspendu.

 

Rencontre chaleureuse ce samedi 24 mars 2018 au marché de La Balise, à Port-Gentil, entre le membre du bureau politique du PDG de l’Ogooué-Maritime, Jean-Fidèle Otandault et les femmes commerçantes. Cette visite sur le site a été pour JFO une opportunité d’échanger avec les femmes commerçantes, deux semaines après avoir mis en place le Fonds d’aide qui leur est destiné.

 

La Fédération gabonaise de football (Fégafoot) a annoncé que l’élection au comité exécutif de la fédération est reportée. Prévue à la fin de ce mois, l’élection est reprogrammée au mois d’avril. La décision a été prise à l’issue d’une réunion manquée, samedi 24 mars, entre la Commission électorale et les différents candidats.

 

Le Directeur général de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG), Marcelin Massila Akendengué, a reconnu des carences au niveau du système de gestion des clients de la compagnie, un système mis en place en 2014. Ce qui a souvent engendré une surfacturation pour certains abonnés. Le Directeur général a promis la fin de cette surfacturation. « Toutes les factures qui ont été générées par ce système sont isolées, nous sommes en train de les traiter de manière à rendre les comptes des clients suffisamment clairs », a-t-il précisé.

 

La Caisse nationale de sécurité sociale du Gabon (CNSS) et l’Institut nationale de prévoyance sociale du Mali (INPS) ont signé un accord, le 21 mars dernier, afin de faciliter le paiement des prestations sociales de leurs assurés respectifs. La signature de l’accord, négocié par la directrice générale de la CNSS, Nicole Assélé, et le directeur général adjoint de l’INPS, Saydou Siaka Diarra, a été effectuée en marge des travaux de la Conférence inter africaine de la prévoyance sociale (Cipres). Les deux entités vont ainsi coopérer dans la prise en charge de leurs assurés expatriés.
Ce 21 mars 2018, à l’Université Omar Bongo de Libreville, le ministre en charge de l’Agriculture, Biendi Maganga-Moussavou, a pris part à la journée de l’insertion professionnelle des étudiants, organisée par la mutuelle des étudiants, l’UNESCO et le Ministère du Travail. Occasion pour le membre du gouvernement de présenter les opportunités de carrière qu’offre l’agriculture avec sa chaîne de valeur encore peu développée dans notre pays.

 

Afin de favoriser la création d’un Fonds de l’Eau et de faciliter l’autofinancement du secteur, le gouvernement gabonais prévoit la mise en place d’un Code de l’eau et de l’assainissement. A l’occasion de la célébration de la journée mondiale de l’eau, ce 22 mars, le gouvernement a réitéré sa volonté de répondre efficacement aux besoins d’approvisionnement en eau potable de la population du Gabon. Le ministre de l’Eau et l’Énergie, Patrick Eyogo Edzang, a évoqué l’importance de la gestion du cycle de l’eau et la nécessité de lutter contre le gaspillage et la pollution de cette ressource vitale.

 

 Une note de la ministre d’Etat en charge de la Santé, Denise Mekam’ne Edzidzie, en date du 21 mars, confirme désormais l’effectivité de la gratuité des accouchements au niveau des structures sanitaires publiques pour les Gabonaises âgées de 18 ans révolus. Il s’agit de la concrétisation d’une des promesses du président Ali Bongo Ondimba. Les prestations concernées par cette mesure sont : l’accouchement par voie basse et par césarienne, l’hospitalisation, la garde en observation, les soins du post-partum de la mère, les soins néonataux, les médicaments et le transport médicalisé.

 

Le ministre d’État en charge de la Forêt, de la Mer et de l’Environnement, Pacôme Moubelet Boubeya, accompagné d’une importante délégation de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et certains diplomates accrédités au Gabon, a visité mardi l’Arboretum de Sibang, dans le 6ème arrondissement de la capitale gabonaise, une forêt classée en danger située en plein cœur de Libreville.

 

Mettre en place un Partenariat Public-Privé (PPP) pour reprendre et achever les travaux de construction des logements à l’arrêt depuis plusieurs mois, tel était l’objet de la réunion présidée ce lundi 19 mars 2018 par Madame Madeleine Berre, ministre de la Promotion des Investissements Privés, de l’Entrepreneuriat National, des Petites et Moyennes Entreprises, du Commerce et de l’Industrie, avec les opérateurs privés.

 


La quatrième édition « Goût de France » au Gabon, événement culinaire qui met en exergue la gastronomie française dans le monde entier, a été lancée à Libreville, lundi, à l’IF Café de l’Institut français du Gabon. La première journée a été marquée par la présentation des créations de « l’Association Action Sociale Dorcas », lauréate du PISCCA 2017, le programme « Projets Innovants des Sociétés Civiles et Coalitions d’Acteurs ».

 


L’Institut français du Gabon (IFG), a annoncé ce lundi au cours d’une conférence de presse, l’organisation, du 19 au 31 mars prochain à Libreville, la « Quinzaine de la Francophonie », en vue de célébrer la langue française et la francophonie, a-t-on constaté. L’événement prévoit plusieurs activités : conférence inter-établissements, concours ‘’plaisir de lire’’, qui sera sanctionné par la remise des prix, ou encore  le café littéraire.

 

 Les acteurs du secteur de l’énergie renouvelable et surtout ceux qui se sont investis dans le solaire affichent un certain enthousiasme à la suite de la participation active du Gabon au récent Sommet de l’ l’Alliance solaire internationale (ASI) à New Delhi, en Inde. L’ASI prévoit, en effet, de mobiliser des fonds importants afin de soutenir des programmes phares. Des sociétés se positionnent actuellement en vue de répondre à une demande toujours en hausse dans ce domaine.

 

 Un atelier de formation sur les techniques de recherche d’emplois s’est tenu à la Chambre de commerce de Libreville avec l’association Equateur, dans le cadre d’un programme pour l’autonomie des jeunes. Les participants ont été outillés durant la séance de formation pour entrer sur le marché de l’emploi. « Nous avons des demandeurs d’emploi et des demandes d’emploi qui ne trouvent pas preneur auprès des entreprises. Parfois, c’est simplement parce que nos jeunes frères ne sont pas suffisamment outillés pour pouvoir se mettre en valeur », a expliqué l’un des formateurs, Eric Raynard Ndama.

 

Le Gabon est passé du 17e au 8e rang sur le continent africain dans le classement 2018 du World happiness report. Il s’agit d’un rapport sur le bien-être des populations, en se basant sur six critères, à savoir le PIB par habitant, l’espérance de vie en bonne santé, la liberté, la générosité, l’aide sociale et la perception de la corruption. L’île Maurice, la Libye, l’Algérie et le Maroc forment le quatuor de tête du classement sur le continent.

 

 Le secrétariat exécutif du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) procèdera, du samedi 17 mars au dimanche 18 mars, à l’installation des nouveaux responsables provinciaux nommés au sortir du dernier congrès ordinaire, pour assurer davantage son animation et son occupation sur le terrain, a indiqué le porte-parole de cette formation politique, Stéphane Iloko au cours d’un entretien accordé à l’AGP.

 

Antonio Camacho, le selectionneur de l’équipe nationale du Gabon, les Panthères, a rendu public, vendredi 16 Mars via son mail, depuis l’Espagne, sa liste des 23 joueurs retenus pour le tournoi du roi de Thaìlande, prévu du 22 au 27 mars prochain à Bangkok.

 

Depuis le 12 février dernier, 200 opérateurs économiques ayant bénéficié d’exonérations fiscales ont été déjà auditionnés par la Direction générale des impôts (DGI) dans le cadre de l’opération « Justice fiscale ». Cette opération a pour objectif de promouvoir l’équité fiscale au Gabon, afin de mettre fin aux distorsions engendrées par des exonérations infondées.
En tant que membre du Comité permanent du Bureau politique du Parti démocratique gabonais (PDG), Rose Christiane Ossouka Raponda, par ailleurs maire de la capitale, Libreville, a organisé une séance de formation pour les militants de sa circonscription. Des membres de sections, de comités et de fédérations du 3e arrondissement ont pris part au séminaire axé sur les activités génératrices de revenus. Les membres du PDG étant conscients que le parti au pouvoir devra contribuer à la politique de création d’emplois et d’amélioration des conditions de vie initiée par le président Ali Bongo Ondimba.

 

Le ministère de l’Economie a formellement démenti les rumeurs concernant une prétendue suspension de l’appui financier du Fonds Monétaire international (FMI) en faveur du Gabon. Les Ministres Financiers sont pleinement impliqués dans la mise en œuvre du programme avec le FMI d’après un communiqué officiel. Il a été précisé également que le Club de Libreville est une modalité pratique utilisée par le passé pour le règlement de la dette intérieure comme prévu dans le PRE. Et ne saurait être, par conséquent, à l’origine d’une réticence du FMI.

 

Le Comité technique opérationnel du Projet de promotion de l’investissement et de la compétitivité (PPIC) a fait le point des dépenses réalisées dans le cadre de la mise en œuvre des objectifs concernant le prêt accordé par la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (Bird) en 2016. La réunion s’est tenue au siège de l’Agence nationale de promotion des investissements du Gabon (ANPI). Il a été surtout question d’évaluer l’impact de ce financement sur le milieu de l’entrepreneuriat au Gabon, en identifiant les éléments positifs, et en apportant les correctifs nécessaires.

 

La première audience au niveau de la Cour criminelle spéciale, chargée de juger les auteurs de malversations financières au Gabon, dans le cadre de l’opération Mamba, a démarré jeudi à Libreville. Les témoins concernés par ce dossier à propos de l’Unité de coordination des études et des travaux (Ucet) seront normalement entendus par la Cour à compter du 20 mars prochain. Les procès concernant l’opération devraient avoir lieu tous les deux mois à partir de maintenant au niveau de la Cour criminelle spéciale.
Des fabricants de matériaux de construction sont en formation en vue de la production de matériaux de meilleure qualité pour ce secteur assez sensible. Un atelier est en cours pour le recensement et la formation des fabricants de briques, de pavés, de balustres, de claustras et de lavabos etc. Le laboratoire national du bâtiment et le ministère en charge des Infrastructures sont impliqués dans la démarche. Normes, solidité et qualité sont les maîtres-mots.

 

L’opération de pose des vignettes de l’année 2018 sur les véhicules de transport urbain, suburbain, taxis et taxis-bus, et les véhicules de marchandises a été lancée par la mairie de Libreville, le 14 mars, en partenariat avec Gabon Telecom. 7000 vignettes sont prévues pour les taxis et taxis bus, 800 pour les véhicules de transport de marchandises et 1000 pour les véhicules de transport suburbain. «En trois ans, près 170 100 vignettes ont déjà été fournies par Gabon Telecom et généré des recettes de 1,5 milliard de francs CFA» selon le 2e maire adjoint de la commune de Libreville, Christian Ngoua.

 

Le vice-président de l’Association nationale des footballeurs professionnels du Gabon (ANFPG), Axel Nguéma Edou a annoncé, ce mercredi 14 mars à Libreville, la tenue prochaine des auditions des candidats à l’élection de la présidence de la Fédération gabonaise de football (Fégafoot) du 19 au 20 mars prochain.

 

Le Bureau du Conseil Municipal de la Commune de Libreville a assisté à la présentation d’un logiciel qui, grâce à la collecte d’informations facilitera significativement le suivi et la production de données statistiques des Actes d’État Civil (naissances, transcription de jugements, mariages et décès). Selon Rose Christiane Ossouka Raponda, maire de la capitale, cet outil sera un atout essentiel d’aide à la décision pour les autorités municipales.

 

Le Directeur général de la Concurrence et de la Consommation (DGCC), Emmanuel Eyéghé Nze qui a réagi lors d’un entretien accordé à l’AGP, sur la régulation du prix de location au Gabon, a précisé qu’une réglementation sur le prix du loyer au Gabon existe. Et de rappeler que les loyers dont le prix mensuel est égal ou supérieur à 200.000 francs CFA devraient obligatoirement faire l’objet d’un bail écrit et transmis préalablement à signature par le locataire, au visa du directeur général des prix et des enquêtes économiques.

 

Le Conseil national de la jeunesse du Gabon a lancé, le samedi 10 mars dernier, à Libreville, le programme « Génération Climat », dont l’ambition est d’accompagner le gouvernement pour une adéquation formation/emploi des apprenants. Selon Fabrice Ntchango, Directeur de la Stratégie du CNJG, « ce programme donne la possibilité à la jeunesse de s’impliquer activement sur des projets environnementaux dont le changement climatique, entre autres ».

 

Une séance de travail a eu lieu ce 12 mars au Ministère en charge de l’Agriculture avec le Dr Ousmane Dore, Directeur Régional chargé du Développement et des Prestations de Services de la BAD en Afrique Centrale, qui est venu introduire M.Robert Masumbuku, nouveau Représentant Résident de la même institution au Gabon. C’était l’occasion pour le Ministre Biendi Maganga-Moussavou de revenir sur certains dossiers-clés dont le Projet d’Appui au Programme Graine dans sa phase 1 (PAPG1) et de manière générale, sur la coopération entre le Gabon et la BAD dans le secteur agricole en sa qualité de partenaire traditionnel.

 

La première audience de la Cour criminelle spéciale chargée de juger les auteurs présumés de détournements d’argent public au Gabon est programmée ce jeudi 15 mars à Libreville. L’audience sera retransmise en direct sur la télévision publique d’après le quotidien l’Union, lundi dernier. Les procès, dans le cadre de l’opération Mamba, se tiendront normalement tous les deux mois à compter de cette première audience.

Le Ministre de la Fonction Publique, Jean-Marie Ogandaga, a conduit une délégation de son ministère pour une séance de travail au ministère en charge de l’Agriculture. À l’ordre du jour, la présentation du projet de réforme des ressources humaines de l’Etat grâce à l’établissement d’un Référentiel des Emplois et des Compétences (REC) et l’élaboration d’un dispositif de Gestion Prévisionnelle des Effectifs, des Emplois et des Compétences (GPEEC). Un ensemble d’éléments visant à rendre l’administration gabonaise plus performante afin de répondre aux défis de l’émergence.

Le Président de la République, Ali Bongo Ondimba, a longuement échangé avec un groupe d’hommes d’affaires indiens afin de présenter les opportunités qu’offre le Gabon notamment dans les secteurs du tourisme, des nouvelles technologies, du bois, des mines et de la transformation du minerai de manganèse. « Nous voulons nouer des partenariats gagnant-gagnant. Ainsi, je vous encourage à venir investir au Gabon. Car, vos investissements contribueront au développement de mon pays et permettront ainsi d’améliorer les conditions de vie des Gabonaises et des Gabonais », a déclaré le Président Ali Bongo Ondimba.

 

Trois startuppers ont été sélectionnés pour représenter le Gabon au grand rendez-vous des startuppers et entrepreneurs prévu les 2 et 3 mai à Casablanca, au Maroc. Les sélectionnés sont Jean Dieudonné Yaya avec son projet agroalimentaire de réalisation de farine panifiable de manioc, Paulin Abessolo Obame qui a un projet de recyclage, à travers la collecte et la réalisation des emballages en aluminium en plastique, et, Arnaud Ikango avec son projet de tourisme sur l’organisation de circuits touristiques à la carte du Gabon. Environ 200 startuppers du continent seront présents à Casablanca durant le Pitch Hub Africa.
La première conférence panafricaine des écrivains s’est déroulée à Accra, au Ghana, la semaine dernière. Le Gabon était représenté par le président de l’Union des écrivains gabonais (Udeg), Eric Joël Bekalé, lors de ces assises. Les participants se sont penchés durant trois jours sur des problématiques comme le manque de bibliothèques publiques, la cherté du livre, l’insuffisance de soutien aux éditeurs en Afrique et les difficiles conditions de travail des écrivains et des créateurs en général. Le thème de la rencontre a été : « Promouvoir la littérature et la lecture en Afrique : le rôle des écrivains africains dans le renforcement de l’identité africaine, des valeurs partagées et de l’intégration ».

 

Le parti de l’ancien président de l’Assemblée Nationale, Guy Nzouba Ndama, « Les Démocrates », a soufflé sa première bougie à son siège dans le premier arrondissement de Libreville, le week-end dernier. Cette formation politique de l’opposition a pu installer durant les derniers mois des antennes dans quelques régions du pays, et se focalisent sur les prochaines échéances électorales au Gabon, après avoir pris une certaine distance vis-à-vis des opposants « radicaux »

 

Au cours de son entretien avec le Président Ali Bongo Ondimba, ce 9 mars 2018, Abbas Toli Mahamat, le gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), le Tchadien Abbas Toli Mahamat, a présenté́ un compte-rendu de la situation économique de la sous-région. La conjoncture, la situation monétaire et financière globale, ainsi que le suivi des programmes mis en place dans les pays de la CEMAC.

 

Aider à mettre en place une bonne articulation du projet e-gouvernement, élaborer un chronogramme de mise en œuvre et en fixer les priorités, tels sont les principaux sujets évoqués avec la délégation de la Banque Mondiale, conduite par Madame Shiho Nagaki, lors d’une récente rencontre avec le Ministre d’Etat gabonais en charge de la Communication et de l’Economie numérique, Alain Claude Bilie By Nze.

 

Le Parti démocratique gabonais (PDG)a célébré de manière symbolique, le 9 mars, son cinquantième anniversaire. La célébration s’est déroulée à la salle de conférence du lycée d’Etat Paul Indjendjé Gondjout de Libreville. Un choix qui n’est pas anodin puisque le parti fondé par Omar Bongo Ondimba, en mars 1968, a tenu au même endroit son premier Congrès en août 1970. C’est le Secrétaire général du parti, Eric Dodo Bounguendza, assisté des membres du bureau politique (MBP), ceux du Comité permanent du bureau politique et d’autres cadres du parti, qui a conduit la cérémonie de célébration.
Au cours d’une brève réunion avec le Premier ministre Emmanuel Issoze Ngondet et les membres du gouvernement concernés par les projets de réhabilitation d’écoles au Gabon, conformément à son adresse à la nation, le 31 décembre dernier, le président Ali Bongo Ondimba a invité les ministres à passer à l’action. Le Chef de l’Etat est persuadé qu’il est possible de lancer les chantiers malgré le contexte économique dans le pays. Il s’est référé à une récente réhabilitation d’une école à Libreville pour un financement de 16 millions de FCFA grâce à une contribution de la Première Dame, Sylvia Bongo Ondimba.

 

La Foire des artisans du Haut-Ogooué (FARHO) s’est tenue à Franceville dans le but d’orienter la femme altogovéenne vers le secteur de l’artisanat pour leur autonomisation. C’est un secteur à valoriser dans la province selon la Confédération des artisans et petites entreprises du Gabon pour la province du Haut-Ogooué (CAPEG G2), qui a été créée en mars 2017 afin de permettre aux artisans de se constituer en fédération et de renforcer les échanges.
Le Ministre en charge de la Défense Nationale a sollicité dernièrement l’accord du Conseil des Ministres pour le retrait des Forces Gabonaises de la République Centrafricaine, eu égard au retour progressif de la paix et de la stabilité dans ce pays frère. Le Conseil des Ministres, tout en prenant acte, a instruit les Ministres des Affaires Etrangères et de la Défense Nationale d’entreprendre les démarches appropriées, pour engager avec les partenaires concernés le calendrier de démobilisation des militaires dans les délais raisonnables.

 

Au Gabon, les statuts d’une SARL pourront prochainement être établis par acte sous-seing privé ou par acte notarié. Ils ne pourront être modifiés qu’en la même forme. Par ailleurs, le dépôt au rang des minutes de notaire avec reconnaissance d’écriture et de signature des statuts établis par acte sous-seing privé n’est pas obligatoire. Lorsqu’ils sont établis par acte sous-seing privé, ils feront l’objet d’une certification par l’organe en charge de la création des entreprises avant enregistrement.
Sur présentation du Ministre d’Etat en charge des Infrastructures, le dernier Conseil des Ministres a adopté le projet de décret complétant certaines dispositions du décret du 03 Novembre 1976 portant réglementation de la profession d’Architecte. Ce projet de décret complète les dispositions de l’article 41 du décret susvisé, en consacrant le principe de la responsabilité de l’Architecte dans les dommages et vices résultants des travaux dont il a assuré la direction, la surveillance et la maîtrise d’œuvre. Il est également précisé que cette responsabilité est limitée à 10 ans à compter de la réception définitive de l’ouvrage.
Les travaux de réhabilitation du réseau d’éclairage public et de distribution d’eau ont été officiellement lancés à Kango sous l’égide du Conseil national de l’eau et de l’électricité (CNEE). Depuis trois semaines, des travaux similaire ont eu lieu à Cap-Estérias et à Ntoum. Le CNEE tient à ce que les collectivités locales participent activement à la gestion et à l’entretien des installations.

 

Une réunion qui vise à chercher de nouveaux partenariats et de nouveaux financements pour la radio panafricaine Africa N°1 s’est tenue au cabinet du ministre en charge de la Communication. Le président du Comité de privatisation et le ministre en charge de l’Economie ont été conviés à cette réunion. Alain-Claude Bilie-By-Nze y accorde une importance particulière, car le président Ali Bongo lui-même souhaite le maintien des activités de la station de radio. Le Gabon attend toutefois la cession officielle des parts (52%) détenues par la Libye au sein de la radio.
L’association des ports du Havre et de Paris, en collaboration avec le Conseil gabonais des chargeurs (CGC), organisent des assises dans la capitale gabonaise ce 08 mars 2018 pour renforcer leurs liens dans le domaine maritime et commercial, partager leurs expériences, en vue d’améliorer aussi bien les investissements, la sécurité et la sûreté maritime, ainsi que la prévention des pollutions, la réponse aux pollutions, à travers l’expertise technique et l’assistance opérationnelle des partenaires européens.

 

Le projet Idyanja mis en œuvre dans l’Ogooué-Maritime en partenariat avec l’ONG Malachie est maintenant dans sa phase de réception des dossiers à financer. Ainsi, les jeunes porteurs de projet sont appelés à déposer leur dossier au siège de l’ONG à Port-Gentil, route ONDIMBA à 200 mètres du Carrefour SOGEC. Info contact : 02443265 / 07390689

 

La Direction générale des Impôts, qui organise depuis déjà plusieurs semaines des auditions auprès des opérateurs économiques ayant bénéficié d’une exonération fiscale, a annoncé avoir déjà auditionné plus de 110 entreprises. A noter que cette opération, prévue pour durer un mois mais qui pourrait jouer les prolongations, vise à établir une justice fiscale dans un contexte où l’Etat cherche à relancer l’économie en appuyant les entreprises.

 

Le secrétaire exécutif de ‘’Héritage et modernité’’ (Opposition), Michel Menga M’Essone a annoncé dernièrement que la participation de son parti aux élections législatives 2018 est suspendue à la prochaine sortie de Jean Ping. Certains membres de ce parti n’hésitent pas à critiquer cette « indécision » qui, selon eux, fragilise de plus en plus la position de leur formation politique et désoriente les électeurs.

 

Les jeunes talents sont à l’honneur à l’occasion du concours littéraire organisé par des écrivains membres de l’Association Armée des Mots, intitulé «Je suis venu, j’ai vu, j’ai écrit ». Le thème retenu pour cette première édition du concours est « Le rêve ». Les genres retenus sont la poésie et la nouvelle. Le concours est destiné notamment aux collégiens et aux lycéens du pays. L’objectif est de susciter le goût de l’écriture et de valoriser la créativité des élèves, tout en promouvant la langue française chez les jeunes gabonais.

 

A compter du 16 mars prochain, la compagnie aérienne camerounaise Camair-Co envisage d’augmenter ses vols au départ de Libreville. Le nouveau Directeur général de la compagnie, Ernest Dikoum, a insisté sur la régularité et la ponctualité des vols de Camair-Co. Depuis le mois d’octobre dernier, la compagnie a repris ses vols au départ de Libreville. Camair-Co assure pour le moment quatre vols hebdomadaires à partir de la capitale gabonaise.
Un atelier régional sur la Taxe sur la valeur ajoutée (TVA) se déroule à Libreville depuis le 5 mars à l’initiative de la Commission de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac). Il est surtout question de se pencher sur la problématique du remboursement de la TVA, qui est souvent à l’origine de tensions entre les acteurs du secteur privé et l’administration dans de nombreux pays de la région et du continent. Malgré tout, la TVA est considérée comme une solution au problème de la rareté des ressources dans les financements des Etats.

