SOUS-RÉGION
Le Gabon milite pour une intégration sécurisée

 

Le président de la République, Ali Bongo Ondimba, qui vient d’effectuer une visite d’Etat de deux jours en République de Guinée équatoriale. Le numéro un gabonais a soutenu lors de ce voyage que la libre circulation des biens et des personnes est essentielle mais qu’il faudrait également une politique forte en matière de sécurité.

 

Après deux jours d’échange et de concertation avec son homologue de la République de Guinée Equatoriale, Téodoro Obiang Nguéma Mbasogo, le président Ali Bongo Ondimba s’est exprimé en faveur d’une intégration sous-régionale qui donne la priorité à la sécurité.

« Nous avons toujours été de fervents supporters de l’intégration africaine. Cette décision que nous venons de prendre n’a pas toujours été facile. Cela a pris un peu de temps. Nous croyons en l’intégration. Toutefois, les décisions prises ne doivent pas mettre en danger et en péril la stabilité de nos pays », a déclaré Ali Bongo Ondimba dont les propos ont été rapportés par AGP.

Le président de la République du Gabon, au terme de cette visite d’Etat, a également tenu à remercier vivement les plus hautes autorités de la Guinée Equatoriale pour « la chaleur et la qualité » de l’accueil réservé à toute la délégation gabonaise. Ali Bongo Ondimba a en outre exprimé son souhait d’accueillir prochainement à Libreville le président Téodoro Obiang Nguéma Mbasogo.

Par ailleurs, le deuxième jour de cette visite d’Etat a été l’occasion pour Ali Bongo Ondimba de visiter quelques sites remarquables, à l’instar des installations de la compagnie pétrolière Puenta Europa ou encore du nouveau parc national de Malabo.

Force est de constater que les relations entre le Gabon et la Guinée Equatoriale sont dans une tendance de raffermissement continu. Ce qui, selon les observateurs, constitue une bonne chose pour rendre la sous-région, qui fait face à des difficultés économiques conjoncturelles,  plus attractive.