CONSEIL DES MINISTRES
Soutien à la jeunesse et financement du PRE au menu

Parmi les sujets évoqués lors du conseil des ministres du jeudi 16 novembre figurent la mise en œuvre du Programme de Relance de l’économie et le financement de la deuxième phase du Programme d’appui aux Réformes économiques et financières.

 

L’emprunt de 168.700.000 Euros auprès de la Banque Internationale pour la Reconstruction et le Développement (BIRD) de la Banque Mondiale et l’emprunt de 300.000.000 Euros auprès de la Banque Africaine de Développement (BAD) a été évoqués et autorisés par le Conseil des ministres. Et cela, dans le cadre de la mise en œuvre du Programme de Relance de l’Economie (PRE) et du financement du Programme d’Appui aux Réformes Economiques et Financières, phase II (PAREF II).

Divers sujets qui ont marqué les derniers jours ont été également évoqués lors du Conseil des ministres dirigés par le président de la République, Ali Bongo Ondimba, dès son retour au pays. L’appui à la jeunesse gabonaise a été ainsi évoqué. Un appui qui s’est récemment matérialisé, au niveau national, par  le démarrage de la mise en œuvre des axes forts rentrant dans le cadre du Septennat des Jeunes, et, sur le plan international, par la récente participation du Président de la République, à Charm-El-Cheikh en Egypte, au Forum mondial de la Jeunesse.

Durant la rencontre, le président gabonais a plaidé en faveur d’actions « concrètes » à l’égard des jeunes, notamment dans les domaines de l’Education, de la Formation et de l’Emploi.

En outre, la participation du Gabon à la Conférence des Nations Unies sur les Changements Climatiques (COP 23) à Bonn en Allemagne, les 15 et 16 novembre, a été aussi évoquée en Conseil des ministres. Il a été rappelé que le Chef de l’Etat, lors de ce rendez-vous, en sa qualité de Coordonnateur du CAHOSCC, a souligné l’importance pour les Etats de s’engager résolument vers la mise en œuvre de l’Accord de Paris relatif à l’adaptation, à l’atténuation et au renforcement des capacités en Afrique.

Par ailleurs, le Conseil des Ministres s’est félicité de l’obtention du prix des Ambassadeurs de la nutrition «Scalping up nutrition» (Sun) décerné au Gabon lors du rassemblement mondial 2017 du Mouvement Sun organisé à Abidjan en Côte d’Ivoire. Un prix qui vient couronner le leadership, l’efficacité et la rapidité des actions menées par le Gabon pour la lutte contre la malnutrition.

Sur un tout autre plan, le Conseil des ministres a rappelé l’importance du respect de l’éthique et de la déontologie pour les médias du pays, surtout en ce qui concerne l’incitation à la violence et plus particulièrement la violence basée sur le genre.

Enfin, dans le domaine de la santé, le Conseil des ministres a adopté le projet de loi portant organisation et gouvernance des Structures Sanitaires en République Gabonaise. Sur présentation du Ministre d’Etat, le Conseil des ministres a adopté le projet de loi portant organisation et gouvernance des Structures Sanitaires en République Gabonaise. Une loi qui devrait assurer une meilleure gouvernance hospitalière en traitant divers sujets comme le fonctionnement des structures sanitaires, la classification des structures, l’organisation de la tutelle technique, l’ouverture des structures sanitaires parapubliques ou privées et publiques et l’organisation technique de la Carte Sanitaire etc.