 

Le Gabon a pris part au 11e conseil d’administration de l’Académie régionale des sciences et techniques de la mer (ARSTM) à Lomé au Togo. La délégation gabonaise a été conduite par la ministre des Transports et de la Logistique, Estelle Ondo. La recherche des fonds nécessaires au fonctionnement de l’institution a été l’un des principaux sujets de discussion lors de ce 11e conseil. Le retard de paiement des cotisations des Etats membres a été l’une des raisons de l’insuffisance des fonds, et les participants ont convenu d’y remédier. Basée à Abidjan, en Côte d’Ivoire, cette institution mise en place depuis 1987 assure pourtant la formation de nombreux jeunes Africains aux métiers de la mer.
Un dépistage gratuit et anonyme des maladies rénales est organisé par le Centre de dialyse de Libreville (SMEDI Gabon), en partenariat avec le laboratoire Anios. La première séance de consultation a eu lieu le 3 mars dernier et la seconde est déjà programmée le 10 mars prochain. L’événement a été tenu en prélude de la journée mondiale des maladies rénales du 8 mars. Il vise à prévenir, sensibiliser, dépister toutes les personnes qui souhaitent vérifier le fonctionnement de leurs reins.
Le Gabon bénéficie d’un appui du système des Nations-Unies en termes d’urbanisme. Et ce à la suite de la signature d’un mémorandum concernant l’appui de l’ONU-Habitat sur l’élaboration d’une politique urbaine nationale et d’un Code de l’Urbanisme et de la Construction. A noter qu’entre 2008 et 2013, l’ONU-Habitat a déjà soutenu le Gabon dans la réalisation de trois projets d’une valeur de plus de 2 millions de dollars dans ce domaine.

 

Les membres du gouvernement en charge de la Défense et de la Sécurité des Etats membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), sont réunis à Libreville, à l’occasion de la 5ème session ordinaire du conseil des ministres du Conseil de paix et de sécurité de l’Afrique centrale (COPAX). La réunion s’est ouverte ce samedi 3 mars pour adopter les mécanismes de lutte contre les menaces sécuritaires dont la sous-région fait face.
Le Gabon investira 200 milliards FCFA pour réaliser les travaux de réhabilitation du chemin de fer national. Les grands travaux à cet effet devrait débuter au cours de ce mois et concerneront plus de 600 km de voie ferrée. Ce vaste chantier vise notamment le développement du secteur miner qui a besoin d’infrastructures et de logistiques appropriées pour transporter rapidement les produits extraits.
En tant que Coordonnateur du Comité des chefs d’Etat et de gouvernement africains sur le changement climatique (CAHOSCC), le président Ali Bongo Ondimba a participé à une réunion de haut niveau consacrée à la présentation des différentes conclusions des sessions thématiques tenues au cours des derniers temps. Le Chef de l’Etat a annoncé deux contributions du Gabon. A savoir l’établissement d’un système de télésurveillance du lac Tchad et du paysage environnant et la mobilisation de ressources techniques et financières pour l’Initiative africaine d’adaptation. Ali Bongo Ondimba a également appelé à une meilleure synergie entre les pays africains. Cela permettra, en effet, la mise au point entre l’Initiative africaine d’adaptation et le Fonds du lac Tchad, créé récemment dans l’objectif de mobiliser 50 milliards de dollars.

 

Sous le thème «Comment le numérique surfe sur la formation et l’emploi», la start-up Luriks a poursuivi au Lycée technique Omar Bongo le « Tic Day » consacré à la promotion de la technologie numérique au Gabon auprès des jeunes. L’objectif est de parvenir plus tard à la création de clubs numériques qui seront appelés à former les jeunes pour devenir des « champions numériques ». Ces jeunes seront ensuite invités à présenter des projets numériques durant les concours organisés avec Samsung Afrique et Google.

 

Port-Gentil compte, entre autres, sur la filière restauration communautaire ou sociale pour créer plusieurs dizaines d’emplois à court terme au profit de la jeunesse de la ville. Le membre du Comité Permanent du Bureau Politique du PDG, Jean Fidèle Otandault, figure parmi ceux qui soutiennent à bout de bras, par leur leadership, ce programme appelé à l’inscrire dans la durée.
Le Ministre de la Fonction Publique et de la Modernisation de l’Etat a entretenu dernièrement son collègue de l’Intérieur qu’entouraient les responsables de l’Administration Centrale et ceux des Forces de Police Nationale, sur les enjeux, les objectifs et les résultats attendus de la nouvelle gestion des ressources humaines de l’Etat. Lambert-Noël Matha a assuré son interlocuteur de l’entière adhésion de son département à « cette vision gouvernementale qui a eu le mérite de faire un diagnostic sans complaisance de l’Administration gabonaise »
Avec sa casquette de Ministre de la Promotion des Investissements privés, du Commerce et de l’Industrie, Madeleine Berre a reçu des mains de Biendi Maganga Moussavou, le dossier relatif au volet des Petites et Moyennes Entreprises et de l’Entreprenariat. « C’est conscient des enjeux de l’apport des PME dans la diversification de l’économie gabonaise que le ministre Biendi Maganga Moussavou a sollicité de ses anciens collaborateurs de travailler avec le même engagement durant le magistère de son collègue entrant laquelle a également indiqué que la méthode de travail peut varier mais l’objectif ne varie », a-t-on rapporté dans le communiqué.
Les résultats des travaux d’analyse, d’évaluation et de classement en matière d’émergence des pays du continent viennent d’être rendus publics. Et il en ressort que le Gabon occupe la première place dans la zone Cemac et la seconde dans la zone CEEAC. L’indice de l’émergence en Afrique 2017 évalue et classe les avancées et les freins des pays et des régions du continent. Les enseignants chercheurs, Mamoudou Gazibo et Olivier Mbabia du Pôle de recherche sur l’Afrique et le monde émergent (Prame), ont basé leurs études sur quatre domaines essentiels (politique, social, économie et développement humain) qui ont été analysés à travers une vingtaine d’actions.

 

Lors des récentes Assises nationales du médicament et des produits de santé, tenues à Skhirat au Maroc, le Gabon et quinze autres Etats africains ont ratifié la « Résolution de Rabat », qui vise à renforcer les efforts en matière de lutte contre les produits falsifiés dans le domaine de la santé. En effet, le thème défini lors de ces assises a été : « La lutte contre les médicaments falsifiés en Afrique ». C’est une lutte de longue haleine pour le continent en sachant que, pour certains pays d’Afrique, les médicaments falsifiés occupent jusqu’à 60% du marché.

 

L’Autorité de régulation des transports ferroviaires (ARTF) préconise la «méthodologie du diagnostic» des zones dites instables avec le soutien de l’Institut Pascal, basé en France, afin de prévenir d’éventuels nouveaux accidents sur les voies ferrées au Gabon. Lors d’une conférence, le 27 février, le Secrétaire exécutif de l’ARTF, Justin Ndoundangoye, a rappelé le rôle et les missions de cette structure : conseiller les autorités, contrôler l’utilisation du réseau ferroviaire et arbitrer d’éventuels litiges.

 

Le Conseil des Ministres a adopté le projet d’ordonnance modifiant et complétant la loi organique fixant l’organisation, le fonctionnement et les règles de désignation des membres du Conseil Economique et Social. Conformément aux recommandations du Dialogue Politique, ce projet d’ordonnance instaure, entre autres, des innovations dans l’organisation et le fonctionnement de l’institution. Il s’agit principalement de l’ajout de la mission relative à l’environnement, du recentrage des compétences du Président désormais CESE, de l’amélioration des modalités de désignation des membres du Conseil.

 

Le Ministre d’Etat en charge du Budget et des Comptes publics, Jean Fidèle Otandault a pris part dernièrement, aux côtés d’autres membres du gouvernement, à une réunion présidée le Premier ministre, Emmanuel Issoze Ngondet, dans le cadre du prochain sommet du Conseil de paix et de sécurité de l’Afrique centrale (COPAX) que la capitale politique gabonaise abritera le 5 mars prochain. Les participants ont examiné les modalités et conditions d’organisation de l’évènement qui devrait voir la participation des Chefs d’Etat et de gouvernement membres de l’organisme régional.

 

Le parti Démocratie Nouvelle (DN) dirigé par René Ndémézo’Obiang, lors d’une conférence de presse tenue ce week-end, a affirmé soutenir la décision de l’Etat de rompre le contrat le liait au groupe français Veolia dans la mise en concession de la Société d’eau et d’énergie du Gabon (SEEG). DN estime que la SEEG n’a pas travaillé au profit des populations.

Les travaux publics effectués par l’entreprise française COLAS, sur l’axe routier P5-PK12 de la capitale gabonaise, suspendus il y a près de deux mois pour des raisons économiques, ont effectivement repris, depuis lundi dernier, a constaté l’agence AGP. Cette dernière a remarqué sur les lieux que les grues, tractopelles, niveleuses étaient présentes sur le chantier ainsi que plusieurs ouvriers.

« A nos jeunes de s’investir, eux aussi, pour favoriser leur insertion dans le monde du travail, par une « adhésion–inscription » à l’Office National de l’Emploi (O.N.E). Le partenariat Public-Privé instauré à cet effet est productif et permet de lutter contre le chômage, la précarité et l’exclusion sociale conformément à la politique du plein emploi du Chef de l’Etat. Une profonde réflexion est engagée pour inverser qualitativement la courbe de la sempiternelle préoccupation de l’inadéquation Formation-Emploi », a indiqué le Ministre du Travail, Carmen Ndaot, qui est aussi désormais responsable de l’Insertion des jeunes.

 

Les échanges qui se sont tenus dernièrement entre la mission du FMI et les autorités en charge du secteur minier au Gabon ont mis les parties d’accord sur le fait que : pour une meilleure prise en compte des préoccupations liées à ce domaine, le patron du département des Mines aura, d’une part, à transmettre une note récapitulative des besoins de son ministère à la Banque Mondiale, dont une des attributions consiste à traiter des questions du secteur minier (via le Ministère de l’Economie), et d’autre part, à actualiser les données statistiques de son département afin de faciliter les travaux d’évaluation du Programme (PRE) et la prise de décision des bailleurs de fonds.

 

La rencontre entre le Conseiller d’État, Ministre de la Défense Nationale de la République Populaire de Chine avec le Premier Ministre Emmanuel Issoze Ngondet, a permis aux deux personnalités d’évoquer la prochaine étape pour le renforcement des relations entre la Chine et le Gabon. Il a été rappelé pour l’occasion que le président Ali Bongo Ondimba, depuis son accession à la magistrature suprême, n’a cessé de les consolider et entend faire d’elles « un modèle de coopération et de développement dynamique et gagnant- gagnant. »
Le Ministre de l’Intérieur, de la Sécurité, chargé de la Décentralisation et du Développement Local, Lambert-Noël Matha, a visité le samedi 24 février 2018 en compagnie des Maires de Libreville et d’Owendo, un site à Igoumié dans le deuxième arrondissement d’Owendo; site susceptible d’abriter la décharge publique pour les Communes de Libreville, Akanda et Owendo. Cette visite de terrain qui intervient 48h après celles des techniciens des départements ministériels concernés et l’ANUTTC, a permis au membre du gouvernement d’apprécier l’étendue du site qui s’étend sur 60 ha sous réserve d’adjoindre les 40 autres ha déclarés d’utilité publique.

 

Projet de décret sur l’action récursoire de l’Etat. Sur présentation du Ministre d’Etat en charge du Budget et des Comptes Publics, Jean Fidèle Otandault, le Conseil des Ministres du 23 février 2018 qui s’est réuni sous la présidence du Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, a adopté le projet de décret fixant les modalités de mise en œuvre de l’action récursoire de l’Etat.

Ce texte est un instrument de maîtrise du risque juridique et permettra à titre « préventif », d’amener les agents publics à plus de rigueur et de diligence dans le traitement des dossiers qui leur sont confiés. A titre « curatif », le projet de décret vise à réduire la charge des condamnations financières supportées par l’Etat en la répercutant sur les agents fautifs lorsque leur comportement est à l’origine du dommage.

Une réunion préparatoire du prochain sommet du Conseil de paix et de sécurité de l’Afrique centrale (COPAX) s’est tenue, le vendredi 23 février à Libreville, sous la direction du Premier ministre Emmanuel Issoze Ngondet. Le sommet en question se tiendra, en effet, à Libreville le 5 mars prochain. L’accueil des hôtes de marques, la gestion des délégations des pays amis, le dispositif sécuritaire et la gestion des relations avec la presse lors du sommet ont été parmi les points évoqués. Les principaux membres du gouvernement concernés ainsi que des officiers ont participé à la réunion.
Une campagne de réhabilitation des pompes hydrauliques dans les villages du canton Kyè, département du Woleu, dans la province du Woleu-Ntem, a été lancée le vendredi 23 février. En tout, 20 pompes hydrauliques villageoises seront réhabilitées dans une quarantaine de villages. Près de mille personnes vont tirer profit de ce projet qui consiste à ramener de l’eau potable au plus près des populations de ces villages.
La campagne de lutte contre la fraude sociale a été lancée, le 22 février, par la Directrice générale de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), Nicole Assélé. Le thème retenu a été «Stop à la fraude, ce tueur silencieux !». La campagne durera six mois. Il s’agit de la deuxième campagne menée dans ce sens après des résultats mitigés pour celle menée en 2014. Les fraudes sociales, liées au recouvrement des cotisations auprès des entreprises employeurs et au paiement des prestations sociales aux assurées ont été en effet nombreuses au cours des dernières années.

 

Le Gabon est classé au 15e rang en Afrique sur les 52 pays que compte le continent en matière de liberté économique, d’après le classement effectué par le laboratoire d’idée et de lobby américain « The Heritage foundation ». Les analyses ont été basées sur des critères comme l’Etat de droit, la gestion des dépenses publiques, la pression fiscale et l’ouverture des marchés etc. Le Gabon est catégorisé parmi les pays « pratiquement libres » dans ce classement 2018 de l’ « index of economic freedom ».

 

Figurant parmi les résolutions prises lors du Dialogue politique d’Angondjé, le procesus de mise en place du Centre gabonais des élections (CGE) entre dans sa phase de finalisation. L’Etat gabonais a en effet confirmé la tenue des élections législatives le 28 avril prochain. Le CGE vient en succession de la Commission électorale nationale autonome et permanente (Cenap). Le porte-parole du gouvernement, Alain-Claude Bilie-By-Nze, à l’occasion de sa dernière conférence de presse, a laissé entendre que cette structure sera opérationnelle dans les délais impartis. Ce sera également le cas pour la révision de la liste électorale.
L’association des ingénieurs du pétrole a organisé ce 22 février une rencontre avec les sociétés pétrolières à la Direction générale des Hydrocarbures sur le thème « Comment donner une nouvelle vie aux anciens puits? ». C’est l’expert international Greg Galloway qui a animé le débat durant la rencontre qui a permis de discuter de la problématique d’optimisation de la production des champs pétroliers au Gabon. C’était une opportunité d’évoquer les nouvelles méthodes et techniques actuellement en vigueur dans le secteur pétrolier.

 

Le Gabon sera présent, du 23 au 24 février, à la 15e édition du salon pharmaceutique, Officine Expo 2018, à Marrakech au Maroc. C’est une délégation du ministère de la santé qui va représenter le Gabon à cet événement considéré comme étant une référence de la pharmacie sud méditerranéenne et africaine. Plus de 4000 pharmaciens issus de différents pays sont déjà sur place actuellement pour participer à cette rencontre internationale qui vise à fédérer tous les partenaires du secteur du médicament ainsi que les fournisseurs de produits de santé et d’hygiène, entre autres, pour assurer un meilleur service aux patients.

 

« Vous êtes des partenaires privilégiés pour qu’ensemble nous améliorions les conditions de travail des armateurs », a laissé entendre le Ministre d’Etat Pacôme Moubelet Boubeya lors de l’entretien qu’il a accordé aux responsables des sociétés de pêche industrielle au Gabon. Une rencontre avec les armateurs, en prélude à une visite de leurs pêcheries industrielles que le ministère de tutelle entreprendra très prochainement, afin, selon un communiqué, « de mettre en adéquation, une offre pour de meilleures conditions aux 24 bateaux de pêche couvrant les 800 km de nos côtes avec l’exigence de préservation de la ressource halieutique ».

 

La Banque africaine de développement (Bad) et l’Agence nationale des infrastructures numériques et des fréquences (Aninf) ont signé, mardi 20 février, l’accord concernant un don de 454,3 millions de FCFA, soit environ 855 000 dollars, dans le cadre du Fonds spécial IPPF-NEPAD. Cette donation servira au financement des études de faisabilité liées à la 2e phase du projet de la dorsale à fibre optique d’Afrique centrale (CAB), et à financer la mise en place d’un Centre national de données (Datacenter), d’un Centre d’alerte et de réaction aux attaques informatiques (CSIRT) et au financement d’une infrastructure à clé publique. La contrepartie de 5% apportée par la partie gabonaise, d’un montant de 45 000 dollars, pour la réalisation de ces projets, a été déjà réglée auparavant.
Par décret du Président de la République en date du mardi 20 février 2018, sur proposition du Premier Ministre, Chef du Gouvernement, le Gouvernement de la République a été remanié légèrement. Parmi les changements opérés, notons l’entrée de Mme Solange Mbondzi dans l’équipe gouvernementale en tant que Ministre Délégué auprès du Ministre d’Etat du Budget et des Comptes Publics.
Le Ministre d’Etat en charge du Budget et des Comptes Publics, Jean-Fidèle Otandault, recevra ce jour dans la matinée une délégation du Fonds Monétaire International (FMI). Une mission de cette institution financière est en effet dans nos murs du 19 au 22 février 2018. L’échange avec le Ministre d’Etat portera notamment sur l’avancée des réformes engagées par le Gabon dans le cadre du Plan de Relance de l’Economie qui est soutenu par le FMI à travers un accord triennal d’appui budgétaire.

 

Rose Christiane Ossouka Raponda, maire de Libreville et membre du Comité permanent du Bureau politique du Parti démocratique gabonais (PDG), a dirigé une réunion de travail avec les cadres du 1er siège, les membres du Conseil national, les secrétaires fédéraux et les secrétaires de section du parti au troisième arrondissement de la capitale. Ce fut l’occasion pour elle de réitérer l’importance de se mobiliser et de resserrer les rangs derrière le président Ali Bongo Ondimba, à l’approche des prochaines échéances électorales. Ce fut aussi l’occasion de restituer les récentes notes sur le renforcement de la discipline politique du parti, le maintien des liens étroits avec la base et l’examen de l’état actuel du PDG au niveau de chaque circonscription.

 

L’échangeur de Nzeng-Ayong, dans le 6e arrondissement de Libreville, est de nouveau fonctionnel depuis la fin de semaine. L’échangeur a été fermé à la circulation depuis fin 2017 à la suite de l’affaissement des buses métalliques. Les travaux de réparation ont été réalisés par l’Agence nationale des grands travaux d’infrastructures (ANGTI). Les buses « ne laissaient plus passer de l’eau pour deux raisons principales : l’obsolescence, la corrosion des buses qui ont été posées en 1977, et surtout l’incivisme répétée des populations», a expliqué le ministre en charge des Infrastructures, des Travaux publics et de l’Aménagement du territoire, Jean-Pierre Oyiba.

Le secteur forestier demeure le premier employeur privé au Gabon et contribue actuellement à hauteur 4% au PIB national. Certes, les autorités admettent que cette contribution reste encore marginale, mais affirment que des efforts sont actuellement menés pour accroître. D’où l’initiative, avec l’appui du gouvernement japonais, de mettre en place un système d’inventaire des ressources forestières du Gabon. C’est un travail qui a mobilisé pendant près de cinq ans des experts japonais et les agents du ministère en charge de la forêt.

 

Le séminaire de formation axé sur la gestion des microprojets et sur l’entrepreneuriat a été clôturé par la ministre du Travail, de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Carmen Ndaot. Organisé avec le Congrès des agents publics, parapublics et privé de l’Etat et l’Union internationale des services publics et assimilés de l’Afrique francophone, le séminaire a permis de former 171 jeunes sans emplois durant trois jours.

 

Une convention de partenariat a été signée entre l’Institut Africain d’Informatique (IAI) et le Fonds d’aide à l’insertion et à la réinsertion professionnelle. La convention d’une durée d’un an renouvelable vise l’amélioration de l’employabilité de jeunes gabonais qui vont travailler dans l’administration. L’IAI, après une restructuration, compte contribuer sensiblement à la lutte contre le chômage au Gabon.

 

Une délégation du Fonds Monétaire International ( FMI ) sera à Libreville du 19 au 22 février 2018. L’équipe de cette institution de Bretton Woods effectuera notamment une évaluation des avancées enregistrées dans le cadre de l’accord d’appui budgétaire signé avec le Gabon. Marcos Poplauski Ribero, Représentant Résident du Fonds Monétaire International au Gabon, a rencontré plusieurs hautes personnalités gabonaises afin de s’assurer que cette mission se déroulera dans les meilleures conditions.
La secrétaire générale de l’Union des Forestiers, Industriels du Gabon et Aménagistes (UFIGA) a rencontré le ministre d’Etat gabonais en charge de la Forêt et de l’Environnement dans le cadre de la préparation d’une grande réunion avec tous les membres de cette entité considérée comme un « partenaire social important de la filière forêt-bois ». Il est question d’élaborer une feuille de route comportant des points de discussion d’intérêt commun afin d’apprécier le cadre de notre dialogue social. Parmi ces points, la préparation du Gabon Wood Show, cette grande exposition sur l’industrialisation du bois qui se tiendra du 20 au 22 juin 2018 au jardin Botanique de Libreville.
La filiale gabonaise de Total a enregistré un chiffre d’affaires de 914 millions de dollars en 2017, soit une hausse de 17% par rapport aux 784 millions de dollars de l’année précédente. Cette hausse d’explique selon la société pétrolière par la hausse du prix de vente des bruts. Le prix de vente moyen des bruts commercialisés par Total Gabon a été, en effet, de 49,7 dollars le baril, durant l’année 2017, ce qui représente une hausse de 31% par rapport à 2016.
La ligne électrique Kango-Bifoun, longue de 74 km, a été inaugurée par le président Ali Bongo Ondimba, dans le cadre du projet de densification des réseaux électriques en zones rurales au Gabon. C’est un projet qui s’inscrit dans le volet « facteurs de compétitivité/infrastructures de base et développement durable » du Plan stratégique Gabon émergent (PSGE). Le président de la République a parlé de « concrétisation de la parole donnée aux populations ». Le projet doit s’étendre prochainement jusqu’à Mouila, dans la Ngounié, soit 550 kilomètres de réseaux électriques, permettant l’alimentation en électricité de 250 localités et villages.
Le sommet du Conseil de paix et de sécurité de l’Afrique centrale (Copax) se déroulera à Libreville durant ce mois de février. Pour le Secrétariat de la Communauté économique des Etats d’Afrique centrale (CEEAC), l’urgence de tenir un sommet de la Copax se justifie au regard des «problèmes multiformes, notamment d’ordre politico-sécuritaire, que connait la sous-région » au cours des derniers temps. On a cité notamment la tentative de coup d’Etat en Guinée équatoriale en fin janvier dernier et ayant impliqué des ressortissants des pays de la sous-région, ainsi que la menace terroriste avec l’activisme de la secte nigériane Boko Haram dans divers pays de la région.

