ENTRÉE AUX FRONTIÈRES

Le Gabon joue l’ouverture

Les ressortissants du G20 pourront désormais se faire délivrer leur visa d’entrée aux frontières gabonaises. Ce régime dérogatoire autrefois réservé uniquement aux ressortissants français va donc s’étendre aux autres pays du G20.
C’est une véritable opération séduction qui vient d’être décidée ce jeudi par l’Exécutif. Dans une volonté affirmée d’inciter les investisseurs étrangers à venir au pays et d’avoir une « immigration de qualité », il a été décidé en Conseil des Ministres de faciliter l’entrée des ressortissants du G20 sur le territoire. Concrètement, ces voyageurs privilégiés peuvent désormais se faire délivrer leur visa d’entrée à leur arrivée au Gabon. Pour cela, des couloirs spéciaux seront installés dans les aéroports internationaux. Ces ressortissants n’auront donc plus besoin de se rendre dans les ambassades ou les consulats à l’étranger pour avoir leur visa.
Il faut savoir que l’Afrique est devenue l’eldorado des investisseurs étrangers ces dernières années. En pleine mutation, le continent intéresse grandement les entreprises étrangères de toutes les tailles qui veulent accompagner les pays africains dans leur volonté de rattraper leur retard au niveau du développement. Beaucoup en effet reste à faire dans ces pays et cela constitue des opportunités non négligeables pour les investisseurs. Ces derniers lorgnent également sur une classe moyenne africaine émergente dont le pouvoir d’achat a considérablement augmenté, résultat d’une décennie de croissance soutenue. Le Gabon entend ainsi profiter de cette manne financière pour booster son économie et se donne les moyens d’y parvenir.
A travers cette décision, Libreville réaffirme également son engagement pour la libre circulation des personnes et des biens approuvée par les instances de la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale. A ce sujet, le Gabon travaille actuellement sur la mise en place de mesures en faveur de libre-circulation dans la sous-région.