CONTREFACON Des ouvrages scolaires saisis | Le Défi Gabon

CONTREFACON
Des ouvrages scolaires saisis

 

Dans le cadre de l’opération Aigle-douanes, un stock de 40 100 ouvrages scolaires contrefaits ont été récemment saisis.

Des ouvrages scolaires destinés aux classes primaires et secondaires en provenance de Chine ont été récemment saisis par les services des douanes. Il s’agit de produits contrefaits qui étaient sur le point d’être mis sur le marché.

C’est en interceptant un conteneur que les douaniers ont découvert d’abord un peu plus de 25 000 livres avec un dépôt légal référencé en France alors que les ouvrages viennent en réalité de la Chine. Une autre équipe a été déployée au marché Mont-bouët pour chercher le propriétaire de la marchandise. Mais celui-ci aurait quitté le pays. L’équipe a par la suite mis la main au quartier Sotéga, dans le deuxième arrondissement de la capitale, sur 14 400 ouvrages contrefaits également.

Certains droits pour ces ouvrages devraient revenir à des acteurs économiques gabonais, dont les Editions Gabonaises (EDIG), l’imprimeur Multipress et le distributeur Sogapresse, qui ont à cet effet salué les actions des douaniers.

« La contrefaçon cause des méventes d’ouvrages depuis deux ans déjà et met à mal la situation financière de notre maison d’édition » a affirmé Jean-Baptiste Mombo Mouguengui, représentant de l’EDIG.

Les officiers de police judiciaire soupçonne, de leur côté, une complicité entre certains responsables d’établissements scolaires et certains importateurs. Pour eux, la saisie de ces ouvrages contrefaits s’inscrit dans les objectifs fixés depuis quelques mois par l’opération Aigle-douanes, à savoir l’amélioration des recettes douanières, le changement de comportement des usagers en matière de dédouanement, la réduction de la fraude transfrontalière et la sécurisation des consommateurs.