EAU ET ELECTRICITÉ : Les services de base à renforcer

EAU ET ELECTRICITÉ
Les services de base à renforcer

Les éclairages publics seront améliorés à travers le Gabon, en cette nouvelle année, afin d’améliorer le quotidien de la population et les conditions de sécurité dans les villes et les villages gabonais. De même, l’approvisionnement en eau, en ville comme en milieu rural, sera renforcé.

L’Exécutif gabonais, à travers le conseil interministériel présidé par le Premier Ministre Emmanuel Issoze Ngondet, va mobiliser les moyens nécessaires pour améliorer l’état actuel des éclairages publics à travers le pays. Comme annoncé par le président de la République dans son discours de vœux à la nation, « l’installation de lampadaires solaires photovoltaïques dans les zones rurales et dans certaines villes présentant des insuffisances en matière d’éclairage public » sera privilégiée.

Il s’agit de « réduire le taux d’insécurité dans nos villes et dans nos campagnes, mais aussi à redynamiser certains quartiers », a spécifié le Chef de l’Etat.

Aussi, les membres du gouvernement concernés s’attellent déjà à la concrétisation de ce projet. Dans les trois prochains mois, 5 000 lampadaires solaires seront déployés sur tout le territoire national, en fonction des besoins des localités.

En ce qui concerne l’approvisionnement en eau, des puits équipés de pompe à eau seront installés au niveau d’un certain nombre de villages à travers le Gabon, afin de permettre à la population d’avoir facilement accès à l’eau, à proximité de leur lieu d’habitation. Ali Bongo Ondimba a réitéré que « ce projet permettra de lutter efficacement contre toutes les pathologies liées à la consommation d’eau impropre et de garantir une certaine équité entre tous les Gabonais dans l’accès à ce bien vital ». Afin d’améliorer ainsi la vie quotidienne des populations, 925 regroupements de villages sur le territoire national vont bénéficier de cet équipement.

Au niveau du ministère en charge du Budget et des Comptes publics, les responsables ont rappelé qu’une dotation de la Banque Mondiale de plus de 6 milliards de FCFA, déjà inscrite dans la Loi de finances 2018, est déjà destinée au renforcement des capacités des services de base en eau et en électricité en milieu rural.

D’autres possibilités financières pourraient être envisagées en cas de besoin. Mais les populations concernées par ces promesses peuvent déjà s’attendre à leur concrétisation dès les mois à venir.