 

Le Gabon compte adopter des mesures urgentes avant la clôture de la collecte des données pour la notation Doing Business 2019, du 31 avril 2018. Parmi les mesures : l’ordonnance portant modification de certaines dispositions de la loi sur la simplification des entreprises en République Gabonaise, le décret portant réglementation du permis de construire, l’arrêté relatif aux frais des prestations en matière de vérification et de contrôle de sécurité des ouvrages.
Le Directeur de Cabinet du Président de la République, Brice Laccruche Alihanga, s’est entretenu, ce jeudi, avec le Directeur Général de la SEEG, Antoine Boo en présence du Ministre de l’Eau et de l’Energie, Patrick Eyogo Edzang. Il s’agissait entre autres de faire le point sur la qualité de service offert aux populations en matière d’accès à l’eau et à l’électricité. « La population est victime des coupures d’eau et d’électricité, et la responsabilité de cette situation incombe à la SEEG qui a des devoirs vis-à-vis des consommateurs en droit d’exiger un service de qualité », a souligné le DC lors de cette rencontre.

La CIMA qui est l’organe commun de régulation du secteur des assurances pour les pays de l’UEMOA et de la CEMAC, planche actuellement sur une modification de la règlementation, visant à lutter contre le phénomène des « avoirs sans maîtres » dans le bilan des sociétés d’assurances. Le secrétariat général de l’organisation est actuellement en train de collecter toutes les données sur cette problématique, dans les différents pays. « Une fois qu’un projet de texte sera prêt, nous le partagerons avec les acteurs impliqués pour recueillir des observations », a-t-on annoncé lors de la 42ème Assemblée générale de la FANAF (Fédération des sociétés d’Assurance de droit National Africain).

Depuis son lancement en 2015, le BGFIDay qui se déroule chaque année est devenu la marque emblématique de l’engagement du Groupe BGFIBank et de ses collaborateurs pour des causes d’intérêt général et d’agir pour le bien-être de la société et des communautés fragilisées. Dernièrement, la journée solidaire a impliqué 930 collaborateurs, soit le double de l’année précédente.

 

Une équipe de médecins chinois et gabonais se trouvent actuellement dans la province du Haut- Ogooué, à Okondja, pour assurer des soins aux populations locales. La caravane médicale sino-gabonaise constitue une aubaine pour les patients démunis, grâce à la distribution gratuite de médicaments. La caravane a été initiée par les médecins et les médecins spécialistes de l’hôpital sino-gabonais de Franceville pour promouvoir la santé de la population en milieu rural et afin de raffermir les liens d’amitié entre la Chine et le Gabon.

 

La Direction générale des Impôts continue d’auditionner des responsables d’entreprises jusqu’à demain vendredi 16 février, en son siège, dans le cadre de l’opération « Justice fiscale ». Depuis le début de la semaine, plusieurs dizaines de responsables de sociétés implantées au Gabon et ayant bénéficié d’avantages fiscaux ont été déjà auditionnés. Une centaine d’entreprises issues de secteurs très variés sont concernées.
Afin d’accorder aux secrétaires généraux des ministères le temps nécessaire pour la préparation des dossiers d’exécution du Programme de Travail du Gouvernement (PTG), le Secrétaire Général du Gouvernement a annoncé le réaménagement du programme des rencontres. Désormais, au lieu d’une réunion hebdomadaire, les rencontres se dérouleront deux fois par mois avec des communications des différents secrétaires généraux qui présenteront les avancées obtenues au niveau opérationnel des projets en rapport avec le Plan de relance de l’économie (PRE).

 

Le président de la Commission des marchés financiers du Cameroun (CMF), Jean Claude Ngbwa a déclaré que des démarches ont été engagées, à l’issue de la quatrième réunion du Programme des réformes économiques et financières de la Cemac, tenue le 2 février dernier, à Douala, pour organiser la fusion des deux places financières de la sous-région. Rappelons que les dirigeants des pays membres ont décidé que le siège du régulateur régional sera à Libreville (Gabon) et celui de la bourse des valeurs régionale à Douala (Cameroun).

Les directeurs généraux en charge respectivement de la dette, Hughes Mbadinga Madiya, et du budget, Fabrice Andjoua Bongo Ondimba ont apporté des éclairages, mardi à Libreville, au cours d’un échange avec la presse nationale et internationale, sur la procédure de règlement de la dette intérieure estimée à 310 milliards de francs CFA à 177 entreprises ainsi que sur la situation réelle et actuelle de toute la dette de l’Etat gabonais.
Le Centre d’Appui à la Pêche Artisanale de Libreville a été inauguré en septembre 2011. Situé derrière le marché d’Oloumi, le CAPAL est un marché de poissons frais et de produits halieutiques à bas prix (homologués). Le Centre participe activement à la lutte contre la vie chère et à la maîtrise des prix du poisson frais. Avec plus de 50 commerçants installés sur l’espace de vente (gros et détail), c’est du poisson péché dans les eaux de Libreville et ses environs qui y est directement débarqué et vendu.

 

Alors que certains secteurs qui tiraient ces dernières années les économies du continent vacillent, d’autres, jusqu’ici peu développés, deviennent peu à peu l’espoir de nombreux pays. C’est le cas du tourisme, dont le potentiel de développement est indiscutable. Selon les analystes, le Gabon doit rattraper rapidement ses retards dans le tourisme pour mieux profiter du boom du secteur attendu avant 2020. Ces derniers qui encouragent les mesures comme l’application du régime dérogatoire en matière d’établissement de visas d’entrée en faveur des ressortissants des Etats Membres du G20.

 

Après les provinces de l’Estuaire, du Woleu-Ntem et récemment celle de l’Ogooué-Maritime, le Fonds National d’Action Sociale (FNAS) procède au lancement des Activités Génératrices de Revenus dans les provinces du Haut-Ogooué en ce mois de février. La province de la Nyanga est pour sa part programmée pour mars 2018. A savoir que le FNAS est l’opérateur national de mise en œuvre de la politique publique en matière de financement des AGR. Dans ce cadre, une séance de travail relative à l’élaboration du Contrat annuel de performance 2018 entre l’Etat et le FNAS a eu lieu au début de ce mois.

 

Selon l’Agence Gabonaise de Presse, rapportant les propos de Brice Laccruche Alihanga, Directeur de Cabinet du président gabonais, le plan de 310 milliards FCFA s’inscrit dans le cadre de l’ambitieuse réforme de l’Etat, notamment à travers la renégociation et la restructuration de la dette publique dans des termes plus favorables. In fine, cela permettra au Gabon de retrouver ses capacités nécessaires pour relancer l’économie à travers des politiques d’investissement ambitieuses qui doivent profiter à l’ensemble des Gabonais, dont l’amélioration des conditions de vie quotidienne demeure la priorité.

La formation politique qui se présente comme la premier parti de l’opposition au Gabon, par la voix de son président, Zacharie Myboto, a annoncé, samedi à Libreville, à l’occasion de la célébration de son huitième anniversaire, qu’elle sera bien sur la ligne de départ aux prochaines élections législatives prévues pour le mois d’avril prochain. Une prise de position qui met certains membres influents du parti dans l’embarras mais qui a aussi un objectif clair : enlever à Jean Ping le titre « autoproclamé » de leader de l’opposition.

Plus de 521 containers sortent chaque mois de la ZES, soit 28% des exportations de containers mensuelles de l’ensemble du pays. Née d’un partenariat Public-Privé entre l’Etat gabonais et la Société Singapourienne Olam International, la ZES de Nkok est actuellement dans sa phase opérationnelle, avec 56 entreprises exportatrices de produits transformés. La zone s’étend sur 1126 hectares et est autonome en eau et en électricité avec deux réservoirs d’eau d’une capacité de 6 millions de mètres cube, huit forages, une centrale électrique de 70 MW.
Au Gabon le calendrier culturel officiel de cette année vient d’être rendu public. Il démarre avec le QUIFILMA. Un évènement lancé il y a deux ans. Prévu initialement se dérouler chaque année, il aura finalement tous les deux ans, les acteurs du secteur de la cinématographie ayant souhaité qu’ils aient plus de temps afin de leur permettre de produire de nouvelles œuvres. Le QUIFILMA, faut-il le rappeler, est une plateforme qui vise à offrir aux acteurs de la cinématographie, une fenêtre de visibilité et des opportunités pour se familiariser aux ficelles du métier.

 

« Nous allons aller en guerre contre les échoppes, les différents commerces, les garages, les vulcanisateurs occupant illégalement les trottoirs. Que les uns et les autres le considèrent comme étant un appel afin qu’ils puissent démanteler eux-mêmes ce qui a été construit sur le trottoir public. Ceux de nos compatriotes dont les devantures de leurs concessions servent aux uns et autres d’établir les commerces, qu’ils les démantèlent eux-mêmes. L’opération va commencer dans les tout prochains jours », a lancé le ministre en charge de l’Hygiène et de la Sécurité publique.

La baisse spectaculaire du prix du baril du pétrole, et ses impacts significatifs sur la santé de l’économie gabonaise en général, n’a pas épargné le secteur des assurances. Lequel a réalisé un chiffre d’affaires en baisse de près de 13 milliards de francs CFA, passant de 118,45 milliards en 2015 à 105,629 milliards en 2016, soit une régression de 11,12%.

 

Le ministère en charge de la Culture procédera à la remise des chèques des sociétaires du Bureau Gabonais des droits d’Auteur (BUGADA). A cet effet, le Ministre d’Etat en charge de la Culture a eu ce mercredi une séance de travail avec le Conseil d’Administration et la Direction générale de cet établissement public sous-tutelle afin de procéder aux derniers réglages de ce paiement prévu pour le 15 février prochain.

La Direction Générale de la Comptabilité Publique et du Trésor de la République Gabonaise va procéder ce mercredi 7 février 2018, à l’émission, par voie d’adjudication, de Bons du Trésor Assimilables. Ces BTA à 13 semaines ont une valeur nominale de 1 000 000 de FCFA. L’échéance est fixée au 11 mai 2018. Le communiqué d’annonce a été signé par le Ministre d’Etat en charge du Budget, Jean Fidèle Otandault et son collègue de l’Economie, Régis Immongault.

Selon le site Gabon Review, le Ministre d’Etat en charge du Budget et des Comptes Publics, Jean-Fidèle Otandault, a mis à profit son séjour à Port-Gentil, le week-end dernier, pour échanger avec les responsables locaux sur différents sujets relatifs aux instructions présidentielles, liées à l’amélioration des services de l’administration publique, en vue de les rendre plus efficaces et plus performants. A noter que le samedi 3 février, le membre du gouvernement a tenu à faire le tour des représentations de l’administration publique dans la capitale économique, notamment le gouvernorat, le commissariat de police, la direction provinciale des Impôts et le bureau local du Trésor public.

 

Christian Magnagna, le ministre gabonais en charge des mines, a affirmé son objectif qui est de faire du Gabon le premier producteur mondial de manganèse dès 2019 avec une prévision de 6 000 000 de tonnes. Mais l’ambition minière du Gabon concerne aussi d’autres minerais comme le fer et, surtout, l’or. Le pays envisage ainsi, dès cette année 2018, la mise en exploitation de 10 mines à petite échelle, la promotion des coopératives et la constitution d’un stock d’or de l’Etat.

Le numéro un du premier groupement patronal du Gabon, la Confédération patronale gabonaise (CPG), s’est entretenu dernièrement avec les membres de la mission de la Banque Mondiale, actuellement au Gabon. Les interlocuteurs ont devisé notamment que les contraintes au développement du secteur privé, la dette intérieure et les programmes prioritaires au développement. L’amélioration du cadre des affaires pour réussir la relance de l’économie après plus de deux ans de morosité a été en quelque sorte la thématique de base de cette rencontre.

Le Directeur du cabinet du chef de l’Etat gabonais, Brice Laccruche Alihanga, à propos des dispositifs des régimes fiscaux, a laissé entendre que « trop de gabonais voulant se lancer dans les affaires se sentent lésés par les dispenses octroyées à certains opérateurs. Nuisant ainsi au développement de l’entreprenariat, une source d’inégalité dans les avantages fiscaux accordés remettant en cause le principe d’équité qui doit prévaloir dans le service public, la susceptibilité des manques à gagner pour l’Etat engendrées venant des régimes spécifiques tout en compromettant l’intérêt général ».

A la suite du conseil d’administration de l’ l’Institut universitaire des sciences de l’organisation (IUSO), le Ministre d’Etat Guy Bertrand Mapangou a réuni les responsables dudit établissement afin de faire l’état des finances (subventions, fonds propres et dépenses). Face aux explications intenables des responsables de l’IUSO, le Ministre d’Etat a dit saisir dans l’urgence la cour des comptes, puis faire un audit des actes pédagogiques. Si le budget de l’exercice 2018 a été validé, quitus n’a pas été donné par le conseil.

Le programme « Agir contre le cancer » de la Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille c’est aujourd’hui 45 208 femmes dépistées des cancers du sein et du col de l’utérus depuis 2014, 55 unités de détection précoce installées à travers tout le Gabon, une Maison de Vie qui accueille et loge les patients en traitement à l’Institut de Cancérologie de Libreville. Pour la Première Dame du Gabon, la lutte contre le cancer est un travail quotidien. Il faut « se mobiliser mais également informer, sensibiliser, encourager, rassurer tous ceux qui souffrent de cette maladie. Engageons-nous pour sauver des milliers de vies. », a-t-elle lancé.

Le ministre de l’Intérieur en charge de l’Hygiène et de la Sécurité publique, Lambert Noël Matha, a annoncé, samedi à Akanda, au nord de Libreville, le lancement imminent d’une opération visant à libérer les trottoirs sur toute l’étendue territoire. « Dans le cadre de la lutte contre l’insalubrité pour l’amélioration du cadre de vie, mon département va procéder dans les tout prochains jours, à des opérations libérez les trottoirs, a annoncé le membre du gouvernement gabonais au cours de la deuxième journée citoyenne de l’année 2018.

Georges Mba-Ndong, directeur général par intérim de l’Agence Gabonaise de Normalisation (Aganor), sous la forme d’un petit-déjeuner d’information et d’échanges, était le mois dernier face aux entrepreneurs de l’Espace PME. L’homme a présenté en premier lieu le rôle et les missions de la structure dont il est en charge. L’Aganor qui a pour principales missions de promouvoir la qualité et de mettre en place le système national de normalisation et de démarche qualité, le système national de métrologie et le système national d’évaluation de la conformité.

Dans son discours à l’occasion de la Journée mondiale des zones humides 2018, que le Gabon célébrée le 02 février, le Ministre d’Etat en charge de la Forêt, de la Mer et de l’Environnement a insisté sur le lien entre les villes de demain et « l’impérieuse nécessité de gérer les zones humides, une approche qu’il faut trouver dans l’objectif global de la gestion durable de l’environnement, dont nous sommes à des degrés divers les acteurs ».

La signature de l’accord-cadre portant sur le projet de Fer de Milingui entre l’Etat gabonais représenté par le Ministre des Mines, Christian Magnagna et la société Havilah Consolidated Resources représenté par son Président, le Professeur Baojin Zhao, tous deux accompagnés de leurs collaborateurs, a eu lieu ce vendredi 02 février 2018 à la salle de réunion du 9ème étage de l’Immeuble du 2 décembre.

 

Poursuivant sa série de rencontres avec les organisations de jeunesse, le bureau du Conseil National a eu une séance de travail avec le Cercle des Etudiants Musulmans du Gabon (CEMG) au siège du Conseil Supérieur des Affaires Islamiques (CSAIG). Redynamiser les relations entre les deux organisations; expliquer la situation actuelle du Conseil et échanger sur les divers sujets d’actualité de la jeunesse, tel a constitué le menu des échanges. Le Conseil se félicite de cette rencontre et loue l’accueil réservé à sa délégation, ainsi que la pertinence des interventions des jeunes de cette communauté.

Le Docteur Eric Jacob Benizri a séjourné au Gabon à l’invitation de la Caisse Nationale d’Assurance Maladie et de Garantie Sociale (CNAMGS), dans le cadre des journées médico-chirurgicales. Du 22 au 26 janvier 2018, plus de 300 cas de maladies du rein, de la prostate, de calculs, de malformations et de cancers ont été traités à l’Hôpital d’Instructions des Armées de Libreville. Rappelons que les journées médico-chirurgicales sont organisées chaque année par la CNAMGS, en partenariat avec le Centre d’urologie et d’Andrologie de Nice, en France.
Conformément à l’annonce du Président de la République, Ali Bongo Ondimba, les établissements scolaires publics du primaire et du secondaire de la province du Woleu-Ntem viennent d’obtenir environ 4000 tables bancs. Les tables bancs ont été par la suite réparties entre les écoles des différents départements de la province. Les parents d’élèves et les responsables au niveau des écoles se sont réjouis de la concrétisation de la donation, en sachant qu’auparavant, dans certains cas, les parents devaient confectionner eux-mêmes les tables bancs pour leurs progénitures à l’école.

Suite à la réunion tenue avec le Directeur de Cabinet du Chef de l’État, Brice Laccruche Alihanga, il a été annoncé qu’un échéancier d’un mois a été donné au patron des Impôts François Auguste Akomezogho, par le Président de la République, Ali Bongo Ondimba, afin prendre « toutes les dispositions qui s’imposent pour faire respecter la loi et s’assurer que seuls les opérateurs respectant leurs engagements vis-à-vis de l’Etat bénéficient d’avantages fiscaux ».

Dans le cadre de la célébration de la «journée citoyenne», le ministre Madeleine Edmée Berre a offert, ce samedi 27 janvier 2018, aux maires des deux arrondissements de la commune de Lambaréné, du matériel de nettoyage en guise de participation au maintien de la propreté de sa ville natale, en présence des chefs de quartiers et de l’édile de la commune.

Résumant en quelques mots son déplacement à Addis-Abeba à l’occasion du 30e Sommet de l’Union africaine, le Président de la République du Gabon a souligné que « la question de la bonne gouvernance, la passation de relais entre Alpha Condé et Paul Kagame, l’engagement réitéré du CAHOSCC et la contribution de notre pays envers l’Initiative africaine sur l’adaptation, toutes ces actions ne concourent qu’à un seul objectif : construire une Afrique plus forte.

Le ministre d’Etat, Ministre en charge de la Culture, des Arts et Traditions, Alain-Claude Bilie-By-Nze s’est rendu ce mardi sur le site qui abritera les services du nouveau Musée des arts et traditions de Libreville pour s’enquérir de l’état d’avancement des travaux de réhabilitation de ce nouveau cadre voulu moderne et fonctionnel par les plus hautes autorités du pays.

 

Le Directeur de Cabinet du Président de la République a eu une séance de travail avec une forte délégation de la D.G.I. (Direction générale des impôts) conduite par son Directeur général, François Auguste Akomezogho. Brice Laccruche Alihanga a indiqué à l’issue de la rencontre qu’il voulait s’assurer que l’administration des impôts applique le principe de l’Egalité des Chances et que tous les opérateurs soient traités dans le strict respect du principe d’équité afin que la justice fiscale soit effective pour tous.

 

Le dernier Conseil des ministres a adopté, entre autres, un autre projet de texte, lequel consacre des modifications qui répondent aux recommandations du Dialogue Politique relatives à l’élection des Députés à l’Assemblée Nationale gabonaise, à savoir : l’adoption du scrutin majoritaire uninominal à deux tours ; l’augmentation du nombre de sièges des Députés ; l’adoption du principe du cumul des mandats sans cumul des rémunérations.

 

Après de longues négociations, le Borussia Dortmund et Arsenal auraient trouvé un accord concernant le transfert de Pierre-Emerick Aubameyang pour la somme d’environ 70 millions d’euros. Selon la presse allemande, l’attaquant gabonais est attendu en Angleterre dans la semaine, pour combler le départ d’Alexis Sánchez à Manchester United. Et selon les informations communiquées par Kicker, l’international gabonais « est déjà d’accord avec Arsenal depuis plusieurs jours ».

 

Le Conseil d’Administration de BGFI Holding Corporation a décidé de revoir son organisation en profondeur. Objectif annoncé : son fonctionnement doit jouir de la dynamique indispensable pour mieux se rapprocher des clients, au vu de l’enjeu de la Supervision sur Base Consolidée du plan stratégique baptisée Excellence 2020. BGFI a en outre indiqué poursuivre le développement des synergies entre les métiers de la banque commerciale, de la banque d’investissement, des services financiers spécialisés et de l’assurance.

 

La direction générale de l’Institut universitaire des sciences de l’organisation (IUSO) n’aura que trois jours pour donner les éclairages nécessaires à propos de sa gestion des fonds mis à sa disposition depuis l’année académique 2016-2017. « La gestion des ressources propres et des subventions allouées par l’Etat est si floue à l’Institut universitaire des sciences de l’organisation (IUSO) que lors du conseil d’administration tenu lundi 29 janvier, le ministre d’Etat en charge de l’Enseignement supérieur a refusé de valider le rapport financier de la structure », a rapporté un média en ligne.

 

Cette année, le ministère gabonais en charge des PME, de l’entrepreneuriat national et de l’insertion des jeunes a souhaité permettre au plus grand nombre de participer au concours national de plan d’affaires (CNPA) au titre de l’égalité des chances. Les entrepreneurs vivant avec un handicap au nombre de 39 éligibles ont pu concourir également. Ces entrepreneurs bénéficieront des mêmes modules de formation que leurs collègues avec l’assistance de traducteurs, de preneurs de note et d’associations spécialisées dans l’accompagnement professionnel des personnes handicapées.

L’organisation en général de la 23e édition de la CAN de Handball a été saluée par les officiels et les sportifs ayant participé à la rencontre sportive internationale, du 17 au 27 janvier dernier. D’une seule voix, on parle de « pari réussi » pour le Gabon. Le sélectionneur de l’équipe marocaine Sayed Ayari a, par exemple, parlé d’une « organisation impeccable ». « Le Gouvernement du Gabon a débloqué les moyens pour assurer à toutes les délégations un accueil et un hébergement dans de magnifiques conditions », a affirmé pour sa part le sélectionneur sénégalais, Seydou Diouf.

Le Président de la République, Ali Bongo Ondimba, a remis ce samedi au Palais des sports de Libreville le trophée à la Tunisie, vainqueur de la 23ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations de handball seniors hommes. Les Aigles de Carthage se sont imposés devant les Pharaons d’Egypte sur un score de 26 – 24 devenant ainsi pour la dixième fois de leur histoire, les champions d’Afrique de handball. Après la traditionnelle remise des médailles aux vainqueurs, le chef de l’Etat gabonais a déclaré close la 23ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations de handball 2018, marquant ainsi la fin de cette compétition qui a vu la participation du Gabon, de la Tunisie, de l’Algérie, du Cameroun, du Congo, de l’Egypte, de l’Angola, du Maroc, de la RD Congo et du Nigeria.
Le membre du Comité Permanent (MCP) du Bureau Politique du parti PDG, Jean-Fidèle Otandault, a consacré sa journée du samedi à la lutte contre l’insalubrité dans le 2ème arrondissement de Port-Gentil, dans le cadre de l’opération « Retroussons les manches ». Ce natif de la cité pétrolière et également membre du gouvernement a remis des outils d’assainissement à la mairie de cette circonscription mais a aussi été à l’œuvre sur le terrain.
Le Premier Ministre du Gabon, Emmanuel Issozet Ngondet, accompagné de plusieurs membres de son gouvernement, a présidé la cérémonie de remise de parchemins aux jeunes formés dans le cadre du programme « Train My Generation » de l’UNESCO en partenariat avec l’opérateur en téléphonie et internet Airtel Gabon. Ce programme est qualifié par les autorités comme des « opportunités pour les jeunes en décrochage et pour les diplômés dans la perspective du Plan de relance de l’économie (PRE) et du Plan d’urgence annoncé par le Président Ali Bongo Odimba le 31 décembre dernier.
La zone économique spéciale de Nkok aura bientôt une station service plutôt futuriste sur le site. Les travaux sont déjà en cours actuellement après le lancement officiel en présence de l’Administrateur Directeur général de Gabon Oil company, Arnauld Calixte Engandji Alandji, et du Directeur général de Gab’Oil, Hervé Davy Letsina, en début de semaine. La station service pourra ainsi desservir la soixantaine d’entreprises déjà installée sur la zone économique spéciale de Nkok depuis quelques temps.

