ELECTIONS LÉGISLATIVES
Les partis politiques se mobilisent

 

Les élections législatives seront programmées cette année au Gabon, comme l’a déjà confirmé récemment le président de la République. Raison pour laquelle, les diverses formations politiques de la coalition gouvernementale et de l’opposition se mobilisent déjà actuellement.

Comme promis, les élections législatives se tiendront cette année au Gabon. L’élaboration des textes juridiques concernant ces élections est déjà en cours actuellement. Ce qui permettra aussi, plus tard, de fixer le calendrier électoral.

Le président de la République, Ali Bongo Ondimba, a déjà rappelé en s’adressant à la nation le 31 décembre dernier que les élections auront lieu cette année « pour permettre de dégager une majorité claire au sein de l’Assemblée nationale ». Il a aussi rappelé qu’ « en démocratie, la compétition a lieu, non dans les rues, mais dans les urnes dont il faut toujours respecter le verdict ».

Tous les acteurs politiques sont déjà conscients de l’enjeu. Après la prise de position, la mobilisation est déjà en cours. Le boycott n’est plus à l’ordre du jour pour de nombreux partis politiques de l’opposition. Certains acteurs politiques qui ont été classés parmi les opposants radicaux jugent plus judicieux de participer aux élections législatives pour disposer d’une tribune d’expression démocratique.

Le parti au pouvoir, le PDG, de son côté, multiplie les initiatives pour « revitaliser » le parti avant de faire face aux électeurs à l’occasion des législatives. Les réunions successives tenues avec les responsables provinciaux du parti vont dans ce sens.

Au niveau de l’administration, des actions précises sont également attendues dans les prochaines semaines afin de mieux préparer les consultations électorales à venir. Le 10 janvier dernier, par exemple, le conseil des ministres a notamment mis l’accent sur la mise en place du Centre Gabonais des Elections (CGE) et de l’autorité de régulation de la communication ainsi que la révision de la liste électorale.