JEAN-FIDÈLE OTANDAULT A PORT-GENTIL

‘’En période de crise, l’Etat ne doit pas reculer’’

 

En visite à Port-Gentil, chef-lieu de la province de l’Ogooué-Maritime, le Ministre d’Etat, Ministre du Budget et des Comptes publics, Jean-Fidèle Otandault, a effectué une intervention à la fois pragmatique et pédagogue au cours d’une importante rencontre de contact et de travail avec les responsables locaux des Administrations déconcentrées.

Il  a mis l’accent sur la nécessité pour tous de faire face à la crise actuelle de manière efficace et a souligné l’importance de ‘’la réforme des mentalités’’ qui est ‘’l’un des instruments de la reprise’’.

‘’En période de crise, l’Etat ne doit pas reculer’’, a affirmé Jean-Fidèle Otandault. ‘’Si des emplois sont perdus dans le secteur pétrolier… alors nous devons en créer dans le secteur de la construction des infrastructures, qui garantiront demain le développement de la Province’’, a-t-il spécifié.

En raison de la crise pétrolière, occasionnant des pertes d’emplois dans la capitale économique du Gabon, qui est également la ville natale de Jean-Fidèle Otandault, le ministre d’Etat a réitéré l’importance d’autres voies : ‘’Nous devons songer à diversifier durablement notre base productive. Si jusqu’ici l’enclavement de la province a pu entraîner un surenchérissement du coût de la vie…alors nous devons soutenir les efforts du Chef de l’Etat, qui visent à relier Port-Gentil et l’ensemble de la Province au reste du Pays, grâce à des ouvrages majeurs comme le tronçon actuellement en cours entre Port-Gentil et Omboué’’.

Initiatives budgétaires

En outre, sur le plan budgétaire, l’importance de la réduction des dépenses a été réitérée. Car il est question, pour sortir du marasme, de ‘’faire mieux avec moins de moyens’’. ‘’Nous devons multiplier nos initiatives visant à prévenir des situations de risques budgétaires et vous donner des moyens plus efficaces de les éviter. Le niveau d’endettement et d’arriérés constitue un véritable risque. Tout progrès en matière de gestion des services publics devra se faire en poursuivant plus ardemment le chantier de la réforme budgétaire et comptable mais  sans vous laisser en marge. Il faut vous intégrer au dispositif car c’est seulement en comprenant mieux la BOP que vous saurez mieux la pratiquer et la défendre’’, a affirmé le ministre d’Etat.

Il est intéressant de préciser que c’est l’unique fois de l’histoire des finances publiques gabonaises qu’un Ministre du Budget en fonction se soumet à l’exercice de présentation du projet de budget de l’Etat devant les responsables d’administrations déconcentrées.

Et selon une personnalité présente dans la salle, le membre du gouvernement a clairement prouvé son souhait d’accorder une place de choix à la pédagogie et à l’explication aux populations et services publics de l’intérieur du pays. Commentant ce témoignage, un proche collaborateur du Ministre d’Etat a indiqué que cela répond avant tout à l’exigence de transparence qu’il entend désormais insuffler aux services placés sous son autorité.

Assainissement

La situation de Port-Gentil illustre, en effet, les difficultés conjoncturelles que traverse le pays actuellement. Mais la mise en œuvre du Plan de relance de l’économie (PRE) devrait aboutir à une situation meilleure. Et les responsables des administrations sont associés à cet effort de relance.

Concernant plus particulièrement Port-Gentil, compte tenu de sa situation géographique, avec des inondations récurrentes, le ministre d’Etat a rappelé l’importance du projet de renforcement des digues et la construction des canaux de la ville pour mieux assurer la sécurité de la population. ‘’Dans le cadre des chantiers qui me tiennent à cœur et qui visent à régler définitivement les problèmes des inondations à Port-Gentil, il y a le projet d’assainissement de la ville, avec l’AFD pour un coût de plus de 32 milliards de FCFA. Ce projet connaît il est vrai des difficultés, mais nous ne ménageons actuellement aucun effort pour le préserver et le concrétiser’’ a tenu à rassurer Jean-Fidèle Otandault.