 

Le Ministre de l’Intérieur, de la Sécurité, chargé de la Décentralisation et du Développement Local a fait adopter au dernier Conseil des Ministre quatre projets d’ordonnance dont celui portant fixation et répartition des sièges de Députés par Province, Département et Commune au Gabon. Les textes adoptés fixent en outre que le nombre de Députés à élire à l’Assemblée Nationale est de cent quarante-trois (143) répartis par Province.
Parmi les hautes personnalités gabonaises rencontrées par la Députée LREM des Français de l’étranger (Afrique et Moyen-Orient) Amal Amélia Lakrafi, figure le ministre des PME Biendi Manganga-Moussavou. L’élue était accompagnée par Dominique Renaud, Ambassadeur, Haut Représentant de la République Française au Gabon et a échangé sur la mise en place de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat dans le pays. Le projet est qualifié par le membre du gouvernement de « fascinant et fort activement soutenu par la coopération française ».Il a souligné par ailleurs que la Députée elle-même fille d’un Artisan-Tailleur a tenu à saluer la stratégie mise en œuvre pour valoriser nos savoir-faire traditionnels et contemporains.

 

« Notre cadre de coopération avec la Chine dans le secteur forestier doit évoluer dans le sens de nos intérêts bien compris, c’est pourquoi j’ai accepté l’invitation du Groupe WANLIN pour prendre part au Forum annuel des associations des industriels du bois de Chine, la semaine du 15 janvier 2018 », a déclaré le ministre d’Etat Pacôme Moubelet Boubeya.  Ce dernier qui a également indiqué que cet événement fut pour lui une occasion « de présenter l’évolution du processus de la transformation du bois au Gabon, ses opportunités d’investissement et sa contributions dans la diversification de l’Économie. C’est dans cette optique, a-t-il expliqué, que nous avons pu nouer des partenariats et signer des accords.

Des hommes d’affaires saoudiens, intéressés par le développement du secteur touristique gabonais, effectue actuellement une visite de prospection et d’échanges. Les investisseurs saoudiens souhaitent particulièrement se lancer dans la construction d’infrastructures hôtelières au Gabon. La délégation a pu rencontrer différents responsables de haut niveau dont le ministre en charge du Tourisme et la directrice d’AGATOUR, l’agence mandatée pour promouvoir le Gabon comme destination touristique. Assurance a ainsi été donnée aux hommes d’affaires que notre pays dispose d’atouts touristiques certains ainsi que d’un régime fiscal attrayant. Pour l’heure, les deux parties se sont engagées à travailler en synergie pour faire avancer le projet.

Le Ministre de l’Agriculture, de l’Elevage, Chargé du Programme GRAINE, Yves Fernand Manfoumbi, l’Ambassadeur de France au Gabon, Dominique Renaux, ainsi que Madame Lakrasi, députée et administrateur de l’AFD, séjournant au Gabon, se sont rendus au périmètre agropastoral d’Alibandeng pour une visite terrain qui avait pour objectif de constater l’efficacité du travail des coopératives dans ce périmètre agricole créé en janvier 1994 par l’institut Gabonais d’appui au Développement (IGAD). Alibandeng est le fruit d’un partenariat Public Privé (PPP) entre l’Etat gabonais et Total Gabon, appuyé par l’Agence Française de Développement (AFD) ; un des grands partenaires qui accompagne le Gabon dans les politiques de développement impulsées par le Président de la République, Ali Bongo Ondimba.

Présenter les potentialités agricoles du Gabon aux Investisseurs Allemands, est l’exercice auquel s’est livrée Patricia Taye, Ministre Délégué auprès du Ministre gabonais de l’Agriculture, de l’Elevage, Chargé du Programme Graine, au cours d’un panel du 4ème Forum Allemagne-Afrique sur l’Agrobusiness. Prenaient part à ce panel les ministres africains de l’Agriculture du Zimbabwe, de la Zambie, de la Tunisie, de la Guinée Équatoriale et, bien entendu, du Gabon.

La 33e réunion du comité de gestion des activités aéronautiques nationales du Gabon a démarré le 24 janvier au siège de l’Asecna. La session devra apporter les orientations budgétaires pour la nouvelle année, en prenant compte du fait que 2017 a été marqué par diverses difficultés en raison du manque de ressources d’après le délégué du Gabon au sein de l’organisation. Toutes les insuffisances doivent être mises sur la table selon aussi la ministre des Transports et de la Logistique, Estelle Ondo, qui est également actuellement présidente du comité de gestion.

 

Le Parti Démocratique gabonais (PDG) entend redynamiser le journal « Le Nouveau Dialogue » qui constitue l’un des outils de communication du parti au pouvoir. Une séance de travail s’est tenue récemment pour se pencher sur la question. La Secrétaire nationale chargée de la Communication, Dina Koussou, et le Secrétaire national chargé des Arguments et de la Riposte, Michel Philippe Nze, ainsi que l’équipe du journal ont participé à la séance.

 Le ministre gabonais en charge de l’Intérieur a indiqué qu’il s’adressera très prochainement à la grande famille des policiers à l’occasion d’un rassemblement général. L’objectif annoncé est « de rafraîchir à tous et à chacun des policiers les attentes des populations et des plus hautes autorités du pays en matière de sécurité et singulièrement de la police nationale ». Pour rappel, Lambert-Noël Matha a présidé le 16 janvier 2018, à l’auditorium du Delta Postal, la cérémonie de port de galons pour les officiers Généraux et officiers Supérieurs.

 

En visite exploratoire au Gabon, l’ex-sous-secrétaire d’Etat américaine aux Affaires africaines et aujourd’hui dans le secteur privé en tant que président-directeur général de 50 Ventures, a été reçue en audience par le Président de la République, Ali Bongo Ondimba. Mme Jendayi Elizabeth Frazer a déclaré qu’elle et « ses différents partenaires ont choisi le Gabon au regard de sa stabilité politique, de l’attractivité de son environnement des affaires et des différentes opportunités qu’offre notre pays pour tout investissement multiforme ». 50 Ventures est un groupe privé spécialisé dans le conseil et l’investissement.

 

Dans le cadre de la poursuite de la mise en œuvre du Plan de Relance de l’Economie, le Premier Ministre Emmanuel Issoze Ngondet a signifié dernièrement que chacun des membres du gouvernement, en ce qui concerne son champ d’attribution, a reçu une lettre de missions précises et sont « instruits à suffisance, des enjeux de son exécution aussi bien en termes de résilience de notre économie à la difficile conjoncture du moment qu’à la consolidation de sa nécessaire diversification ». Des feuilles de routes qui, selon toujours le Premier ministre, identifient clairement les cibles, évaluent les coûts, déterminent les acteurs ainsi que les objectifs à atteindre et énoncent, en fin de compte, les calendriers de réalisation des différentes actions y relatives.

Au cours d’une série de réunions qu’il organise depuis mercredi à Libreville avec les différents responsables du Parti démocratique gabonais (PDG) relevant des neufs provinces du Gabon sur la nouvelle vision du parti au pouvoir au sortir de son dernier congrès ordinaire, il a été annoncé que les candidats qui défendront les couleurs du parti seront préalablement votés par les militants de base de chaque siège Des réflexions ainsi sont en cours sur la tenue des élections des candidats sous forme de primaires.

Un incendie a été signalé dans la soirée de lundi à la direction générale de la Poste dont les bureaux sont situés en plein cœur de Libreville, la capitale gabonaise. Selon les informations parvenues à l’Agence gabonaise de presse, le feu a été aperçu dans la soirée dans les locaux par un conseiller du ministère de tutelle qui se trouvait à son bureau. La même source indique que les sapeurs-pompiers, alertés, se sont immédiatement rendus sur les lieux.

 

Après avoir frôlé les 9000 milliards de FCFA en 2012, un record jamais égalé, les avoirs extérieurs nets du système monétaire de la CEMAC (qui incluent ceux de la banque centrale, des pays et des banques) ont baissé spectaculairement, du fait notamment de la chute des cours du baril, pour ne se situer qu’à un peu plus de 1900 milliards de FCFA à la fin du mois d’octobre 2017. Une situation que devrait cependant s’améliorer grâce à la reprise progressive de l’économie avec l’appui du FMI et aussi l’annonce par le Congo (Brazzaville) d’une augmentation de sa production pétrolière à 300 000 barils par jour.

 

Dans le cadre de la prochaine rentrée de son programme Startup prévue pour le 28 février 2018, l’incubateur national JA Gabon lance un appel à candidatures destiné aux étudiants- chercheurs et chercheurs en fin de cycle ayant une idée de projet innovant. JA Startup de JA Gabon consiste à accompagner sur une durée de 24 mois des jeunes chercheurs et étudiants porteurs de projets à fort caractère innovant avec un appui multiforme (renforcement de capacité, coaching individuel, logistique, conseils, expertise, hébergement) et un accompagnement personnalisé, pour leur permettre de passer de l’étape de projet à la modélisation de leurs activités, au lancement effectif de l’entreprise.

 

«Dans un contexte de baisse globale des recettes budgétaires de l’Etat, l’optimisation fiscale est la priorité. La fiscalité au sein de ce port doit contribuer efficacement à la compensation des recettes liées à l’exploitation des matières premières, notamment le pétrole», a indiqué Raymond Okongo, le directeur général des douanes gabonaises, lors de sa visite au New Owendo International Port (NOIP). En réponse, les responsables de Gabon Special Economic Zone (GSEZ) Port, filiale du groupe Olam Gabon, en charge de la gestion du NOIP, ont reconnu qu’ils jouent un rôle de premier plan dans l’objectif d’augmenter les recettes de l’Etat.

 

Le Trésor Public a publié sur son site web le communiqué d’annonce de l’émission de Bons du Trésor Assimilables de la République Gabonaise actée lors de la séance du 17 janvier 2018. Ces titres dématérialisés d’une valeur nominale de 1 million de F CFA arriveront à échéance le 20 juillet 2018 si les souscripteurs avaient jusqu’au mercredi 17 janvier 2018 pour confirmer. 8 500 titres ont été émis et les intérêts sont précomptés sur la valeur nominale des bons.
Le ministre gabonais en charge des transports a effectué une visite à Boué de l’entreprise UPTBA (Unité de production et de traverse en béton armé). Cette entreprise contrôlée par la SETRAG est spécialisée dans la transformation du fer et la pose-béton, pour la fabrication des traverses bi-béton en béton armées. Le processus se fait sous le contrôle et en partenariat avec la SNCF, la compagnie française des chemins de fer. Le membre du gouvernement a noté « la rigueur, la technicité et le savoir-faire » de la SETRAG et de sa filiale dans l’exécution des travaux de renouvellement de la voie ferroviaire à Boué PK337.

 

Le secrétaire général du Parti démocratique gabonais (PDG), qui était à Beijing dernièrement pour une réunion de dialogue de haut niveau de partis politiques de différents pays, a indiqué que la formation politique qu’il dirige va miser sur l’expérience du Parti communiste chinois (PCC) pour accélérer son développement. Notamment u niveau de la formation des militants. Eric Dodo Bounguendza qui a découvert sur place les modules liés au renforcement des capacités des militants de base dans les écoles des cadres et d’administration du PCC

 

Alors que les 10 équipes engagées dans la compétition ont observé une trêve ce samedi 20 janvier, les membres de la commission communication du COCAN Handball Gabon 2018 se sont réunis au Palais des Sports de Libreville. La rencontre avait pour objectif de statuer sur le fonctionnement de l’organisation mise en place au sein de ladite commission, afin d’en relever les forces et les faiblesses, puis proposer les correctifs nécessaires pour une plus grande efficacité. Il s’agissait ensuite, pour les membres de la commission, de faire un point d’étape sur la couverture de l’événement par les médias.

 

La nouvelle mercuriale qui concerne les prix de vente d’une centaine de produits de consommation est désormais en vigueur dans la province du Woleu-Ntem. Le chef de service provincial de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes, Victor Ngouassanga, l’a annoncé, à Oyem, au cours d’une rencontre avec les commerçants. L’objectif est de lutter autant que possible contre la vie chère.

Les matchs comptant pour la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) de Handball se poursuivent actuellement au palais des sports. L’un des matchs qui ont suscité le plus grand intérêt lors des dernières journées a été sans doute celui qui a opposé le Gabon à l’Algérie, se terminant sur un score étroit de 26 à 25 en faveur du Gabon. L’autre match palpitant a été celui qui a opposé l’Angola à la République Démocratique du Congo qui s’est achevé par un score de 28 à 23 en faveur de l’Angola après de nombreuses péripéties.

La société chinoise Chen Shi Origen Pure, basée dans la zone économique de Nkok vient de lancer sa marque d’eau minérale, « Origen Pure ». La capacité de production de la société, dans sa phase actuelle de démarrage, est estimée à 1500 packs par jour, représentant 2250 litres. Ce qui semble encore limité par rapport à la consommation d’eau minérale au Gabon. L’offre se diversifie cependant. La société chinoise cible d’abord le marché national avant de s’ouvrir vers le marché sous-régional d’après les responsables.

Le Directeur général des Douanes, Raymond Okongo, a effectué une visite des installations du nouveau port d’Owendo. Ce fut l’occasion pour lui d’installer les douaniers qui vont y exercer. La réception des nouveaux locaux destinés aux douaniers sur place, et la distribution des parchemins pour les agents nouvellement formés ont marqué la visite du Directeur général. Une démonstration du camion scanner et une séance de travail avec les responsables du port, afin de discuter des moyens pour améliorer les services, ont été aussi programmées.

Le Premier Ministre Emmanuel Issoze Ngondet a reçu les résultats des comptes de la santé pour l’année 2016, présentés par le Représentant de l’OMS au Gabon le Dr Boureima Sambo. Le rapport de l’OMS analyse globalement les financements effectués l’État pour soutenir les programmes nationaux d’actions sanitaires et les indicateurs liés à la persistance de certaines maladies. Le Représentant de l’OMS a relevé que l’une des premières causes de la mortalité infantile est le paludisme qui touche la tranche d’âge de 0 à 5 ans.

Dans le cadre de sa tournée en Afrique centrale, entamée par le Gabon, le ministre des Affaires étrangères, chinois Wang Yi, a eu une séance de travail, avec son homologue gabonais, Noël Nelson Messone. « Au cours de la séance de travail que j’ai eue avec monsieur le ministre gabonais en charge des Affaires étrangères, il a été question du partenariat global entre la Chine et le Gabon vu que les deux chefs d’Etats ont défini les objectifs clairs et le cap des relations bilatérales. Je suis venu cette fois-ci pour discuter des moyens de mettre en œuvre du consensus des deux chefs d’Etats pour transformer l’amitié traditionnelle des deux pays en coopération tout azimut dans tous les domaines’ », a dit le ministre chinois.

 

Cette figure historique de la scène politique gabonaise s’est retirée officiellement de la présidence de la formation politique qu’il a dirigée longtemps. Le Rassemblement pour le Gabon (RPG) a organisé la cérémonie de passation de charges entre Paul Mba Abessole et Jean Nestor Nguema Mebane. Cette passation a été l’une des principaux événements du 7 ème Congrès national ordinaire du Parti.

 

Le plan de redressement de la poste est en cours de finalisation actuellement. Après des années de difficulté, ayant occasionné une dette de 75 milliards de FCFA, la poste est revenue de loin, mais le Président Directeur général, Michael Adandé, a réussi le pari de redresser la société sans recourir à des licenciements. La réduction des charges et l’optimisation des recettes ont été le maître-mot. Sur les cinq anciennes filiales, deux piliers ont été retenus : le pilier postal et le pilier bancaire. Ce qui a permis la création d’un établissement de micro-finance de 2e catégorie qui viendrait se substituer à Post-bank selon Michael Adandé.

Le Représentant résident de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), zone Afrique, Boureima Hama Sambo a fait l’objet d’une cérémonie d’adieux en présence de la Ministre d’Etat, en charge de la Santé, Denise Mekam’ne, en début de semaine. Arrivé au Gabon en 2013, ce médecin diabétologue et épidémiologiste de formation était apprécié par ses collaborateurs pour les missions qu’il a accomplies au cours des dernières années dans le domaine de la santé au Gabon.

Une cérémonie solennelle de port de galons a été organisée mardi 16 janvier à l’auditorium du Delta Postal à Angondjé, dans le cadre des nouvelles promotions de grade au sein de la police nationale. Les policiers attendaient depuis quelques semaines déjà la publication du tableau d’avancement au sein de ce corps. La cérémonie à laquelle assistait le ministre de l’Intérieur, Lambert-Noël Matha, concernait notamment les officiers généraux et les officiers supérieurs de la police gabonaise.

 

A l’initiative de la Direction Générale du Groupe BGFIBank, les directeurs généraux de BGFIBank Congo, BGFIBank Guinée Équatoriale, BGFIBank Cameroun, de BGFIBank Gabon, de Finatra et de Loxia ainsi que le Comité de Direction de BGFI Holding Corporation se sont retrouvés à Libreville pour un renforcement de connaissances sur les nouvelles dispositions réglementaires de la COBAC. La formation a été animée par les équipes du Secrétariat Général de la COBAC.

 

La deuxième phase du Concours national du Plan d’Affaires (CNPA) a été lancée le 15 janvier à Libreville. Le concours permettra de sélectionner 200 entrepreneurs sur les 351 dossiers éligibles. Les sélectionnés pourront par la suite suivre une formation dans le domaine de la conception de modèles économiques et de montage de business plans pour leur projet respectif, avec l’appui de JA Gabon. Pour cette nouvelle phase du concours, 39 entrepreneurs vivant avec un handicap ont pu participer.
 Après l’apurement effectif par le gouvernement des arriérés dus à l’AFD, une séance de travail de niveau ministériel s’est tenue dernièrement afin d’élaborer un nouveau chronogramme de déploiement des projets qui s’inscrivent dans le cadre de la mise en œuvre des programmes d’infrastructures intégrés au Plan Stratégique Gabon Emergent (PSGE) et mis en priorité dans le Plan de relance économique (PRE). Pour rappel, le Gouvernement a signé en 2016 avec l’AFD deux conventions pour le financement de construction d’infrastructures scolaires et sanitaires à travers les programmes PISE et PASS 2, au bénéfice respectif de l’Education Nationale et de la Santé.

Wang Yi, Ministre Chinois des Affaires Etrangères de la République Populaire de Chine, actuellement en visite au Gabon, a été reçu ce lundi 16 janvier 2018 en audience par le Président de la République, Ali Bongo Ondimba. Ce tête à tête entre le chef de l’Etat et son hôte a été l’occasion d’un nouveau tour d’horizon sur la coopération bilatérale entre la Chine et le Gabon. Ali Bongo Ondimba et Wang Yi sont persuadés que malgré l’affermissement significatif des liens entre les deux pays ces dernières années, les relations sino-gabonaises peuvent encore revêtir une nouvelle dimension.

La production d’huile de palme a connu une hausse de plus de 300% au Gabon l’année dernière par rapport à celle de 2016. Les acteurs de la filière et les autorités sont persuadés que la filière sera capable d’apporter, d’ici peu, autant de revenu au pays que le pétrole il y a quelques années. La filière de l’huile de palme a été également celle qui a pourvu le plus d’emplois en 2017 au Gabon.

 

La Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation (Conasysed) a décidé la reprise des cours à compter de ce 15 janvier dans les établissements concernés par la grève des enseignants au cours des dernières semaines. Les syndicalistes reconnaissent que certains points de revendication ont été satisfaits par le gouvernement. D’autres entités de l’Education nationale ont déjà soutenu la reprise du dialogue pour discuter des autres questions en suspens actuellement.

Visite, ce vendredi 12 janvier 2018, de Madeleine Edmée Berre, Ministre de la Promotion des Investissements Privés, du Commerce et de l’Industrie, au siège de l’Agence Nationale de la Promotion des Investissements (ANPI-Gabon) avant son inauguration. Elle a été accompagnée de son Ministre Délégué, Irène Lindzondzo, du Président du Conseil d’Administration de l’ANPI, Liban Souleymane et du Directeur Général de l’agence, Nina Alida Abouna. La visite a été clôturée par un exposé sur l’amélioration du climat des affaires et du cadre de l’investissement, présenté par le directeur de l’ANPI et une séance de travail avec les directeurs généraux dirigée par Madame le Ministre

Les représentants des forces de défense et de sécurité ont présenté les vœux au président de la République Ali Bongo Ondimba et à son épouse à l’occasion du nouvel an. Le Chef de l’Etat les a invités à plus de professionnalisme, d’exemplarité et de rigueur dans l’accomplissement de leur mission, d’autant que l’on assiste à une évolution de la criminalité et des menaces actuellement. Le président a fait référence brièvement, à cet effet, à l’agression de deux journalistes danois par un nigérien au mois de décembre dernier.

La quatrième édition du salon Gabon Durable, se tiendra du 21 au 25 mars 2018 à Libreville, sous un thème en rapport avec la forêt, la mer et l’environnement. Selon Alex Bita, président du salon, il s’agit d’un rendez-vous qui offre aux investisseurs l’opportunité de promouvoir leur savoir-faire dans un secteur précis. Des rencontres et des conférences-débats sur la gestion rationnelle des ressources naturelles et le développement industriel sont au program

Une nouvelle mercuriale qui fixe les prix des poissons à Libreville, Owendo et Akanda a été publiée à travers un nouvel arrêté. Elle prévoit une baisse de 500 à 1000 FCFA des prix afin de mieux lutter contre la vie chère au Gabon. Sur la base d’une catégorisation, la mercuriale est valable pour une durée de six mois, et concerne essentiellement les produits de la pêche maritime artisanale.

 

Plusieurs hauts responsables dont Edwige Betha, Ministre Délégué auprès du Ministre de l’Economie ont tenu une séance de travail avec Hans Becker, responsable de la société RED FLASH, venu présenter un projet d’optimisation de la collecte des taxes afin de permettre l’accroissement des ressources de l’Etat et la constitution d’une base de données plus complète et plus fiable. A l’issue de cette rencontre, il a été décidé de la mise en place d’un groupe de travail qui aura pour mission de nous présenter la faisabilité d’un tel projet.

 

 Le Gouvernement, les responsables de l’administration centrale, le Sénat, l’Assemblée nationale, la Cour constitutionnelle, le Corps judiciaire, le Conseil national de la communication (CNC), le Conseil économique et social (CES), le Conseil national de la démocratie (CND), les mairies, la Confédération patronale gabonaise (CPG), les Confédérations syndicales des travailleurs et les Confessions religieuses ont présenté leurs vœux au couple présidentiel gabonais ce jeudi 11 janvier.

 

Selon ses dirigeants, la diminution des recettes budgétaires du fait de la baisse du trafic maritime de fret en direction du Gabon est en train d’aggraver la situation du Conseil gabonais des chargeurs. A savoir que le personnel du CGC manifeste depuis quelques jours pour réclamer le paiement des salaires des trois derniers mois et le règlement du 13ème mois. Selon les dernières nouvelles, le versement de ces arriérés ont déjà commencé.

 

Le secteur des télécommunications, qui repose sur un stock de 3 millions d’abonnés pour un pays qui ne dépasse pas officiellement les 2 millions d’âmes, est devenu l’activité économique la plus dynamique au Gabon surtout après de choc pétrolier de 2014. Les informations fournies par l’Observatoire de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) confirment cette situation.

A quelques jours du démarrage de la 13ème édition du tour cycliste, la Tropicale Amissa Bongo, l’équipe nationale gabonaise a été reçue ce mercredi par le Ministre en charge des Sports, en présence de l’entraineur Chaibou et du président de la Fédération Gabonaise de Cycliste Nazaire Embinga. Au cours de cette audience, le capitaine Cédric Tchouta a présenté des excuses suite aux incidents survenus lors de l’édition précédente, où les coureurs gabonais avaient conditionné leur participation par le versement intégral de leur prime.

