TOURISME
Des assises nationales en 2018

Le Gabon va tenir des assises nationales sur le tourisme en 2018. L’objectif de ces assises consiste à trouver les moyens de promouvoir le secteur afin qu’il contribue également dans la relance de l’économie du pays.

 

Le tourisme ne contribue que faiblement à la création de richesses au Gabon, malgré un potentiel reconnu par tous les acteurs économiques. On parle, en effet, d’une contribution autour de 3% au PIB du pays.

Avec une superficie couverte de forêt à 80% et 13 parcs nationaux comprenant une richesse reconnue mondialement en termes de faune et de flore, le Gabon peut pourtant faire beaucoup mieux. Conscientes de cette réalité, l’Agence gabonaise du Tourisme (Agatour) et l’Agence nationale des parcs nationaux (ANPN) décident d’enclencher la vitesse supérieure dès l’an prochain.

Des assises nationales sur le secteur du tourisme sont ainsi programmées en 2018. Ces assises devront permettre de trouver les voies et moyens de développer le secteur afin qu’il joue un rôle de premier plan dans le Plan de relance de l’économie.

« L’année 2018 devrait être l’année du tourisme au Gabon», a affirmé Carine Arissani, Directrice générale de l’Agatour, qui juge essentiel le partenariat avec l’ANPN. Elle parle ainsi « d’un partenariat visant à contribuer significativement au développement de l’écotourisme et à la promotion de la destination Gabon ».

Le Secrétaire exécutif de l’ANPN, Lee White, a affirmé quant à lui que l’organisme qu’il dirige est « disposé à travailler en synergie avec l’Agatour et le ministère en charge du Tourisme pour faire du secteur un levier de croissance ».

Le Gabon accueille environ 200 000 visiteurs par an, dont 60 000 considérés comme étant des touristes internationaux. Le secteur emploie un peu plus de 11 000 personnes et peut contribuer davantage à la création d’emplois si le nombre de touristes évolue.