ACCOMPAGNEMENT DES INVESTISSEURS
Manuel de procédures finalisé

 

Selon Nina Abouna, Directeur Général de l’Agence nationale de la promotion des investissements (ANPI-Gabon), la priorité de ceux qui ont élaborés le manuel de délivrance d’agréments et autorisations administratives aux investisseurs est  de se conformer aux objectifs de la Charte des investissements de 1998, fixant la création d’entreprise en 48 heures, de la délivrance des agréments en 15 jours, de la délivrance en 30 jours, des autorisations relevant des codes spécifiques. 

Entamé il y a trois mois, le chantier de validation du manuel des procédures a été bouclé le 4 janvier 2018. Le document finalisé et présenté comme un « outil pédagogique » mettra à la disposition de l’investisseur national et étranger, toute la procédure relevant de la délivrance des agréments sectoriels.

Il sera incessamment mis au service du guichet de l’ANPI et va faciliter la démarche des acteurs en charge d’accompagner les investisseurs qui, en retour, n’auront plus de difficulté à cerner les règles du jeu. Ce document constitue également, selon ses concepteurs, un moyen pour soumettre l’investisseur et l’administration à un exercice de transparence et de qualité de service.

Le secteur privé comme les responsables au sein des administrations concernées s’accordent à reconnaitra que le manuel arrive à un moment opportun car la complexité du processus d’avant ne cadre pas avec le choix du gouvernement d’améliorer significativement l’environnement des affaires et, globalement, de renforcer l’attractivité économique du pays.

«Durant les travaux, nous avons constaté que les plus grosses anomalies sont des lois adoptées et mises en vigueur, mais qui ne n’ont pas de textes d’application. Cet aspect sera revu au sein des différentes administrations pour élaborer les textes d’application réglementaires», a ajouté la directrice générale de l’ANPI qui reconnait que ce document n’est que le début d’un processus.

Promesse a été faite que le manuel des procédures de délivrance d’agréments sera réactualisé régulièrement et que les recommandations issues des différents ateliers (modernisation du cadre juridique, informatisation des procédures de demandes d’agréments…) seront progressivement prises en compte.