Le ministre Chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, se rendra au Gabon dans le cadre des préparatifs du Forum de la coopération Chine-Afrique programmé cette année en Chine. La visite du ministre Chinois s’inscrit ainsi dans le cadre d’une tournée africaine qui doit le conduire aussi au Rwanda, en Angola et à Sao Tomé-et-Principe du 12 au 16 janvier. La Chine est actuellement l’un des principaux partenaires commerciaux du Gabon. Les deux pays ont établi une relation diplomatique depuis 1974.

 

L’année 2017 a été marquée par une baisse de la production pétrolière au Gabon. Durant les neuf premiers mois de l’année, la production a chuté de 7,7% par rapport à la production de 2016, soit, 7,96 millions de tonnes pour 58,1 millions de barils, contre 8,6 millions de tonnes en 2016 sur la même période. Les acteurs du secteur pétrolier estiment que la situation devrait s’améliorer à partir de cette année.

 

Sur convocation du président de la République, Ali Bongo Ondimba, le Parlement se réunira en session extraordinaire jusqu’au 12 janvier 2018. A savoir que depuis son accession au pouvoir en 2009, c’est la deuxième fois que le président de la République va convoquer le parlement en congrès. Au cours de cette session, le parlement aura pour principal ordre du jour : l’examen et l’adoption du projet de révision constitutionnelle.

Les syndicats des agents du ministère des Affaires étrangères sont actuellement en négociation avec leurs supérieurs. Les représentants des agents qui réclament l’amélioration des leurs conditions de travail et de vie, on rencontré Noël Nelson Messone, le ministre de tutelle, après avoir été reçus par le Secrétaire général du ministère et ses adjoints, en présence des directeurs généraux. Au cours des rencontres préliminaires, il a été question de faire le point des avancées et des blocages du cahier des charges.

 

 

La ville de Ndendé dispose désormais d’un château d’eau d’une capacité globale de 360m3, pour améliorer l’approvisionnement en eau de la population. Plusieurs quartiers seront maintenant mieux approvisionnés. Car, au cours des derniers mois, une baisse du débit d’eau a été constatée dans certains domiciles. L’ancien château d’eau ayant atteint ses limites en raison de la hausse de la demande.

Le secteur minier connaîtra une nette progression dès cette année. Le Gabon pourrait bien devenir le premier pays producteur de manganèse dans le monde en 2019. Ce pari est possible d’après le ministre des Mines, Christian Magnagna, si l’on se base sur les 6 millions de tonnes de productions attendues cette année. En ce qui concerne la production aurifère, une évolution est attendue avec la mise en exploitation de 10 mines à petite échelle, la valorisation des coopératives artisanales. Ce qui rendra possible la constitution d’un stock d’or pour l’Etat. D’autres projets miniers sont aussi sur les rails, comme l’’exploitation d’or à Eteke, l’exploitation de minerai de fer à Baniaka et à Milingui.

Le projet de Loi portant révision de la Constitution gabonaise devrait être adopté définitivement par les deux Chambres du parlement qui seront réunis en Congrès ce mercredi 10 janvier. Et ce, à la suite de l’adoption d’un texte commun par une commission mixte paritaire vendredi dernier. Conformément à la Constitution, la présence d’au moins deux tiers des membres des deux Chambres est exigée.

Un conseil ministériel est chargé d’examiner la mise en œuvre urgente des décisions présidentielles en s’attaquant aux 13 mesures fortes du discours présidentiel de la Saint Sylvestre. Selon le Premier ministre, à qui revient la présidence du conseil, « l’assainissement de la situation économique et financière doit se traduire par la rationalisation des choix budgétaires, la production et l’investissement. Notamment dans les secteurs prioritaires et la mise en place des outils de bonne gouvernance ».

Le Directeur général de la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (Cnamgs) a tenu à rassurer qu’il y a pas de crise entre la structure qu’il dirige et les pharmacies au Gabon. Renaud Allogho Akoue a affirmé que les pharmacies continuent à servir les assurés de la Cnamgs, et que des discussions sont en cours pour permettre d’aider les pharmacies à financer leurs stocks de médicaments.

Le Conseil sino-gabonais de l’investissement voit également le jour au Gabon après la mise en place de son bureau en fin décembre dernier à Pékin. L’objectif est de promouvoir les échanges économiques et commerciaux entre les deux pays à travers la mobilisation des investisseurs Chinois qui désirent travailler au Gabon et la mobilisation des entreprises gabonaises qui désirent avoir des échanges commerciaux avec la Chine.

« Je me tiens aux côtés de toutes les femmes pour dire « times up »  aux abus, au harcèlement et aux injustices dont les femmes sont victimes dans notre société », a déclaré la Première Dame du Gabon, Sylvia Bongo Ondimba. Avant d’inviter les Gabonaises et les Gabonais à découvrir  la lettre de solidarité de 300 actrices, scénaristes et autres personnalités du cinéma qui ont lancé le 1er janvier 2018 un fonds destiné à soutenir les femmes qui n’ont pas les moyens financiers de se défendre contre le harcèlement.

Trois points ont constitué la trame des discussions que le ministre d’Etat en charge de la Communication a eues avec l’Organisation Patronale des Médias (OPAM) : la mise en place d’un comité de réflexion pour les Awards 2018 prévu le 3 mai prochain à l’occasion de la journée internationale de la liberté de la presse, les modalités d’attribution et donc d’éligibilité à la subvention allouée aux médias et le Fonds de développement de la presse. Toutes ces questions ont été portées à la réflexion de l’Organisation qui a promis revenir avec des propositions concrètes.

La compagnie Nouvelle Gabon Mining (NGM) s’apprête à démarrer l’exploitation du gisement d’Okondja dans la province du Haut-Ogooué dès le second semestre de cette nouvelle année. Et ce, après l’inauguration, en mai 2017, de l’usine de traitement de manganèse du village Biniomi, située à une quinzaine de kilomètres de Franceville, dans la même province. C’est un secteur loin d’être négligeable au Gabon, car représentant 6% du Produit intérieur brut et une frange importante des exportations du pays.

Le Sénat a adopté le projet de révision de la Constitution en République gabonaise. Quelques amendements ont été apportés par les Sénateurs à l’occasion de la session parlementaire extraordinaire en cours et consacrée à l’adoption de la révision constitutionnelle. Une commission mixte paritaire doit être mise en place maintenant pour harmoniser les deux textes adoptés au niveau des deux Chambres du parlement.

Sur la base d’un taux de croissance du PIB de 2,1% et une balance commerciale par PIB de -10,2%, le Gabon est classé par Forbes au 38ème rang continental et 130ème mondial des économies les plus attrayantes pour l’investissement en capital. Il est devant le Cameroun positionné au 41e rang africain. La liberté de commercer, la protection des investisseurs, la liberté individuelle, les contraintes fiscales, ainsi que le niveau de corruption sont donnés comme les facteurs qui limitent l’attractivité de la destination Gabon. Le pays se positionne respectivement à la 143e place, 134e place, 119e place, 133e et 88e.

L’analyse réalisée par l’équipe de l’agence Ecofin est présentée comme suite concernant l’économie de la zone Cemac : « Le Cameroun fait preuve de résilience grâce, en grande partie, à ses investissements publics, et le Gabon parvient à limiter les dégâts par une politique volontariste de diversification. En revanche, le Congo tente de répondre à la crise par un accroissement de sa production pétrolière et donne un coup de frein brutal au développement de ses infrastructures. Impuissante, la Guinée équatoriale voit son économie se contracter. Quant au Tchad, il s’englue dans un conflit avec Glencore, le géant suisse du négoce de matières premières.

Les pays membres de CEEAC s’accordent sur la nécessité d’institutionnaliser les rencontres sous- régionales pour booster le secteur agro-pastoral. Ils souhaitent en outre que tous les États harmonisent leurs politiques par rapport à l’accès à la terre. Enfin, le Conseil Extraordinaire des ministres en charge de l’Agriculture demande aux banques commerciales d’appuyer les petits agriculteurs.

« Refaire 92 écoles à Libreville et 697 écoles dans les 9 provinces du pays, implanter 5000 lampadaires à travers nos villages et villes, créer 925 puits équipées de pompes, développer l’économie verte… Que de possibilités pour les représentants du savoir-faire gabonais », a indiqué Biendi-Maganga Moussavou. le ministre en charge des PME. Le membre du gouvernement se réfère au discours du président de la République Ali Bongo Ondimba du 31 décembre dernier.

Dans son discours du 31 décembre, le chef de l’Etat gabonais a rappelé les efforts qu’il a déployés durant toute l’année 2017, comme il l’avait fait en 2016, aux quatre coins du monde, que ce soit à New York en septembre ou à Paris en décembre, pour la mise en œuvre effective des Accords de Paris sur le climat. « Dans ce combat mondial, le Gabon a toute sa place. Notre pays est, internationalement, reconnu comme étant à la pointe de ce combat. Cette reconnaissance a valu au Gabon d’être désigné à la tête du CAHOSCC », a-t-il fait remarquer.

Pour le Ministre d’Etat en charge du Budget et des Comptes publics, Jean-Fidèle Otandault, la décision de suspendre l’achat de véhicules administratifs entre dans le cadre des mesures d’austérité prises par le gouvernement afin de réduire le train de vie de l’Etat et affecter ces ressources à d’autres dépenses prioritaires. Normalement, cette décision sera reconsidérée après la fin des opérations de recensement en cours.
Le Premier Ministre est désormais informé de la fragile situation financière de la Société Meunière et Avicole du Gabon (SMAG). En effet, le Directeur Général de la SMAG, Bruno Lardita, est venu échanger avec le Chef du gouvernement sur les difficultés actuelles de l’entreprise qui fragilisent sa trésorerie et sa rentabilité. Cette situation est due, selon lui, au contexte économique difficile que connait le Gabon. L’endettement de l’entreprise et la perspective de l’arrêt de la subvention de l’Etat sont aussi signalés parmi les causes de la baisse d’activité de 20% que vit la SMAG.

 

La Présidente du Sénat gabonais a été auditionné récemment à l’Assemblée Nationale par ses collègues députés de la Commission des Affaires Sociales, Culturelles et de la Communication présidée par l’honorable députée Albertine Maganga Moussavou, dans le cadre de la proposition de loi fixant le cadre juridique pour une gestion rationnelle des produits phytosanitaires. Occasion lui a été donnée une fois encore, lors de son exposé de motifs, de présenter et de défendre sa proposition de loi. « Le recours aux produits phytosanitaires mérite une extrême attention, même s’il n’y a pas encore d’alerte par les autorités de santé publique », a-t-elle notamment soutenu.

Ministre de l’Intérieur en charge de l’hygiène publique, Lambert-Noël Matha, s’est rendue dans la nuit du 29 au 30 décembre 2017 à la décharge publique de Mindoube pour apprendre et comprendre ce qui constitue le goulot d’étranglement avec pour conséquences, l’amoncèlement des ordures ménagères à Libreville et ses environs. Le membre du gouvernement était accompagné des Directeurs Généraux d’Averda et de Clean Africa.

Lors du point de presse organisé samedi à Libreville dans les locaux de la radio panafricaine Africa no 1, le regroupement des syndicats des médias publics sollicite « l’arbitrage de monsieur le président de la République, garant des droits et des libertés des citoyens gabonais, afin de faire traduire en actes, par les différents départements ministériels, les propositions issues des réflexions et concertations menées par les différents syndicats de la Communication »

Le directeur d’exploitation de l’usine de la Société des Brasseries du Gabon (Sobraga) à Oyem, dans le chef- lieu de la province du Woleu-Ntem, dans une interview accordée à l’AGP, est revenu sur la vision de l’entreprise sur le plan industrielle et sociétale, mains n’a pas manqué de dénoncer « la concurrence déloyale des boissons à laquelle est confrontée la société ».

« Du fond du cœur merci d’avoir consenti à m’accompagner cette année encore dans la poursuite et l’accomplissement de nos nombreuses initiatives pour le cancer, les femmes, l’éducation et la solidarité au Gabon », a adressé la Première Dame du Gabon à ses nombreux soutiens. Avant d’ajouter que son souhait est que « cette belle chaîne de solidarité que nous formons depuis 8 ans déjà ne se brise point mais puisse se mobiliser encore. Se mobiliser autour d’autres causes, d’autres combats, d’autres défis ».

La Fédération des Sociétés d’Assurances de Droit National Africaines , plus connue sous le sigle FANAF a vu le jour le 17 mars 1976 à Yamoussoukro, Côte d’Ivoire. Cette association professionnelle basée à Dakar regroupe 196 sociétés membres dont 47 Sociétés Vie ; 125 Sociétés Non Vie ; 19 Sociétés de Réassurances et 4 Fonds de Garantie Automobile (FGA) ; 1 Société Crédit / Caution. Elles représentent 29 pays dont le Gabon. Sa 42ème Assemblée Générale Annuelle se tiendra du 12 au 15 Février 2018 au Convention Center de Kigali (Rwanda). Thème général : « L’Assurance Africaine à l’épreuve de la Disruption ».

L’ancienne star du football George Weah sera bien le prochain président du Libéria. Pour rappel, il y a quelques mois, le candidat et sa colistière ont eu un entretien avec le président Gabonais Ali Bongo Ondimba à Libreville. Le développement et la paix en Afrique ont été officiellement au menu de la rencontre. Mais c’était avant tout une occasion pour « Mister George » de convaincre l’un des principaux dirigeants de l’Afrique francophone de la légitimité de sa candidature.
Le ministre gabonais en charge des PME, a effectué ce jeudi une visite de la foire de Noël « Made in Gabon » à Libreville sur le parking de l’hypermarché Mbolo en présence de Stephen Jackson représentant du PNUD et Coordinateur du Système des Nations Unies au Gabon. « Bravo aux exposants locaux qui améliorent chaque année leurs produits et leur accueil. Très bon esprit, très bons plats, très bons produits… », a-t-il commenté après la visite.

L’attaquant gabonais Pierre-Emerick Aubameyang est le premier africain dans le classement des 100 meilleurs footballeurs du monde effectué par le quotidien britannique The Guardian. Dans le classement général, il se trouve à la 21e position suivi par son concurrent au ballon d’or africain, l’égyptien Mohamed Salah. La première place a été attribuée par The Guardian à Lionel Messi qui devance Cristiano Ronaldo.

La Ministre du Travail, de l’Emploi et de la Formation Professionnelle, Carmen Ndaot, a réuni ce mardi 26 décembre 2017, à son cabinet de travail ses collaborateurs pour une séance de travail élargie aux secrétaires généraux ainsi qu’aux directeurs généraux ou leurs représentants des entités sous-tutelle. Après un tour de table des interventions des responsables du secteur Travail, Emploi et Formation Professionnelle, le Ministre a déclaré que des réunions sectorielles seront mises en place pour plus d’efficacité. Elle a également souhaité « la résolution rapide des conflits sociaux récurrents afin de matérialiser la trêve sociale ».

Après la cérémonie d’ouverture, les travaux de la 45ème Réunion ministérielle du Comité consultatif permanent des Nations Unies chargé des questions de sécurité en Afrique centrale (UNSAC) se sont poursuivis par la lecture du communiqué des jeunes et du rapport du bureau sortant, l’examen et l’adoption du rapport des experts sur l’état de mise en œuvre des recommandations de la 44ème réunion ministérielle, l’examen et l’adoption du rapport des experts sur le désarmement et les programmes de limitation des armements en Afrique centrale.

 

Le programme « Train my generation » vient de terminer la formation de 117 jeunes dans la province de la Ngounié dans le domaine de l’informatique. Ils ont reçu leur certificat après cinq semaines de formation.  Sur 270 candidats au début,  ces 117 ont été jugés à même de poursuivre la formation au 2e niveau pour cette formation initiée par le ministère l’Education nationale, en partenariat avec l’Unesco et l’opérateur de téléphonie mobile Airtel Gabon.

La Concertation de la jeunesse gabonaise (CJGA) a lancé un appel à la réconciliation nationale à l’endroit des acteurs politiques du pays et à l’endroit des dirigeants. Pour cette plateforme, c’est le meilleur moyen de tourner définitivement la page à l’épisode électoral de 2016 et de repartir sur de nouvelles bases en vue de la reconstruction du pays. Le président de la plateforme, Rodrigue Maîssa Nkoma, a également annoncé qu’une caravane de la réconciliation est prévue pour ce 30 décembre afin de sensibiliser les citoyens et les politiciens.

Le rapport final, sanctionnant les travaux de mise en œuvre de la nouvelle grille des programmes des chaînes de l’audiovisuel public gabonais, a été présenté ce 22 décembre 2017, au Ministre d’Etat, ministre de la Communication. Ce rapport fait état de l’ensemble des recommandations qui devront structurer le Groupe Gabon Télévisions dès janvier 2018.

 

Le PDG , Michael Adandé, de Poste Finance SA, qui a succédé à Poste Banque, a déclaré que la nouvelle structure s’est fixée comme priorité de contribuer activement sur l’ensemble du territoire à l’essor de l’inclusion financière de toutes les catégories socioprofessionnelles. Rappelons que le 21 décembre dernier, les principaux actionnaires du groupe Poste SA, que sont l’État gabonais et la Poste, ont acté le remplacement de la Poste Bank par la Poste Finance, à l’occasion de la tenue d’une assemblée générale constitutive.

Pour Tao Zhang, Directeur général adjoint et Président par intérim du FMI, l’activité dans les autres secteurs de l’économie gabonaise se stabilise et la croissance devrait, par conséquent, connaître un rebond en 2018, grâce au redressement des cours du pétrole, à la vigueur des autres matières premières et au renforcement de la confiance du secteur privé. Une projection qui rejoint celle de Jean Fidèle Otandault, ministre d’Etat en charge du Budget et des Comptes Publics.
Après que la Commercial Bank Tchad (CBT) ait obtenu, à travers la mise à disposition d’une enveloppe de 11 milliards de francs Cfa, par la Beac, le Comité de politique monétaire (CPM) de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac) a adopté dernièrement «la décision portant sur le cadre général du dispositif d’apport de liquidité d’urgence aux établissements de crédit» des six pays membres de de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac).

Ce samedi 23 décembre 2017, la plateforme AJEV a célébré Noël dans la commune d’Akanda. Afin de rendre particulier cet événement et apporter du sourire sur les visages des milliers d’enfants venus de tous les coins de la commune, des animations et la mise en place d’un espace de jeu (toboggan, châteaux et piscines gonflables, etc.) étaient au rendez-vous. Par la suite, des cadeaux ont été offerts par le père Noël à tous les enfants présents lors de la manifestation avant de clore la cérémonie par un concert marqué par les prestations de plusieurs artistes tels que Souleman et Anelka.

Le Ministre d’Etat en charge du Budget et des Comptes Publics, Jean Fidèle Otandault, a été très actif sur le front social à Port-Gentil en cette période des fêtes de fin d’année. Celui qui est également membre du Comité Permanent du PDG pour la province de l’Ogooué-Maritime est le parrain bienfaiteur d’une grande opération d’animations et de distribution de jouets et de kits alimentaires dans la capitale économique. La caravane organisée pour l’occasion a connu un grand succès populaire.

La Confédération africaine de Handball (CAHB), qui vient d’effectuer une visite de chantier au Gabon dans le cadre des préparatifs de la Coupe d’Afrique des nations de Handball (CAN) programmée en 2018, s’est dite satisfaite de la finalisation des travaux au niveau des sites de compétition. Le président de la CAHB, Mansourou Aremou, s’est dit satisfait de l’avancée des travaux d’achèvement du palais des sports de Libreville. La délégation a également visité le Gymnase du Prytanée Militaire de Baraka, dans le 4ème arrondissement, et le gymnase d’Oloumi dans le 5ème arrondissement. La CAN de Handball démarrera à Libreville le 17 janvier prochain. 

L’ambassadrice de la Turquie au Gabon, Nurdan Bayraktar Golder, va quitter le pays après un peu plus de deux ans passés au Gabon. Elle était au palais présidentiel du Bord de Mer pour faire ses adieux au président Ali Bongo Ondimba et pour évoquer avec le Chef de l’Etat les grandes lignes de la coopération entre la Turquie et le Gabon. Depuis des années, la coopération entre les deux pays concerne notamment les secteurs de la défense, de la santé et de l’éducation.

Gabon Telecom et Axione ont conclu une convention afin de mieux assurer la sécurisation des câbles de fibre optique sous-marins SAT-3 et ACE qui relient le Gabon au reste du monde. L’initiative fait suite aux récentes coupures ayant eu des impacts sur la connexion internet au Gabon. La téléphonie fixe, la téléphonie mobile et les services internet sont tous concernés par cette sécurisation des câbles sous-marins. La convention établie sous les bons auspices du ministère en charge de la Communication et de l’économie numérique prévoit notamment la levée de certaines contraintes administratives.

 

Les volontaires de la Croix Rouge gabonaise ont sillonné durant la semaine certains quartiers de Libreville et d’Owendo dans le cadre de la caravane de solidarité destinée à aider des populations vulnérables. Des centres sociaux comme celui des handicapés d’Akébé, l’orphelinat SOS Mwana, l’Association  » Étoile brillante du matin », le Centre « Arc-en-ciel », l’orphelinat « La maison de l’espérance », l’Association gabonaise des aveugles et malvoyants et le Centre social de Nzeng-Ayong font partie des bénéficiaires de la caravane de solidarité, ainsi que de nombreux ménages dans les quartiers sous-intégrés.

L’Exécutif gabonais, réuni en Conseil des Ministres ce jeudi a marqué son accord pour l’organisation, à Libreville, de l’évènement «Gabon Wood Show 2018», qui aura lieu, du 20 au 22 juin 2018 et qui réunira tous les opérateurs économiques spécialisés dans les métiers du bois.

Le Premier Ministre gabonais a présidé hier mercredi la cérémonie d’ouverture d’un atelier national de validation du rapport d’alignement du PSGE aux agendas 2030 des Nations Unies et 2063 de l’Union Africaine à la Résidence hôtelière du Nomad. Pour le gouvernement, cet atelier de validation revêt un caractère stratégique car il permettra au Gabon de multiplier les opportunités d’appui à son principal projet de développement.

La tenue ce mercredi de l’Assemblée générale constitutive de la société de gestion du premier incubateur du numérique au Gabon, sur un modèle de partenariat incluant des opérateurs privés aux côtés de l’état, avec le soutien de la Banque Mondiale, représente selon ses promoteurs « une étape importante dans l’opérationnalité de cette composante principale du projet eGabon ». L’objectif, pour le gouvernement, étant de développer l’entreprenariat dans les technologies de l’information et de la communication.

Dans l’objectif de l’organisation au 1er trimestre 2018 d’un conseil des ministres des États Membres de la CEEAC sur la problématique de l’Emploi, sous l’angle de l’entrepreneuriat, la formation professionnelle et l’insertion des jeunes, le SGA de la CEEAC est venu à Libreville exposer les possibilités de mise en œuvre d’une stratégie communautaire, sous le leadership du Président de la République du Gabon, actuellement Président en exercice de la CEEAC.

Au cours de la conférence de presse qu’il a animée mercredi à Libreville, le porte-parole de la présidence de la République a déclaré que la dotation de 500 000 dollars du Gabon relève de la volonté du président de la République à limiter l’impact du réchauffement climatique dont son pays en est grandement victime.

La sixième édition de la Foire agricole a été prolongée jusqu’à la fête de Noël du 25 décembre si elle était initialement prévue prendre fin le 17 décembre dernier. Cela permettra à la population de participer à l’événement sur un laps de temps plus long et aux exposants d’avoir plus de visibilité selon les organisateurs. C’est une occasion de découvrir et de consommer les produits du terroir. La prolongation de la foire est une aubaine pour les producteurs et exposants d’une part et pour les employés qui ne perçoivent leur salaire que peu de temps avant la fête de Noël, d’autre part.

