REVITALISATION DU PDG : Grand challenge pour les nouveaux secrétaires

REVITALISATION DU PDG
Grand challenge pour les nouveaux secrétaires

 

Les nouveaux secrétaires nationaux, au nombre de onze, auront à suivre la matérialisation de la Régénération et de la Revitalisation du PDG, parti au pouvoir, dans les provinces dont ils ne sont pas originaires. Il s’agit là de renforcer le positionnement du parti qui vient de clôturer son Congrès  sur la valeur de l’unité nationale qu’il cultive depuis déjà 50 ans.

 

Trois temps forts ont marqué la cérémonie de clôture du 11e Congrès ordinaire avancé du Parti démocratique gabonais : la plénière, la lecture du rapport général du congrès et la présentation du nouveau Secrétariat exécutif. Cette nouvelle équipe a la lourde tâche de mettre en œuvre la feuille de route du parti qui participe de sa régénération et sa revitalisation.

« Le thème de ce 11e congrès était, je vous le rappelle- la régénération et la revitalisation – ce qui signifie que notre parti a besoin de sang neuf et d’idées neuves, il a surtout besoin de renforcer ses fondamentaux en introduisant de nouvelles manières de les faire vivre et surtout de nouvelles personnes pour les incarner », a souligné Ali Bongo Ondimba, président du PDG et Président de la République du Gabon.

« N’en déplaise aux déserteurs, aux traîtres et aux faux-amis, le Parti Démocratique Gabonais est toujours debout au service des Gabonaises et des Gabonais. Je le redis : notre vocation, c’est l’action. Notre ambition, c’est de trouver des solutions. Pour les plus fragiles, pour ceux qui sont touchés, et ils sont nombreux, par les difficultés de la vie », a également déclaré le Président.

S’agissant du Conseil consultatif des Sages, celui-ci voit l’arrivée à sa tête Faustin Boukoubi, ancien Secrétaire général du parti. Cette nomination montre l’importance de cet organe, autant qu’elle marque la reconnaissance du parti pour la fidélité de cet illustre camarade.

Lors de la plénière, qui a précédé la présentation du Secrétariat exécutif, le rapport général a été adopté par le Bureau du congrès. Il intègre l’ensemble des recommandations issues de chaque commission ; celles-ci constituant aussi des objectifs que tout le parti est tenu d’atteindre.