SOBRAGA : Haro sur la concurrence déloyale

SOBRAGA
Haro sur la concurrence déloyale

 

La Société des Brasseries du Gabon a connu des résultats jugés satisfaisants durant l’année dernière. Mais les dirigeants de la société dénoncent une certaine forme de concurrence déloyale à travers les importations de boissons en tout genre au Gabon, bien souvent au détriment de la qualité.

 

Pour la nouvelle année 2018, la Société des Brasseries du Gabon (Sobraga) continuera à mettre l’accent sur la qualité et le respect de l’environnement après des résultats jugés satisfaisants pour l’année dernière.

Dans un entretien qu’il a accordé à l’Agence gabonaise de presse, le Directeur d’exploitation de l’usine de Sobraga à Oyem, dans la province du Woleu-Ntem, a toutefois montré du doigt certaines pratiques qui risquent de nuire à la qualité des produits proposés aux Gabonais. Jérôme Couffeau a notamment mis en doute certaines boissons importées.

«Nous sommes particulièrement touchés, dans le Woleu-Ntem, par la proximité avec les frontières Equato-Guinéenne et Camerounaise. Chaque jour ce sont des milliers de bouteilles ou de pack de boissons qui passent la frontière. Ils ont un packaging et un prix défiant toute concurrence, mais c’est tout. Que contiennent-ils vraiment, sont-ils contrôlés, présentent-ils une date limite de consommation ? Bien souvent la réponse est non», s’est indigné le Directeur d’exploitation de Sobraga.

«Vous comprenez aisément que la Sobraga s’érige en défenseur des produits de qualité et ne peut pas accepter que des boissons rentrent sur le territoire gabonais, d’une manière informelle, sans avoir subi de contrôle de qualité digne de ce nom. Pour pallier à cette situation, nous saluons le travail de fond des services des Douanes et de la DGCC avec lesquels nous collaborons », a spécifié également Jérôme Couffeau.

Malgré un contexte économique encore difficile, la Sobraga a su maintenir le cap. Pour cette année encore, la bataille de la qualité continue pour elle. « Nous nous battons sans cesse pour offrir la qualité au meilleur prix », affirme le Directeur d’exploitation.