ATTRACTIVITE ECONOMIQUE
Tenue d’une réunion interministérielle

 

Le gouvernement a tenu une réunion, présidée par le Premier Ministre Emmanuel Issoze Ngondet, consacrée à l’amélioration du cadre des affaires en République Gabonaise.

 

Plusieurs heures durant, le gouvernement dans son volet spécifiquement économique, a débattu des questions relatives à loi sur le mécénat, sur les zones d’investissement spéciales, le projet d’harmonisation des procédures de contrôle (brigades communes), le passage de l’informel vers le formel, la dématérialisation et l’autonomisation du guichet unique de Nkok.

Cet ensemble de points a fait l’objet d’un exposé du Ministre en charge de la promotion des Investissements privés, du Commerce et de l’Industrie, Madeleine Berre et donné lieu à d’enrichissants débats.

Le Premier Ministre pour sa part, a relevé l’intérêt que le Chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba « accorde à l’amélioration du climat des affaires et à l’attractivité économique de notre pays.» Notamment, sur la nécessité de « créer les conditions d’un environnement propice à l’investissement privé, la poursuite de la dématérialisation des procédures fiscales et le développement d’un système intégré d’information de l’administration. »

Dans sa quête de la transformation de son économie, le Gabon a- t-il ajouté, « doit donner corps au dialogue public- privé et promouvoir des partenariats fructueux avec les milieux d’affaires », pour permettre la mise en œuvre du Plan de relance de l’économie.

A constater en effet que malgré les efforts déjà déployés, le Gabon ne figure pas encore parmi les pays les plus dynamiques du continent en matière d’attractivité économique. D’où l’importance de se concerter au plus haut niveau mais aussi de s’inspirer des mesures prises par les pays de référence à l’instar de la Côte d’Ivoire ou encore du Kenya.