COMILOG
Performance « historique »

 

Pour la première fois depuis le début de son aventure industrielle en 1962, La Compagnie minière de l’Ogooué (Comilog) aura produit, transporté et embarqué 4 millions de tonnes de minerai de manganèse en 2017. L’entreprise précise que cet objectif a été atteint avec des résultats de sécurité meilleurs qu’en 2016 concernant les accidents avec arrêt.

 

La Comilog donne là, s’il en était encore besoin, la preuve de son extraordinaire développement et la place de choix qu’elle tient dans cette activité minière. Une performance « historique » selon ses dirigeants qui ont tenu à féliciter chaleureusement les salariés.

La Comilog vient ainsi de réaliser ses objectifs. Cette filiale gabonaise du Groupe français Eramet, spécialisé dans l’exploitation du manganèse, indique que cest la première fois qu’elle atteint ce volume, en partie du fait de la bonne tenue de l’industrie sidérurgique mondiale dont la production d’acier au carbone, principal débouché du manganèse, a progressé de 4,5%.

La Compagnie minière de l’Ogooué exploite un gisement de minerai de manganèse de classe mondiale à Moanda, dans la province gabonaise du Haut-Ogooué. Avec une teneur moyenne de l’ordre de 46 %, cette mine représente près de 25% des réserves mondiales.

Le minerai extrait est destinée directement à la sidérurgie ainsi que, dans une moindre mesure, à l’industrie chimique. Certaines fractions granulométriques du minerai sont aussi commercialisées sous forme d’un aggloméré de manganèse.

Comilog se positionne désormais comme le deuxième fournisseur de minerai de manganèse à haute teneur dans le monde, avec 15% du marché mondial.

A rappeler par ailleurs que Comilog a repris la gestion du Transgabonais en 2005. Le gouvernement lui a confié la concession qui a été trouvée en mauvais état. La société a obtenu un financement auprès de la Banque mondiale et de la coopération française, et un plan de rénovation est en cours. « C’est un deuxième chantier qui doit être suivi avec beaucoup d’attention. Ce sont des vues à long terme que nous devons suivre dès à présent et décider dès maintenant », a déclaré le patron de Comilog à l’occasion du CA de juin dernier.