HANDICAP MENTAL
Sanando veut augmenter sa capacité d’accueil

Le centre de rééducation Sanando souhaite accueillir davantage de personnes atteintes de déficience mentale et qui sont souvent marginalisées dans la société. La mise en place d’un nouveau foyer pour une meilleure prise en charge est déjà en cours.

 

Le centre spécialisé dans la prise en charge des personnes victimes de déficience mentale accueille actuellement près de 40 patients, dont six victimes d’insuffisance motrice cérébrale, douze atteints de troubles neurologiques, neuf trisomiques et douze autistes. La capacité d’accueil est plutôt limitée puisque dix candidats sont toujours sur la liste d’attente.

Sans un nouveau foyer, il sera impossible d’accueillir plus d’élèves. D’où la mise sur les rails de ce projet d’un nouveau foyer, en vue d’une meilleure prise en charge des patients. « Ce sera un foyer ultramoderne » qui facilitera l’accueil de nouveaux élèves dans un cadre idoine selon un responsable.

La Directrice du centre, le docteur Duran Tamayo Yipsia, affiche un certain optimisme sur le projet : «Ensemble, nous voulons construire un foyer d’hébergement valorisant le respect des droits et la dignité de chacun, la recherche du maximum de bien-être, tout en offrant un accueil dans un lieu de vie adapté et convivial, en proposant des activités pédagogiques, thérapeutiques et de loisirs, ainsi qu’un accompagnement médicalisé», a-t-elle expliqué.

«Ce projet permettra d’héberger et d’occuper des personnes handicapées mentales dont les capacités ne permettent pas de suivre le rythme normal des études et du travail exigé par la société», a continué la Directrice.

Fondé en 2014, le centre Sanando souhaite devenir une référence au Gabon et sur le continent africain dans l’accueil et la formation des élèves victimes de déficience mentale. Sans ce genre de centre, il sera en effet difficile pour les familles  d’orienter et d’intégrer socialement les personnes concernées dont les difficultés se manifestent généralement au niveau du langage, de la lecture, de l’écriture, de l’autonomie et des relations interpersonnelles.