VŒUX DES CORPS CONSTITUES
Sous le signe de la cohésion nationale

 

Les membres des Corps constitués ont présenté les vœux au président de la République Ali Bongo Ondimba et à son épouse à l’occasion du nouvel an. Une occasion pour les différents intervenants, lors de la cérémonie, de rappeler que l’année 2018 doit être celle de la cohésion nationale pour garantir au peuple gabonais la prospérité et l’amélioration des conditions de vie.

La nouvelle année 2018 sera celle de la concrétisation des promesses du président de la République. La cérémonie de présentation de vœux des membres des Corps constitués a été une occasion pour tous de rappeler l’importance de parvenir à la réalisation des actions visant l’unité nationale, l’apaisement et la prospérité du Gabon.

Le Premier ministre, Chef du gouvernement, Emmanuel Issoze Ngondet, a souhaité que la nouvelle année soit celle où l’on retrouvera un « pays un peu plus apaisé socialement et politiquement ». Et ce, suite à la tenue du Dialogue national d’Angondjé, en 2017, et dont les résolutions sont en cours de mise en œuvre. Pour lui, 2018 sera « l’année de la mise en œuvre des actes du Dialogue d’Angondjé ». Pour y parvenir, le Premier ministre a mis l’accent sur la bonne volonté du peuple gabonais qui «a su démontrer sa capacité à se surpasser dans les difficultés ».

Promesses préidentielles

Le Chef du gouvernement a, en outre, réitéré que son équipe « a pris ses dispositions en vue de la matérialisation des promesses du président de la République, dans la célérité », en se référant au récent Discours de vœux d’Ali Bongo Ondimba à la fin de l’année dernière.

La cérémonie de présentation de vœux a été une opportunité pour le Chef de l’Etat de réitérer sa volonté de raffermir la cohésion nationale. Car c’est ce qui permettra de réaliser les attentes de la population gabonaise. Ali Bongo Ondimba a promis de continuer à œuvrer pour «le bonheur du Gabon et le développement ».

Pour le Chef de l’Etat, l’année 2018 sera l’année pour « mettre en œuvre les actes du forum national ». Et ce, pour raffermir la « cohésion de la société ». Il reconnaît les difficultés que le pays devait traverser au cours des dernières années. « La crise est bien là mais cette crise ne saurait être une fatalité », a spécifié le président.

Concrétisation et réalisation

Concernant la situation économique du pays, Ali Bongo Ondimba a reconnu le rôle joué par le secteur privé. D’où, l’accent qu’il a mis sur la poursuite du paiement des arriérés de la dette intérieure, car, comme le président l’a réitéré « la création de richesse dépend du secteur privé ». Il a également rappelé l’importance de la lutte contre la corruption.

Sur le plan politique, la tenue des élections législatives pour cette année a été confirmée. « L’arsenal juridique pour la tenue des élections législatives sont en cours d’élaboration » a affirmé le Chef de l’Etat. Ali Bongo Ondimba a réaffirmé que 2018 sera « l’année de la concrétisation et de la réalisation ».

La cérémonie de présentation des vœux du nouvel an a été ainsi l’occasion de faire le tour d’horizon des ambitions et des objectifs des autorités gabonaises. Les membres du Gouvernement, les responsables de l’administration centrale, du Sénat, de l’Assemblée nationale, de la Cour constitutionnelle, du Corps judiciaire, du Conseil national de la communication (CNC), du Conseil économique et social (CES), du Conseil national de la démocratie (CND), des mairies, de la Confédération patronale gabonaise (CPG), des Confédérations syndicales des travailleurs et des Confessions religieuses étaient présents pour souhaiter une année prospère pour le Gabon, face au couple présidentiel.