Des échanges avec des experts et le gouvernement marocain ont été entamés au sujet de la maintenance et de la gestion des infrastructures routières au Gabon. Jean-Pierre Oyiba, Ministre d’Etat, en charge des infrastructures, des travaux publics et de l’aménagement du territoire s’est déjà entretenu, à Rabat, avec Mohamed Najib Boulif, le Secrétaire d’Etat marocain en charge des Transports afin d’évoquer les possibilités de coopération dans ce domaine, notamment à la suite de divers incidents comme la coupure de la RN1 et la menace sur l’échangeur de Nzeng-Ayong.

De l’assainissement des finances publiques à l’application du plan d’apurement de la dette intérieure en passant par la coopération avec les partenaires techniques et financiers, ou encore l’élaboration du projet de loi de finances 2018, le Ministère en charge du Budget et des Comptes Publiques (MBCP) a publié une revue trimestrielle qui retrace le bilan du Ministre d’Etat, Jean-Fidèle Otandault, depuis son arrivée à la tête de ce département.

Les participants au récent atelier régional sur la promotion de la participation de la femme au développement du secteur minier ont mis l’accent dans leurs recommandations sur l’amélioration des conditions de travail de la femme et des enfants dans le secteur. La construction d’infrastructures adéquates et la préservation de l’environnement ainsi que le renforcement des capacités des acteurs de la filière ont été recommandés. Rappelons que l’atelier a été organisé sous l’égide de la Commission de la Cemac, avec l’appui du Projet de renforcement de la gouvernance des matières premières en Afrique centrale (Remap-Cemac) et de la Coopération allemande (GIZ).

La compagnie aérienne Royal Air Maroc se félicite du progrès de ses activités au Gabon. Actuellement, la compagnie dessert le Gabon six fois par semaine si, en 1982, elle comptait un vol hebdomadaire sur le pays. Notons que Royal Air Maroc célèbre cette année son 60e anniversaire. Un anniversaire également marqué d’une pierre blanche au Gabon.

La Banque Mondiale est le partenaire stratégique du Gabon dans le secteur du numérique. Dernièrement, le Ministre d’Etat gabonais en charge de l’Economie Numérique a salué l’implication de l’institution qui a permis une « parfaite harmonie qui prévaut entre les différents opérateurs publics et privés, à travers la mutualisation des infrastructures telles que ACE, SAT3, la liaison fibre optique Libreville-Port Gentil, et plus récemment le point d’échange internet GABIX, dans la construction du « Gabon numérique ».
Les organisateurs de Tropicale Amissa Bongo 2018, toujours en quête de nouveautés, ont déniché pour cette 13e édition trois étapes inédites. Dès le deuxième jour, les coureurs partiront de Ndendé qui accueillera la Tropicale pour la première fois avant de rejoindre Fougamou où le public n’a jamais encore assisté à une arrivée. La 4e étape verra également pour la première fois le tronçon Ndjolé-Mitzic ouvert aux coureurs. Enfin la dernière journée partira de Bikélé, un lieu également inédit pour le circuit traditionnel à Libreville autour de la Tribune présidentielle sur le front de mer.

 

 

La Foire agricole se tient à Libreville durant ce week-end, avec comme thème «une agriculture sensible à la nutrition : enjeu pour le développement durable du Gabon». L’objectif est de promouvoir le développement du secteur à travers le développement des chaines des valeurs agricoles, et de mettre en relation les entrepreneurs du secteur agricole avec les grandes entreprises potentiellement repreneurs de produits de l’agriculture. La foire devrait aussi permettre de valoriser les produits du terroir. 

La polio est officiellement éradiquée au Gabon. La décision qui certifie le Gabon « Pays libre de polio » a été rendue publique « sans triomphalisme ni autosatisfaction » par la ministre d’Etat et ministre de la santé, Denise Mekam’ne Edzidzie, vendredi 15 décembre, à la suite de la réunion de la commission régionale pour la certification de l’éradication de la poliomyélite en Afrique (CRCA), qui s’est tenue du 11 au 14 décembre à Yaoundé au Cameroun. Un ensemble d’activités, comme les campagnes de vaccination, a été mené, ainsi qu’une surveillance épidémiologique accrue avant d’atteindre cet objectif qui reste à consolider.

La Caisse Nationale d’Assurance Maladie et de Garantie sociale (CNAMGS) vient de lancer l’opération en faveur des personnes en situation de handicap au Gabon. L’opération consiste en un paiement d’une allocation annuelle après l’enrôlement des personnes vivant avec un handicap, et qui seront recensées au niveau des neuf provinces du pays. A partir de cette année, la CNAMGS a opté pour le mobile banking pour le paiement des allocations.

Le projet de loi portant révision de la constitution soumis par le gouvernement au parlement a été adopté par les députés de la commission des lois, des affaires administratives et des droits de l’homme à une large majorité de 105 voix pour, 5 contre et 1 abstention. La révision constitutionnelle vise à mettre en œuvre les actes du Dialogue national d’Angondjé. Une cinquantaine d’articles de la Constitution devrait être concernée. La révision porte essentiellement sur le rôle et le fonctionnement des institutions, les modes de scrutin et les responsabilités du chef de l’Etat.

Une mission chinoise de la société Chine Railway 20 (CR20) conduite par son Directeur général en charge du département « Affaires » de l’Afrique de l’ouest et du Centre a devisé avec le Premier Ministre gabonais. Ce groupe d’entreprises est venu présenter au chef du gouvernement les projets qu’il entend mettre en œuvre au Gabon. Il s’agit notamment du projet de la nouvelle compagnie aérienne, de la construction du Pont multi-modal de Mayumba, de la ligne de chemin de fer de Mbigou-Mayumba avec 18 gares de 320km, la construction de 4 parkings à étages à Libreville, des ports secs dans la capitale, à Ndende, Makokou et Bitam.

Une préinscription en ligne est désormais obligatoire pour tous les élèves qui vont passer les examens officiels (CEP, BEPC et Baccalauréat) au Gabon. La nouvelle disposition a été communiquée par la Direction générale des Examens et Concours du ministère de l’Education nationale aux responsables des établissements scolaires à travers le pays. Cette nouvelle mesure permettra d’inclure les élèves dans le fichier numérique du ministère. La préinscription en ligne doit précéder ainsi la confirmation de l’inscription par le dépôt du dossier physique. Pour les examens officiels de 2018, la préinscription en ligne a déjà commencé le 4 décembre dernier et prend fin le 2 février prochain.

La coopération militaire entre la Chine et le Gabon sera renforcée. Cette coopération sera notamment axée sur la formation, la logistique et la santé militaire. Le ministre des Affaires présidentielles et de la Défense nationale, Etienne Massard Kabinda Makaga, s’est ainsi rendu récemment en Chine et a eu un entretien avec son homologue chinois, le général Chang Wanquan. Ce fut une occasion pour les deux parties d’évoquer plus en détails la mise en œuvre des actions à venir dans le cadre de cette coopération.

Le Fonds Monétaire International (FMI)va contribuer à l’appui de la politique de protection sociale au Gabon. Son représentant-résident, Marcos Poplauski Ribero, s’est entretenu dans ce sens avec le ministre de la Famille, en charge de la protection sociale et de la solidarité nationale, Paul Biyoghé Mba. Cet appui se basera sur le financement de 650 millions de dollars accordés en avril 2017 au Gabon, et dont une partie est destinée à la consolidation de l’Etat en général et aux dépenses du ministère en charge de la Protection sociale, pour ne citer que les retraites.

La candidature du Gabon au processus de Kimberley est actuellement en cours de validation par le Comité d’adhésion en Australie, à Brisbane. Une délégation gabonaise est sur place pour défendre le dossier. La décision finale devrait être connue dès la fin de cette semaine. Le Gabon, à travers son adhésion au processus de Kimberley, souhaite en effet renforcer la traçabilité, la transparence et la protection des différents acteurs de l’industrie du diamant.

 

L’Agence gabonaise de sécurité alimentaire (AGASA) et le Conseil gabonais des changeurs (CGC) ont signé une convention de partenariat pour renforcer la sécurité des produits alimentaires exportés ou importés au Gabon. A travers cette convention, l’AGASA s’engage à garantir la sécurité des aliments en mettant un accent sur la prévention, l’évaluation et la gestion des risques alimentaires et phytosanitaires. Le CGC pour sa part se focalisera sur l’encadrement afin d’assurer la traçabilité des cargaisons et anticiper sur la connaissance des marchandises importées au Gabon.

L’atelier régional sur la gestion stratégique de la réforme des douanes a pris fin à Libreville. Des responsables au niveau des pays  de l’Afrique occidentale et de l’Afrique centrale y ont pris part durant quelques jours. Ils ont affirmé que l’atelier leur a permis de renforcer leurs capacités dans l’établissement des plans stratégiques nationaux en vue de la modernisation et de la réforme des services des douanes au niveau de leur pays respectif.

Une rencontre vient d’être organisée à Libreville afin que les opérateurs du secteur du commerce puissent mieux apprécier les avantages offerts par la « Maison du commerçant » qui sera mise à leur disposition. Présenté comme un espace d’information et d’assistance plurielle, cette maison n’a pas la prétention d’être un centre fiscal, ou de collecte d’impôts et encore moins un guichet unique de formalités.

Ce lundi 11 décembre 2017, le Président de la République du Gabon, Ali Bongo Ondimba, dans le cadre de son séjour français, a visité le Musée du Quai Branly – Jacques Chirac qui organise une exposition sur le thème :  » Les Forêts Natales  » Arts d’Afrique équatoriale qui a donné aux arts africains quelques-uns de ses plus exceptionnels chefs-d’œuvre. De la puissance plastique des Fang et Kota à l’élégance naturaliste des Punu.

Le groupe Olam Gabon a remporté le trophée d’or du meilleur projet africain pour la catégorie infrastructure portuaire et aéroportuaire lors de l’Africa Investments Forum & Awards à Paris en fin novembre. La récompense a été acquise grâce aux investissements réalisés pour la construction du nouveau port international d’Owendo et du port minéralier au sud de Libreville. La sélection a été effectuée par un jury de 80 experts qui ont ainsi désigné les meilleurs acteurs du développement en Afrique dans 11 catégories différentes.

La réforme du système informatique des douanes est désormais engagée au Gabon à la suite de la constatation de la caducité du logiciel Sydonia ++ qui a été mis en service depuis 1999. Encore en service actuellement dans les ports de Libreville et de Port-Gentil, le logiciel serait pourtant déjà à la portée des hackers. D’où la nécessité de se tourner vers un nouveau système, avec l’appui de la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (Cnuced).

La Commission des forêts d’Afrique centrale (COMIFAC) était en conclave à Libreville du 4 au 8 décembre 2017, sur la gestion des aires protégées et la lutte contre le braconnage et la criminalité faunique. Il s’agissait de la 7ème réunion du Sous-groupe de travail sur les aires protégées et la faune sauvage (SGTAPFS), placée sous l’égide du ministère gabonais de la Forêt, de la Mer et de l’Environnement, avec le soutien organisationnel de la GIZ, la JICA et le RAPAC. Thème retenu : « La capitalisation des bonnes pratiques pour les Partenariats public-privé (PPP) dans les aires protégées d’Afrique centrale ».

Le Club Afrique développement (Cad) du groupe Attijariwafa bank et l’Union gabonaise de Banque (UGB) organisent les 13 et 14 décembre 2017 à Libreville une mission sur le thème « Investir au Gabon ». Ce sera une occasion de partage d’expérience. Une conférence sur le thème «Relance de l’économie, investissez maintenant au Gabon» est également prévue. Le Club Afrique développement a sillonné divers pays de la région dans le cadre de sa sixième mission multisectorielle de l’année, au cours des derniers jours. Au tour du Gabon maintenant d’accueillir la mission.

Libreville a accueilli durant deux jours un atelier régional sur le thème « Renforcer les liens de développement dans la CEEAC, riche région minière » à l’initiative de la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (Cnuced) et la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) ainsi que le ministère des Affaires étrangères. L’atelier a été une occasion d’évoquer le cadre réglementaire dans les secteurs minier et pétrolier au sein des pays de la CEEAC et de parler des dispositifs pour définir les normes régionales dans le secteur extractif.

Un forum économique Portugal-Afrique se déroule actuellement  dans la ville de Porto, en Portugal, sous l’égide de la Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale (Cemac) et de l’Association des entrepreneurs portugais (AEP). Le président de la Commission de la Cemac, Daniel Ona Ondo, voit dans ce forum une nouvelle opportunité.  Il est persuadé que l’Afrique en général et l’Afrique centrale en particulier attirent les investisseurs et les divers intérêts économiques et financiers, notamment après la tenue du Sommet Chine-Afrique et celui de l’Union Européenne- Afrique.

Au cours des derniers jours, des exploitants forestiers du Woleu-Ntem ont de nouveau lancé un appel de détresse à l’endroit des autorités. Leurs activités ont été, en effet, suspendues à la suite de contrôle effectué sur place, pour non respect du cahier des charges. Des négociations sont en cours, étant donné que les exploitants se disent « en difficulté » à la suite de la décision de suspension prise par des responsables locaux.

Une mission d’Afritac Centre est programmée au Gabon en janvier prochain dans le but de soutenir le pays pour améliorer son cadrage macroéconomique et budgétaire. Pour le ministère du Budget et des Comptes publics, cette mission permettra au Gabon de mieux affronter les défis budgétaires de l’année 2018, une année charnière dans la réalisation du plan de redressement des finances publiques et pour la relance de l’économie. La mission fait suite au séminaire régional organisé à Libreville, en novembre, sur l’appropriation des instruments et des responsabilités concernant le pilotage de l’exécution du budget.

Deux ans après l’adoption de l’accord de Paris, une nouvelle rencontre internationale, axée sur le réchauffement climatique et dénommée « One Planet Summit », se tiendra dans la capitale française à partir du 12 décembre. Le président gabonais, Ali Bongo Ondimba, participera à ce sommet en sa qualité de Coordonnateur du Comité des chefs d’Etat et de gouvernement africains sur les changements climatiques (CAHOSCC).

L’opérateur Gabon télécom offre à sa clientèle le service « smart kids » basé sur la géolocalisation. C’est un service qui permet aux parents de suivre à la trace et en temps réel, à travers un téléphone portable, les déplacements de leurs enfants, grâce à un boitier GPS. Gabon Télécom s’associe avec Emd-Connect, spécialisé dans la géolocalisation, pour cette nouvelle offre.

Le Gabon est classé au 7e rang en Afrique dans le domaine de l’entrepreneuriat d’après le classement dans Global entrepreneurship index 2018. Le premier rang sur le continent a été ravi par la Tunisie. L’évaluation est effectuée notamment à partir de la perception des opportunités d’affaires, la capacité de la population à entreprendre, la faculté d’adaptation aux nouvelles technologies, la capacité à prendre des risques, la technicité du capital humain, ou encore la faculté à créer des nouveaux produits etc. Au niveau mondial, le Gabon a gagné 7 places par rapport au dernier classement.

Le Gabon a enregistré 2,4 milliards de dollars d’investissements étrangers hors secteur pétrolier entre 2009 et 2017 selon le Bureau de coordination du Plan stratégique Gabon émergent (BCPSGE). Le coordonnateur du BCPSGE, Liban Soleman, a affirmé que le Gabon  demeure extrêmement attractif, même si le pays pouvait faire mieux pour attirer davantage d’investissements. Les « barrières administratives » sont souvent montrées du doigt à cet effet, ainsi que le manque de coordination au niveau des structures étatiques concernées par la promotion de l’attractivité du Gabon.

La conférence de presse habituelle du porte-parole de la présidence de la République, Ike Ngouoni Aila Oyoumi a été axée sur les récents déplacements du chef de l’Etat à l’étranger,  notamment au Kenya, pour l’investiture du président Uhuru Kenyatta, en Côte d’Ivoire pour le sommet UE-Afrique, et en Guinée Equatoriale, dans le cadre d’une visite de travail et d’amitié. Ces déplacement ont permis au président Ali Bongo Ondimba de mettre l’accent sur les priorités de la diplomatie gabonaise, à savoir le renforcement des liens économiques et la lutte contre le changement climatique, selon le porte-parole.

Une brigade commune de contrôle des activités du commerce et de sécurité alimentaire est en cours de mise en place afin d’harmoniser les actions de toutes les entités concernées par cette mission. La brigade regroupera les agents assermentés et experts de toutes les administrations en charge du contrôle du commerce et de la qualité, comme la direction générale du commerce (DGC), la direction générale des affaires économiques de la mairie, la direction générale de l’Institut d’hygiène publique et d’assainissement, l’Agence gabonaise de normalisation (Aganor), la direction générale de l’industrie et de la compétitivité et l’Agence gabonaise de sécurité alimentaire (Agasa).

La Fédération nationale des associations des parents d’élèves et étudiants du Gabon (Fenapeg) attire l’attention de tous sur l’augmentation des cas d’agression et de violence au niveau des écoles gabonaises. Le dernier cas d’agression qui a abouti à la mort d’un élève, poignardé par un de ses camarades, à Oyem, a poussé la Fenapeg à lancer un appel solennel pour faire face à « l’insécurité grandissante au sein des établissements scolaires ». Car cette insécurité, « mine le système éducatif gabonais » selon les membres.

 

Vingt jeunes stagiaires vont intégrer Canal+ Gabon dans le cadre d’une convention pour la mise en œuvre du système Contrat apprentissage jeunesse (CAJ). Une convention de partenariat a été ainsi signée entre Canal+ Gabon, le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Formation professionnelle et la direction générale du Fonds d’aide à l’insertion (FIR). Les jeunes âgés de 16 à 35 ans intègrent Canal+ Gabon en tant que commerciaux pour un stage de trois mois renouvelables.

Lors d’une visite de travail et d’amitié à Malabo à la fin de la semaine dernière, le président Ali Bongo Ondimba a été élevé à la dignité de Grand Collier de l’Ordre de l’Indépendance de la République de Guinée équatoriale par son homologue équato-guinéen Teodoro Obiang Nguema Mbasogo. Durant cette visite, il a été question également entre les deux chefs d’Etat du récent accord de libre circulation des biens et des personnes au sein de la zone CEMAC et de sa mise en œuvre sur le terrain.

Des membres de l’Association des Jeunes Émergents Volontaires (AJEV) ont procédé à l’assainissement d’une route secondaire du 6e arrondissement de Libreville le week-end dernier, à l’occasion de la journée citoyenne. Les travaux consistaient au débroussaillage de la voie et au curage des caniveaux, étant donné qu’il s’agit d’une voie utilisée par les habitants pour éviter les embouteillages mais qui a été abandonnée faute d’entretien. Pour les membres de l’association, ce genre d’action contribue à changer le quotidien de la population. Il est maintenant question de plaidoyer en faveur de la réhabilitation complète de la voie de desserte.

 Le Ministre D’Etat ministre de la Santé, Me Denise Mekam’ne a reçu en audience Philippe d’Alverny ambassadeur de l’ordre Souverain de Malte. Le représentant de l’ordre de Malte au Gabon a présenté les objectifs visés par cette organisation avant de solliciter l’appui financier et administratif du ministère de la santé sur les activités caritatives effectuées par cette association humanitaire.

La Norvège sollicite l’appui du Gabon dans sa candidature pour devenir membre non permanent au Conseil de Paix et de Sécurité des Nations Unies. En raison de ses idéaux de paix et de stabilité, le Gabon a été choisi comme pays « partenaire » de la Norvège dans cette candidature selon son Ambassadeur Retvedt Oyen qui a récemment eu un entretien avec le Premier ministre Emmanuel Issoze Ngondet.

L’Agence gabonaise d’études et d’observations spatiales (Ageos) et la Commission internationale du Bassin Congo-Oubangui-Sangha (Cicos) vont bénéficier d’un appui financier de la Commission de l’Union Africaine dans leur mission. L’Ageos devient ainsi le principal partenaire de la Commission de l’UA pour l’observation satellitaire de l’environnement en Afrique Centrale. D’autres entités ont également bénéficié de cet appui de la Commission de l’UA pour les autres régions d’Afrique.

Le président Ali Bongo Ondimba est en visite de travail et d’amitié les 1er et 2 décembre à Malabo, en Guinée Equatoriale, à l’invitation du président Teodoro Obiang Nguema Mbasogo. Les deux chefs d’Etat ont eu l’occasion d’évoquer notamment la coopération bilatérale entre les deux nations et les questions liées à l’intégration économique au sein de la région à travers la CEEAC et la CEMAC notamment.

La société minière Ressources Golden Gram Gabon (RGGG) a pu extraire depuis 2010 un peu plus de 4 tonnes d’or dans la mine de Bakoudou, en Haut-Ogooué. Cette filiale du groupe marocain Managem est déjà en train de se focaliser sur d’autres sites actuellement après avoir tourné la page du site de Bakoudou, jugé en fin de cycle pour l’extraction du métal jaune. C’est le gisement d’Eteke, au Sud du Gabon, qui focalise désormais les efforts du groupe marocain.

L’épouse du chef de l’Etat gabonais a offert un important lot de matériels roulants aux personnes handicapées. L’opération vise à faciliter la mobilité des bénéficiaires pour une meilleure insertion sociale. Pour la Première dame du Gabon, ces personnes souffrent non seulement de leur handicap, qu’ils soient physique ou mental, mais également d’un déficit d’intégration dans notre communauté nationale.

Une délégation du Parti Démocratique gabonais (PDG) est actuellement en visite d’amitié et de travail en Chine. Le déplacement de la délégation du PDG s’inscrit dans le cadre du renforcement de la collaboration entre le parti au pouvoir et le Parti Communiste chinois. Lequel souhaite raffermir la coopération et un partenariat gagnant-gagnant entre les deux nations.

La radio panafricaine Africa N°1 devrait être reprise par l’Etat gabonais incessamment. Fondée en 1981 par le Gabon et la France, cette radio a été reprise par les Libyens sous Mouammar Kadhafi mais les fonds promis pour la radio n’ont pas été totalement versés. Ce qui a conduit au déclin de la station panafricaine. Une prochaine réunion du conseil d’administration qui se tiendra en Tunisie devrait permettre à la partie gabonaise de reprendre le contrôle d’Africa N°1 qui sera appelée à devenir une radio gabonaise à vocation internationale.

Libreville accueille durant trois jours à compter de ce 30 novembre, le Forum panafricain des jeunes pour la culture de la paix et la lutte contre la radicalisation. Il s’agit de trouver les moyens de prévenir la radicalisation et la violence en Afrique centrale. La mise en place d’un système d’alerte précoce, à cet effet, sera étudiée. Ce forum est initié par le Réseau panafricain des jeunes pour la culture de la paix (Payncop) qui tient une assemblée générale tous les deux ans.

La connexion entre le Gabon et le Congo dans le cadre du projet Central African Backbone (CAB4) sera inaugurée le 22 décembre prochain. Les deux pays seront reliés par une fibre optique qui va améliorer les communications internet à venir. Le projet est mené par l’Agence nationale des infrastructures numériques et de fréquences (Aninf) et pourrait être finalisée avant la fin de l’année 2017 après plusieurs mois de retard sur le calendrier initial.

Le produit Solar box 50 créé par la start-up gabonaise Solar box Gabon a été retenu parmi les dix finalistes du prix EDF Pulse Africa 2017. Aubin Ngoua, l’ingénieur et inventeur de ce kit solaire made in Gabon fera ainsi face au jury du concours le 19 décembre prochain. Son produit permet à un habitant d’un site isolé de bénéficier dans un seul boitier, d’une alimentation en énergie électrique pour sa radio, son téléphone portable, ses ampoules LED, voire sa télévision, grâce à la prise 220V. La solution comporte également des sorties USB et MP3 selon son inventeur.

Le ministre en charge de la Communication a été auditionné au Sénat concernant le projet de loi portant réglementation des communications électroniques au Gabon. Il est question à travers ce projet de loi de doter le Gabon d’un arsenal juridique adapté aux évolutions du secteur des technologies de l’information et de la communication selon Alain Claude Bilie-By-Nze.

