AFFAIRES PUBLIQUES
Tenue d’un Conseil des Ministres

Sous la présidence du Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, le Conseil des Ministres s’est réuni ce vendredi 27 octobre 2017 au Palais de la Présidence de la République. Félicitations ont été formulées en début de séance à l’endroit du Président pour sa participation à la réunion de haut niveau préparatoire de la 23ème Conférence des Nations Unies sur les Changements Climatiques (COP 23), sur invitation de Son Altesse Royale, le Prince Charles, Prince de Galles.

Ces assises, qui ont été organisées sous le thème : « Déforestation Zéro : l’avenir des chaînes d’approvisionnement de l’agroalimentaire d’ici 2020. Sommes-nous sur la bonne voie ? », viennent ainsi, non seulement confirmer le leadership incarné par le Président de la République sur la scène internationale, s’agissant de cette problématique mondiale, mais également, exprimer la reconnaissance de la Communauté Internationale sur l’engagement et l’implication du Gabon dans la question du développement durable et des changements climatiques.

Par la suite, le Conseil des Ministres a salué les efforts, en sa qualité de Président de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC), du Chef de l’Etat, pour la consolidation de la paix en République Centrafricaine (RCA) par la mise en œuvre de l’initiative africaine pour la paix et la réconciliation. Efforts soutenus par Monsieur Antonio Guterres, Secrétaire Général des Nations Unies qui effectue une visite du 24 au 28 Octobre 2017, en République Centrafricaine.

Au titre des projets de textes législatifs et règlementaires, le Conseil des Ministre a, entre autres, adopté deux projets de décrets. Le premier portant réorganisation de l’Agence Nationale des Grands Travaux d’Infrastructures (ANGTI) et le second fixant les statuts de la même agence.

Par ailleurs, plusieurs nominations ont été officialisées. Citons, entre autres, pour le Ministère des Infrastructures, des Travaux Publics et de l’Aménagement du territoire, la nomination de Mme Yolande Nyonda en tant que Secrétaire Général. Cette dernière cède sa place au Ministère du Budget et des Comptes Publics à Arthur Benga Ndjembe.

Enfin, des projets de loi autorisant l’Etat gabonais à acter des accords de financement ont été adoptés. Le premier, conclu avec la BAD à hauteur de 84 630 000 euros, vise la réalisation du projet de renforcement des capacités pour l’employabilité des jeunes et la protection sociale au Gabon. Le second, conclu avec  la Banque Islamique de Développement (BID) à hauteur de 109 170 000 euros, est destiné au financement du projet de Soins de Santé Primaires au Gabon.