CHAMBRE DES METIERS ET DE L'ARTISANAT : Contribution de la coopération française

CHAMBRE DES METIERS ET DE L’ARTISANAT
Contribution de la coopération française

La mise en place de la Chambre des métiers et de l’artisanat bénéficiera d’un appui de la coopération française. Le ministre en charge des PME a eu un entretien fructueux avec l’ambassadeur de France au Gabon et une parlementaire française à cet effet.

Le processus avance actuellement. La mise en place de la Chambre des métiers et de l’artisanat est plutôt sur la bonne voie. La coopération française va apporter son concours à sa mise en place.

La députée de la 10ème circonscription des Français de l’Etranger, Amal Amélia Lakrafi, et l’ambassadeur de France au Gabon, Dominique Renaux, ont ainsi rencontré le ministre des Petites et moyennes entreprises, de l’Entreprenariat national et de l’insertion des jeunes, Biendi Maganga Moussavou.

«Nos partenaires ont souhaité venir nous rendre visite pour nous encourager sur la voie que nous empruntons. Aux termes de ces échanges, nous avons pu nous rendre compte de la grande similitude qu’il y a entre les programmes qui sont mis en œuvre actuellement au niveau du Gabon et ceux qui sont mis en œuvre en France», a affirmé le ministre en charge des PME, à l’issue des discussions.

De son côté, la députée Amal Amélia Lakrafi a fait comprendre qu’elle pourra incessamment contribuer à l’élaboration des Termes de référence pour la mise en place de la Chambre des métiers et de l’artisanat, en tant qu’experte en intelligence économique et en sûreté nationale.  «L’entretien a porté sur la présentation de toutes les mesures qu’annonçait le ministre, notamment la formation des jeunes, la chambre pour l’artisanat, et le déploiement d’incubateurs et pépinières pour les entrepreneurs», a rapporté la députée française.

A noter qu’au mois de novembre dernier, des représentants de l’Assemblée permanente des Chambres des métiers et de l’artisanat de France (APCMA) et de la Chambre des métiers de l’artisanat du Burkina Faso se sont déjà rendus au Gabon pour étudier la mise en place de la Chambre des métiers et de l’artisanat.