OHADA
La présidence revient au Gabon

Le Premier ministre Emmanuel Issoze Ngondet a présidé ce mardi la cérémonie de passation de charges à la présidence de l’OHADA. Le Gabon est à l’honneur puisque qu’il a été porté à la présidence de cette grande institution panafricaine. Le Ministre de la Justice, Maître Francis Nkea Nzighe s’est vu remettre les attributs de l’Organisation de l’Harmonisation du Droit des Affaires en Afrique par son homologue Guinéen Monsieur Cheick Sako. Après 1998 et 2003, le Gabon va à nouveau occuper cette fonction.

Rappelons que le Gabon a accueilli en novembre dernier le symposium national d’adaptation aux nouvelles normes du Système comptable de l’Organisation pour l’harmonisation du droit des affaires en Afrique (SYSCOHADA). « Deux décennies après le traité consacrant la création de l’Organisation pour l’harmonisation du droit des affaires en Afrique (OHADA), le Gabon est particulièrement fier d’accueillir les présentes assises qui constituent une bonne occasion de vérifier si les objectifs initiaux ont bien été atteints. Ces objectifs, faut-il le rappeler, visent à garantir la transparence et la sécurité des affaires, d’une part. Et, d’autre part, à susciter l’investissement privé extérieur dans l’espace francophone africain », a rappelé pour l’occasion Emmanuel Issoze-Ngondet.

Le Ministre d’Etat en charge du Budget et des Comptes Publics, Jean-Fidèle Otandault, a pour sa part souligné que ces nouvelles règles comptables découlent de l’adoption par le Conseil des Ministres des pays membres de l’OHADA, le 26 janvier 2017 à Brazzaville, de l’Acte uniforme relatif au droit comptable et à l’information financière (AUDCIF). « Il était donc important que notre pays se saisisse le plus rapidement possible de ces changements pour que la nouvelle réglementation soit vulgarisée, partagée, le plus largement possible avec les organismes et entités concernés », a-t-il indiqué.