Lutte contre le changement climatique : Le président gabonais en chef de file

Coordonateur du Comité des chefs d’Etat et de gouvernement africains sur les changements climatiques, le Président Ali Bongo Ondimba a appelé ses homologues à faire bloc pour la mise en œuvre effective de l’Accord de Paris.

Alors que la position de Washington reste encore floue, l’Accord de Paris peut compter sur le président gabonais pour en être un fervent porte-parole. Il l’a montré à New York à l’occasion de l’Assemblée générale des Nations unies. Coordonateur du Comité des chefs d’Etat et de gouvernement africains sur les changements climatiques (CAHOSCC), il a adressé un message à ses homologues, les invitants à s’unir pour que l’Accord de Paris sur le climat soit mis en œuvre.

Evoquant l’ouragan Maria qui continuent de faire des dégâts dans les Caraïbes, Ali Bongo a indiqué que les chefs d’Etat africains ne doivent pas ménager leurs efforts pour protéger leurs populations et leur économie dans la mesure où le continent est particulièrement exposé aux effets dévastateurs du changement climatique.  »D’où l’impérieuse nécessité de conjuguer nos efforts et de coordonner nos positions. C’est pourquoi, dans le cadre de mon mandat, je vous propose de mettre en place ensemble une stratégie climatique intégrée à notre politique de développement durable déclinée dans l’Agenda 2063 de :  »L’Afrique que nous voulons » », a-t-il déclaré.

Concrètement, Ali Bongo a appelé les autres présidents africains à adopter une position commune lors des discussions de la COP23 qui se tiendra à Bonn, Allemagne, en novembre où l’Accord de Paris sera au cœur des discussions. Mais avant ce rendez-vous décisif, le Président gabonais a convié ses homologues à participer à la Conférence internationale de Libreville sur l’Afrique et l’Accord de Paris, organisée conjointement avec l’Union africaine.

Cette rencontre a pour objectif de réaffirmer la détermination de l’Afrique à lutter contre le changement climatique mais aussi d’ouvrir la réflexion sur le financement de cette lutte. Le Président Ali Bongo a réitéré son engagement à la tribune des Nations unies en assurant que le Gabon ne déviera pas de sa trajectoire en ce qui concerne les questions sur le climat.