LUTTE CONTRE LE BRACONNAGE
Des colliers GPS pour mieux surveiller les éléphants

L’Agence nationale des parcs nationaux (ANPN) a décidé de placer des colliers GPS sur des éléphants afin de mieux surveiller leur mouvement et afin de lutter efficacement contre le braconnage. La mise en place du nouveau système a été appuyée financièrement par l’Agence française de développement.

 

En dix ans, plus de 10 000 éléphants ont été abattus par les braconniers sur le territoire gabonais. Dans le parc de Minkebe, au nord du Gabon, par exemple, la colonie d’éléphants aurait chuté de presque 80% durant les dernières années. C’est l’une des raisons qui ont poussé les autorités du pays, à commencer par le président Ali Bongo Ondimba en personne, à engager une lutte plus efficace contre le braconnage. Cette lutte s’effectue désormais au niveau régional.

Pour accentuer la lutte, l’Agence nationale des parcs nationaux (ANPN) vient de mettre au point un nouveau procédé qui consiste à placer des colliers GPS sur des éléphants. « Le procédé permet de surveiller les pachydermes marqués, mais aussi à collecter un certain nombre d’informations sur les attitudes et habitudes de ces derniers comme le parcours, le rythme de déplacement, les zones habituelles d’alimentation, etc. », explique un responsable de l’ANPN. « En cas de cessation de mouvement du pachyderme, tracé à partir du GPS, une alerte est donnée au centre des opérations de l’ANPN qui met aussitôt en mouvement les brigades afin de savoir ce qui se passe et, éventuellement, afin de traquer les braconniers », continue-t-il.

Le projet est mis en œuvre actuellement grâce à un appui financier de l’Agence française de développement. La pose des colliers a commencé dans le Parc national de l’Ivindo. Le projet devrait tout au moins permettre de limiter la marge de manœuvre des braconniers.