CEEAC
Ahmad Allam-Mi à Libreville

Le Président de la République, Ali Bongo Ondimba, a reçu en audience le secrétaire général de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC), l’ambassadeur Ahmad Allam-Mi. Après un tour d’horizon de la situation sécuritaire dans la sous-région, le secrétaire général de la CEEAC a fait part au chef de l’Etat, par ailleurs président en exercice de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale, de la tenue du prochain sommet ordinaire des chefs d’Etat qui portera sur les questions d’intérêt commun liées au fonctionnement de cette organisation sous-régionale.

A savoir que La Communauté Économique des États de l’Afrique Centrale (CEEAC), créée en octobre 1983 et son Secrétariat Général mis en place en janvier 1985, compte actuellement 10 États membres à savoir l’Angola, le Burundi, le Cameroun, la Centrafrique, le Congo, le Gabon, la Guinée Equatoriale, la RD Congo, Sao Tome & Principe et le Tchad. Elle a une superficie de 6 640 600 Km² pour une population estimée à 130 millions d’habitants.

Le but de la Communauté est de promouvoir et de renforcer une coopération harmonieuse et un développement équilibré et auto-entretenu dans les domaines de l’activité économique et sociale, en particulier dans les domaines de l’industrie, des transports et communication, de l’énergie, de l’agriculture, des ressources naturelles, du commerce, des douanes, des questions monétaires et financières, des ressources humaines, du tourisme, de l’enseignement, du perfectionnement, de la culture, de la science et de la technologie et du mouvement des personnes en vue de réaliser l’autonomie collective.

 

L’organisation sous-régionale a aussi pour mission d’élever le niveau de vie des populations, d’accroître et de maintenir la stabilité économique, de renforcer les étroites relations pacifiques entre les Etats membres, et de contribuer au progrès et au développement du continent africain.