OGOOUE-MARITIME : Une destination touristique à valoriser

OGOOUE-MARITIME
Une destination touristique à valoriser

 

L’Ogooué-Maritime est une des neuf provinces du Gabon. Elle est située à l’Ouest du pays, bordée par l’océan Atlantique et occupe 8,6% du territoire national. C’est la troisième province du Gabon, en termes de nombre de population, avec une estimation de 157 562 habitants d’après les derniers recensements. La superficie de la province est de 22 890 km2. Le chef-lieu de la province de l’Ogooué-Maritime est Port-Gentil, la capitale économique et deuxième ville du Gabon.

 

Sur le plan géographique, l’Ogooué-Maritime est entourée de la province de l’Estuaire (Nord), du Moyen-Ogooué (Nord-est), de la Ngounié (Est) et de la Nyanga (Sud-est). Les principales activités économiques de la province au cours des dernières décennies sont liées à l’exploitation pétrolière et à l’exploitation forestière.

Toutefois, d’autres secteurs comme le tourisme se développent progressivement et connaissent un nouvel attrait, notamment en raison de la nécessité de diversification de l’économie du Gabon promue par les autorités du pays. Pour le tourisme en particulier, en raison d’une richesse particulière de la province en matière de faune et de flore, matérialisée par l’existence d’aires protégées attrayantes, on note le développement de l’écotourisme, de la pêche sportive et du safari.

Les régions peu peuplées de l’intérieur de la province regorgent ainsi d’espèces rares, pour ne citer que les antilopes, les potamochères, les pangolins, les crocodiles, les varans, les lamantins, les tortues-luths,  les chimpanzés, les hippopotames et les céphalophes etc. De même, ces régions abritent des espèces d’oiseaux très variées comme les aigles, les ibis tantales, les martins pêcheurs, les chevaliers, les cigognes et les pélicans…

Impliquer la jeunesse

Plusieurs sites naturels, à l’instar du parc national Loango ou le parc Moukala Doudou, n’ont rien à envier aux sites les plus visités du continent. Notons également l’existence des petits « bijoux » comme le Phare du Cap Lopez ou encore les sept tombes à Sette Cama. Quant à Port-Gentil, c’est une destination balnéaire qui a tout pour se hisser parmi les incontournables de la sous-région. Son offre touristique (hébergement, restauration, activités…) n’a cessé de s’étoffer ces dernières années.

Ces atouts suscitent l’apparition de nouvelles activités économiques et socioculturelles à travers l’Ogooué-Maritime.  Selon Jean-Fidèle Otandault, ministre d’Etat en charge du budget et responsable au niveau gouvernemental de la province, l’ambition d’étendre le tissu économique local doit absolument se traduire par des actions visant à miser sur les avantages générés par les activités touristiques aussi bien en matière de création d’emplois que d’apport en devises étrangères.

Plage d’Enamino à marée basse

Pour rappel, ce natif de Port-Gentil vient de créer un fonds destiné à soutenir les projets portés par les jeunes de la capitale économique. Et il compte attirer ces jeunes vers les secteurs d’avenir comme celui du tourisme qui offre différentes opportunités d’entreprise : guidage, organisation d’excursions, transport des visiteurs, services annexes…