VÉHICULES DE FONCTION

Recensés, déclassés et rachetés

La Direction générale du Budget et des Finances publiques renouvelle son appel auprès des agents de l’Etat détenteurs d’un véhicule de fonction afin de remettre ledit moyen de transport avant la date du 30 novembre 2017, à des fins de recensement et de reclassement. L’opportunité est ainsi offerte au dernier détenteur d’en devenir le propriétaire en l’achetant à un prix presque modique. Ce processus de réforme du parc de véhicules administratifs est profitable aussi bien à l’Etat qu’aux cadres de la fonction publique.

Le 30 novembre 2017, pas un jour de plus. La direction du patrimoine administratif qui est rattachée à la Direction générale du Budget et des Finances publiques mobilise les cadres administratifs et autres agents de l’Etat détenteur d’un véhicule de fonction pour restituer ce dernier. L’opération permettra de recenser les voitures qui sont encore en circulation et utilisé par son détenteur au titre d’une fonction qui n’est plus la sienne.

Ainsi, si le fonctionnaire a changé de poste, de département ou de direction, il doit impérativement restituer sa voiture de fonction. Cette disposition est prévue par le décret 0861/PR/MBCPFP du 28 octobre 2013 réglementant l’attribution et l’utilisation des véhicules administratifs : ‘’les véhicules de fonction sont mis à la disposition de l’agent public pendant l’exercice de ses fonctions ‘’. Plus de 7000 véhicules administratifs sont concernés par un recensement et un déclassement.

Des réformes au profit des fonctionnaires et de l’Etat

L’opération menée par la Direction générale du Budget et des Finances publiques s’inscrit dans une démarche visant à réduire le train de vie de l’Etat, conformément au Plan de Relance de l’économie et au cahier des charges établi avec les partenaires financiers, notamment le Fonds Monétaire international à travers la Facilité élargie de crédit.

C’est un pas de plus en vue de la maîtrise des dépenses publiques au Gabon et dans le but d’éviter les gaspillages.

Mais c’est aussi une aubaine pour les fonctionnaires qui peuvent devenir propriétaire de leur véhicule de fonction dans des conditions très avantageuses. La réforme concerne des voitures de sept ans et plus. Il y a donc eu amortissement. Le mode d’acquisition pourrait être un achat direct à des prix défiant toute concurrence, à partir de 500 000 FCFA. L’âge et la marque seront pris en compte dans l’établissement des prix. Si le dernier détenteur du véhicule n’est pas intéressé, une vente aux enchères est envisagée. Elle ne sera pas ouverte aux non-fonctionnaires.