RÈGLEMENT DE LA DETTE PUBLIQUE
Tout se passe comme prévu

 

Par rapport à la réalisation du programme élaboré par les cadres techniques des ministères concernés, le Gabon peut être satisfait de la manière dont s’est effectué le règlement de sa dette publique cumulée. Ainsi, les statistiques qui viennent d’être rendues publiques montrent qu’à la fin du mois de septembre 2017, il s’est établi à 288,7 milliards FCfa dont 46,8 milliards d’arriérés. Force est de constater que les données disponibles et recoupées contredisent les commentaires de certains qui mettent en doute la capacité du gouvernement à respecter les engagements financiers du pays.

Comparé aux chiffres de la même période en 2016, le montant des règlements est en augmentation de 22,4%, conséquence de la hausse des paiements de la dette intérieure, une tendance positive à l’inverse de celle des règlements de la dette extérieure qui est à la baisse. Une diminution du niveau d’apurement de la dette extérieure de 2,6% à 125 milliards FCfa a en effet été constatée. Cette situation découle selon un analyste de la baisse des dépenses prévues pour la réduction de la dette bilatérale.

Si l’on se réfère au dernier rapport de la Direction Générale de la Dette, les créanciers extérieurs ont perçu respectivement au titre du règlement des arriérés 35,3 milliards FCfa. 5,5 milliards pour les créanciers bilatéraux, 26,9 milliards pour les créanciers commerciaux et 2,9 milliards pour les bailleurs de fonds multilatéraux. On sait par ailleurs que l’enveloppe consacrée à la dette extérieure a priorisé le paiement de la dette envers les marchés financiers (33,9%) et la dette commerciale (35,5%).

Pour ce qui est de la dette intérieure, à laquelle le gouvernement accorde une importance particulière afin de booster l’activité économique, une hausse de 52,1% à 163,7 milliards  FCfa a été constatée. Ce poste concerne aussi bien le paiement de la dette vis-à-vis du marché financier régional que celui de la dette bancaire et du moratoire.

A savoir enfin que pour l’ensemble de l’année 2017, l’Etat gabonais a consacré, au titre de l’amortissement de la dette publique intérieure et extérieure, 498,1 milliards de FCfa. 84,7 milliards de FCfa ont été en outre alloués aux remboursements de TVA.