ARTF
Redynamiser le transport ferroviaire

Les nouveaux responsables au sein de l’Autorité de régulation des transports ferroviaires (ARTF) souhaitent redynamiser ce secteur au Gabon. Les actions en cours pour y parvenir consistent en une campagne d’immatriculation des véhicules ferroviaires.

Pour la nouvelle équipe de l’Autorité de régulation des transports ferroviaires (ARTF), il est dorénavant essentiel de ramener l’ordre au sein du secteur. La redynamisation du transport ferroviaire passe par cette étape. D’où l’initiative d’immatriculation des véhicules ferroviaires sur l’ensemble du territoire gabonais.

« Le rôle qui nous est assigné est celui de gendarme du chemin de fer. Ce qui fait que nous ayons plusieurs domaines dans lesquels nous intervenons, dans le cadre de la sécurité du transport ferroviaire », a expliqué Justin Bingangoye de l’ARTF.

« Nous avons, par exemple, en premier lieu, la sécurité du matériel roulant, pour lequel nous assurerons une campagne de délivrance d’agréments avec l’aide d’un cabinet d’expertise de la place qui nous permettra de déterminer le niveau de la qualité technique de tous ceux qui circulent sur notre chemin de fer. En second lieu, nous aurons à déterminer le niveau de compétence de toutes les structures intervenant sur le chemin de fer, notamment les ingénieurs, les différentes sociétés de prestation et les techniciens du secteur », continue-t-il.

Après le recensement et l’immatriculation, l’ARTF devrait délivrer un certificat de sécurité aux acteurs du secteur. La campagne d’immatriculation concerne aussi bien les véhicules à moteur que les véhicules tractés.

Il faut noter qu’au cours des derniers mois, grâce notamment aux travaux d’entretien et de maintenance des voies ferrées, et grâce à la disponibilité des trains de voyageurs, le nombre de passagers a connu une hausse de 30%. Cette hausse du nombre de voyageurs a compensé la baisse du volume des marchandises transportées au cours des dernières années.

Actuellement, les acteurs du secteur ne cessent d’évoquer la nécessité de l’extension des voies ferrées en parallèle avec la maintenance de celles déjà existantes pour mieux développer le secteur.