BARRAGE HYDROELECTRIQUE : Accord pour la reprise des travaux sur le projet FE 2

BARRAGE HYDROELECTRIQUE
Accord pour la reprise des travaux sur le projet FE 2

 

Les travaux de construction du barrage hydroélectrique sur les chutes de l’Okano devraient reprendre cette année après la signature d’un nouvel accord entre le groupe chinois TBEA et le Fonds gabonais d’investissements stratégiques.

Après plusieurs mois de stagnation, le projet FE 2 devrait redémarrer bientôt. Ce projet concernant la construction d’un barrage hydroélectrique à Mitzic, sur les chutes de l’Okano, au Nord du pays, est, de nouveau, appelé à se concrétiser, en vue de la production future de 36 MW d’électricité. Le nouveau barrage hydroélectrique est censé, en effet, approvisionner la province du Woleu-Ntem et des localités du Moyen-Ogooué et de l’Estuaire.

La reprise des travaux est attendue vers le mois de septembre prochain, à la suite de la signature d’un accord entre le groupe chinois TBEA et le Fonds gabonais d’investissements stratégiques (FGIS), le 2 février dernier.

Le redémarrage du projet constitue «un souffle nouveau à une, voire deux provinces, étant donné que la puissance escomptée est de 36 MW» d’après le ministre gabonais de l’Eau et de l’Energie, Patrick Eyogo Edzang.

Une délégation comprenant des techniciens du ministère et du groupe TBEA s’est récemment rendue sur le site d’Okano afin de constater l’évolution de la situation sur place et en prévision des prochains investissements à réaliser.

Même si le projet a connu du retard pour des raisons financières, il n’a jamais été question pour le gouvernement de l’abandonner définitivement. Il s’agit en effet d’un projet ficelé depuis des années et d’une importance capitale pour la vie socioéconomique de la partie Nord du pays.