GABON-UE

Le porte-parole du gouvernement, Alain Claude Billie-By-Nze, a réitéré la volonté des autorités de gabonaises de ne pas se soumettre à ‘’l’injonction’’ de l’Union Européenne sur une commission d’enquête internationale concernant la crise postélectorale de 2016. Le Gabon s’en tient à la conclusion de la Cour Pénale internationale. ‘’Nous n’accepterons aucun diktat’’ selon le porte-parole.