OPÉRATION « AIGLES-DOUANES »
Des résultats encourageants

En une semaine, l’opération « Aigles-Douanes » a déjà permis de saisir des marchandises d’une valeur d’un peu plus d’un milliards de FCFA. On peut déjà affirmer que l’opération est un succès selon les responsables.

 

L’opération « Aigles-Douanes » vise à optimiser les recettes douanières au Gabon et à protéger les consommateurs des produits et trafics illicites, tout en luttant contre la vie chère. L’opération devrait aussi permettre d’assurer un nouveau climat de confiance entre les agents des Douanes et les usagers.

Une semaine après son lancement, les résultats sont plutôt encourageants. Des marchandises d’une valeur de 1,31 milliards FCFA ont été, en effet, déjà saisies.

L’opération a été initiée par l’Exécutif étant donné que les services des Douanes contribuent à la protection des consommateurs et apportent, dans le même temps, une source de revenus non négligeable à l’Etat Gabonais.

« 392 073 marchandises diverses importées en toute irrégularité sont en cours de traitement», a affirmé Aymar Okouma Koubangoye, porte-parole de l’opération « Aigles-Douanes ». « Les résultats enregistrés par Aigles-Douanes lors de la première semaine de son déploiement sont encourageants, avec une valeur totale des marchandises saisies estimée à plus de 1,31 milliard de francs CFA », a-t-il précisé.

Au total, en une semaine, 1610 produits ont été ainsi saisis pour les exportations sans déclaration de marchandises, notamment des produits alimentaires et des aliments pour animaux dont la valeur est estimée à environ 10 millions de FCFA.

En ce qui concerne les importations sans déclaration, la valeur des produits saisis est estimée à 508 millions de FCFA. «Ces produits incluent notamment des boissons alcooliques et non alcooliques, du matériel médical, des vêtements et accessoires» selon le commandant Aymar Okouma Koubangoye.

A propos des détentions irrégulières de marchandises importées sur le territoire gabonais, 3535 produits ont été saisis, notamment des bijoux en or et en argent d’une valeur de plus de 450 millions de FCFA, des vêtements et accessoires d’une valeur de 443 millions de FCFA ainsi que des machines et équipements d’imprimerie d’une valeur de plus de 61 millions de FCFA.