Une réunion qui vise à rapprocher les deux communautés de l’Afrique centrale, la Cemac et la Ceeac, se déroule à Yaoundé, au Cameroun actuellement. Le président de la Commission de la Cemac, Daniel Ona Ondo, a évoqué l’importance d’une démarche visant à bâtir « un pont indispensable au passage d’une communauté de six à onze Etats membres».Il a également affirmé que «la Cemac est actuellement prête pour être l’épicentre, le noyau dur de l’intégration en Afrique Centrale».

C’est par une messe célébrée à l’église Saint-Pierre-de-Chaillot que l’exposition sur les 50 ans de la disparition du premier président du Gabon, Léon Mba, a démarré à Paris, le 27 novembre. Durant une semaine, le colloque animé par de nombreux historiens et spécialistes se tiendra dans la capitale française, et sera ponctué par une exposition à la grande salle de l’ambassade du Gabon à Paris. L’événement culturel et historique, placé sous le haut patronage du président Ali Bongo Ondimba, a été intitulé « Léon Mba : 50 ans après».

A  l’occasion des fêtes de fin d’année, un catalogue présentant des produits artisanaux gabonais des secteurs agroalimentaire, mode, accessoires et cosmétiques a été élaboré sous la direction du ministère en charge des PME. Les produits recensés par le catalogue ont été sélectionnés à partir de ceux fabriqués par les laboratoires de 26 opérateurs locaux en quête de développement. L’objectif est de valoriser et promouvoir l’artisanat local au Gabon.

Le conseil d’administration de la Banque africaine de développement a accordé un financement de 50 millions d’Euros, soit un peu plus de 32 milliards de FCFA, au groupe bancaire Oragroup afin de soutenir le développement du secteur privé et la promotion de l’inclusion financière. Orabank Gabon fait partie des bénéficiaires du financement avec Orabank Côté d’ivoire et Orabank Togo.

L’Union Africaine n’a pas voulu recevoir le mémorandum que Jean Ping souhaitait remettre à l’organisation panafricaine à Abidjan en Côte d’Ivoire à la fin de la semaine dernière. L’ancien président de la Commission de l’Union Africaine a souhaité déposer ce mémorandum concernant l’élection présidentielle de 2016 avant la tenue du Sommet Union Africaine-Union Européenne dans la capitale ivoirienne. Le déplacement de la délégation de l’opposition à Abidjan n’a pas eu l’effet attendu par le candidat malheureux à l’élection de 2016.

Les sociétés chinoises de la filière bois, à Makokou, dans l’Ogooué-Ivindo ont reçu la visite du Premier ministre Emmanuel IssozeNgondetau cours du week-end.Le chef du gouvernement a eu un entretien cordial avec les responsables sur place. Il était question de raffermir le partenariat gagnant-gagnant, et de soutenir une approche respectueuse des normes écologiques notamment à la suite de rapports sur le non respect du code forestier de la part de certaines sociétés.

Dans le cadre de son emprunt obligataire d’une maturité de 5 ans, et d’un montant de 100 milliards de francs CFA, assorti d’un taux d’intérêt de 6,5%, l’Etat gabonais a choisi de travailler avec Attijari Securities Central Africa (Asca). Cette entreprise de gestion d’actifs financiers, créée au Cameroun en février 2016 par le groupe bancaire marocain Attijariwafa officie aux côtés d’autres institutions financières telles que BGFI Bank, BGFI Bourse, UBA Gabon, UGB ou encore BICIG.

Le secteur des assurances a été parmi ceux qui ont connu les conséquences de la conjoncture économique difficile que traverse le Gabon. Le chiffre d’affaire du secteur en général a connu une baisse de 14,9% au premier semestre de cette année par rapport à la même période de l’an passé selon la note de conjoncture de la Direction générale de l’Economie. Les raisons évoquées sont notamment la « volatilité des affaires » et les « difficultés financières » des clients.

Le président Ali Bongo Ondimba se rendra à Paris au mois de décembre pour répondre à l’invitation de son homologue français, Emmanuel Macron, dans le cadre de la célébration du deuxième anniversaire de la Cop 21. Les événements de la commémoration seront organisés sous l’égide du World Summit Planete programmé le 12 décembre dans la capitale française. Environ 2000 participants y sont attendus.

Le Premier ministre équato-guinéen, Tomas Mecheba Fernandez Galilea, a été reçu en audience par le président Ali Bongo Ondimba, le 23 novembre, en tant que porteur de message du président Obiang Nguema. Les deux parties ont eu l’occasion d’évoquer un certain nombre de sujets qui concernent les deux pays qui partagent une frontière commune. Des désaccords existent, pour ne citer que la paternité de l’île de Mbanié, mais le Gabon et la Guinée Equatoriale continuent à s’en tenir à l’excellence de l’amitié et de la coopération entre les deux nations.

La compagnie minière de l’Ogooué (Comilog) a témoigné sa reconnaissance à l’endroit de quelques uns de ses employés en raison de leur contribution au succès de l’entreprise. Cinq employés ont été décorés de la médaille d’argent après 20 ans passés au sein de la société. Une vingtaine d’employés ont reçu la médaille d’argent pour avoir travaillé durant 10 ans au sein de Comilog.  Le Directeur des Ressources humaines de la compagnie a affirmé qu’il s’agit d’une reconnaissance pour l’implication de ces employés dans le développement Comilog.

Le ministre en charge des PME et son équipe étaient au Sénat dernièrement pour défendre le projet de loi portant promotion des PME et le projet sur les structures d’encadrement des PME devant la commission des affaires économiques, de la production et des échanges. Notons que la semaine de ce membre du gouvernement a été marquée par l’inauguration de l’espace d’incubation dédié à la filière hydrocarbures, au Centre de Spécialisation Professionnelle de Port-Gentil.

Une parution de La lettre du Continent jetait l’opprobre sur l’actuel ministre d’Etat, en charge du Budget et des Comptes publics Jean-Fidèle Otandault. On pouvait y lire que  « Régis Immongault accuse son collègue du Budget de soutenir les syndicalistes des régies financières dépendant de son département. En grève depuis plusieurs mois, ces syndicalistes demandent ni plus ni moins que sa démission ». Des allégations réfutées énergiquement par le ministre d’Etat et ses proches collaborateurs. Pour ces derniers il s’agit simplement d’une pure diversion au regard des responsabilités partagées dans ce dossier qui existe bien avant son arrivée : « Comment peut-on accuser Jean-Fidèle Otandault d’être l’instigateur de cette grève quand on sait que son prédécesseur Mathias Otounga Ossibadjo a connu les mêmes accusations ? ».

Le Japon vient d’accorder un don de 49 millions de FCFA au centre de gériatrie et de gérontologie de Melen. L’aide japonaise qui s’inscrit dans le cadre du programme «Dons aux microprojets locaux» devrait permettre d’améliorer les conditions de vie des personnes âgées hébergées et soignées au centre et leur permettre aussi de bénéficier d’un soutien psychologique dans un cadre approprié et serein pour mieux vivre.

La chaîne panafricaine Label Radio TV vient de célébrer ses 100 jours d’émission. Le groupe a déjà noué des partenariats importants à travers le continent afin d’améliorer davantage son programme de diffusion. Label Radio TV continue notamment à croire au potentiel du continent et souhaite véhiculer l’image d’une Afrique qui bouge.

Des centaines d’investisseurs sont attendus à Libreville lors du prochain Forum Afrique développement de Casablanca. L’événement initié par la banque marocaine Attijariwafa bank, à travers sa filiale locale Union gabonaise des banques (UGB), aura lieu les 13 et 14 décembre, sous le thème « Investir au Gabon ». Des rencontres B2B et une visite de la zone économique spéciale de Nkok sont prévues. L’accent sera mis sur les investissements et les nouveaux modes de financements à la disposition des acteurs économiques.

Le nouveau représentant du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) au Gabon, Stephen Jackson, a sillonné quelques provinces du pays, notamment  le Moyen-Ogooué, la Ngounié et la Nyanga, dans le but d’évaluer les priorités des populations locales en vue de l’élaboration d’un nouveau programme de développement au niveau de ces régions. Le programme élaboré avec le PNUD devrait, en effet, améliorer l’accès des populations aux services sociaux de base et aux infrastructures économiques. Ce qui nécessite une constatation de l’évolution de la situation sur le terrain et une demande des aspirations des populations concernées.

Le groupe Olam Gabon a dispensé une formation en management à 20 stagiaires qui seront appelés incessamment à occuper des fonctions au niveau des plantations du groupe à travers le pays. La formation s’inscrit dans le cadre du programme Management Talents et Cadetship, et essentiellement axée sur l’agronomie, la gestion des ressources humaines, les questions environnementales et sociales, la planification des activités, la mécanisation agricole, la communication et la gestion d’une plantation agro industrielle etc. Les 20 lauréats viennent d’obtenir leur certificat à Lambaréné.

Les installations électriques ont été réhabilitées dans la commune de Bitam. Depuis longtemps, les éclairages publics ont fait défaut dans cette localité. La population parle d’une initiative « salvatrice ». Les travaux ont été réalisés par la société La Gabonaise d’Energies. La réhabilitation des éclairages publics ne se limitera pas à Bitam mais s’étendra dans plusieurs localités du pays dans le cadre d’un vaste projet national selon le ministre de l’Eau et de l’Energie, PatrickEyogoEdzang.

C’est un nouveau signe de vitalité dans le secteur du tourisme et des loisirs. Le Complexe hôtelier Les Florentins vient d’ouvrir ses portes non loin de la zone économique de Nkok, à 27 kilomètres du centre de Libreville. C’est un nouveau complexe flambant neuf aux allures plutôt modernes, avec un restaurant, une grande salle de 300 places, une autre salle de 150 places, des piscines pour enfants et adultes, un plateau sportif, une salle de fitness, une salle de massage, une salle de coiffure et une boîte de nuit etc.

A propos de l’organisation prochaine à Libreville des rencontres des fonds souverains des États membres de la Banque Islamique de Développement, le Premier Ministre a rassuré le représentant de la Banque Islamique de Développement (BID), Saeed Ahmed, de la volonté du gouvernement à organiser au mieux « cette grande rencontre d’échange et de partenariat ».

L’Union gabonaise de banque (UGB) et le Club Afrique économie organisent à Libreville les 13 et 14 décembre prochains le Forum Afrique développement sous le thème « Investir au Gabon ». Des rencontres B2B sont prévues pour mettre en contact les acteurs économiques intéressés, et pour encourager et développer l’entreprenariat, tout en développant les échanges commerciaux au niveau international. Car l’UGB est convaincu que la Gabon présente beaucoup d’opportunités en sachant que le coût de l’investissement y est pour le moment plus intéressant qu’il y a quelques années.

Les souscriptions pour un emprunt obligataire de 100 milliards de FCFA lancé par l’Etat gabonais sont ouvertes actuellement au niveau de diverses banques de la zone de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac). La période de souscription a été initialement prévue du 17 au 30 novembre mais des modifications pourraient survenir en cas d’approbation de la Commission de surveillance du marché financier de l’Afrique centrale. Les souscripteurs bénéficieront d’un taux d’intérêt nominal de 6,50% par an durant 5 ans pour cet emprunt qui sera destiné essentiellement au financement du Plan de Relance de l’économie (PRE) au Gabon.

Trois militants qui allaient prendre part aux élections des responsables provinciaux du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) ont trouvé la mort, vendredi des suites d’un accident de circulation à plus d’une centaine de kilomètres de Makokou.

Le ministère du Commerce a précisé que des autorisations exceptionnelles d’importation de ciment ont été accordées à deux entreprises pour des importations initiées avant l’entrée en vigueur de l’arrêté d’interdiction d’importation. La mesure d’interdiction d’importation est toujours valable afin d’assainir le circuit d’importation et de structurer l’industrie du ciment, tout en garantissant la promotion des investissements et la création d’emplois dans le secteur.

La célébration de la semaine mondiale de l’Entrepreneuriat a pris fin. Pour le Gabon, après une semaine de sensibilisation notamment à l’endroit des jeunes lycéens, la célébration s’est terminée par une journée de concertation sur la stratégie à adopter pour promouvoir l’entrepreneuriat national à travers la sensibilisation des acteurs impliqués dans ce domaine, comme le secteur financier, les banques et les entreprises.

Le ministre d’Etat, ministre du Budget et des Comptes publics a visité, ce vendredi 17 novembre, les différents services de la trésorerie provinciale de l’Ogooué-Maritme. Une trentaine de minutes durant, Jean-Fidèle Otandault a échangé avec les employés sur les questions liées aussi bien à leurs conditions de travail que les directives gouvernementales en termes de gestion des deniers publics.

Des sociétés françaises du secteur de l’économie numérique s’intéressent aux potentialités du Gabon dans ce domaine. Dans le cadre de l’événement dénommé «Rencontres d’affaires sur les technologies du numérique» organisées par Business France, au moins quatre entreprises françaises, à savoir Azim Consulting, Surtelec, Evolucare et Summview affichent la volonté de développer leurs activités au Gabon ou nouer des partenariats avec des entreprises locales.

Les travaux de construction du Centre de formation professionnelle de logistique et de transport financé par la Fondation Mohammed VI ont été déjà exécutés à 98%. Une visite des chantiers a été effectuée par la ministre du Travail, de l’Emploi et de la Formation professionnelle et l’ambassadeur du Gabon au Maroc. Les travaux devraient être finalisés cette année pour ce centre qui va normalement accueillir mille élèves en formation.

Durant les neuf premiers mois de cette année, Total Gabon a vu son chiffre d’affaires augmenter par rapport à la même période de l’année dernière. On parle d’une hausse de 25% sur la base du chiffre d’affaires annoncé de 681 millions de dollars enregistré par la filiale gabonaise du Groupe Total. Ce résultat s’explique par la hausse des prix du pétrole au niveau mondial et par le programme de réduction des coûts mis en œuvre par la société selon les responsables.

La première dame était revenue à l’institut Immaculée Conception de Libreville, afin de sensibiliser les jeunes élèves dans le cadre de la célébration de la Semaine mondiale de l’entrepreneuriat. Sylvia Bongo est une ancienne élève de cet établissement. « Il est important que l’on comprenne que l’éducation c’est pour l’emploi. Si vous êtes là, c’est pour votre emploi demain. Il faut que vous ayez déjà, à partir au moins de la troisième ou la seconde, un choix sur ce que vous voulez faire dans la vie », a-telle fait comprendre aux élèves.

L’incubateur gouvernemental des start-up devrait être fonctionnel à partir de fin février 2018. Le ministre d’Etat Alain-Claude Bilie-By-Nze a visité les locaux qui vont abriter l’incubateur, qui fait partie intégrante du projet e-Gabon financé par la Banque Mondiale. Une fois fonctionnel, l’incubateur deviendra une plateforme d’incitation à la création des entreprises numériques au Gabon.

Après avoir travaillé durant quelques années au sein du service Communication de la présidence de la République, Vincent Garrigues a annoncé qu’il quitte ses fonctions à compter de ce 30 novembre. Cet ancien journaliste de Radio France Internationale travaillait au palais du Bord de mer  depuis 2012 à la suite d’une offre d’emploi lancée au niveau international par la présidence de la République gabonaise. Vincent Garrigues quitte ses fonctions pour des raisons personnelles et familiales selon ses proches.

Le Directeur de cabinet de la présidence de la République, Brice Laccruche Alihanga, était en visite dans la province du Haut-Ogooué où il était porteur d’un message du président de la République, Ali Bongo Ondimba, d’après l’Association des jeunes émergents volontaires (AJEV). Il a invité les altogovéens à cultiver l’unité durant son passage dans les principales localités de la province.

Une campagne de sensibilisation sur la sécurité routière est en cours actuellement. Le lancement officiel de la campagne a eu lieu à Owendo à l’initiative du Groupement professionnel pétrolier et en collaboration avec le ministère en charge des Transports et de la Logistique. Le principal objectif est de réduire les accidents et la mortalité sur les routes.

Une délégation gabonaise conduite par le président de la Commission nationale de lutte contre l’enrichissement illicite (CNLCEI), Dieudonné Odounga Awassi, a participé à la septième session de la conférence des Etats-parties à la Convention des Nations-Unies contre la corruption à Vienne, en Autriche, du 6 au 10 novembre. La délégation gabonaise a plaidé pour l’adoption de deux résolutions sur la promotion des mesures préventives de la corruption lors de la session.

Dans le cadre du Projet d’appui à la réforme de la Fonction publique, une mission de la Banque Mondiale est au Gabon dans le but de mettre en place avec des experts nationaux un fichier unique pour pouvoir mieux gérer la masse salariale. En constante hausse au cours des dernières années, et actuellement établie à environ 710 milliards de FCFA, la masse salariale devenait un de faits économiques inquiétants au Gabon et doit être maîtrisée.

L’Ecole des mines et de la métallurgie de Moanda (E3MG) a adopté son budget pour l’année 2018 à l’issue d’une réunion de son conseil d’administration, le 8 novembre. Le budget a été fixé à 915 millions de FCFA. La réunion du conseil d’administration s’est penchée également sur l’examen à mi-parcours du budget 2017.

Les employés de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) réunis au sein du Syndicat national des travailleurs du secteur eau et électricité (Syntee+) ont suspendu leur grève. Les négociations reprennent, et les syndicalistes ont affirmé que deux points sur les sept revendications qu’ils avaient formulées ont fait l’objet d’une garantie de satisfaction de la part de la Direction de la SEEG. La suite des événements dépendra de l’évolution des discussions entre les syndicalistes et la Direction.

Un colloque international sur l’agriculture se tient actuellement à Libreville à l’initiative de l’Université franco-gabonaise Saint-Exupéry. Des universitaires venus de quelques pays du continent, comme le Cameroun, le Togo, le Tchad et la Côte-d’Ivoire y participent ainsi que des porteurs de projets et un certain nombre d’entreprises de l’agro-industrie et de l’agro-alimentaire. L’objectif étant de « mettre les étudiants en situation professionnelle et au contact des entreprises et des porteurs de projets, mais également de créer un réseau avec les chefs d’entreprises » comme l’a expliqué Raymond Mayer, président de l’Université franco-gabonaise Saint-Exupéry.

Le Ministre d’Etat, Ministre de la Communication, de l’Economie Numérique, de la Culture, des Arts et Traditions, chargé de l’Instruction Civique et de l’Education Populaire, a réuni ce mardi 07 novembre 2017, tous les responsables de l’administration centrale. Apres les nouvelles affectations intervenues lors du dernier Conseil des Ministres, il s’agissait, pour le Ministre d’Etat, de définir avec les uns et les autres, « une méthodologie de travail efficace, capable de faire aboutir l’ensemble des projets portés par les différents départements que compte le Ministère ».

Lors de leur récente rencontre consacrée en grande partie aux moyens d’accélérer l’industrialisation agricole au Gabon, Yves Fernand Manfoumbi, ministre en charge de l’agriculture, a présenté à Madeleine Berre, ministre en charge de la promotion des investissements privés, le potentiel des agrocarburants faits à base de produits agricoles dans le pilier Gabon Vert du Plan Stratégique Gabon Émergent (PSGE), avec pour objectif principal de faire du Gabon une puissance agricole créatrice d’emplois et à forte valeur ajoutée.

 Pour sa cinquième édition, près de 15 000 coureurs se sont inscrits pour participer au prochain Marathon du Gabon, programmé le dimanche 3 décembre prochain. On retrouvera parmi les participants le gagnant de la première édition, le Kényan Peter Kurui dont le record de 2013 de 2h14’42’’ n’est pas encore battu jusqu’à présent. Le Marathon du Gabon retrouve cette année le label IAAF Road Race Bronze selon les organisateurs. Ce qui fait de lui une des références sur le continent africain dans le domaine de l’athlétisme.

Le ministre gabonais de la Défense, Etienne Massard Kabinda Makaga, est actuellement en visite à Yaoundé afin de discuter du renforcement de la coopération militaire entre le Gabon et le Cameroun. Les discussions sur les termes d’un nouvel accord de coopération militaire entre les deux pays seront tout de suite entamées. Le domaine de la formation et celui des renseignements seront privilégiés. La sécurité transfrontalière fera aussi partie des points à discuter.

Les travaux de construction du palais des sports de Libreville sont réalisés à 70% actuellement. Cette infrastructure va accueillir la CAN de handball de 2018. La délégation de la Confédération africaine de handball conduite par son président, Mansourou Aremou, s’est dite satisfaite de l’avancement des travaux à l’issue de leur troisième visite de chantier.

Nommée en Conseil des Ministres en sa séance du 27 Octobre 2017, Marthe Fauster est le nouveau Secrétaire Général de la Primature. Cette dernière est enseignante de formation, elle a fait toute sa carrière dans l’enseignement. Avant sa nomination, elle occupait les fonctions de directeur des examens et concours à l’éducation nationale.

Le 03 novembre 2017, le gouvernement japonais a publié sa liste des décorés de l’Automne 2017. Parmi les récipiendaires, Monsieur Jean-Christian Obame, ancien Ambassadeur du Gabon au Japon, ancien Doyen du Corps Diplomatique au Japon. Le diplomate gabonais a été récompensé, selon le gouvernement nippon, par sa longue contribution au développement des relations d’amitiés entre le Japon et le Gabon.

Une hausse du montant des pensions de retraite peut être envisagée dans les années à venir. Les discussions à l’occasion des assises sur la revalorisation de la retraite au Gabon laissent croire à cette possibilité. La part de l’employeur dans la cotisation versée à la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) pourrait passer du taux actuel de 2,5% à 3,5%, voire 4%.

Les actifs de Shell Gabon ont été repris depuis le début de ce mois de novembre par Assala Energy Holdings Ltd, soutenu par le groupe Carlyle. La transaction a été fixée à quelque 628 millions de dollars. Elle concerne les opérations pétrolières et gazières on-shore de Shell au Gabon ainsi que des infrastructures liées à ces activités. La prise en charge de la dette de Shell et la reprise de plus de 400 employés sont prévus.

Le Secrétariat général de l’Université Omar Bongo (UOB) a annoncé le lancement des inscriptions pour les nouveaux bacheliers et des réinscriptions pour les étudiants, en vue de la rentrée académique 2017-2018. Trois phases sont prévues : pour les nouveaux étudiants, pour les étudiants en Licence et pour les étudiants en Masters et en Doctorat. Les procédures sont effectuées exclusivement sur la plateforme internet de l’UOB, sur le site www.universiteomarbongo.org

Une formation sur le transport et la manutention des marchandises dangereuses se déroule actuellement au Gabon. La formation qui prend fin le 3 novembre voit la participation des agents de l’administration maritime gabonaise, les transporteurs maritimes et les partenaires du secteur public et du secteur parapublic dans ce domaine. La formation est initiée par la Direction générale de la marine marchande et l’Organisation maritime internationale (OMI) dans un souci de mise en œuvre des dispositions du Code maritime international des marchandises dangereuses, afin de mieux assurer la sécurité des navires, des ports et des personnes qui y travaillent. 

Une mission de la Confédération africaine de handball (CAHB) est actuellement au Gabon. Elle visitera les infrastructures prévues pour l’accueil de la CAN 2018 de handball et procédera au tirage au sort. Ce sera la troisième visite de chantier par une délégation de la CAHB en ce qui concerne le palais des sports de Libreville, après une première visite en juin dernier et une autre visite au mois d’août.

La lutte contre la surexploitation des richesses marines fait partie de la priorité des autorités gabonaises. La pêche illicite ferait perdre au Gabon quelque 40 000 tonnes de thons par an. Le ministère en charge de la Forêt, de la Mer et de l’Environnement multiplie les partenariats pour mieux encadrer la filière et pour mieux protéger les ressources dans les eaux marines gabonaises. Dans cette optique, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) apporte sa contribution. Son représentant a eu récemment un entretien avec le ministre Pacôme Moubelet Boubeya pour se pencher sur la question.

En cette période de rentrée scolaire et dans un contexte de crise économique qui frappe la cité pétrolière, de nombreux foyers peinent à équiper comme il se doit leurs enfants. C’est de ce constat que Jean-Fidèle Otandault, membre du bureau politique du Parti Démocratique Gabonais (PDG), a choisi de remettre gracieusement des kits scolaires à 250 élèves de la circonscription du 2ème arrondissement de la Mairie de Port-Gentil.

