GABON INDUSTRIEL

L’implication chinoise est salutaire

Les atouts économiques, industriels et touristiques dont dispose le Gabon et les moyens d’y investir durablement, ont fait l’objet des échanges de vues entre le Premier ministre Emmanuel IssozeNgondet et les partenaires chinois conduits par l’ambassadeur de chine en poste à Libreville.En mission de prospection, d’information et de partenariat dans le prolongement des accords communs issus de la visite officielle du Président Ali Bongo Ondimba en décembre dernier, Pékin a identifié trois projets majeurs.

La construction de cinq domaines industriels et les opportunités à réaliser.L’opérationnalisation de la bourse du bois, avec des études de faisabilité et le plan de financement. L’installation dans la zone économique spéciale de Nkok, d’entreprises chinoises. Autant de projets porteurs qui devraient permettre la création de près de 20 000 emplois directs et indirects.

 

Ces opérateurs industriels, avec à la tête, le vice-président de la chambre internationale de commerce de chine, sollicitent pour y arriver, l’appui et l’accompagnement du gouvernement gabonais.

Dans cet esprit, le Premier Ministre a rassuré la partie chinoise quant à la disponibilité du gouvernement, sur instructions du chef de l’Etat, à appuyer politiquement la mise en œuvre de ces ambitieux programmes de développement. « Votre investissement est viable » a affirmé le chef du gouvernement.

 

Et l’implication chinoise dans le développement industriel du Gabon s’avère encore plus salutaire quand on sait que le Chinois prévoient d’investir 4,5 milliards de dollars américains dans les projets qui « cadrent avec le volet industriel du plan de relance économique initié par le Premier ministre ».

Enfin, la Chine se propose de créer un groupe d’opérateurs économiques sino gabonais et une banque de développement dans notre pays pour renforcer sa coopération bilatérale avec le Gabon.