LE DÉFI GABON
L'information quotidienne du Gabon

AGENCE FRANÇAISE DE DÉVELOPPEMENT
L’éducation et la santé parmi les priorités

Le partenariat entre l’Etat gabonais et l’Agence française de développement sera marqué par un nouveau déblocage de l’équivalent de quelque 225 millions d’euros dans les prochains jours.

 

L’Agence française de développement (AFD) va apporter un financement de 148 milliards FCFA à l’Etat gabonais dans la perspective de la mise en œuvre du Plan de relance de l’économie (PRE) et de mieux soutenir les programmes à vocation sociale.

Au mois de mars dernier, on sait que l’Agence française de développement a déjà accordé un appui financier de 133 milliards FCFA au Gabon, une aide destinée essentiellement au volet social pour appuyer les secteurs de la santé publique et de l’éducation nationale.

Pour le nouveau financement qui sera apporté par l’AFD incessamment, ces deux secteurs ne seront pas négligés.

Le dernier Conseil des ministres a ainsi donné son accord concernant le financement de l’AFD, qui est actuellement parmi les premiers partenaires du Gabon en matière d’aide au développement, à hauteur de 148 milliards FCFA, La présence de l’AFD au pays depuis 70 ans a permis de raffermir les liens de coopération entre la France et le Gabon.

Le financement accordé par l’AFD programme, entre autres, la construction d’une quinzaine de nouveaux établissements scolaires dans des grandes villes comme Libreville et Port-Gentil. En outre, une autre convention de financement concerne l’accès aux soins pour la population de quatre provinces du Gabon, à savoir la Woleu-Ntem, le Haut-Ogooué, l’Ogooué-Ivindo et la Ngounié.

Ce financement a prévu la réhabilitation et l’équipement en mobilier et matériel biomédical de 27 centres médicaux, la formation continue pour 3 000 agents de santé, la construction de logements pour les personnels et le renforcement des services de gestion des ressources humaines.