CHANGEMENT DE PARADIGME
Quand Jean-Fidèle Otandault donne l’exemple

Quand Jean-Fidèle Otandault donne l’exemple

Plus d’un ont remarqué au matin du dimanche 22 octobre, le ministre d’Etat, ministre du Budget et des Comptes publics, Jean-Fidèle Otandault, effectuer sa course chez l’épicier du quartier avant de se rendre chez un notable du quartier de Fatima, à Port-Gentil.

C’est un membre  important du gouvernement qui a ainsi démontré par son geste la nécessité de changer de paradigme dans un contexte économique délicat mais aussi dans le cadre de la mise en œuvre du Plan de relance de l’économie. A un moment où l’on ne cesse d’évoquer la nécessité de la réduction du train de vie de l’Etat, ce genre de symbole ne passe pas inaperçu.

Sourire aux lèvres, le ministre d’Etat a su montrer qu’il est un natif du quartier comme tout le monde, et qui va chez l’épicier du coin.

Comme lors de ses différentes rencontres avec des habitants de Port-Gentil, à l’occasion desquelles il n’a de cesse d’évoquer la solidarité, l’union, la proximité et l’humilité, notamment en cette période de crise, il a su faire passer un message. C’est également par les gestes que le message passe souvent mieux, en effet, plutôt qu’à travers les mots.

Ceux qui ont aperçu Jean-Fidèle Otandault en effectuant ses emplettes dans le quartier ont saisi l’importance de la pédagogie de son Département concernant les efforts de réduction des dépenses de l’Etat actuellement. « Il faut donner du sens à la dépense publique », répète-t-il souvent.

Que ce soit en rencontrant les responsables des administrations déconcentrées à Port-Gentil ou en rencontrant les jeunes, Jean-Fidèle Otandault a tenu à réitérer cette nécessité de réformer le pays et d’engager une vraie mutation en matière d’approche, de mentalité.