GROUPE BGFI

Réunion stratégique à Libreville

L’ensemble des Directeurs généraux des filiales ainsi que leurs Directeurs financiers sont réunis à Libreville depuis le début de la semaine afin d’échanger, concevoir, examiner et coordonner les budgets 2018 pour chacune des entités du groupe.

Selon Ecofin, les principaux dirigeants de chaque filiale auront durant plusieurs jours à se pencher sur les orientations stratégiques, mettant en exergue les enjeux de développement du groupe pour l’exercice 2018 et établir par la même occasion leurs prévisions budgétaires.

Lundi dernier, le Président Directeur Général du groupe a tenu à préciser que les orientations retenues s’inscrivent dans le cadre du Projet d’Entreprise « Excellence 2020 » et placées sous le signe du « Renforcement », leitmotiv pour l’exercice 2018.

Henri Claude Oyima qui est aussi revenu sur les enjeux du groupe, particulièrement les défis regroupés en 7 familles des risques à maîtriser, les projets structurants et enfin les objectifs budgétaires contenus dans la lettre de cadrage diffusée en juillet 2017. « Durant l’année 2017, le Groupe a accéléré la transformation de ses activités pour mieux accompagner nos clients et mieux nous développer dans un environnement de plus en plus exigeant. Le Groupe compte maintenir le rythme de cette transformation en 2018 avec l’ambition de renforcer pleinement son potentiel en termes de croissance organique notamment, de synergies et d’efficacité opérationnelle afin de dégager un niveau de performance conforme aux attentes de notre organe délibérant », a-t-il expliqué.

Par ailleurs, il a été précisé que les efforts déployés tiennent compte de quatre indicateurs de mesure de la performance arrêtés pour l’exercice 2018, à savoir : une rentabilité des fonds propres à 15% minimum, un ratio de solvabilité de 15% minimum, un coût du risque global de 2% maximum et un coefficient brut d’exploitation de 55% maximum.