TROPICALE AMISSA BONGO 2018
Nouvelle victoire africaine 

 

Lancée le 15 janvier dernier à Kango, l’édition 2018 de la Tropicale Amissa Bongo aura vu la participation de 15 équipes dont 6 professionnelles et 89 coureurs au départ de la seule épreuve du continent classée en catégorie 2.1 – course à étapes de 3ème niveau de prestige – auprès de l’Union cycliste internationale. Et a vu la victoire du Rwandais Joseph Areruya.

« C’est la troisième fois que nous voyons un fils du continent gagner cette épreuve. Alors, on a envie de dire : mission accomplie. Lorsque nous nous sommes lancés dans cette aventure, c’était notamment avec l’idée de promouvoir le cyclisme et de voir un jour un fils du continent rivaliser avec les professionnels. C’est un des objectifs qui, aujourd’hui, a été atteint », a déclaré Ali Bongo Ondimba à l’issue de cette compétition internationale.

Le chef de l’Etat gabonais qui a remis dimanche le trophée au vainqueur au classement général de la 13ème édition de la Tropicale Amissa Bongo, le Rwandais Joseph Areruya. Et qui est persuadé que ce résultat va certainement ouvrir la voie à d’autres exploits et surtout encourager les coureurs du continent.

Pour la 13ème édition de la Tropicale Amissa Bongo, les équipes qui sont suivies par de plus en plus de spectateurs, ont cette fois parcouru quatre provinces du Gabon (l’Estuaire, le Moyen-Ogooué, la Ngounié et le Woleu-Ntem). Sans oublier le Cameroun qui avait déjà accueilli une étape de la Tropicale il y a de cela deux ans.

Cette édition a aussi été marquée par quelques surprises dont le coup d’envoi lancé pour la première fois de Ndendé avec une arrivée à Fougamou pour la 3ème étape. A noter également l’épreuve calée sur le tronçon Ndjolé-Mitzic pour la 4ème étape et le départ de Bikélé pour la première fois.