TELECOMMUNICATIONS

Le secteur des télécommunications, qui repose sur un stock de 3 millions d’abonnés pour un pays qui ne dépasse pas officiellement les 2 millions d’âmes, est devenu l’activité économique la plus dynamique au Gabon surtout après de choc pétrolier de 2014. Les informations fournies par l’Observatoire de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) confirment cette situation.