VIE DES PARTIS
JFO prône un rapprochement avec la base

Elu à Port-Gentil en tant que membre du Bureau politique du Parti Démocratique Gabonais pour la province de l’Ogooué-Maritime, Jean-Fidèle Otandault a de nouveau adressé un message qui prône le rassemblement et la concorde à l’endroit des militants du parti au pouvoir dans sa circonscription.

 

Le vote a eu lieu sans incident le samedi 18 novembre dernier dans la circonscription du deuxième arrondissement de la commune de Port-Gentil. Les militants locaux du Parti Démocratique gabonais (PDG) ontmajoritairement voté pour la reconduction de Jean-Fidèle Otandault au Bureau Politique du parti au pouvoir pour la province de l’Ogooué-Maritime.

Dans son discours, prononcé devant les militants de base et les responsables du parti, dans sa région natale, JFO, comme l’appelle ses intimes, a salué les efforts de tout un chacun et a souligné « la maturité et la discipline » des militants « qui n’ont pas cédé à la résignation, et qui ont su venir défendre avec détermination leur conviction dans l’urne ».

Le membre du Bureau politique a réitéré l’importance de la démarche qui venait d’être réalisée, étant donné qu’elle accorde une importance particulière à la base politique, comme l’a toujours souhaité le président Ali Bongo Ondimba lui-même :«L’élection des membres du Bureau politique par la base, voulue par le Distingué Camarade, est un tournant dans l’histoire de notre formation politique. Elle vient rappeler que la légitimité politique émane de la base. C’est par le soutien de la base qu’un représentant politique peut défendre avec force les idées et les valeurs auxquelles sa base croit. C’est pourquoi, il doit agir pour elle, pour elle et encore pour elle», a réitéré Jean-Fidèle Otandault.

C’est également sous de nouveaux hospices que le PDG entamera ainsi son nouvel avenir, plus particulièrement pour la province de l’Ogooué-Maritime. Le membre du BP mise sur le triptyque « efficacité, proximité, humilité » pour faire avancer le parti, tout en continuantà mettre l’accent sur le « rassemblement », la « concorde », la « cohésion » et le « respect ».

A l’issue du vote, Jean-Fidèle Otandault a ainsi fait comprendre son désir d’un nouveau départ pour le parti : « Le premier message est un message de rassemblement. Il n’y a aujourd’hui ni vainqueur ni perdant dans notre province, si ce n’est la démocratie, et c’est notre parti qui en sort grandi. Le second message est un message d’espoir, car il y a encore ici de nombreuses personnes qui croient en la politique lorsqu’elle est incarnée par des personnes qui érigent l’efficacité comme objectif, la proximité en principe d’action et l’humilité comme méthode d’action », a-t-il continué, avant de conclure : « Pour ma part, je crois, comme le disait le Général de Gaulle ‘’qu’il n’y a pas de politique qui vaille en dehors des réalités’’.
Je veillerai donc à ce que mon action politique s’inscrive en fonction des réalités de mes compatriotes et camarades…»