GSEZ MINERAL PORT
1,73 million de tonnes de minerais enregistrées

Le port minéralier a enregistré le transport de 1,73 million de tonnes de minerais en 2017. Pour cette nouvelle année, les responsables tablent sur 4 millions de tonnes, compte tenu des évolutions dans le secteur minier.

Depuis sa création, GSEZ Mineral Port est considéré comme la meilleure solution logistique pour les industriels miniers qui exportent leurs produits à partir du Gabon. Le port minéralier a su montrer ses capacités en 2017, et compte faire mieux encore cette année. «Nous sommes en train de voir dans quelle mesure réaliser 4 millions de tonnes entre l’export et l’import. Cette ambition s’inscrit dans le cadre d’un projet dont l’un des objectifs est de mettre en place une estacade, afin de charger et décharger les navires depuis le large. Contrairement au procédé actuel, consistant au transbordement par barge directement dans les navires», a affirmé Joshua Alain, Directeur d’exploitation de GSEZ Mineral Port. « En 2017, nous avons accueilli 35 navires pour l’import-export. Et, nous avons réalisé un tonnage de 1,73 million alors qu’au départ notre objectif était de 1,2 million», a-t-il spécifié également.

En présentant le bilan de l’année écoulée, le Directeur d’exploitation a tenu à rappeler les enjeux de la création de ce port. «L’idée de création de ce port minéralier découle du fait qu’au Gabon, il nous manquait une telle plateforme à certains exploitants miniers pour exporter et importer leurs produits. Le seul port que nous avions est celui de la Comilog. Mais cette société ne voulant pas que d’autres entreprises utilisent cet outil, ces derniers se retrouvaient en difficultés car ne pouvant exporter leurs produits. D’où l’idée de créer ce port», a-t-il spécifié.

En termes d’emplois, Joshua Alain ne cache pas sa fierté. GSEZ Mineral port a, en effet, déjà généré 166 emplois directs. En outre, quelques 200 prestataires externes collaborent avec le port de façon assez régulière.

Les équipements à la disposition de GSEZ Mineral port ont déjà permis d’obtenir des résultats jugés satisfaisants. L’embranchement ferroviaire de 1,5 km de long, le quai de 170 mètres linéaires, à une profondeur de 4 mètres, et la zone de stockage pour les minerais ainsi que les  voies d’accès multimodales facilitent les différentes opérations.