CNAMGS
Appui au Samu Social Gabon

La Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale entend apporter son soutien au Samu Social Gabon afin que celui-ci puisse notamment étendre ses services au niveau d’un certain nombre de villes de provinces du pays.

Une convention sera bientôt signée entre la Caisse nationale d’assurance et de garantie sociale (Cnamgs) et le Samu Social Gabon. Cette convention permettra à Samu Social de s’implanter dans les autres villes du Gabon grâce à l’appui de la Cnamgs. «Cette convention sera signée dans les tous prochains jours», a affirmé le nouveau Directeur général de la Cnamgs, Renaud Akoue Owono Allogho.

Pour commencer, l’extension des activités de Samu Social Gabon concerne ainsi Port-Gentil, Franceville et Oyem.

Pour s’enquérir de la situation actuelle de Samu Social Gabon, Renaud Akoue Owono Allogho s’est rendu à la fin de la semaine passée au siège de cette structure et au centre d’hébergement géré par le Samu Social au quartier de Likouala, à Libreville.

Le Directeur général de la Cnamgs, accompagné de la Directrice générale adjointe, Audrey Chambrier Voua, a déjà  pu évaluer la qualité de la prestation du Samu Social Gabon en apportant de l’aide à l’endroit de la frange la plus démunie de la population. Le personnel du Samu Social est ainsi mobilisé 24 heure sur 24 heures, notamment afin de fournir un hébergement et des services de santé de premiers secours à l’égard des Gabonais démunis et exclus, souvent contraints de passer leur vie dans la rue.

Au Gabon, le Samu Social est à l’œuvre depuis mi-2017, grâce notamment à l’aide de Samu Social International. L’accord entre les deux entités a été signé à Paris pour permettre à Samu Social Gabon d’agir le plus tôt possible. Depuis, du chemina été déjà parcouru. Les sans-abris et, notamment, les enfants abandonnés à leur triste sort dans les rues des grandes villes sont les principales cibles des services de Samu Social Gabon.