RÉVISION CONSTITUTIONNELLE
Session extraordinaire du parlement décrétée par le président

 

Les parlementaires se réuniront en session extraordinaire du 29 décembre 2017 au 12 janvier prochain. Le président de la République a pris un décret convoquant une session extraordinaire pour permettre notamment au Sénat de se pencher sur le projet de révision de la Constitution gabonaise.  

Le décret du président de la République convoquant la session extraordinaire du parlement a été pris le jeudi 28 décembre dernier, soit une journée avant la clôture de la session budgétaire, programmée le 29 décembre.

«Une session extraordinaire du Parlement sera ouverte le vendredi 29 décembre 2017», devait spécifier le décret présidentiel en son article premier.

La session extraordinaire durera deux semaines et sera ainsi clôturée le vendredi 12 janvier 2018. Les Sénateurs auront donc deux semaines pour examiner et adopter le projet de loi portant révision de la Constitution de la République gabonaise.

En fin de session, de nombreux Sénateurs avaient déjà évoqué la nécessité de cette « prolongation », car la plupart d’entre eux ne souhaitaient pas « expédier » en quelques jours l’examen du projet de révision de la Loi fondamentale. Toutefois, un ajournement de l’examen et de l’adoption du projet de révision de la Constitution à la prochaine session ordinaire du parlement, au mois de mars prochain, aurait sans nul doute une incidence sur la tenue des élections législatives prévues vers fin avril 2018 dans le pays. D’où la nécessité de convoquer la session extraordinaire qui venait de faire l’objet d’un décret présidentiel.