LUTTE CONTRE LE CHÔMAGE
Comilog apporte sa contribution

La Compagnie minière de l’Ogooué (Comilog) contribue à la formation de la jeunesse gabonaise. La compagnie vient ainsi de signer avec le Fonds d’aide à l’insertion et à la réinsertion professionnelles (FIR) un contrat d’apprentissage en faveur de 48 jeunes stagiaires Gabonais.

La formation permettra à ces jeunes d’améliorer leur capacité professionnelle et leur employabilité. Sur quatre ans, 12 jeunes par an seront formés. Ces jeunes doivent être diplômés, avec ou sans expérience professionnelle, mais ils doivent être inscrits à l’Office national de l’emploi (ONE).

Ce contrat dénommé ‘’Apprentissage jeunesse’’ permettra ainsi à une quarantaine de jeunes, au bout de ces quatre années de la durée du contrat, d’améliorer leur aptitude professionnelle au sein de Comilog.

C’est le Secrétaire exécutif du Fonds d’aide à l’insertion et à la réinsertion professionnelles, Hans Landry Ivala, d’une part, et, d’autre part, le Directeur des Ressources humaines de la Comilog, Alex Fouty, ayant représenté le Directeur général de la compagnie, qui ont signé le contrat sous l’égide de la ministre du Travail, de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Carmen Ndaot. Pour cette dernière, ce fut une occasion de constater la réalisation du Contrat d’apprentissage jeunesse, qui est devenu obligatoire dans les entreprises de plus de cinquante salariés au Gabon. Il s’agit d’une initiative prise par le président de la République, Ali Bongo Ondimba, au cours des premières assises sociales d’avril 2014.

A travers ce genre de démarche, Comilog tient donc à afficher sa volonté de soutenir la politique du gouvernement dans le domaine de la formation professionnelle et de la lutte contre le chômage au Gabon. La compagnie veut montrer qu’elle tient ses engagements en la matière.