POSTE SA : Apaiser les tensions sociales

POSTE SA
Apaiser les tensions sociales

 

Sortir de la situation de blocage actuelle au sein de la Poste SA et renouer le fil du dialogue social tout en identifiant et en levant les sources de friction, telles sont les priorités des échanges que le Ministre d’Etat en charge de la Communication et de l’Economie Numérique, Alain-Claude Bilie-By-Nze, a eues avec les partenaires sociaux, la Direction Générale de Poste SA, en présence des représentants des ministères en charge de la Fonction publique, du Travail et de l’Economie.

Au sortir de « ces moments emprunts de franchises et de cordialité », le membre du gouvernement a demandé qu’un calendrier de rencontres soit adopté pour compter du lundi 05 février prochain. Pour la sérénité des débats à venir, il a également sollicité la suspension du mouvement de grève qu’observent les agents depuis un peu plus de deux mois.

A savoir que cela fait maintenant plusieurs jours que les postiers ont engagé un mouvement d’humeur en accusant notamment les responsables « de manquer de sens de management ».

«Ce que nous voulons en tant que postiers c’est le paiement régulier de nos salaires, c’est le versement de la bonification spéciale sectorielle, nous revendiquons également une transparence dans le cadre de la gestion du compte de la Poste domicilié à BICIG et le solde à la banque postale française», a confié  un meneur du mouvement à un média local.

Pour rappel, une note du nouveau Président directeur général daté du 19 novembre prévenait que « les salaires du mois de novembre pourraient ne pas être payés à temps  ». Ce qui a provoqué la colère des employés réunis en assemblée générale extraordinaire tenue par le Syndicat national de la poste (Synaposte).