 

 

Le sommet extraordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement de la communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) à N’Djamena a réitéré la nécessité pour tous les pays membres de se conformer aux dispositions concernant le passeport communautaire. Tout doit être mis en œuvre ‘’dans un meilleur délai’’ sur ce plan afin de faciliter la mesure sur la suppression des visas au sein de la communauté et faciliter les échanges et le déplacement des personnes au sein de la zone CEMAC.

Les autorités se mobilisent actuellement pour permettre aux unités provinciales des Travaux publics de reprendre du service. Le ministre délégué aux Travaux publics, Anicet Mboumbou Miyakou, s’est ainsi rendu dans les provinces de la Nyanga, du Moyen-Ogooué et de la Ngounié pour constater de visu les réalités sur place et dans le but de faire un état des lieux de la situation pour permettre un redressement des structures en charge des travaux publics au niveau des provinces.

Les réunions se succèdent pour trouver une issue à la revendication des agents du Conseil national de la Communication (CNC), l’organe chargé de réguler le monde de la communication dans le pays. Le président du CNC, Jean-François Ndongou, et ses collaborateurs tentent de trouver un consensus pour permettre à l’organe de continuer à fonctionner et à être plus efficace dans sa mission.

Des membres de la société civile et des membres de la fédération des syndicats des Régies financières ont assisté à une réunion avec la délégation du Fonds Monétaire international (FMI) actuellement en mission au Gabon. La rencontre s’est tenue au ministère de l’Economie et a été axée sur les enjeux du récent accord entre le pays et cette institution financière internationale.

L’élection des membres du bureau et du conseil national du parti démocratique gabonais aura lieu les 10 et 11 novembre  prochain. Prévu au cours du Conseil provincial du parti dans la province de la Nyanga durant le week-end dernier le vote n’a pas pu avoir lieu pour des raisons organisationnelles.

Ce vendredi 27 octobre 2017, la salle principale du siège de la plateforme AJEV a accueilli la conférence « WABOUNA » portant sur la thématique « Être jeune et entreprendre, c’est possible », animée par Monsieur Nze Souala Hercule, un jeune entrepreneur gabonais et membre de l’AJEV. En présence de plusieurs personnalités du monde l’entrepreneuriat local mais aussi de l’administration gabonaise, le conférencier a tenu à porter un message invitant les jeunes à s’inscrire dans une logique visant à promouvoir un nouveau modèle économique reposant sur l’entrepreneuriat porté par ‘’l’Or Jeune ».

Le centre hospitalier universitaire de Libreville (CHUL) attend actuellement le règlement d’arriérés de facture de la part de la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS). Les responsables de la CNAMGS ont promis, avec les  membres de l’Exécutif, de régler progressivement ces arriérés se chiffrant à environ 3 milliards de FCFA au total. Le non paiement de ces arriérés entrainent des difficultés au sein du CHUL, d’où l’engagement des autorités à mettre la main à la poche.

Une opération de recensement physique des pensionnaires Gabonais est programmée à compter du 5 décembre prochain afin de limiter les risques de fraudes. La Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) prévoit ainsi un paiement par chèque, libellé au nom de chacun des retraités pour le mois de décembre pour pouvoir détecter des anomalies dans la liste des retraités.

L’agence nationale de la promotion des investissements s’apprête actuellement à emménager dans un bureau flambant neuf. Les activités de l’agence seront rassemblées en un seul lieu, sur environ 2000 m2 dans les semaines à venir. Une visite des nouveaux locaux qui vont accueillir l’agence a été programmée à la fin de la semaine passée.

Les entreprises opérant au Gabon ont accueilli favorablement l’annonce faite à Libreville le 23 octobre 2017 par le Ministre d’Etat en charge du Budget et des Comptes Publiques de la sortie d’un arrêté portant création du comité bipartite de veille économique et financière entre l’Etat et la Confédération patronale gabonaise (Comité Etat/CPG).

Désigné en février dernier lors du Sommet de Djibloho, en Guinée équatoriale, l’ex-Premier ministre gabonais Daniel Ona Ondo prendra prochainement les rênes de la Commission de la CEMAC, les chefs d’État ayant refusé d’accorder un deuxième mandat au Congolais Pierre Moussa. Le mandat du collège des commissaires s’achevant en décembre prochain, leur remplacement fait déjà l’objet d’âpres batailles au sein des différents pays-membres.

Le Président de la République, Ali Bongo Ondimba, lors de sa rencontre, mercredi dernier, avec le ministre des Affaires étrangères britannique, Boris Johnson, a focalisé les échanges sur les opportunités d’investissement qu’offre le Gabon, engagé dans une politique de diversification de son économie.

Les maires des capitales et grandes métropoles de la CEMAC ont porté à la tête de leur association la maire de Libreville Rose Christiane Ossouka, au terme de leur réunion dans la capitale gabonaise. Diverses mesures ont été prises également comme la mise en place d’un réseau sous-régional des collectivités territoriales, en vue de mieux prendre en compte les problématiques de l’aménagement du territoire et du développement urbain.

Une délégation de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) conduite par le Directeur général, Nicole Assélé, a procédé à la distribution de kits scolaires et de produits alimentaires et pharmaceutiques à une cinquantaine de familles sur le site d’accueil de Nzeng-Ayong, dans le 6e arrondissement de Libreville. Il s’agit d’une action de solidarité en faveur des personnes handicapées qui vivent sur ce site. Des travaux d’aménagement ont été également promis afin d’améliorer les conditions de vie de ces familles.

Le président Ali Bongo Ondimba a adressé ses « chaleureuses félicitations » à son homologue chinois Xi Jinping pour son nouveau mandat à la tête du Parti communiste chinois (PCC). « Au nom du peuple gabonais, j’adresse mes plus vives félicitations au peuple et au Parti communiste chinois que vous incarnez, suite à cette brillante élection. Ce succès est le résultat de votre patriotisme avéré qui vous a permis de faire de la Chine un pays toujours plus prospère, un pays respecté et admiré sur la scène internationale », écrit-il dans un message.

La Cour pénale internationale prévoit d’envoyer une mission au Gabon prochainement pour s’enquérir des cas de résurgence d’appel à la violence et à l’insurrection dont seules les populations civiles en sont les victimes. Rappelons que le Ministre d’Etat, Ministre de la justice, M. Francis Nkea Nzigue a rencontré dernièrement le Procureur de la Cour pénale internationale Mme Fatou Bensouda .

L’Agence gabonaise de sécurité scolaire (AGASS) a préconisé au ministère de l’Education nationale la fouille des élèves des collèges et des lycées publics avant d’accéder dans les classes afin de lutter contre la délinquance juvénile et la violence en milieu scolaire. Des agents seront ainsi déployés à l’entrée des établissements scolaires pour procéder à la fouille des élèves.

C’est la question majeure qui domine les travaux de la Conférence des Maires d’Afrique centrale dont la séance solennelle d’ouverture a été présidée par le Premier Ministre Emmanuel Issoze Ngondet ce mercredi 25 octobre 2017. Plusieurs personnalités de premier plan participent à cette rencontre. Notons entre autres la présence du maire de Libreville Rose Christiane Ossoucka Raponda, du Secrétaire permanent de l’AIMF Pierre Baillet, le représentant résident la commission CEMAC Simon Djembi Moueley et les membres du gouvernement.

Les employés de Bouygues Energies & Services Gabon exigent des explications de leur employeur après avoir été mis sur le pavé sans raisons convaincantes. Les quelque 200 employés réunis à Libreville avec la Confédération syndicale du Gabon (CSG) ont affiché leur incompréhension alors que les négociations sur le paiement de leur solde sont en cours.

Le groupe ivoirien Magic System s’apprête déjà à enflammer le chapiteau d’Angondjé. Le concert du groupe au Gabon, dans le cadre de la tournée pour marquer son 20e anniversaire, est programmé ce samedi 28 octobre à partir de 20h30.  

Les militants et les leaders du parti au pouvoir dans la Ngounié et la Nyanga préparent activement les Conseils provinciaux du PDG pour les deux provinces. Une réunion a eu lieu afin de préparer ces Conseils provinciaux programmés les 28 et 29 octobre après ceux de l’Ogooué-Maritime. Et ce, en préparation du Congrès national extraordinaire de décembre.

Les responsables au sein du Fonds national d’aide sociale (FNAS) effectuent actuellement une mission de suivi et de vérification sur le terrain des projets ayant bénéficié de crédits de cette institution à travers les Activités génératrices de revenus (AGR). C’est un moyen de s’assurer concrètement de la bonne utilisation des sommes versées aux bénéficiaires. 

Dans les prochains jours, le chantier en vue de la construction de la chancellerie turque en terre gabonaise va démarrer. Selon l’ambassadeur de Turquie au Gabon, Nurdan Bayraktar Golder, l’immeuble sera construit dans la commune d’Akanda. La Turquie souhaite aussi l’ouverture d’une ambassade gabonaise à Ankara.

Le porte-parole du gouvernement, Alain Claude Billie-By-Nze, a réitéré la volonté des autorités de gabonaises de ne pas se soumettre à ‘’l’injonction’’ de l’Union Européenne sur une commission d’enquête internationale concernant la crise postélectorale de 2016. Le Gabon s’en tient à la conclusion de la Cour Pénale internationale. ‘’Nous n’accepterons aucun diktat’’ selon le porte-parole.

Avant la tenue des négociations tripartites prévues à compter du 30 octobre prochain, entre gouvernement, patronat et syndicat sur la revalorisation de la pension-vieillesse au Gabon, le ministère en charge de la Protection sociale rencontre les partenaires sociaux. Après une réunion avec le patronat, une rencontre entre le ministre d’Etat Paul Biyoghe Mba et les représentants des syndicats a été programmée.

L’ambassadeur du Gabon en France, Flavien Enongoue, a présenté ses lettres de créance au président de la République française, Emmanuel Macron. Les deux hommes, accompagnés de leurs proches collaborateurs, ont fait un tour d’horizon de la coopération entre les deux pays, étant donné les liens diplomatiques, politiques et, surtout, économiques entre Libreville et Paris. 

L’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) a rappelé à l’ordre les opérateurs de téléphonie mobile à la suite de nombreuses plaintes des consommateurs sur la ‘’dégradation de la qualité de service’’ et le coût jugé très élevé de la communication. Une réunion entre l’ARCEP, Gabon Telecom, Airtel et Azur a eu lieu à cet effet pour débattre de ces questions.

La Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la famille (FSBO) continue à participer activement à la sensibilisation sur la lutte contre le cancer au Gabon. L’accent est mis sur la prévention, notamment à travers la campagne dénommée ‘’Octobre rose’’. Les efforts sont focalisés sur la lutte contre le cancer de l’utérus et le cancer du sein, encore à l’origine de nombreux décès chaque année dans le monde. 

C’est à un véritable marathon que s’est livré Jean-fidèle Otandault, le Ministre d’Etat en charge du Budget et des Comptes Publics, actuellement en visite à Port-Gentil. En marge du Conseil Provincial du parti PDG, le membre du gouvernement a eu une série de rencontres avec différentes personnalités, exposé aux responsables administratifs les tenants et aboutissants du projet de loi de finances 2018, mais a aussi assisté à la cérémonie de clôture de l’opération de solidarité à l’hôpital de Ntchengue

Le commandant en chef de la Sécurité pénitentiaire, le général de brigade Olivier Moulengui Mfondo, veut restaurer la discipline dans les rangs de ce corps plutôt particulier. Il a tenu un rassemblement des hommes et des femmes qu’il commande, 100 jours après sa nomination, pour leur rappeler la nécessité de la cohésion et du respect à l’égard des supérieurs hiérarchiques.

Des assises tripartites, entre le gouvernement, le patronat et les syndicats, concernant la protection sociale et la revalorisation des pensions de retraite sont prévues du 30 octobre au 10 novembre prochain. Il est question d’étudier les moyens de rendre plus humain et plus efficace le système de retraite au Gabon, conformément à ce qui a été discuté lors du forum national sur la retraite au stade d’Angondjé au mois de juillet dernier.

Le Président Ali Bongo Ondimba, a reçu ce vendredi en audience le ministre marocain des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, M. Nasser Bourita. Occasion d’un tour d’horizon de la coopération entre le Gabon et le Maroc, Ali Bongo Ondimba et son hôte ont fait le point des projets en cours au Gabon dans les secteurs prioritaires que sont l’agriculture, la santé, l’habitat ou encore la formation professionnelle. Par ailleurs, les deux hommes ont évoqué les prochaines échéances continentales ainsi que les questions internationales de l’heure.

La société La Gabonaise d’Energies (LGE) a reçu la visite du ministre de l’Eau et de l’énergie, Patrick Eyogo Edzang, qui a félicité les responsables pour leur effort. LGE a été fondée par l’ingénieur gabonais Parfait Duffy Bibang, il y a trois ans, et produit actuellement 1000 transformateurs par an.

La Direction générale de la Concurrence et de la Consommation a procédé à la saisie et à la destruction de 70 000 stylos de marque Schneider contrefaits d’une valeur estimée à 14 millions de francs CFA. L’enquête sur ces produits contrefaits a nécessité plusieurs mois. Les produits ont été détruits à la zone industrielle d’Oloumi en présence du représentant de la marque Schneider en Afrique.

La jeunesse gabonaise a été une nouvelle fois honorée. Après avoir été lauréate du prix de la fondation Tony Elumelu, la gabonaise Tamarah Moutekema Boussamba a été faite lauréate parmi 25 jeunes femmes les plus prometteuses du continent africain, au cours de l’Institut de leadership milead fellow 2017.

Le gabonais Pierre Emerick Aubameyang du Borussia Dortmund et l’Italien Ciro Immobile de la Lazio de Rome sont actuellement les meilleurs buteurs des championnats européens, totalisant quinze buts chacun. Ils sont talonnés par Lionel Messi avec quatorze buts.

La Première dame, Sylvia Bongo Ondimba, participe activement à la campagne de vaccination visant à éradiquer la poliomyélite au Gabon. Elle a procédé au lancement de la journée nationale de vaccination contre la poliomyélite au centre de santé de London, dans le 4e arrondissement de Libreville.

Ceux qui ont été en charge de la confection du projet de budget 2018 ont insisté sur le choix au plus haut niveau de respecter rigoureusement les dispositions de la loi organique n°020/2014 du 21 mai 2015 relative aux lois de finances et à l’exécution du budget. Ceci concerne aussi bien les recettes dites affectées que les initiatives visant à réintégrer les démembrements de l’Etat dans la comptabilité budgétaire. Et selon un cadre technique du Ministère, c’est grâce à cet effort que l’Etat a pu, entre autres, augmenter le nombre de comptes d’affectation spéciale. Autrement dit, les secteurs mieux soutenus financièrement s’étendent.

La ministre de l’Education nationale, Nadine Patricia Anguile Obame, s’insurge contre certaines pratiques au niveau des établissements scolaires du pays. La hausse des frais d’inscription et les inscriptions monnayées au niveau de certains établissements ont été dénoncées par la ministre au cours d’une réunion avec les chefs d’établissement au lycée Léon Mba.

La sédentarisation de la population rurale dans leur milieu de vie habituel fait partie des moyens d’améliorer la production agricole au Gabon selon le représentant de la FAO à l’occasion de la célébration de la journée mondiale de l’Alimentation. Cela implique l’accès à de meilleures conditions de vie et à une alimentation saine et équilibrée pour répondre à l’exode rural. Cela implique aussi la sécurisation des flux migratoires en vue de renforcer la main d’œuvre agricole.

Cinq personnes sont actuellement entre les mains de la Justice pour un présumé trafic d’Ivoire dans le département de Mvoung, dans la province de l’Ogooué-Ivindo. Les autorités tiennent à afficher une certaine sévérité en sachant qu’au cours des dernières années, on estime à plus de 20 000 le nombre d’éléphants abattus dans l’Ogooué-Ivindo et le Woleu-Ntem.

Les autorités ont annoncé des travaux d’urgence sur l’échangeur de Nzeng-Ayong, à la suite de dégâts provoqués par les intempéries au cours des derniers jours, notamment sur le bas-côté droit en direction vers le PK5. Rappelons que l’échangeur fait partie des infrastructures livrées au moment de l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations (Can) de football de 2012.

Les agents du Ministère des Petites et Moyennes  Entreprises, de l’Entreprenariat national et de l’insertion des jeunes sont en formation continue actuellement. Le ministre Biendi Maganga Moussavou a procédé, le 16 octobre, à l’ouverture de la formation à l’Ecole de préparation aux carrières administratives.

La campagne de vaccination contre la poliomyélite démarre le 18 octobre sur l’ensemble du territoire national. Cette campagne qui cible les enfants de moins de 5 ans prendra fin le 21 octobre prochain. Une mission de constatation et de certification est prévue par la suite. C’est seulement après cette mission que l’OMS pourra certifier l’éradication de la poliomyélite au Gabon.

Pour l’année prochaine, l’Etat gabonais prévoit 846,2 milliards de FCFA de recettes provenant des ressources de financement et de trésorerie issues des tirages classiques, des émissions de titres publics et des appuis budgétaires des partenaires au développement. Globalement, les recettes budgétaires attendues sont de 1.842,6 milliards de FCFA.

Le Gabon célèbre la 37e journée mondiale de l’alimentation ce 16 octobre, comme la plupart des pays membres d’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation (FAO). Pour le Gabon, le défi est de continuer à investir dans le but de nourrir sa population, et, à terme, pour pouvoir exporter des denrées alimentaires. Vouloir inverser la tendance actuelle a nécessité le début de la mise en œuvre d’un certain nombre de projets comme le Projet de développement agricole et rural (Pdar), le Projet de développement et d’investissement agricole au Gabon (Prodiag) et le programme Graine.

 

La reprise du travail est effective pour la plupart des agents de la société gabonaise de Transport (Sogatra).  Les leaders du Syndicat des conducteurs et techniciens de la Société gabonaise de transport (Sycotec ) ont en tous cas réaffirmé leur désir de reprendre le service. ‘’Nous souhaitons l’accalmie au sein de l’entreprise. Nous allons donc nous mettre au travail’’, ont-ils affirmé à l’issue d’une assemblée générale.

 L’Etat a programmé une série d’inspection au niveau des mines d’or du Gabon. La mine de Bissone, sise à Ndjolé (Moyen-Ogooué), a ainsi fait l’objet d’une descente des représentants du gouvernement. Cette mine fait partie de celles exploitées par la société indienne Alpha centauri mining (ACM). Le volet relatif à la protection de l’environnement, le volet sécurité et la politique de l’emploi ont été discutés lors de ces inspections.

Dans le projet de budget 2018, il est créé un nouveau Compte d’Affectation Spéciale intitulé « Service Universel des Communications Electroniques » destiné au service de télécommunications de base fournis sur l’ensemble du territoire national. Par ailleurs, les CAS « Pensions », « Prestations Familiales et Sociales », « Promotion du Sport », « Promotion Audiovisuelle et Cinématographique », « Formation pour l’Emploi » ouverts dans la loi de finances rectificative 2017, sont reconduits. Les CAS jouent un rôle de premier plan dans le développement de différents secteurs.

Le Directeur de Cabinet du Président de la République a programmé une série de rencontres avec les dirigeants des agences  placées sous tutelles, d’audit et contrôle. L’objectif annoncé est de faire en sorte que ces structures soient plus responsabilisées par rapport à leur obligation de produire des résultats tangibles et de rendre des comptes à leur hiérarchie.

Mvou Ossialas, le porte-parole de la Fédération des Syndicats des régies financières et des administrations assimilées (Fesyrefaa), a fait part de la décision en assemblée de ses membres de mettre fin à la grève. Le syndicaliste a expliqué que des négociations seront engagées avec le gouvernement.

La ministre gabonaise de l’Education nationale, Nadine Patricia Anguile, a rencontré la Secrétaire générale de la Francophonie, Michaëlle Jean, à Dakar. Une occasion pour les deux femmes d’évoquer la coopération entre le Gabon et l’OIF. La rencontre a eu lieu en marge de l’inauguration de l’Institut de la Francophonie pour l’éducation et la formation (IFEF), dont le Comité de pilotage est présidé par la ministre gabonaise.

Le milieu du terrain des Panthères, qui évolue également au sein de l’équipe de la première division de Belenenses en Portugal, est victime d’une rupture de ligaments croisés internes. Cette blessure qu’il a subie lors du match disputé contre les Lions de l’Atlas du Maroc, le 7 octobre dernier, empêchera Tandjigora de jouer durant environ six mois.

Il est institué en République Gabonaise, à compter du 1er janvier 2018, une contribution à l’Union Africaine, en abrégé CAF. Cette dernière, au taux unique de 0,2%, est prélevée sur les produits originaires des Etats non membres de l’Union Africaine importés sur le territoire douanier, pour la mise à la consommation.

 Reprise progressive du service au niveau la Société gabonaise de transport (Sogatra). La ministre en charge des Transports et de la Logistique, Estelle Ondo, était au siège de la société pour relancer les services minimums. Et ce, après une rencontre avec les représentants des syndicats.

 Des membres de la coalition de l’opposition affichent leur désir de participer aux prochaines élections législatives. Le boycott n’est pas à l’ordre du jour. Guy Nzouba Ndama du parti Les Démocrates, Casimir Oyé Mba et Jean Gaspard Ntoutoume Ayi, de l’Union nationale et Alexandre Barro Chambrier, pour Héritage et Modernité, seront en lice. Les élections devraient avoir lieu avant fin avril 2018.

 Les institutions de la République et les établissements publics commencent à appliquer les résolutions sur la baisse du train de vie de l’Etat. Le Conseil économique et social (CES) a ainsi décidé de baisser de 30% les primes et indemnités du personnel. Des décisions similaires sont attendues au niveau des autres institutions et départements, conformément aux dispositions prises lors du séminaire gouvernemental du mois de septembre.

L’enveloppe du budget d’investissement inscrite dans le PLF 2018 est principalement destinée au renforcement de la politique de développement des infrastructures de transports, à la production et à l’approvisionnement en eau et en électricité ainsi qu’à la réduction de la fracture numérique. Le montant de ces projets s’élève à près de 263,8 milliards de FCFA.

La BGFIBank Gabon dispose désormais d’une nouvelle équipe dirigeante. La réunion du Conseil d’administration de la banque a ainsi nommé Ludwine Oyeni Amoni, Directeur général de BGFIBank et Yonnel Soumbou, Directeur général adjoint. Le Conseil d’administration estime que cette nouvelle équipe dispose des capacités nécessaires pour accompagner le développement de l’établissement.

A quelques jours de la rentrée scolaire 2017-2018, certaines grandes surfaces s’attendent à être prises d’assaut par les parents d’élèves pour l’achat des fournitures scolaires. A Libreville, ce n’est pas vraiment le grand rush durant cette semaine. Certains évoquent une condition météorologique pas très favorable.

Un atelier de formation s’est tenu à l’hôtel de ville de Libreville durant cinq jours. Les responsables des régies financières de la mairie se sont imprégnés des nouvelles techniques de gestion et de financement de leur institution.

La rentrée scolaire du 2 octobre 2017 devrait se passer sans problème au Gabon. Le ministère de l’Education Nationale en est confiant, suite à des résolutions prises lors des concertations récentes entre la ministre Nadine Patricia Anguillé Obame, et des syndicats du secteur éducatif gabonais. Les syndicalistes ont en effet estimé qu’il faut privilégier le dialogue instauré par la ministre.

A l’occasion de la 3e session du Comité de pilotage du Programme des réformes économiques et financières de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac), qui s’est tenue à Douala au Cameroun, Pierre Moussa, président sortant de l’institution, a encouragé le 28 septembre, la Guinée Equatoriale et le Congo à s’accorder sur un programme économique avec le Fonds monétaire international (FMI).

VIDÉO

1 sur 3
premiumfreethemes