PROCESSUS ÉLECTORAL : Le point sur le Projet IBOGA

PROCESSUS ÉLECTORAL
Le point sur le Projet IBOGA

Le Ministre d’Etat chargé du Budget et des Comptes Publics, M. Jean Fidèle Otandault, et le Ministre de l’Intérieur, de la Sécurité, chargé de la Décentralisation et du Développement Local, M. Lambert-Noël Matha, ont effectué une visite conjointe des installations du projet Identité Biométrique Officielle du Gabon (IBOGA); conçu pour produire des titres sécurisés et doter le Gabon d’une liste électorale biométrique fiable.

A quelques jours du lancement des opérations de révision de la liste électorale en prélude aux législatives d’avril prochain, les deux membres du Gouvernement ont voulu se rendre compte de l’état de ce site qui abrite les matériels et l’équipe chargés de la production des listes électorales et de l’enrôlement des citoyens sur l’ensemble du territoire national. Cette visite des lieux se présente comme étant le coup d’envoi du processus électoral devant conduire au scrutin législatif d’avril prochain.

Si le Ministère de l’Intérieur est la structure gouvernementale placée en première ligne pour les affaires électorales, le département du Budget joue également un rôle de premier plan dans ce domaine d’où sa présence active au sein du Comité de Pilotage du projet IBOGA.

C’est Aimé-Martial Massamba, directeur du projet, qui a donné aux Ministres les éclairages nécessaires quant aux aspects techniques des travaux qui précèdent l’entame de l’opération de révision des listes électorales. Une opération prévue débuter au lendemain de la publication des textes sur les nouvelles dispositions relatives aux élections législatives et l’installation effective du Centre gabonais des élections.

Il ressort en outre de la descente de ces deux personnalités sur le site du projet IBOGA que le programme informatique dédié intègrera prochainement les données nouvelles relatives au redécoupage électoral.  M. Lambert-Noël Matha qui a ainsi profité de l’occasion pour évoquer la convention signée avec l’entreprise Gemalto  qui devrait être « impliquée davantage dans le processus d’élaboration des bases données » afin que l’on puisse hâter la délivrance des cartes nationales d’identité.

Quant au Ministre d’Etat, Jean Fidèle Otandault, il a tenu à faire part aux personnes présentes la détermination de son département à répondre au mieux aux attentes liées à l’organisation des élections à venir, aussi bien au niveau des délais que sur le plan matériel.