LUTTE CONTRE LE PALUDISME
La Croix Rouge se mobilise à Libreville et à Owendo

 

Une campagne d’hygiène et d’assainissement a été de nouveau menée par la Croix Rouge dans divers quartiers de Libreville et d’Owendo, dans le cadre de la lutte contre le paludisme. Ces actions visent à nettoyer les zones de prolifération des moustiques, vecteurs de la maladie.

 

Plusieurs dizaines de volontaires de la Croix Rouge se sont donné la main pour nettoyer les quartiers jugés « sous-intégrés » de Libreville et d’Owendo. Dans la capitale, le 1er, le 2e, le 5e et le 6e  arrondissement ont été concernés par la campagne de nettoyage. L’objectif est de limiter la prolifération des moustiques qui facilitent la transmission du paludisme.

La campagne menée par la Croix Rouge est soutenue financièrement par l’Union Européenne. Les deux entités sont conscientes de la nécessité de soutenir les démarches visant notamment à préserver la santé des femmes enceintes et des enfants de moins cinq ans. Car ce sont souvent les victimes du paludisme au Gabon.

Après le curage des canaux, le désherbage et le ramassage des ordures ménagères, les foyers de ces quartiers ont été sensibilisés sur l’importance de la propreté afin de préserver leur santé. Une sensibilisation sur le recours aux moustiquaires imprégnées a été également effectuée.

La campagne est menée régulièrement depuis deux ans maintenant. La lutte contre le paludisme ne doit pas être négligée étant donné que depuis des décennies, cette maladie constitue l’une des principales raisons d’hospitalisation dans le pays. Environ 70% des individus en consultation médicale en sont concernés au Gabon. Comme dans de nombreux pays du continent africain, les femmes enceintes et les enfants de moins de cinq ans sont généralement les principales victimes du paludisme.

Le plan national de lutte contre le paludisme est en cours d’exécution actuellement au Gabon, avec l’appui de divers partenaires, comme l’Organisation Mondiale de la Santé et la Commission de l’Union Européenne.