PDG PORT-GENTIL : JFO en harmonie avec les militants et les habitants

PDG PORT-GENTIL 
JFO en harmonie avec les militants et les habitants

 

Il est rare qu’une élection interne d’un parti et ce au niveau d’un arrondissement, donc à la base, suscite autant d’engouement. Les militants ont réitéré leur souhait de voir Jean-Fidèle Otandault candidat à l’élection de membre de bureau politique du 2ème arrondissement de Port-Gentil. Le ministre d’Etat a accepté cette responsabilité qui l’oblige à passer par l’épreuve des urnes, démocratie oblige, dans une élection qu’il espère source d’union et non pas de dissensions.

 

Etre candidat à une fonction de base dans un parti politique, c’est tout un symbole pour un homme politique qui a de hautes responsabilités au sein de l’exécutif. Jean-Fidèle Otandault n’y voit pas une simple formalité. Il s’estime devoir convaincre les militants par le bilan et par le discours. Du temps où il était Directeur général du Budget et aujourd’hui, ministre d’Etat, ministre du Budget et des Comptes publics, le citoyen port-gentillais a toujours œuvré pour le bien-être des habitants en particulier ceux du 2ème arrondissement. Il a investi personnellement dans de nombreux projets sociaux et de construction d’infrastructures. « Il s’agit de projets que j’ai financés sur fonds propre », a-t-il précisé.

Le candidat JFO a un avantage sur ses concurrents. «Je n’ai pas honte de le dire, j’ai un bilan », dit-il. Dans son engagement politique et social envers son arrondissement, l’homme politique a réitéré sa volonté de continuer. « J’ai prouvé que je portais dans mon cœur cet arrondissement qui m’a vu naître, en œuvrant pour le bien-être de ses habitants, à travers plusieurs réalisations », a-t-il affirmé. A l’écoute, il a rendu visite aux habitants du quartier dit Henry Clément qui se plaignent du fait que le chantier de l’Ecole a été arrêté depuis six ans. « C’est grâce à vous, à votre soutien, à vos prières que j’en suis où je suis, et que j’ai tout ce que j’ai, a affirmé, Jean-Fidèle Otandault. Je m’engage donc à terminer la construction de l’Ecole Henry Clément, parce que je sais que notre jeunesse en a besoin pour son avenir ».

Le membre du gouvernement ne manque pas de montrer son attachement à l’endroit qui l’a vu naître. Il s’engage à continuer à œuvrer pour le bien de Port-Gentil et du 2ème arrondissement. « C’est seulement grâce à votre soutien massif et votre confiance renouvelée que j’y arriverai », s’est-t-il adressé aux militants du Parti Démocratique Gabonais. Ces derniers ont réclamé à cor et à cri que le ministre d’Etat continue à s’impliquer dans la vie politique locale en étant membre du bureau.

Une responsabilité que JFO a accepté de continuer à assumer. « Le plus important c’est l’union et la solidarité », a déclaré le candidat, soulignant que l’élection se passe au sein du parti – pas contre un parti d’opposition – et ne devrait pas être l’occasion de nouvelles dissensions. « Nous devons nous entendre et rester unis, tout en dépassant nos rancœurs, en faisant l’impasse sur nos rancunes les uns envers les autres. Nous devons penser à l’avenir du PDG, et partant de notre pays », a conclu Jean-Fidèle Otandault. Cette élection au sein de la formation au pouvoir est un bon moyen pour préparer les prochaines législatives.