MENDICITÉ
Des leaders religieux sensibilisés

 

Le ministre de l’Intérieur a invité des leaders religieux de la communauté musulmane au Gabon à  agir en raison de la hausse inquiétante du nombre de mendiants aux environs des mosquées à travers  le pays.

 

Ce serait un phénomène lié à l’immigration. De plus en plus de mendiants sont aperçus aux environs des mosquées au Gabon. Dans certains cas, il s’agirait de ressortissants de différents pays de la région de l’Afrique de l’Ouest.

En tous cas, le ministre gabonais de l’Intérieur, Lambert-Noël Matha, a invité les leaders religieux et les prédicateurs de la communauté musulmane du Gabon à faire face à ce phénomène.

«Le gouvernement souhaiterait l’implication des responsables religieux que vous êtes dans la résolution de cette question qui constitue également un problème de conscience et d’insalubrité publique que nous nous devons de prendre à bras-le-corps et d’éradiquer», a affirmé le ministre de l’Intérieur en rencontrant récemment les membres du Conseil supérieur des Affaires islamiques du Gabon (CSAIG).

Dans certains cas, des enfants sont souvent exploités pour attirer la sympathie des passants. Il s’agit pourtant d’une forme d’exploitation de mineurs réprimée par la législation gabonaise.

En ce qui concerne les ressortissants étrangers qui s’adonnent à la mendicité au Gabon, le ministre de l’Intérieur les a invités «à l’observance des règles élémentaires du vivre ensemble chères aux Gabonais». Libreville n’est pas la seule ville concernée actuellement. D’autres régions du Gabon sont aussi touchées par le phénomène de mendicité. Un phénomène complexe auquel il va falloir pourtant faire face selon toujours le ministre de l’Intérieur. Le gouvernement souhaite cependant impliquer diverses entités de la société civile pour l’endiguer.