TRANSPORT ROUTIER
Les nouvelles réglementations en discussion à l’Assemblée Nationale

 

Le secteur du transport a fait l’objet de discussions intenses à l’Assemblée Nationale en cette fin de session parlementaire, notamment à la suite de la présentation d’une proposition de loi règlementant le secteur au Gabon. 

 

C’est le député Jean Claude Simepoungou qui a présenté la proposition de loi portant réglementation du secteur transport à l’Assemblée nationale, le 27 décembre. « Le secteur des transports routiers a pris une ampleur considérable dans notre pays ces dernières années. Secteur majeur de l’activité économique, il a malheureusement été peu ou sous-encadré » a d’emblée soutenu le député.

Un meilleur encadrement du secteur est nécessaire actuellement. La plupart des élus en conviennent, mais les détails de la réglementation suscitent des discussions intenses. « La présente proposition de loi ambitionne donc de fixer, dans un cadre normatif supérieur, les dispositions encadrant la professionnalisation et d’encourager la gabonisation de ce secteur », continue le député Jean Claude Simepoungou.

La professionnalisation et la nationalisation du secteur, les exigences de formation, les infractions et sanctions encourues par les contrevenants sont évoquées par la proposition de loi, avec un accent mis sur le « strict respect des règles communautaires et des conventions internationales » selon son concepteur.

Un certain nombre de points devrait faire l’objet de débat plus approfondi. Les députés étaient d’accord pour un examen plus poussé. « Il faudrait maintenant que les collègues députés puissent regarder le texte dans le fond, l’amender, ou l’améliorer, ajouter ce qui a été oublié », a conclu le député Jean Claude Simepoungou à l’issue de la présentation de la proposition de loi.