ADMINISTRATION
Les SG face à la mise en œuvre du PRE

 

Le Secrétariat Général du Gouvernement a réuni hier les secrétaires généraux des ministères. Au centre des échanges, la déclinaison du programme de travail du gouvernement. Cette rencontre de reprise des activités se poursuivra chaque semaine et intervient dans un contexte particulier, celui de la mise en œuvre du Plan de relance de l’économie (PRE).

 

Une méthodologie de mise en œuvre du programme de travail du gouvernement a été dressée et s’étend sur deux aspects : le contenu du programme de travail gouvernemental et la procédure d’élaboration, d’exécution et de suivi de celui-ci. Pour la période 2017-2019, le secrétaire général du gouvernement a insisté sur l’importance pour les secrétaires généraux des ministères, maillon essentiel de l’administration, de s’accommoder au dispositif de mise en œuvre PRE.

Si la rencontre a permis aux promus de s’imprégner du travail gouvernemental et de veiller sur la bonne qualité des dossiers à soumettre, le secrétaire général du gouvernement en a profité pour faire passer les attentes  du Président de la République et du Premier Ministre à l’endroit des secrétaires généraux des ministères. Il s’agit donc de placer à la tête des administrations de nouveaux managers, aux profils divers mais mus par un même idéal celui d’accroître la qualité des services des administrés tout en  gérant de façon optimale les derniers publics.

« Une chose qui passe par des méthodes de travail orthodoxe dont l’objectif n’est autre que l’accroissement de la productivité et de la performance  au sein du secteur public. Pour la mise en œuvre de cet idéal, il va falloir que l’ensemble des acteurs (Cabinet Premier Ministre, Secrétariat général du Gouvernement, Bureau de coordination du plan stratégique Gabon émergent et ministères) travaillent en synergie à l’effet de rendre concret la vision du Président de la République », spécifie le communiqué.

Lors du séminaire gouvernemental tenu du 14 au 15 septembre dernier au Cap Estérias dans la commune d’Akanda, la méthode de travail du gouvernement avait été définie. Reste donc à chacun de travailler dans le sens voulu par les plus hautes autorités du pays pour une administration efficace et efficiente.