PRIME A LA PERFORMANCE BUDGETAIRE : La Fesyrefaa éclaire ses adhérents

PRIME A LA PERFORMANCE BUDGETAIRE
La Fesyrefaa éclaire ses adhérents 

 

Le bureau de la Fédération des syndicats des régies financières et administrations assimilées (Fesyrefaa) a tenu une l’assemblée générale ce vendredi 2 février 2018 à la Chambre de commerce de Libreville. Une occasion saisie par les dirigeants de ce groupement syndical d’informer davantage ses membres sur les tenants et aboutissants de  la Prime à la performance budgétaire.

La rencontre à la Chambre de commerce de Libreville a avant tout permis de tenir au courant les agents des régies financières de l’évolution des discussions entre le Gouvernement et les représentants de la Fesyrefaa. Aussi, le porte-parole de la Fédération syndicale, Erisco Mvou Ossialas, a expliqué que le but premier est d’arriver à « une véritable sortie de crise au sein des régies financières ». Avant d’ajouter que le nouveau système de paiement des primes est au centre des débats et que ce qui constituait la dénomination de Fonds communs et PIP sera désormais désigné par «Prime à la performance budgétaire (PPB)».

Précisions ont ensuite a été données sur le mécanisme de fonctionnement du nouveau système de gratification des agents des régies financières, à travers cette prime qui est liée à l’atteinte des objectifs budgétaires. Accent a également été mis sur la nécessité pour les adhérents de s’approprier de ce nouveau système de paiement qui est « un processus d’harmonisation qui devait être vulgarisé » auprès des acteurs concernés.

Par ailleurs, le bureau de  la Fédération des syndicats des régies financières et administrations assimilées a tenu à saluer la réactivité des membres du gouvernement, dont le Ministre d’Etat en charge du Budget, Jean Fidèle Otandault. Ces derniers qui ont pris leur responsabilité afin que le fil du dialogue ne soit pas interrompu.

«Nous repartons sur de meilleurs auspices, pour que les travaux en commission continuent de manière sereine », a alors indiqué Erisco Mvou Ossialas si le président de la Fesyrefaa, Yves Boulingui, a parlé de « lueur de satisfaction ».