AGRICULTURE
Suivi de la « Déclaration de Libreville »

 

La République Gabonaise est déterminée à accompagner la CEEAC dans le suivi des recommandations de la « Déclaration de Libreville ». C’est l’essentiel de l’information qui a été révélée le 15 janvier 2018, à l’issue de l’audience accordée par le Secrétaire général de la CEEAC, son Excellence l’Ambassadeur Ahmad Allam-Mi au Ministre de l’Agriculture et de l’Elevage, chargé de la mise en œuvre du programme GRAINE, Monsieur Yves Fernand Manfoumbi.

En effet, à un mois jour pour jour après la tenue de la Session Extraordinaire du Conseil des Ministres de la CEEAC en Charge de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, le ministre gabonais de l’Agriculture a présenté la vision de développement agricole proposée par ses paires à l’issue de ces assises. Il était aussi question de discuter du mécanisme de suivi des recommandations contenues dans la « déclaration de Libreville » en soutien au développement du secteur agricole et rural en l’occurrence le fonctionnement du Comité de Suivi des engagements des Partenaires Techniques et Financiers et des Etats membres pris lors de la tenue du Business meeting régional .

Au cours de cet échange, les deux autorités ont aussi évoqué la participation de la CEEAC à la Trentième Conférence régionale de la FAO pour l’Afrique, prévue à Khartoum (Soudan), du 19 au 23 février 2018 prochain. Elles se sont accordées pour que le secteur agricole en Afrique centrale soit présenté en tant que domaine dans lequel les énergies sont désormais déployées pour tirer la croissance, favoriser le processus de diversification de l’économie, et générer des emplois. Il sera aussi question de présenter la vision globale du secteur et de voir comment les partenaires qui veulent accompagner la CEEAC, peuvent s’intégrer dans les actions retenues dans le PRIASAN.

Au terme de l’audience, le Secrétaire général de la CEEAC a, une fois de plus, félicité le ministre gabonais pour la réussite de la Session Extraordinaire du Conseil des Ministres en Charge de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche. Il a salué son implication personnelle pour la relance de ce secteur et a assuré son hôte que l’Agriculture fait désormais partie de ses actions prioritaires au même titre que la Paix et la Sécurité ainsi que la Réforme Institutionnelle du Secrétariat général.