UNOCA : Entretiens avec des membres de l’opposition

UNOCA
Entretiens avec des membres de l’opposition

 

Le responsable du bureau régional des Nations Unies pour l’Afrique Centrale (Unoca) a eu des échanges avec des membres de l’opposition pour discuter entre autres de l’importance du processus de réconciliation nationale au Gabon.

C’est une délégation de l’opposition conduite par Louis Gaston Mayila qui s’est entretenue avec le Chef du bureau régional des Nations-Unies pour l’Afrique centrale (Unoca), François Louncény Fall. Cette aile de l’opposition a prôné depuis quelques temps la nécessité de relancer un processus de réconciliation nationale, compte tenu de la position figée de certains membres de l’opposition radicale dans le pays.

En se détachant de cette branche radicale de l’opposition, l’équipe de Mayila aurait souhaité explorer une nouvelle approche afin de tourner la page définitivement à l’épisode électoral de 2016.

En tous cas, François Louncény Fall a tenu à être à l’écoute de la délégation de l’opposition, étant donné que l’Organisation des Nations Unies est toujours ouverte à des propositions qui puissent renforcer le dialogue et la concorde au sein d’un pays membre. Ce fut également une occasion pour la délégation de l’opposition de recueillir l’avis du chef de bureau de l’Unoca sur la question de la prévention des conflits sur le continent africain.

Même si du côté des acteurs politiques gabonais, l’appel de l’équipe de Mayila n’a pas tellement eu d’écho, l’opposant se réjouit de l’évolution des discussions en cours. «Pour le moment, le processus est en place et nous nous battons pour mettre en place un comité», a-t-il affirmé.

Parallèlement, les participants au Dialogue politique d’Angondjé de 2017 continuent de trouver les moyens de faciliter la mise en œuvre des actes de ce rendez-vous important. Une approche qui, aux yeux des proches de Louis Gaston Mayila, ne devrait pas exclure la recherche d’autres voies pour faciliter la réconciliation nationale.